Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1
Bienvenue à Konoha High School !
Depuis les événements dramatiques de 2011, beaucoup de choses ont changées... Une étrange bactérie du fond des océans vint semer la zizanie et les humains ne sont plus vraiment pareils... La ville de konoha, 25 ans plus tard, sous le signe du chaos et d'un régime totalitaire, venez vivre l'aventure !
Oserez-vous vivre dans un monde où la normalité n'existe plus ?



 

Partagez | 
 

 Martyrisons un peu le nouveau (Pv : Elio / Armado / Shaolan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arata Aya Kitsako
@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves
avatar


Féminin Scorpion Coq
Messages : 825
Age : 24
Métier désiré : Rien pour le moment
Humeur : Cela dépendra de la météo !

Fiche d'identité
Pouvoir: Télékinésie / Aucun
RP en cours:
MessageSujet: Martyrisons un peu le nouveau (Pv : Elio / Armado / Shaolan)   Lun 17 Mai - 3:33

    La semaine se déroulait dans ton train quotidien pour eux : morne, placide, sans grand intérêt. Peut-être pas aujourd’hui, ils allaient pouvoir enfin avoir le défouloir de la semaine à savoir la réunion quotidienne au club de Karate. D’après les rumeurs qui trainaient dans les couloirs, pas mal de nouveaux allaient venir s’inscrire pour l’année prochaine, le club faisant fureur dans tout le lycée. Ils avaient tout deux leurs sacs de sports avec eux, Sasuke penché sur le dos la lance tenue par la main devant et Sachiko porté sur l’épaule tout simplement. Le temps semblait clair, et l’air doux voir même légèrement pesant. Chose tout à fait normale, l’été se faisant de plus en plus proche. Tout deux songèrent à la même chose, le jour où Itachi avait décimé toute la famille était proche, mais ce jour était maudit et aucun d’entre eux n’en pipait mot à l’autre. C’est bon dans un silence pesant qu’ils se rendirent jusqu’au dojo qui se trouvait près du complexe sportif à l’opposé de l’entrée du lycée quasiment. La jeune Uchiwa commençait a secouer son épaule endolorie par le poids du sac qu’elle avait dû supporter toute la journée étant donné qu’ils sont tout deux externes et qu’ils n’ont pas le temps pour le repas de midi de se rendre à la maison. Elle reprit son souffle très rapidement et se remit dans sa marche, mais plus rapide que la première. Sasuke dû accéléré le pas lui aussi et trouvait ce silence étrange, trop pesant et inhabituel pour eux qui sont plutôt du genre complices. Plusieurs fois il regarda en direction de sa sœur, mais celle-ci semblait concentrée sur chaque pas qu’elle faisait, comme si ce simple chemin qu’ils faisaient tout deux une fois par semaine depuis trois ans était devenu le pire des parcours de torture. Quelque chose la tracassait ? Il se le demandait bien. Sachiko quant à elle, jeune fille très soucieuse, cherchait un moyen pour arriver à se confesser à son frère. Voilà bien trois mois qu’elle s’est rendu compte qu’elle éprouvait des sentiments plus qu’amicaux pour un certain jeune homme de sa classe et elle n’osait toujours pas l’avouer à son frère par timidité et par peur de le mettre en colère par jalousie, étant donné qu’ils se sont tout deux promit de toujours rester ensemble. Sasuke lui, depuis quelque temps, avait remarqué une différence de comportement envers lui chez sa jumelle, mais il n’avait pas encore réussit à déceler exactement quoi même si il avait depuis peu une petite idée du trouble qui sévissait sur elle.

    - Ano… Sasuke ?
    - Hn ?
    - En fait… Euh… Je… Enfin, c’est que…
    - Qu’est-ce qu’il y a ?
    - Hm… Non rien, c’est sans importance.


    Elle baissa la tête et pas reflexe, accéléra encore un peu plus le pas, ayant hâte d’arriver au plus vite au dojo pour pouvoir oublier sa tentative ratée et oublier sa lâcheté par la même occasion. Et puis elle savait qu’elle y retrouverait Kitsako, ce qui la motivait d’autant plus. Sasuke soupira et préféra en rester là pour le moment, ne pas insister. A vrai dire il préférait qu’elle lui dise par elle-même plutôt que de la forcer. Mais compte tenu de son impatience pour certaine chose, il risquerait de ne pas tenir encore trop longtemps. Il sentait surtout une sorte de malaise, et une incompréhension, pourquoi ne voulait-elle rien lui dire ? N’avait-elle pas assez confiance en lui pour lui dire ? Il n’en savait fichtrement rien. Sachiko sentit son cœur se resserrait au plus elle avançait. Outre le fait qu’elle ne lui avait encore jamais parlé de Kitsako, elle ne savait toujours pas non plus comment aborder le sujet d’Itachi. Comment trouver les bons mots ? La jeune Uchiwa savait très bien dans quel état se mettrait son frère lorsqu’elle viendrait à lui avouer qu’elle avait revu Itachi. Mais sa plus grande question restait quand même de savoir s’il allait ou non, croire en l’innocence d’Itachi sur les faits.
    Cinq minutes suffirent aux deux adolescents pour traverser l’intégralité de la cours et une partie du terrain de sport. Devant le Dojo, Sasuke sourit à sa sœur et elle en fit de même avant qu’ils entrent chacun de leur côté dans les vestiaires. En vu de la désertion des lieux dans chacun des vestiaires et des affaires encore présentes, le cours des débutants ne devait pas être encore terminé. En effet, Sasuke regarda sa montre : ils étaient trop à l’avance. Tant pis, ils observeraient comment se débrouille les débutants de cette année et donnerait éventuellement un coup de main pour ranger ou pour une quelconque autre tâche. Chacun de son côté se changea et enfila son kimono puis rangea ses chaussures dans les casiers servant à cet effet là. Sachiko n’avait obtenu que la ceinture bleue pour le moment, tandis que son frère lui était déjà arrivé à la marron. Il faut dire aussi qu’il n’y avait pas photo dans la différence de carrure entre les deux. Ils se présentèrent tout deux face au Tatami et saluèrent avant d’y monter. Dans la salle se trouvait pas mal de ‘‘jeunes’’ -et moins jeunes pour certains- assit et attentifs à ce que disait Li-senseï. Tous avaient une ceinture aux alentours du blanc, jaune et jaune-orange. Sachiko en sourit intérieurement, elle se revoyait au début de sa première année, assise là, face à Li-senseï et l’écoutant tout aussi attentivement. Sasuke lui, s’en fichait un peu ou plutôt il n’y avait pas vraiment fait attention. Ils restèrent un peu en retrait en premier lieu, observant comment se dérouler le cours, et comment se débrouillait les nouvelles recrues du Karate. A peine furent-ils arrivés et posés sur le Tatami, que Li-senseï s’approcha vers eux l’air à demi paniqué.


    - Les Uchiwa, vous pouvez tester ce nouveau de 1ere année pour moi ? Le cours des débutants a déjà commencé et ensuite y a le votre. J’ai pas le temps de le tester… fit Shaolan Li avant de retourner à ses occupations de professeur.
    - C’est entendu Senseï ! Ajoutèrent les jumeaux en chœur, tout en s’inclinant

    Après s’être inclinés, les deux se relevèrent et ils cherchèrent à l’unisson un élève de 1ere année seul dans un coin. Ils ne virent qu’un seul élève à part, mais qui ressemblait à tout… Sauf à un élève de première ! Lorsqu’il se leva pour s’avancer vers eux, il semblait même plus grand que Sasuke. Après observation, cet élève là possédait une ceinture orange. Sasuke se dit que compte tenu du niveau, et de la taille, ça ne devait pas être lui. Pourtant ce type restait planté face à eux, et Sachiko ne comprenait pas pourquoi son frère continuait à scruter la salle du regard alors que le dit élève en question était face à eux.

    -Bon, il fou quoi le nouveau ? Pesta Sasuke
    -Sasuke… Je crois bien… Que c’est lui, le nouveau
    - Nani !?


    Sasuke ouvrit grand les yeux et se sentit grandement vexé. Ce type plus grand que lui était réellement en 1ere année !? Son ego en prit un gros coup, alors que lui était en 3eme année, il était plus petit qu’un vulgaire petit 1ere année… D’un pas las et la mine complètement dépitée, il se dirigea vers l’autre petite salle d’accotement, où se trouvait un autre Tatami adéquat au test de niveau que devait subir ce nouveau de première année. Il soupira, et Sachiko prit un air désolé face au nouveau et lui indiqua de la tête de les suivre jusque dans le dojo. La jeune fille s’arrêta alors un moment car elle avait remarqué que quelqu’un venait d’entrer à son tour dans l’enceinte du dojo. Son cœur se mit à battre à tout rompre lorsqu’elle aperçue Kitsako dans son Kimono et avec sa ceinture déjà noire. Comme si elle le redécouvrait pour la première fois, son regard l’admirait. Lui, sa carrure, sa taille imposante, ses gestes, son regard… Si bien que son cœur lui desservait une agréable sensation dans tout le corps. Elle revint sur ses pas pour saluer alors Kitsako. Sasuke lui, n’avait tout bonnement rien remarqué et pensait que l’absence de sa sœur était due à un quelconque oubli de quelque chose dans les vestiaires, qui sait ?

    - Kitsako ! Tu es là toi aussi ? fit Sachiko en s’approchant tout sourire, on a pour mission de tester le niveau d’un nouvel arrivant, tu te joins à nous ?

    Tout en continuant de lui sourire, il l’accompagna jusqu’au petit Tatami à l’autre bout de la pièce en rapport à l’entrée. Pendant ce temps, Sasuke s’était fixé devant ce nouveau et l’observait froidement sous toutes ses coutures. Il se sentait surtout terriblement vexé d’être en face d’un type de deux ans sont cadet et pourtant plus grand que lui. Il soupira, puis croisa les bras. En plus, il ne savait même pas comment il se nommait, en fait, il s’en fichait un peu. Mais par ordre des choses, il fallait bien qu’il sache son identité. Non pas que l’apostropher par ‘’Eh le mome’’ ou ‘’Gamin’’ ne lui déplaisait pas du tout, mais sinon il allait encore se faire réprimander par Sachiko.

    -Bon p’tit, déjà pour commencer, tu va me dire quel est ton nom, ça sera plus simple pour l’avancement des choses.

    Il s’arrêta un moment.

    - Donc j'suis Sasuke Uchiwa, et la fille là-bas que tu as vu c’est Sachiko, si tu la touche... Je te jure que je te mords. Tant que je serai là, tu peux être sûr qu'aucun mec ne l'approchera de trop pr...
    - Sasuke ! Kitsako est venu lui aussi, il est en avance ! ajouta Sachiko en rentrant dans la salle accompagnée de Kitsako un peu trop proche d’elle
    - Tiens… Kitsako… Quelle heureuse surprise. Ah ah ah. Rajouta Sasuke entre les dents.


    La jeune Uchiwa observa son frère septique. Que lui arrivait-il ? Quelle était cette soudaine attitude envers Kitsako qu’il adoptait ? D’un coup, son visage redevint cramoisi. Aurait-il tout deviné et serait-il en colère contre elle !? Sasuke lançait des regards noirs à Kitsako, qui semblait être toujours trop proche de sa sœur à son goût. De toute manière, même à 10 mètre d’écart, il serait toujours trop proche d’elle à son goût. Sachiko innocente, fit une courbette au nouveau pour le saluer. Les bonnes manières avaient été la base de leur éducation, et aujourd’hui encore c’était encré en elle, plus qu’en Sasuke en tout les cas.

    -Bienvenue à toi. Je suis Sachiko Uchiwa, sœur de Sasuke. Et à mes côtés Kitsako Armado, nous sommes tout trois dans le club depuis trois ans et en 3eme année !

    Sasuke frissonna au mot ‘’à mes côtés’’ mais n’en dit pas mot ayant peur des réprimandes de sa sœur. Par ailleurs, cette sœur avait de plus en plus de mal à comprendre le comportement actuel de son jumeau qui n’était plus vraiment dans son état austère habituel… Étrange.


Dernière édition par Sachiko U. Kitsako le Ven 14 Jan - 3:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshiphotograph.tumblr.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Martyrisons un peu le nouveau (Pv : Elio / Armado / Shaolan)   Lun 17 Mai - 5:06

Arm courait dans les rues de la ville pour retourner au Dojo. Il avait vraiment pris trop de temps il allait être en retard uou’ sa course lui faisait perdre halène, mais en même temps il savait qu’il allait retrouver Sachi, bonne raison d’aller plus vite. Elle qui semblait l’attirer de je ne sais qu’elle façon. Arm n’avait qu’une seule envie, la rejoindre, lui parler et… enfin être avec elle. C’était étrange tout simplement. Il commençait a y songer sérieusement. Était-ce… l’amour? Pourquoi pas? Il devrait simplement attendre pour le savoir.

Finalement, le dojo apparu et Arm s’y engoufra. Il entra du coté des hommes pou rejoindre le vestiaire. Alors qu’il se dévêtit, il remarqua un nom en particulier sur un sac qui n’était pas loin du sien. Sasuke. Le fameux frère de Sachi. Ca faisait plus d’une fois qu’il le croisait en compagnie de Sachi ou que ce soit lui qui les croisent. À chaque fois, il y avait toujours un regard noir qui signifiait une certaine hostilité. Arm n’aimait point ce comportement. Il donnait peut-être un peu trop de protection a sa sœur. Bon c’était de l’amour mais a un point que ça devient de la jalousie. Enfin, notre Kitsako ne comptait pas se laissé faire. Il allait gagné le droit d’être avec Sachi, comme si il avait pas le droit d’être avec elle x). Il enfila son kimono noir qui allait avec sa ceinture noire, garni de plusieurs coches dorées qui indiquait qu’il avait un très grands grades.

Il entra alors dans le dojo. Oh il était en avance ?! C’est fou ça! Lui qui se croyait en retard. Les débutants étaient encore avec le chef de l’organisation des karatékas du lycée. Il entendit alors une voix a coté de lui qu’il reconnu aussitôt. C’était Sachi qui était elle-aussi en avance avec son frère. Un test pour un nouveau? Très bien! Ca occupera le cour ^^.

Salut Sachi! Un nouvel arrivant à martyriser? Parfait!

Il lui répondit en rigolant un peu et la suivit dans la deuxième section du dojo qui était consacré à cet entraînement spécial. Il entra dans la pièce et vit immédiatement Sasuke qui parlait à l’élève d’un ton plutôt menaçant. Il entendit seulement, des mots qui semblait viser Sachi. Enfin il entendit Sachiko et si tu la touche alors des conclusions pouvaient bien se former dans la tête d’Arm. La jeune Uchiwa annonça son arrivée et la sienne du coup. Sasuke le regarde immédiatement avec un regard qu’Arm commençait a s’habituer. Il lui envoya quelques mots avec ironie et Arm ne put s’empêcher de lui répondre.

Mais oui quel coincidance de se rencontrer ici!

Il regarda le nouveau qui était plus grands que Sasuke, mais moins grands que lui. Il semblait quand même robuste. Mais il ne put se concentrer du au regard de Sasuke qui lui disait de s’éloigner de sa sœur, ce qu’il ne ferait point. Sachi prit la parole et s’inclina et Arm fit de même devant l’élève qui allait subir les techniques de l’ex-soldat. Sasuke semblait ‘peté sa coche’ dans son coin, ce qui plaisait drolement a Arm. Enfin x)

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Martyrisons un peu le nouveau (Pv : Elio / Armado / Shaolan)   Lun 17 Mai - 20:21


Je peux être sportif quand je veux.


*Pff,..*

Quand il franchit le seuil de la porte du vestiaire, la plupart des têtes présentes se tournèrent alors en chœur vers lui. Un nouveau. Quel étrange spectacle qu'il semble à chaque fois nécessaire de reluquer de haut en bas.
Bien que l'année soit pas mal entamée, la quasi-totalité des 1ère années avaient déjà trouvé leur "club" et qu'il arrive encore un nouveau était un évènement pour le moins anodin mais qui commençait gentiment à se faire rare. Au point qu'il était le premier à se présenter depuis un mois. Pourtant habitué à tenir le rôle de l'exclus par sa "nouveauté", Elio soupira mollement. Une question lui venait à l'esprit à chaque fois que ce genre de scènes se reproduisaient.


*Vous voulez ma photo ou quoi?*

Comme si c'était un scoop, comme s'il fallait à jamais graver cet instant dans la roche. "Un nouveau est arrivé au club, venez on va tous le dévisager." Plutôt qu'à continuer de chercher une réponse qui n'apporterait au bout du compte rien de spécial, le jeune rouquin garda sa question pour lui et s'avança dans le vestiaires, sans cesser d'affronter les regards des autres membres. Il savait que de toute façon, ils ne le soutiendraient pas longtemps encore, le temps qu'ils voient qu'il est bien humain, avec deux bras, deux jambes, une tête, deux yeux, un nez, une bouche, ils le détourneront et vaqueront de nouveaux à leurs affaires.


Il laissa glisser son sac de son épaule sur un des rares espaces libres que comptaient encore le banc où avaient déjà entreposé leurs affaires les autres karatékas. N’adressant pas son regard à ceux-ci il se changea rapidement puis vint le moment d’attacher sa ceinture. Essayant de faire le nœud dans tous les sens possible, il ne daigna pas ressembler à celui des autres qui commençaient déjà lui jeter des regards moqueurs. Ben oui, le nouveau il sait plus attacher sa ceinture. Et puis tant pis, il fit en sorte qu’elle tienne et suivit le mouvement hors des vestiaires, allant à la rencontre du président Shao-truc. C’est à peine s’il lui adressa un regard, lui montrant avec dextérité et rapidité comment faire le nœud. Elio hocha la tête à chacune des explications du karatéka mais quand celui-ci finit son discours de paroles exaspérés il se rendit compte qu’il n’avait rien retenu.

Quand tout le monde fut réunis dans le dojo il se mirent en ligne, dans l’ordre croissant de la couleur de ceinture. Elio en portait une orange, car il en avait déjà pratiqué à l’âge de douze ou treize ans mais n’avait eut d’autre choix que d’arrêter de suivre les cours. A cause de son frère, comme d’habitude. Il chassa ces souvenirs de son esprit avant de s’agenouiller en seïza, s’inclina deux fois puis garda cette position car le président avait quelques informations à leur transmettre avant le début du cours. Il semblait visiblement très pressé et débita son discours vite, mais les autres membres le harcelaient de questions et du coup, la moitié de l’heure se passa dans cette merveilleuse position bien connue pour les fourmis qu’elle procure aux personnes non-habituées. Le débutant dans ces pratiques austères souffrait, et quelle ne fut pas sa joie en apercevant des membres plus hauts-gradés entrer dans le dojo, mettant ainsi un terme aux paroles du président Li qui se dirigea immédiatement vers eux. Il leur adressa quelques mots, puis revint vers Elio en montrant les jumeaux d’un signes de tête :

« Ces deux s’occuperont de toi, j’ai pas le temps de te tester… »

Le tester ? tester quoi ? Il porte une ceinture orange, çasuffit pas pour dire qu’il est en bas de la chaîne alimentaire du monde du karaté ? Qu'il avait zappé toutes ses bases au profits des techniques traitresses de survies des combats de rues? Ou alors c’est une bande de frustrés qui ont besoin de latter sa gueule à un nouveau pour faire passer le temps...

Bon, il jaugea rapidement ses deux « testeurs » nouvellement attribués. La fille portait de longs cheveux encre délicatement assemblés en une queue de cheval, elle paraissait plutôt mignonne. A ses côtés se tenait visiblement son frère, la mine renfrogné qui lui jeta un regard méprisant avant de parcourir le reste de la salle avec. Son visage comporte les même traits fins que ceux de sa sœur lui donnant une gueule d’ange, mais la moue qui déformait son visage à ce moment-là donnait plutôt l’impression qu’il avait un baobab entre les fesses, le pauvre.

Il se leva avec nonchalance et se dirigea vers eux. L’envie de taquiner le type au manche-à-balai lui titillait l’esprit, puis se retint en attendant que celui-ci le remarque.

-Bon, il fout quoi le nouveau ? Pesta Sasuke
-
Sasuke… Je crois bien… Que c’est lui, le nouveau
-
Nani !?

Elio croisa les bras pendant que le-dit Sasuke le rejugeait d’un regard exacerbé, se demandant bien à quoi pouvait-il penser. Peut-être que c’était le tronc de son baobab qui s’était élargi, car sa mine hautaine resta ancré dans les traits de son expression faciale. Il détourna son regard et se dirigea vers une petite salle à part du grand dojo, Elio sourit en retour à la mine désolée de Sachiko, avant de lui tourner le dos pour suivre son frère. Arrivé dans la petite salle d’accotement, Sasuke croisa les bras, le reluqua de haut en bas comme on fait pour observer si le nouveau et bel et bien humain et lui cracha ses mots :

- Donc j'suis Sasuke Uchiwa, et la fille là-bas que tu as vu c’est Sachiko, si tu la touche... Je te jure que je te mords. Tant que je serai là, tu peux être sûr qu'aucun mec ne l'approchera de trop pr...
-
Sasuke ! Kitsako est venu lui aussi, il est en avance !

Devant le regard fusillant que servait le karateka au nouveau venu, les salutations pleines de sarcasmes qu’il siffla, la mine complètement épanouie du pur bonheur existentiel de Sachiko, dont le désir de se rapprocher de l’arrivant dont les silhouettes se dessinaient au fur et à mesure qu’il entrait dans la petit salle était pour le moins visible, l’espèce de rivalité qu’inspirait le géant face à Sasuke, Elio comprit tout de suite le topo. Nous avons donc un grand frère très -trop- protecteur envers sa gentille et mignonne sœur –qui a quand même un sacré trait de caractère- qui ne sait pas comment annoncer à son frère jumeau qu’elle est amoureuse. L’amoureux en question un grand, charismatique et …grand bonhomme du genre « challenger » ne se laissant pas marcher sur les pieds. Et au milieu, le débutant au karaté, sentant que son seul rôle pour cette heure de cours sera de tenir la chandelle, chandelle si l’occasion se présente, recyclée à base de matériaux de tronc de baobab histoire de décoincer Sasuke. Joyeux.

Il leva son regard vers le grand bonhomme qui le fixait, puis reporta son attention sur Sachiko qui entama les présentations, peu habitué aux mœurs japonaises, l’américain pur-souche se pencha maladroitement pour imiter celle-ci. Sentant l’ambiance devenir tendue il bafouilla quelques mots pour se présenter.

« Elio Shunsûke, enchanté. »

Puis se tourna vers le supposé Armado, sentant d’un coup dans son dos les regards glaciaux que jetait Sasuke depuis tout à l’heure sur le prétendant. Il frissonna et chercha ses mots afin de faire ça vite et bien, histoire qu’il puisse les laisser tranquilles entre ceintures de hauts niveaux se déchirer les tripes comme des pros du karaté.

« Bon, je voudrais pas plus vous déranger, si vous êtes là tous les trois pour me tester, autant en finir vite, hein? De toute façon je suis qu’un débutant ça devrait pas être long.»


Revenir en haut Aller en bas
Arata Aya Kitsako
@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves
avatar


Féminin Scorpion Coq
Messages : 825
Age : 24
Métier désiré : Rien pour le moment
Humeur : Cela dépendra de la météo !

Fiche d'identité
Pouvoir: Télékinésie / Aucun
RP en cours:
MessageSujet: Re: Martyrisons un peu le nouveau (Pv : Elio / Armado / Shaolan)   Mar 18 Mai - 22:51

Une frustration des plus suprêmes se fit au sein même de l’Uchiwa. Kitsako avait osé répondre par un nouvel affront ironique, et sa frustration n’en fut que doublée. Il fallait qu’il redouble de vigilance envers ce type, et vite. De sûr il ne le laissera jamais seul avec sa sœur, les mecs sont tous les mêmes pour lui : ils ne pensent qu’à ça.
Lui-même fait partie de cette catégorie appelée ‘’sexe masculin’’ et savait très bien comment marchaient les phéromones masculines. Par ailleurs, il se fiche totalement des sentiments des autres filles avec qui il a pu le faire, elles l’ont voulues et en savaient les conséquences : il ne resterait pas. Qu’une seule fille mérite sa protection selon ses dires : sa sœur. Elle est la seule file qu’il chérit plus que lui-même et qu’il surprotégerait en toutes circonstances, quel les qu’elles soient. Et pour démontrer à quel point la ‘’pensée commune’’ des jumeaux n’est pas une chose de certifié, Sachiko elle, était sur une toute autre pensée. Elle songeait à quelque minute au par avant, et venait tout juste de remarquer que Kitsako l’avait nommée par le diminutif de son prénom, et cela lui procurait une étrange sensation. Hormis Tobi, Naruto, Gockin ou ses frères, personnes ne l’avaient appelée par son prénom depuis la fin du primaire. Elle songea par la suite qu’ils se connaissaient maintenant depuis presque trois ans, qu’ils étaient dans le même groupe de musique et en plus de tout ça, dans la même classe depuis tout ce temps. Il était tout à fait légitime à ce qu’il l’interpelle par son prénom après tout ça, sûrement en pure amitié. Après avoir reprit ‘’l’à peu-près’’ contrôle de lui-même, Sasuke fit une nouvelle inspection de ce nouveau, mais de sa tenue et de sa posture cette fois-ci. Il croisa à nouveau les bras et porta une main au menton, montrant qu’il réfléchissait à ce qui semblait clocher dans cette tenue…


-Hn, c’est quoi cette ceinture !? Ton Omi-Musubi ¹ est mal fait ! Et ton haut de Kimono n’est même pas bien serré !

Sachiko soupira. Son frère était vraiment irrécupérable à quelque moments, voir beaucoup ces derniers temps. Remarquant que Shunsûke regardait sa ceinture consterné, elle se dit qu’il devait peut être avoir oublié comment faire ? Il semblait comme ‘’renouveau’’ dans cet art martial. Peut-être en avait-il fait lorsqu’il était plus jeune et qu’il ne reprenait que maintenant ? En effet, son pantalon de kimono était légèrement trop petit… Elle soutint le regard de son frère, lui montrant son désespoir face à son comportement et commença à défaire sa propre ceinture. Le tissu bleu était désormais dans ses mains et elle le mit bien en évidence face à Shunsûke pour qu’il sache qu’il fallait qu’il en fasse de même.

-Regarde bien Shunsûke. Tiens ta ceinture devant toi, passe la derrière puis ramène-la vers l’avant en prenant bien garde à la symétrie, pour avoir chaque bout de même longueur. Le bout de la ceinture dans ta main droite doit être au dessus de la lanière gauche.

Elle s’appliqua au même titre qu’elle narrait l’explication pour mettre correctement la ceinture. Sasuke aussi était passé par là à ses débuts, sauf qu’il semblait l’avoir oublié dirait-on. Tout ce qui l’importait, c’est d’être le plus fort. Il ne supportait pas d’être faible, et la présence d’une ceinture noire trop collante l’importunait au plus au point. Prétentieux ? Plus ou moins justifié tout de même. Il s’était juré au fond de lui de devenir un homme, un vrai, capable un jour de pouvoir tuer Itachi de ses propres mains et non pas le biais d’une arme quelconque. Non, il voulait avoir se plaisir là avec ses propres mains.


-Ensuite, tu fais un premier nœud en passant la lanière du dessus sous la ceinture au ventre et là tu peux fermer la boucle. Et voilà ! Le nœud reste carré et les deux bouts restants sont de même longueur.

Puis elle attendit de voir le résultat produit par Shunsûke, espérant qu’elle avait pu au moins lui être plus utile que son crétin de frère, acerbe et infect. Elle entreprit à son tour, les bras croisés, d’observer un peu Shunsûke pendant qu’il refaisait son Omi-Musubi. Assez grand –même plus que Sasuke, mais largement moins que Kitsako- les yeux bleus et les cheveux rouquins. Il avait l’allure d’un occidental et pourtant il portait un nom purement japonais. Quoi qu’Elio lui semblait étrange pour un nippon.

-Shunsûke-kun… Tu es d’origine étrangère ? Tu as plus l’apparence d’un occidental à première vue

Cette question lui brûlait les lèvres depuis qu’il avait annoncé son nom à vrai dire. Connaissant déjà deux américains –les McDowell- le physique des occidentaux lui était facilement reconnaissable. Et derrière son parfait parlé Japonais –contrairement aux jumeaux de leur classe, un léger accent étranger se faisait entendre.

- Bon, je voudrais pas plus vous déranger, si vous êtes là tous les trois pour me tester, autant en finir vite, hein? De toute façon je suis qu’un débutant ça devrait pas être long.

Sasuke afficha un air de triomphe que seul Sachiko put percevoir, connaissant les moindres changements d’expression de son frère. C’est pour cela par ailleurs qu’elle lui fit les gros yeux et que ce dernier, par pure hypocrisie, feignit de n’avoir absolument rien fait. Tout se passait dans l’échange silencieux de leurs regards. Sasuke soupira et se frotta l’arrière de la tête.

-Dis pas de conneries pareilles. De toute manière nous sommes libres durant plus ou moins une heure.
-C’est toujours agréable de voir de nouvelles têtes, te bile pas pour ça. Et puis ne fais pas trop attention à lui, il est juste jaloux.

Bien qu’elle ne souriait pas vraiment, sa voix se voulait rassurante. Sa voix trahissait bien souvent son réel état d’esprit dans ce corps sculpté dans la glace, placide et frigide. La taquinerie envers son frère n’avait pas atteint son humour et ce dernier lui écrasa le pied pour lui faire comprendre son mécontentement et le fait qu’elle avait légèrement… Gaffé. Sachiko étouffa un cri et lança un regard noir à son frère. Mais au fond, elle ne lui en voulait pas vraiment. A vrai dire, c’était plus elle qui lui écrasait le pied souvent que lui envers elle. Bien évidement il n’y mettait pas toute sa force, il ne voulait pas non plus lui faire du mal.
De temps à autre, l’Uchiwa zieutait en direction de Kitsako pour voir ce qu’il faisait, où quelles étaient ses expressions sur le moment. Trouvant qu’il faisait de plus en plus chaud et que la température n’allait pas finir de monter de si tôt, Sachiko se dirigea sous l’œil attentif de son frère, vers la fenêtre pour l’entrouvrir et une bouffée d’air frais vint lui soulager les poumons. Satisfaite du résultat, elle retourna avec les trois garçons. Sasuke semblait septique, il passait de Kitsako à Shunsûke du regard. Peut-être allait-il tirer un avantage dans sa frustration…


-Et bien… Commençons… ! fit Sasuke l’air un peu trop content de lui-même, Kitsako vu que tu es le plus expérimenté parmi nous, vas-y colle toi y !

En réalité, il avait tout prévu. D’une il avait la flemme de tester ce mec de 1ere année plus grand que lui. Et de deux, si Kitsako acceptait l’offre, il ne serait pas auprès de Sachiko et Sasuke n’aurait pas à le surveiller constamment alors qu’il testerait Shunsûke. Il était plutôt fier de lui, son plan était parfait ! Sachiko ne se doutant encore de rien, était également plutôt contente même si rien ne se transparaissait au travers de son facial. Elle aimait bien voir Kitsako à l’œuvre. Les deux se mirent en place, Sasuke se retira et Sachiko elle s’avança.

-Bon, Kitsako tu seras Uke ² et Shunsûke tu sera Tori ³. Rei ⁴… Hajime ⁵ !

Sachiko se recula à son tour pour s’adosser au mur aux côtés de Sasuke qui s’y était logé les bras croisés. Eux seraient une sorte de Fukushin ⁶. Pour bien évaluer un niveau, il fallait qu’ils soient attentifs à la bonne forme, l’attitude, s’il faisait preuve d’une grande vigueur, s’il savait user du Zanshin (totale concentration), si la distance qu’il utilisait pour les attaques étaient suffisante, s’il savait user de son timing lors d’opportunités et s’il savait utiliser les coups de pieds Jodan (tête,face,cou) et Chudan (ceinture,poitrine).



________________________________________
¹- Noeud de ceinture
²- Celui qui défend
³- Celui qui attaque
⁴ - Salut
⁵- Commencez
⁶ - Juges
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshiphotograph.tumblr.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Martyrisons un peu le nouveau (Pv : Elio / Armado / Shaolan)   Ven 21 Mai - 0:57

Sasuke regardait le jeune Kitsako avec mépris et haine comme si ca pouvait l’affecter. Il ne l’aimait vraiment pas. A quoi il pouvait penser uou’ Cette fois son regard affichait plus que la jalousie intense mais de la haine. Il devait se faire de fausse idée entre ce qu’il ressentait pour Sachi. Il n’était un de ces gars qui essait de se faire passer pour quelqu’un pour un chic type juste pour se faire sa victime… Il était pas ça au moins? .____. Non, il aimait Sachi… Euh quoi ? o_o Enfin retour a la situation Arm, focus focus uou’ Sasuke fit de même et regarda Elio en le réprimandant sur son uniforme qui était effectivement très mal fait. Mais bon, on voyait assez facilement dans son teint et la forme de ses yeux qu’il n’était pas d’origine japonaise mais plutôt Nord-Américaine. Ca ne l’intriguait pas plus que ça. Il connaissait les McDowell qui était assez dur a battre dans l’originalité alors ça ne lui dérangeait pas du tout x).

Arm se retira un peu du groupe et s’étira un peu les muscles pour éviter toutes blessures potentiel. Ca serait assez idiot de se fouler une cheville pour rien ou autre encore. Il en avait vu des blessures idiotes comme celle-là, alors il ferait pas parti de ceux là. Du coup il ne put qu’entendre la blague de Sachi et en rit un peu. Il ne vit malheureusement pas le coup de pied de Sasuke qui lui aurait valu une baffe au grand bonheur d’Arm. Il finit ses étirements en souriant a Sachi a chaque fois qu’elle le regardait. Elle ouvrit alors la fenêtre. Effectivement, il faisait chaud et ça sentait le renfermer dans cette partie du dojo. Arm se releva et regarda Sasuke qui avait pris la parole. Ah c’était lui qui allait se battre contre notre cher Elio? Sasuke en avait l’air presque trop satisfait pour que ça soit que de la paresse de sa part. Mais bon ce n’était pas important. Enfin, ça dépendait pourquoi il était satisfait mais bon. Et du coup une idée lui traversa la tête comme ça.

Bon mais après j’veux me battre contre toi X)

C’était un défi? Possible. Sachi s’avança pour la procédure habituelle des combats et du corriger plus d’une fois l’élève pour sa position ou autres mais finalement ils arrivèrent a la fin de la procédure.

Au moment ou le Hajime de Sachi retentit, Arm frappa en premier même s’il était lui-même défendeur. On le dit souvent, la meilleure défense c’est l’attaque! Il prit appuie sur sa jambe comme appuie et donna un coup circulaire de la jambe arrière visant la tête de la recrue. Sans attendre de voir s’il avait atteint quelque chose, il donna immédiatement a la suit de son coup de pied un coup de poing au plexus solaire. Bien sur, tous ses coups étaient contrôlés pour ne pas blessé la recrue. En plus c’était plus une évaluation du niveau qu’un vrai combat alors il devait pas non plus l’abattre. Il devait évaluer s’il était capable de bloquer et d’attaquer efficacement. Arm recula d’un bond pour éviter un coup de son adversaire et attendit sa réplique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Martyrisons un peu le nouveau (Pv : Elio / Armado / Shaolan)   Dim 23 Mai - 3:28

L'impression de faire tâche, avec sa ceinture orange parmi tous ces haut-gradés, et encore plus celle d'être pris en swandich dans une sorte de triangle amoureux compliqué se faisant de plus en plus oppressante. De tous les côtés ça se jetait des regards noirs, ça s'interpellait si bien qu'Elio avec ces deux neurones se sentait déjà parfaitement paumé. Il était mit naturellement à l'écart l'espace d'un temps et il regarda ce trio de gens sans comprendre vraiment pourquoi il fallait trois personnes pour le tester, ce qui venait à tester rien du tout au bout du compte, vu qu'il avait complétement oublié toutes ces notions de karaté. Ca promettait...

Il ne se rendit même pas compte que Monsieur-Baobab l'inspecta du regard à nouveau et fut presque sortit de ses rêveries quand celui-ci l'interpella de sa voix dédaigneuse. Il posa sur lui un regard quelques peu à l'ouest alors qu'il lui parlait pourtant d'une langue qu'Elio semblait connaître, mais avec un vocabulaire sortit d'un autre monde. Tout ça pour une histoire d'Omi-mubu-truc... Et puis il baissa son regard sur son haut, un peu moins serré au niveau du cou pour être plus à l'aise, puis compara avec la col de Sasuke, et un petit sourire s'étendit sur sa bouche. Il se souvint que ses professeurs de karaté aux States faisaient comme ça, et d'ailleurs le géant aussi avait son col un peu déserré, mais il devait sûrement être trop haut pour que l'autre râleur ne puisse le remarquer. Haussant alors les épaules, il répliqua avant que Sachiko ne s'avance vers lui:

-C'est parce que j'ai pas envie d'avoir l'air tout constipé comme toi, senseï °v°. ( l'art de se faire des ennemis en une phrase par Elio Shunsûke)

Et se tourna joyeusement vers celle-ci qui eut la gentillesse de lui rappeler comment faire son nœud correctement. Au fur et à mesure que la ceinture bleue lui expliquait d'une façon claire comment la faire, ses souvenirs s'extirpèrent de leurs tiroir coincé pour revenir en mémoire d'Elio, qui donna une sèche impulsion pour bien serrer la ceinture. Il remercia Sachiko en lui offrant un petit sourire de gratitude, reflétant par ailleurs la jouissance d'énerver Sasuke qu'il sentait fulminer pour diverses raisons, dont sa nouvelle réplique qui venait si bien jeter de l'huile sur le feu, dans son dos. Il n'aimait pas particulièrement se faire détester des gens, et faisait en sorte d'être aimable avec eux, mais il était poussé pas une pulsion plus forte que le besoin d'être sociable quand il voyait son aîné.

Il reporta alors son regard sur sa sœur en face de lui, qui l'avait aussi quelques secondes regardé d'un air observateur bien qu'il n'en n'avait pas vraiment fait attention. Elle lui demanda alors ses origines en l'appelant encore une fois par son nom, une chose dont il ne s'habituera décidément jamais. Son sourire ne s'étant pas effacé de son visage, il lui répondit d'une voix sympathique:

-Voui, je viens d'Amérique, enfaites je viens d'arriver il y a à peine deux mois...Et puis vous pouvez m'appeler par mon prénom, Elio *Il jeta un rapide coup d'œil vers Sasuke, sûr qu'il ne s'abaisserait jamais à l'appeler ainsi* ou autre chose, mais j'ai pas encore l'habitude de ce nom alors je risque pas toujours y répondre.

En suivant sa mère après son divorce, Elio avait fait le choix de renier complètement ses origines paternelles et donc prit le nom de sa mère. Une idée folle, pensant que changer de nom et de pays suffiraient à ce que son passé et tout ce qui s'y assemble reste à sa place, aux Etats-Unis. Pourtant il se rend compte chaque jour depuis son arrivé au japon que tout ne pouvait se passer aussi simplement et son souhait demandait un minimum d'efforts en plus. Comme sa mère se plaignait qu'il passait trop de temps cloîtré dans sa chambre ( bien qu'il passait son temps à rattraper son manque de notions en japonais), il choisit surtout pour lui faire plaisir et qu'elle arrête enfin de jacasser d'entrer dans un club. Le choix étant vaste, il se tourna donc vers quelque chose de connu, le karaté, sûrement la seule activité véritablement extra-scolaire qu'il eut jamais fait dans sa vie.

Il se rapprocha alors de Kitsako, lâchant son rapide "testez-moi vite et qu'on en finisse", Sasuke faisant son dédaigneux et Sachiko lui adressant une parole rassurante sans être dépourvue d'une certaine vérité, lui arrachant une petit sourire s'étirant sur un coin de sa bouche. Puis il fut décidé que c'était le géant qui aurait le loisirs de perdre son temps face à lui. C'est à peine s'il se rappela comment on procédait avant d'entrer sur le tatami, puis quand le "Hajime" retentit, ses instincts de survies reprirent le dessus, plaçant une pancarte rouge sur les notions de karaté "c'est bien joli tout ça, mais en vrai combat ça vaut kedal."

Il y a 5 règles dans le combat de survie, dans le déloyal, à appliquer progressivement suivant jusqu'à ce qu'on ait la peau sauve. Ici on ne se prend pas pour Bruce Lee, quand on se retrouve seul face à une voir plusieurs personnes qui ont une dent contre vous, chercher à faire le beau dans ce genre de moment rime avec mourir pitoyablement. Quitte à être pitoyable, autant l'être en tentant de survivre.

Règle 1: FUIR

Elio ouvrit grands les yeux sur le pied qui avait envie de rencontrer sa joue, se recule donc rapidement pour l'éviter et cherche des yeux une issu. La pièce et fermée. On passe rapidement à la règle 2.

Règle 2: Coup DELOYAL

Mais déjà un deuxième coup arrive, sur le plexus. Elio pivote sur le côté extérieur et frôle de justesse son poing, puis me trouve rien de mieux à répondre qu'un coup sec dans le coude, lui prend le poignet et bloque son épaule, dans l'intention de lui faire une clé. Mais Kitsako, en bon ex-soldat, se défait rapidement de son emprise et se jette sur lui, passons à la règle 3 immédiatement.

Règle 3: Supplier en se mettant à genoux et morver afin d'attendrir l'adversaire!!

Mais Elio n'avait pas le temps de se mettre à morver, Kitsako s'étant facilement libéré de sa "clé" il se remettait en position prêt à lui redonner un aute coup. Elio tenta alors sa technique "Yeux de merlan frit " . Le géant étant visiblement peu réceptif, il te tourna et tenta le coup avec Sachiko, qui crut bon de l'encourager d'un petit "Gambatte!" Deuxième échec.

Règle 4: Okay! Euh...Retenter la règle 2!


Il soupira alors et lui donna une petite tape au menton, du plat de la main, surprenant ainsi Kitsako qui s'attendait à recevoir une gros coup, qui le regarda éberlué. Elio profita pour le pousser hors de tatami à la manière des gros relous wesh-wesh . Prêt à appliquer la règle 5!

Règle 5: Biiien! Retenter la règle 1!

Si Kitsako allait lui sauter dessus, Elio lui, sauterait par la fenêtre! Seule issue de la salle, quel fin stratège!... bien sur ce dernier ignore les quelques mètres séparant l'étage du dojo au sol.

Mais il s'interrompit quand les jumeaux se levèrent, une mine accablée sur chacun de leur visage. Elio se tenait alors sur le rebord de la fenêtre, prêt à sauter /sauver sa peau/ et reprit conscience de l'endroit où il se trouvait et qu'ils n'avaient pas l'intention de faire de lui de la chair à pâté. Oups.
Revenir en haut Aller en bas
Arata Aya Kitsako
@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves
avatar


Féminin Scorpion Coq
Messages : 825
Age : 24
Métier désiré : Rien pour le moment
Humeur : Cela dépendra de la météo !

Fiche d'identité
Pouvoir: Télékinésie / Aucun
RP en cours:
MessageSujet: Re: Martyrisons un peu le nouveau (Pv : Elio / Armado / Shaolan)   Mer 26 Mai - 0:11

L’ambiance dans cette salle semblait assez pesante, et la cause n’en était autre que la présence de Sasuke et de sa jalousie maladive envers Kitsako. Tandis que sa jumelle, observait en silence et discrètement, tous ses faits et gestes. Pendant qu’il s’étirait un peu à part, Sasuke en avait profité pour réprimander une dernière fois Elio, sur une petite imperfection de rien du tout au niveau de la ceinture. Par ailleurs, le jeune Uchiwa ne savait plus d’où donner de la tête entre ce jeunot même pas capable de mettre un kimono en ceinture orange, et ce Kitsako qui jetait continuellement des sourires et faisait les yeux doux à sa sœur. Cette dernière ne se rendait vraiment compte de rien au niveau des sentiments de Kitsako, mais pour sûr à chaque fois qu’il la regardait, elle se mettait à rougir et à faire genre je regarde ailleurs.

-C'est parce que j'ai pas envie d'avoir l'air tout constipé comme toi, senseï

La phrase d’Elio fut dite si soudainement, que personne ne s’attendant à cette réaction de sa part. Comme un feu ardent dans lequel on aurait soufflé, la flamme de Sasuke se remit à étinceler dans ses yeux. Il avait une sainte horreur de la provocation, surtout chez les personnes qu’il n’appréciait guère. Un courant d’air entra, et la tension monta d’un cran. Sachiko avait comme l’impression de voir un film à l’américaine dans les Western, où chacun se provoquait du regard jusqu’à ce que l’un se décide à bondir pour attaquer l’autre. La jeune Uchiwa appréhendait les gestes ou les dires de son frère et restait sur le qui-vive au-cas-où. Il ne fallut que trente seconde à Sasuke pour perdre contrôle de lui-même, ou plutôt de ses paroles.

- Espèce de petit…
- Sokutô ! Yah !

Sachiko avait tenté tant bien que mal de changer la conversation, et d’éviter à Sasuke d’être désagréable encore une fois. Déjà qu’il n’était pas forcément très apprécier, autant éviter de fuir les gens qui ne s’enfuyaient pas en disant qu’ils sont maudits. Sasuke recula de deux pas, s’attendant à se faire écraser le pied, mais du tout il mit une distance suffisante entre eux pour qu’elle puisse l’atteindre normalement, par un autre moyen. Alors que son frère avait juste commencé une phrase pour réfuter contre la provocation d’Elio, Sachiko avait aussi tôt réagit –s’y étant préparée surtout- en balançant son pied en l’air dans une rotation, afin de frapper le haut du torse de Sasuke et le faire taire avant de n’aggraver son cas. Il se retrouva quelque centimètre plus loin, quasiment collé au mur et surtout abasourdit par le geste de sa sœur. Ou plutôt assez vexé, n’aimant pas quand elle tentait de refaire son éducation par la violence –puisque l’oral n’avait jamais donné quelque chose de réellement concluant- Il était donc contre le mur désormais, ne s’étant pas du tout préparé à ce coup là, et surtout de manière aussi puissante.

-… Pfeuh.

Cette simple réfutation fut la seule chose qu’il trouvât à redire, ne voulant pas chercher à mettre en colère sa sœur. Méfiez-vous des femmes en colère, vous direz-t-il, ce sont les plus dangereuses ! Sachiko soupira et s’avança alors pour montrer à Elio comment refaire son nœud en ignorant son frère qui s’était mit à la fenêtre histoire de prendre l’air et de disparaître de la vue des trois autres quelques moments. Il savait qu’il allait trop loin, mais c’était toujours plus fort que lui à vrai dire. Il s’en fichait. Il se fichait de ses relations sociales, des gens qui l’entouraient, il se fichait bien de savoir ce que les gens pouvaient bien penser de lui. Et le fait qu’il soit si renfermé sur lui-même attristait pas mal sa sœur. C’est d’ailleurs la seule personne en qui il a confiance et en qui il sait qu’il peut se montrer librement, mais que lorsqu’ils sont à deux malheureusement pour les autres. Elio leur expliqua alors qu’il n’était là que depuis deux mois seulement, et qu’avant il logeait aux Etats-Unis. Décidément ! Les jumeaux avaient comme une impression de déjà vu, avec les autres jumeaux McDowell de leur classe, deux américains eux-aussi, arrivés lors de leur première année. Mais à contrario des deux, Elio portait un nom quand même japonais et savait plutôt bien le parler. Sasuke se tourna vers les autres, restant accoudé sur le rebord de la fenêtre, pour mieux observer Elio, en vue de la connaissance de ses origines.

-… Hn, Elio ? Vu qu’on est en 3eme année et japonais de naissance, si t’as besoin d’aide en rapport au lycée ou autre, fais-nous signe.

Et oui… Incroyable à penser et à lire mais… Sasuke avait bel et bien prononcé ces paroles ! Sachiko eut un soulagement intérieur, et lui sourit, contente qu’il se soit pour la première fois depuis longtemps, montré tel qu’il était vraiment à quelqu’un. Par ailleurs, lorsque Sasuke intercepta ce regard, il détourna la tête, gêné. Ne connaissant pas vraiment Elio, aucun d’eux ne posa de questions indiscrète sur le pourquoi il n’était pas encore habitué à son nom. Et les jumeaux Uchiwa ne savaient que très bien la non-plaisance quand les autres s’initie dans nos affaires de familles. Ils se regardèrent furtivement et comprirent l’un et l’autre ce qui en résultait. Par la suite, Sasuke s’étira et se retira de son accoudoir de bord de fenêtre et observa à nouveau Elio et Kitsako qui faisait quelques échauffements. C’est là qu’il eut l’idée de balancer Kitsako à la tâche au lieu de s’y coltiner, par flemme. Mais la réaction de Kitsako le surprit plus qu’autre chose, il ne s’y attendait pas du moindre à vrai dire. Et Sachiko non plus, par la même occasion.

- Bon mais après j’veux me battre contre toi.
- Sans soucis !!

Sasuke avait répondu au tac-au-tac et son regard ardant soupesait celui de Kitsako, lui montrant qu’il n’irait pas de main morte lors de ce combat. Sa soif de vengeance envers Kitsako allait pouvoir être résolue, et cela servit sur un plateau. Comme quoi, le naturel revient au galop. Quelques instants seulement avant, Sasuke s’était enfin réellement montrer, mon disparaitre de nouveau sous son masque de provocation et de défit. Et puis il s’imaginait fortement dans sa tête une victoire glorieuse contre lui, lui valant les éloges de sa sœur et son oubli total de ce type. Bien sûr comme d’habitude… Sasuke se surestimait, un peu trop. Sachiko alternait son regard entre Kitsako et son frère, et comprit assez vite les motifs réels de la volonté de fer de Sasuke… Itachi bien sûr. Bien qu’elle fût loin de se douter que c’était également pour ne pas avoir à compter Kitsako dans la famille en tant que beau-frère.
Le Hajime retentit, et Kitsako prit en charge les deux premières attaques, histoire de voir l’auto-défense dont disposait Elio. Ils remarquèrent qu’Elio ne semblait pas très enjoué à cette idée là… En même temps, reprendre le Karate directement face à une ceinture noire… Ca ne doit pas être réellement très enviable. Sasuke et Sachiko s’adossèrent donc au mur tout deux les bras croisés, afin d’observer au mieux l’attitude d’Elio face aux attaques de Kitsako. Il relança un nouveau coup ; qu’Elio dévia de justesse une nouvelle fois. Drôle de façon de procéder, mais bon reflexes, c’est déjà un bon point. Par contre une chose qu’aucun des deux Uchiwa ne comprit vraiment, c’est pourquoi Elio s’était-il mit à faire les yeux doux face à Kitsako en plein milieu du combat !? Son regard bifurqua sur Sachi qui lui fit un signe de bonne chance avec les bras. Sasuke le regarda comme si il venait d’une toute autre planète. Décidément, entre les McDowell et lui, les américains n’étaient pas très clairs dans leur tête, ou alors leur manquait-il une case peut-être ?
Après avoir effectué ce drôle de manège de charme, il envoya la paume de sa main à plat sur le menton de son adversaire… Etait-ce du Karate qu’il nous faisait là ? En vue des mines stupéfaites des jumeaux et du déroutement total de Kitsako, c’était loin d’être un combat entre Karateka qu’ils se doivent. C’est alors qu’il fit le geste le plus déroutant qu’il n’est actuellement encore fait : Il poussa Kitsako de toutes ses forces en dehors du Tatami et se précipita vers l’encadrement de la fenêtre sur lequel il s’accrocha, prêt à bondir. ….

-Tu peux me dire ce que tu fous là … ?
- Elio-kun… Tout va bien ?

Le jeune homme s’était arrêté net dans son élan, observant les regards plantés sur lui, comme si il venait d’accomplir quelque chose d’inhumain. Ce qui était presque le cas, dans la logique des choses.

-Tu te fou de nous là ? C’est ça que tu appelle tu Karate !? Aucune discipline, aucune harmonie dans tes mouvements ! Plus de rigueur, plus de tenue ! Tes mouvements ne sont même pas structurés ! Tu as vraiment réussit à passer ton Dan avec ça comme notion !? On est pas dans la rue, le Karate est un sport dont il ne faut pas se moquer !
- Oui enfin… Il a quand même de bon réflexes et une bonne rapidité…
-C’est pas le plus important ! Raaah, qu’est-ce que ça m’énerve ceux qui ne comprennent par l’art du Karate !

L’Uchiwa s’énervant tout seul, s’avança vers Elio qui s’était remit vers le Tatami et montrait maintenant les positions de rigueurs qu’il fallait obligatoirement savoir à la base. Du genre mets ton pied en parallèle à ci, garde le bras toujours tendus dans cette occasion là. Sachiko observait son frère étrangement, c’est la première fois qu’elle le voyait autant prendre à cœur à expliquer les notions du Karate à quelqu’un. De plus elle ne le savait pas si attaché à cet Art, voilà un nouvel aspect qu’elle découvrait aujourd’hui chez son frère.
Durant le temps que Sasuke reprit le rôle de professeur comme à l’initial, Sachiko rejoint Kitsako et s’assit contre le mur, légèrement en dehors du Tatami. La jeune Uchiwa rabattit ses genoux contre elle en les tenants par ses bras noués, observant attentivement Sasuke.

-C’est la première fois que je le vois autant prendre à cœur quelque chose…

Elle avait parlé plus pour elle-même à la base que réellement pour Kitsako. Mais c’était aussi une manière à elle d’engager la conversation, même si elle ne savait pas vraiment sur quoi bifurquer. Alors elle se contenta d’observer l’apprentissage de dernière minute, puis de poser sa tête sur ses genoux repliés. Par la suite son regard se posa vers Kitsako qui regardait le déroulement lui aussi, d’un œil plus ou moins attentif, elle ne savait pas. Et pour une fois, il la regarda à son tour, et elle ne détourna pas les yeux de son regard, bien que cachée sous ses deux bras, ses joues furent pires que la braise ardente qui animer la soif de victoire de son frère. Son cœur se remit à faire trois fois le tour de sa poitrine, tellement elle est omnibulée par le bleu des yeux de Kitsako. Si bien, qu’elle en oublia totalement le reste. Et étrangement, Sasuke étant tellement concentré sur Elio, ne remarqua rien du tout.
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshiphotograph.tumblr.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Martyrisons un peu le nouveau (Pv : Elio / Armado / Shaolan)   Sam 29 Mai - 18:55

Le coup de pied du géant manqua sa cible, malgré qu’il était assez retenu pour pas lui faire mal. Elio avait reculé pour pour l’éviter. Arm répliqua aussitôt avec un coup de poing qui fut éviter aussi. La technique était peu développée mais il avait de bon réflexe c’est déjà ça. Elio tenta alors une clé de bras qui était si mal exécuta qu’Arm s’en défit en un instant. Il avait déjà essayer c’était bien. La soumission est une bonne idée pour mettre fin a combat contre tos assaillant de la rue, mais c’est rare que ca marche sans quelques coups de poings avant. C’est plus facile une fois affaiblies et surtout avec de la douleur qui fait oublier les mouvements de l’adversaire. Arm regarda Elio alors qu’il avançait pour lui lancer une prochaine attaque. Cet élève ne semblait pas vouloir l’attaquer alors il allait continuer jusqu’à ce qu’il réplique pour de vrai. Elio prit alors de grands yeux et le regarda avec un air piteux. Cet technique pour le moins étrange ne fonctionnait pas vraiment sur le jeune Kitsako. C’était qu’un combat non? Il allait pas en mourir o_o Il regarda Sachi pour la supplier d’arrêter le combat et celle-ci lui envoya un regard et un Ganbatte. Arm en rit presque ce qui le distrait pendant une seconde, le temps qu’Elio lui balance sa paume sur le menton… Hein? O__O Est-ce qu’il venait de le flatter? Arm en restait bouche bée. Il venait de faire quoi la? Arm recula d’un coup et le regarda avec étonnement. Cela permit au nouveau de lui foncer dessus avec toute sa masse corporelle pour le pousser hors du tatami. Il en perdit même un peu l’équilibre. Quand il la retrouva, Elio allait sauter par la fenêtre. Heureusement, il y eut l’intervention des jumeaux pour l’empêcher de se casser le cou en bas de l’édifice uou’.

Aussitôt, Sasuke se mit a l’engueuler autant sur sa presque-sortie que sa piètre performance face à son adversaire. Il se mit aussitôt a lui montrer les positions des jambes et les coups de base. Sachi assise dans son coin, les observait. Arm alla la rejoindre pour s’appuyer contre le même mur que le sien mais debout. Elle parla de Sasuke qui semblait vraiment passionné à la tache. Effectivement, c’était la première qu’il le voyait aussi absorbé. Alors, il perdit un peu le fil de ses pensées. Ca lui arrive des fois. Juste de regarder un truc mais tu pense à rien. Ca fait drôle. C’est déconnecté de la réalité. Il tourna la tête vers Sachi qui la regardait. Ses saphirs croisèrent ses rubis et ne purent s’en échapper. Son cœur se mit à battre plus fort et son visage n’affichait plus que la passion. Arm remarqua ses joues rosées par la gêne mais elle resta là à le regarder et lui aussi…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Martyrisons un peu le nouveau (Pv : Elio / Armado / Shaolan)   Jeu 3 Juin - 1:06

Décrocher de la réalité. Ça peut vous arriver des fois. Plus si vous avez été traumatisé dans le passé. Un événements choquant qui se rejoue sans arrête dans votre mémoire, si bien que n'importe quel situation similaire à ces souvenirs vous fonds perdre une partie du contrôle de vous-même et réagissez démesurément. Elio en avait connu des bagarres. Et comme elles finissent toujours mal, celui qui gagne est celui qui reste vivant. Pas le temps de jouer au héros où de simplement penser à l'état de la situation. Il faut fuir. D'ailleurs, qui, sans se prendre pour un pro des arts martiaux mais pour petit humain que nous sommes, n'aurais pas peur en se retrouvant face à...ça?

Kistako

Reprenant lentement connaissance du lieu dans lequel il avait tenté de montrer son niveau de...karaté aux autres. Se tenant sur le rebord de la fenêtre, il baissa son regard sur le mur qui semblait en pas finir de descendre, débouchant sur un tas de rosier. Une grimace s'étira sur son visage tandis qu'il se visualisait entamer un atterrissage des plus pitoyables dans cette merveilleuse issue que lui offrait ce plant aux épines bien traîtres. Une exclamation des jumeaux le sortit de ses différentes visions de lui-même écrasé comme une mouche sur un pare brise emmêlé entre les rançons.

Il leva nonchalamment la tête vers Sasuke qui lui adressait des paroles exaspérées comme toujours. Son regard perdu chevaucha les deux jumeaux tandis que Sachiko lui demanda s'il allait bien. Bonne question. Sasuke se mit à débiter son mécontentement, mais Elio, le regard éteint, ne l'écoutait pas. Sa sœur essayait de le calmer sans être sûre elle-même de ses arguments, puis Sasuke avança nerveusement vers lui, lui saisit une manche de son kimono et le tira au centre de la petite salle. Les sourcils froncés, celui-ci ne le jugea plus d'une façon méprisante mais le regardait avec les yeux de quelqu'un concentré sur quelque chose qui lui prend à cœur.

Voyant que ce genre de personne avaient quand même quelques valeurs nobles, Elio se résolut et effectua docilement les positions que lui ordonna son nouveau tuteur d'enchaîner. Il fut en premier lieu un peu déstabilisé par sa réplique, quand il avait laissé échapper un "T'es constipé sensei", il se sera attendu des reproches, un redoublement de regards méprisants, mais au lieu de cela? "Vu qu’on est en 3eme année et japonais de naissance, si t’as besoin d’aide en rapport au lycée ou autre, fais-nous signe". En entendant cela, Elio s'était retourné et avait fixé Sasuke comme s'il portait un string rose sur la tête. Il lu proposait son aide? Troublant, décevant, surprenant et surtout frustrant. Il s'était attendu à tout, sauf à une remarque aussi sympathique.

Mais il mit cette frustration de côté le temps que son professeur lui montrait les positions de bases, les rotations, les divers façon de contrer un coup direct, Sasuke s'éprit rapidement dans l'enseignement de cet art qu'il semblait profondément respecter. Il n'arrêtait pas de frapper son vente pas assez rentré, ses épaules trop en arrière, de donner une tape sur le poing trop bas, de le bousculer lorsqu'il n'avait pas ces pieds en bonne positions d'équilibre. Ainsi, les bases et les notions de karatés inculpées à Elio lui revinrent naturellement, si bien qu'il se prit à écouter attentivement les remarques de Sasuke, se faisant par ailleurs de plus en plus rares. Quand celui-ci, semblant accomplir plus ou moins correctement les positions et coups de bases, Sasuke soupira, satisfait de son travail acharné. C'est qu'Elio pouvait travailler des fois. Quand il se sentait inspiré. Il avoua alors à Sasuke qu'il se souvenait avoir suivi le style « Shotokan » auparavant. Sasuke le regarda, hochant pensivement la tête et lui fit accomplir ensuite toute une série de technique de percussions avec les membres supérieur [ Tsuki Waza ]. Évidemment, Elio ayant tout de même complètement zappé les noms de ces différentes frappes fixa son tuteur avec des yeux ronds. Sasuke effectua alors le coup à côté de lui, démontrant avec dextérité et précisions chaque coup.

« Ura Ken!! » Elio effectua alors un hésitant coup de coude. Sasuke, réprenant immédiatement de son cri retentissent « NON! Ça c'est Hiji Uchi!! Ura Ken c'est un revers du poing! Comme ça! » Elio hocha faiblement la tête en l'observant studieusement, puis imita plusieurs fois la frappe jusqu'à ce que son professeur soit content.

Ceci continua un bon moment, Sasuke trop submergé pour apercevoir qu'entre temps, Armado et Sachiko avaient commencé à entretenir une longue conversation du regard. Elio, lui, bien qu'essoufflé et que son instructeur ne lui laissait pas une seconde de répit, les trouvait trop mignons et l'envie de pousser sois Sachiko dans les bras d'Armado ou vice-versa le démangeait comme le ferait une bonne crise d'urticaire. Heureusement que Sasuke lui donnait déjà assez à faire avec ses mouvements, exténué, il réussit à accomplir un enième: « Ura Mawashi Geri[coup de pied circulaire]- deux Oï Tsuki[coup de poing horizontal]-un Mae Geri [coup de pied de face] suivi d'un Shûto Uchi [tranchant de la main et de l’avant bras]-un Hiza Geri [coup de genou]-et s'écroula avant de finir l'enchaînement qui se terminait sur un Mawashi Tsuki [coup de poing verticale] /Okay j'arrête X'D/

Sasuke lui adressa un regard sévère et ouvrit la bouche dans l'intention de lui ordonner de se relever immédiatement. Elio quant à lui,lança un regard injecté de sang, complètement épuisé après avoir subis près d'une demi-heure de sport intensif.

-Je suis mort! O_O Laisse moi crever....!

Après avoir prononcé ces paroles très philosophiques, il s'écroula, les bras écartés en crois et ouvrit entièrement son haut de kimono, se fichant éperdument des remarques que lui adresserait Sasuke ou des regards que lui lanceraient les deux autres. Il est vrai qu'être à moitié dévêtu au jpaon n'était pas forcément vu d'un bon œil, malheureusement pour Elio qui aimait passer les chaudes journées d'été à moitié découvert.
Revenir en haut Aller en bas
Arata Aya Kitsako
@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves
avatar


Féminin Scorpion Coq
Messages : 825
Age : 24
Métier désiré : Rien pour le moment
Humeur : Cela dépendra de la météo !

Fiche d'identité
Pouvoir: Télékinésie / Aucun
RP en cours:
MessageSujet: Re: Martyrisons un peu le nouveau (Pv : Elio / Armado / Shaolan)   Dim 6 Juin - 20:08

Vexé. Encore et toujours me diriez-vous… Sasuke était vexé par l’attitude qu’avait prit Elio alors que pour une fois, oui pour une, il avait été gentil ! Qu’avait-il montré ? De la surprise et un air ahuri ! Ce qui lui déplu fortement, et ne le poussera pas à recommencer un acte de gentillesse avant plusieurs semaines. Sachiko sachant cela soupira d’exaspération. De toute manière, ce n’était pas de grande importance, voilà presque 9 ans qu’elle joue le rôle de mère pour lui, question d’habitude.

- Quoi ?! Si tu veux pas de notre aide, tant pis pour toi. Pas besoin de tirer cette tronche là !

Sa sœur détourna légèrement la tête, cachant un rire que son frère ne perçu heureusement pas. Seul un léger son s’était échappé d’entre ses lèvres. Elle s’amusait surtout de la façon rustre avec laquelle Sasuke s’adressait à Elio, mais aussi du fait qu’il n’ait absolument rien comprit à la situation ou plutôt à la réaction très justifiée d’Elio. Sasuke soupira et en fit fi. Il reprit son rôle de « Senseï improvisé » et n’arrêtait pas de corriger de multiples fois les positions d’Elio. Bras pas assez tendu ! Coude trop bas ! Jambes trop espacées ! Dos pas assez droit ! Tête pas assez haute ! Et encore bien d’autres, la liste serait trop longue à citée entièrement. Sasuke était très porté sur les règles d’honneur d’un tatami, autant au Judo quand il en faisait étant petit, qu’au Karate actuellement. Pour lui un tatami est presque un lieu sacré.

- Ecoute Elio, ici on n’est pas dans la rue mais dans un dojo ! Alors je te demanderai de bien vouloir respecter les règles d’honneur à partir du moment où tu poseras un pied sur un tatami, on ne rigole pas avec ça ! Et puis dis-toi qu’avec cet art une fois bien maîtrisé, tu peux l’utiliser de bien meilleure façon dans la rue qu’un style aussi vulgaire que celui que tu viens de nous montrer !

Durant ce temps, la course d’avant superposée à une nuit assez courte fit que la fatigue gagna peu à peu le corps de la jeune Uchiwa. Le fait de ne rien faire en position assise aussi, provoquait une certaine fatigue. Petit à petit son attention déclinait jusqu’à ce qu’elle se demande quelle pouvait bien être la signification de cette drôle de langue dont usait son frère à ce moment là. Un son grave, n’ayant pas vraiment de sens, les voyelles et les sons se mélangeaient petit à petit, jusqu’à le sombrement total dans l’abysse de Morphée. Elle-même ne s’en était même pas rendue compte, que ses paupières n’arrivaient plus à tenir ses yeux de pire en pis, et qu’au final le sommeil avait su faire raison d’elle. Son corps apaisé s’était légèrement penché sur la gauche, jusqu’à ce que sa tête atterrisse directement sur la jambe de Kitsako, qui lui, était toujours debout adossé au mur. Cet appui sans qu’elle ne s’en rende compte, lui procurait une certaine sécurité et un réconfort.
Elio se trompait même dans les appellations de certains coups… Il lui faudrait certainement une remise à niveau, Sasuke ayant bien peur que toutes les notions fondamentales du Karate soit oubliée en vu de ce qu’il a déjà pu constater. Après avoir réussit à peu-près à corriger bien sa posture, il s’attaqua aux coups à enchainer afin de voir ce dont il se souvient. Il lui récita et lui montra donc une série de coup qu’on apprenait avant la ceinture orange normalement. Il se dit qu’il allait commencer mollo pour qu’Elio ait le temps de tout réassimiler et de se souvenir d’absolument tout.

-Bien, on passe aux attaques ! Tu vas tenter de les exécuter sur moi, et observe bien les techniques de parade ! C’est toujours utile de savoir bien attaquer, et analyser la parade en même temps de l’adversaire. Tu pourras de toi l’utiliser, et aussi trouver comment perser sa défense.

Après tout, même si il a plutôt l’air d’un freluquet et d’un fils à papa de bonne famille –ce qui est quand même un peu le cas- il savait ce que se battre signifiait. Nombre de fois où il l’avait fait à ses heures perdues dans la rue lui donnait une certaine expérience à ce niveau. Et c’est également comme ça qu’il a su reconnaitre quel était le style vulgaire qu’employait Elio précédemment. La même fourberie, la même course à la vie que les combats de rue. Etant un type du genre assez provocateur et se jouant du danger, ça lui en a valu des baignes à travers la figure. Sa raison n’était autre que d’acquérir le plus d’expérience pour contrer Itachi.
Elio s’exécuta donc à ce que son Senseï d’un jour lui avait ordonné. Mae Geri, Ura Mawashi Geri, Oï Tsuki, Shûto Uchi, quatre coups qu’il enchaina, ma foi, de façon assez satisfaisante au goût de notre insatisfait de service. Quelque chose attira deux secondes son attention. Alors qu’il reprenait son souffle après avoir exécuté lui aussi les techniques attendues afin de les faire remémorer à Elio, ses yeux se tournèrent alors vers sa sœur qui semblait dormir profondément… Il faut dire qu’elle avait encore fait ce cauchemar la nuit dernière, et qu’elle n’avait pas su trouver le sommeil bien que Sasuke ait été là avec elle. Mais ce souvenir s’estompa au même temps qu’il capta à qui appartenait le morceau de corps servant de pseudo-coussin pour le repos de Sachiko… Kitsako !? Cette soudaine inattention lui valu un Hiza Geri dans le ventre et un Mawashi Tsuki sur la joue. Deux coups qu’Elio avait su faire à la perfection pour une fois, Sasuke l’avait… Comment dire… Bien senti. Complètement dérouté, Sasuke afficha un air abasourdi, sentant à la fois la colère montrer en lui comme la température en été. Il serra le poing et ne félicita même pas Elio qui lui s’était vautré parterre, complètement épuisé. Alors qu’il voulait tout faire pour que ça n’arrive pas, un moment d’inattention, et hop ça se fait ! Pourquoi diantre avait-il relâché son attention en se laissant une nouvelle fois emporté sur les nobles règles du Karate !? A cause de ça, Kitsako s’était un peu trop rapproché de sa sœur. A vrai dire, c’était sa sœur qui s’était à la base trop rapproché de lui, mais peu lui importait, pour lui le seul fautif restait encore et toujours : Kitsako !

-Tu commence à remonter le niveau, continue comme ça.

Il laissait donc Elio à son propre sort agonisant sur le Tatami après ces quelques mots lui indiquant qu’il avait mérité sa pause. Il ne remarqua même pas le fait qu’Elio s’était quasiment dévêtu le haut de son kimono. Sinon, il aurait sûrement été sujet à des réprimandes … D’un pas assuré, et le regard se faisant neutre –pour une fois- il s’approcha de Kitsako en tentant de garder son self-control. Ce qui était quand même pour le jeune homme, un très grand exploit.

-Toi, c’est ton tour !

A ces mots il tourna les talons se rendant au milieu du tatami, croisant Elio qui tentant tant bien que mal de se rafraichir en secouant son haut. La détermination dans son regard se faisait tellement grande qu’il aurait pu du regard faire fondre une glace. Sachiko ouvrit lourdement les yeux au moment où Sasuke tournait déjà les talons. Elle ne comprit pas très bien ce qu’il se passait ni ce qui c’était passé à vrai dire. Elle comprit quand même assez vite que l’entrainement d’Elio avait prit fin, en vu du lourd bruit qu’il avait produit en s’affalant de nouveau de tout son long en dehors de la zone délimité de combat, et voyant son frère en sueur. Se rendant alors compte qu’elle s’était endormie sur Kitsako et se redressa immédiatement, puis se releva et lui fit une courbette.

-Ex… Excuse-moi de t’avoir importuné de la sorte ! J’étais fatiguée et…

Elle ne finit pas sa phrase, ou du moins ne voyait pas l’utilité de le faire. La suspension après son ‘et’ signifiait qu’elle ne l’avait pas contrôlé. Kitsako n’avait pas l’air d’en être importuné du moins, et se dirigea alors vers le tatami en direction de Sasuke.
Sachiko se rassit, confuse, et regarda Elio qui semblait retrouver difficilement de la fraicheur. Elle lui tendit alors la bouteille d’eau qu’elle avait gardée au frais en lui faisant un petit sourire. Bah quoi ? Vous croyez vraiment qu’un Uchiwa sait sourire pleinement ? Laissez-moi rire.

-Ca va, il n’a pas été trop dur avec toi ? N’hésite pas à le remettre en place s’il devient trop casse-pied

En tout cas, elle, elle ne se gênait pas pour le faire. Mais étant sa sœur, elle pouvait plus se le permettre. Durant ce temps, Sasuke était le dos en rapport aux spectateurs et son adversaire. Lorsqu’il senti son adversaire sur la zone de combat, il n’attendit même pas le ‘’Hajime’’ que Sachi guettait à dire, même si elle désapprouvait ce combat. Enfin, elle pensait qu’il valait mieux tout de même qu’il se défoule loyalement sur Kitsako plutôt qu’à faire un coup bas.
Sasuke attendit l’équivalent de 30 secondes, puis se retourna d’un coup sec en effectuant un coup de pied circulaire Mawashi Geri, en direction du cou de Kitsako. Pour sûr qu’il ne voulait pas y aller de main morte, pour lui c’était un combat plus que sérieux. Au fond de lui il voulait aussi voir ce que valait Kitsako en vrai combat, dans une situation inattendue, savoir si il savait réagir ou non.
Sas sœur soupira et s’adressant à elle-même et peut-être à Elio elle répliqua dans un demi-second soupire :

-Sasuke a des chances très minces… Kitsako est quand même un ex-soldat…

Elle se souvint de leur première rencontre, à la plage. Où il lui avait confessé une partie de son passé. Sasuke lui, n’était pas du tout au courant de cela et croyait encore à une très grande chance de victoire…. Le pauvre.
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshiphotograph.tumblr.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Martyrisons un peu le nouveau (Pv : Elio / Armado / Shaolan)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Martyrisons un peu le nouveau (Pv : Elio / Armado / Shaolan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» nouveau laby ror et tot la solution pour le parcourir
» le nouveau gouvernement
» Nouveau parc industriel dans l'aire de l'Aéroport
» nouveau supplement-non officiel?
» La drogue en Haiti, un phénomène nouveau !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1 :: Corbeille V.3/V.4-