Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1
Bienvenue à Konoha High School !
Depuis les événements dramatiques de 2011, beaucoup de choses ont changées... Une étrange bactérie du fond des océans vint semer la zizanie et les humains ne sont plus vraiment pareils... La ville de konoha, 25 ans plus tard, sous le signe du chaos et d'un régime totalitaire, venez vivre l'aventure !
Oserez-vous vivre dans un monde où la normalité n'existe plus ?



 

Partagez | 
 

 Photographie de la neige -ou la naissance du rouge Sachi- (Pv Armado)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arata Aya Kitsako
@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves
avatar


Féminin Scorpion Coq
Messages : 825
Age : 23
Métier désiré : Rien pour le moment
Humeur : Cela dépendra de la météo !

Fiche d'identité
Pouvoir: Télékinésie / Aucun
RP en cours:
MessageSujet: Photographie de la neige -ou la naissance du rouge Sachi- (Pv Armado)   Mer 9 Déc - 3:09


    Le temps me semblait bon, assez bon pour sortir prendre l’air pendant quelques minutes au sein du lycée. Sasuke était parti pour une heure à traiter quelques affaires je-ne-savais-où. Donc j’avais profité de ce temps libre pour me rendre avec mon appareil photo –mais pas le numérique, le vrai- jusqu’aux jardins du lycée. Cela faisait maintenant un an que je m’étais promit d’emmener cet appareil là ici, mais je n’avais jamais vraiment trouvé le temps nécessaire pour le faire. Le voilà, et j’ai saisit ma chance à temps ! Je trainai donc dans le coin verdure du lycée, cherchant un paysage qui m’inspirerait quelque chose au fond. La première fois que j’étais venue ici, c’était aussi par un temps presque neigeux, non pardon, il neigeait. Pour ce jour-ci le temps menaçait mais le sol était encore intact. Prenant soin de me réchauffer les mains avec mon souffle au travers de mes gants, je pris délicatement l’appareil entre mes mains. Tout aussi délicatement je retirai l’opercule qui servait de protection pour l’objectif.
    Zieutant les alentours au travers de l’appareil, je pris quelques photos du paysage me plaisant bien. Je m’arrêtai quelques secondes, me posant sur le banc le plus proche pour laisser mes pensées vagabonder… C’est fou comme sans Sasuke et Hana je pouvais me sentir seule quand même. Bien qu’on soit associable et renfermé sur nous même, nous sommes tout le temps ensemble, et lorsque l’on se retrouve seul vraiment, ça fait un vide. Maintenant je me sentais encore plus coupable envers Hana, qu’elle demeura seule durant une année au collège alors que nous étions tout les trois ici, ensemble. J’eus un pincement au cœur, et je soupirai. A quoi bon recaser tout ça et me faire du mal avec le passé pour rien ? A rien justement… Ah ah ! Quelle lucidité franchement, je suis fière de moi !! ... Mais je n’y pouvais rien, je n’avais rien sur quoi penser, et dans ces cas là je devenais toujours assez pessimiste.
    Bien ! Je vais me remettre en quête de paysage à immortaliser ! Ca m’occupera l’esprit le temps que Sasuke revienne au moins. Je me relevai d’un geste vif et déterminé. Et puis rester statique aller aggraver ma froideur légendaire. Ma mauvaise circulation sanguine faisait que j’avais toujours les extrémités des mains et des pieds –souvent le nez et les oreilles aussi- froides. Et, comme si il y avait eu un appel divin ou que j’aurai inconsciemment formulé une prière, de très petits flocons tout blanc se mirent à tomber des nuages. Il neigeait ! Je n’en revenais pas qu’il neige à ce moment là, où j’avais mon appareil professionnel en main ! Un sourire large se dessina alors sur mes lèvres, j’étais vraiment chanceuse ! Et en plus de ça il n’y avait personne, donc je pouvais prendre mes photos en toute tranquillité. Soudainement, l’environnement me sembla largement plus intéressant, et j’avais vraiment l’air idiote à rigoler toute seule, mais je m’en fichais royalement ! Je n’entendais que le chant des oiseaux et mon souffle rien d’autre, et j’avais une étrange sensation de liberté. Mais de trop faire la folle à force de tournoyer la tête en l’air me donna le tournis et me fis perdre mon équilibre. BAM, les fesses sur le sol gelé ! Et je ne pus m’empêcher de rire de moi-même à nouveau… Qu’est-ce que j’avais l’air ridicule… Mais qu’est-ce que je m’amusais !
    Je me relevai tant bien que mal, et aperçu alors dans un buisson un oiseau dans son nids couvant ses œufs… Photo ! Tout doucement, je m’approchai pour ne pas l’effrayer et pour pouvoir prendre ma photo sans encombre. A demi-accroupie, je pris plusieurs photos et plus tard je choisirai la meilleure pour la garder. Mais quelque chose me détourna de mon objectif –et dans les deux sens du terme !-. Quelqu’un semblait approcher, mais qui ? Je replongeai mon regard dans l’appareil et de ma main libre, tournai l’objectif afin de faire un zoom. Sans vraiment y faire attention, comme si c’était un réflexe –comme la marque de l’appareil d’ailleurs… Bon, je crois que je vais me calmer sur les jeux de mots à la noix…- mon doigt prit appui sur le bouton de prise. Ce n’est qu’après avoir prit la photo que je me rendis alors compte que c’était lui… Lui, ici, là, maintenant !? Je devais rêver tout simplement… Oui, c’est sûrement ça ! J’entrepris de prendre une nouvelle photo, mais il était toujours là… Il avait une position décontracte, les mains dans les poches et le regard ailleurs, battant la mesure avec ses doigts. Ecoutait-il de la musique ? Cette question me titillait et me semblait intéressante… C’était pourtant anodin et sans grande importance ce genre de truc. Il se rapprochait, de plus en plus d’ailleurs ! Mon cœur commença à s’affoler et à battre d’une chamade qui m’était alors inconnue. Je détestais être comme ça, c’est vraiment horrible ! Alors que je voulais simplement reculer toujours accroupie, pour me cacher un peu, mon pied prit un mauvais appui et je m’étalai en arrière comme pas possible, poussant un cri de surprise… Ah c’est malin ça ! Maintenant pour sûr qu’il devait m’avoir entendu… Je me relevai, restant assise, tant bien que mal me frottant les extrémités endolories… Ah ! Mon appareil ! D’un rapide coup d’œil, je pus constater qu’il n’avait rien, tant mieux… ! Et s’il me trouvait ? Qu’est-ce que je ferai !? Raahh…. ! Pourquoi, diantre, est-ce que je me prenais autant la tête… Oui bon, en fait je n’eus pas vraiment le temps de me la prendre plus qu’il se tenait déjà devant moi et que je devins rouge pivoine.


    Ahh !

    Fis-je de surprise. A peine venais-je de réaliser sa présence que de peur, il me fit sursauter. Je suis… Vraiment… Stupide !! Je n’osais même pas poser mon regard sur lui d’ailleurs… Lorsque mon regard se détourna du sien, il se porta sur mon appareil… Sur l’écran de visualisation était affichée en grand son image, celle que je venais de prendre… Mais pour qui je passais moi maintenant !? A la volée et voyant bien qu’il avait suivit mon regard –et donc vu l’image- je repris mon appareil pour le ranger.


    Je … Hum… Ce n’est pas ce que tu crois !!

    Voilà que maintenant, le visage empourpré, je me mettais à me justifier pour quelque chose dont je n’étais pas coupable… Vraiment très malicieux, très ! Inspire… Expire… C’est bon, j’étais calmée ! Du moins, je crois… Mon visage redevint aussi blanc que neige –bonne expression tiens ! et mes yeux continuèrent quand même à fuir.

    Ahem… Salut

    Même si je peinais, j’avais tout de même réussit à formuler quelque chose de correcte…


Dernière édition par Sachiko U. Kitsako le Jeu 10 Fév - 1:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshiphotograph.tumblr.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Photographie de la neige -ou la naissance du rouge Sachi- (Pv Armado)   Dim 13 Déc - 4:34

Ah! Décembre! Le mois de la neige! Le mois de Noël! A ce que Arm était content! Il aimait la neige et il aimait tous ce qui se passe dans le mois de décembre. Bon je crois que j’en ai assez parler, allons se balader u-u’



Arm enfila son manteau, pris son MP3 et sorti de sa chambre pour se diriger… où? Loin dans la forêt? Non, il avait mal évalué la température pour aller aussi loin. Malgré son séjour au force spécial, il n’avait pas envie de se geler le cul. La solution la plus proche était le jardin de l’école. Il n’y était pas vraiment allé souvent en fait. Il avait hâte de se rappeler à quoi ça ressemblait en hiver. Il partait avec son manteau noir vers les jardins, le regard passant partout, amusé par le nouveau paysage hivernal. Il passa par l’intérieur de l’école pour aller dans la cour intérieur, a savoir, le jardin. Il ouvrit la porte pour admirez le paysage hivernal. Les plantes ayant mines basses, la première couche de neige couvrant le sol, les arbres, enfin ce qu’il en reste. Comme il le décrivait dans sa pensée, c’était pas très beau, mais a voir c’était un magnifique paysage d’hiver. Il marcha un peu a travers le jardin et se fit une boule de neige avec ses doigts nu pour la lancer dans un arbre, ce qui fit tomber une bonne partie de la neige qui s’y était accumuler. Puis s’assit sur un banc du parc. Il était bien dehors. Il faisait pas trop froid. Arm sorti donc son Mp3 et mit ses écouteurs en programmant la chanson Something in your Mouth de Nickelback.


C’est probablement 30 minutes ou 10 chansons plus tard qu’Arm sursauta en entendant un cri. Un cri de femme s’il ne se trompait pas. Il arrêta la chanson qui jouait et retira ses écouteurs et pris comme mission de trouver la personne qui avait crier. Il la dénicha vite. Assise sur les fesses, ou plutot tomber sur les fesses, Sachiko Uchiwa le regardait gênée par quelques choses qu’il ne comprennait pas du tout pour le moment. Puis il s’aperçu de l’appareil photo et de l’image qui était dessus. C’était lui… Elle prenait des photos de lui? Non… enfin je crois pas… et pour quelles raisons? Elle prit l’appareil rapidement en s’écriant rapidement que c’était pas de l’espionnage qu’elle faisait, mais avant qu’elle le range…

Tu me le passe?

Elle ferma les yeux honteusement et lui prêta, en comprenant que sa servait a rien de dire non. Il passa les quelques photos qu’elle avait fait, dont deux de lui, qui semblait dater de seulement quelques minutes et qui était les dernières aussi. Le reste semblait être des oiseau dans leur nid. Arm en déduit donc qu’elle n’était pas venu prendre des photo de lui. Il appuya donc sur quelques boutons et passa l’appareil a Sachi, s’il pouvait l’appeler comme ça XD

Voilà, supprimer. On oublie ^^?

Il lui fit un beau sourire et elle rougit presque avant de lui dire un salut presque inaudible. qu’il lui rendit. C’est alors qu’il entendit des piou piou derrière elle. Il regarda et vit le fameux nid photographié. Il s’approcha sous le regarde de Sachi. Ils étaient magnifiques.

C’est un beau sujet de photo , dit-il avec un sourire a Sachi XD
Revenir en haut Aller en bas
Arata Aya Kitsako
@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves
avatar


Féminin Scorpion Coq
Messages : 825
Age : 23
Métier désiré : Rien pour le moment
Humeur : Cela dépendra de la météo !

Fiche d'identité
Pouvoir: Télékinésie / Aucun
RP en cours:
MessageSujet: Re: Photographie de la neige -ou la naissance du rouge Sachi- (Pv Armado)   Lun 14 Déc - 3:28

    J’avais eu chaud… Apparemment il ne m’en voulait pas pour ça, et puis ce n’était pas de ma faute ! Bouuh… Je crois que je vais m’inscrire au concours de Miss boulette quand je suis en sa présence… Et je remporterai même le 1er prix ! Il me prit l’appareil, sûrement pour effacer les photos et mes yeux se closent de honte. Les bruits des touches m’indiquèrent bien qu’il venait d’effacer la photo, je soupirai de soulagement… Et à la fois, j’eus quand même un petit pincement au cœur de ne plus avoir ces photos… Eh !? Pourquoi diantre ces photos me tenaient-elles autant à cœur ? Qu’est-ce que je pouvais en avoir à faire après tout… Cet état de stresse et d’incompréhension successive me donnait des hauts le cœur. Lorsqu’il me demanda d’oublier, j’entrepris de lui répondre d’un hochement de tête, ma voix restant crispé au fond et ne daignant pas sortir. Un vent froid se mit à souffler soulevant quelques flocons, et c’est là que je me rendis compte qu’il y avait déjà une fine pellicule blanche recouvrant le sol… C’était vraiment merveilleux comme spectacle ! Et lorsque mon regard se dirigea vers lui, j’aurai cru que mon cœur était en train de fondre sur place. Il avait les yeux levés vers les nuages, les mains en avant pour laisser s’y déposer quelques flocons, un sourire radieux et des yeux pétillants. Je ne pu m’empêcher de porter mes mains à mon appareil et de prendre une photo de ce spectacle si je puisse dire. Mais le déclic le fit sortir de cet état et son regard se dirigea vers moi… Eh eh ! J’eus un petit regard gêné.

    Là, c’était volontaire…

    J’entrepris de lui montrer le résultat, que je trouvai à mon goût vraiment beau, en secouant ma veste maculée de terre et de neige. Le paysage enneigé et sa position se mariait à merveille et donner un air de Shojô manga, ce qui, intérieurement, me fis bien rire. Mais la photo étant bien réussit, j’espérais bien qu’il m’autoriserait à la garder. C’est ce que voulais dire le petit regard suppliant que je lui lançai en biais, attendant sa réponse. Et c’est juste après qu’il me parla des petits oiseaux qui étaient cachés dans le nid. Je me plaçai non-loin d’eux et je les observais. C’était une famille, unie, joyeuse… Cette idée là ramena mon légendaire regard frigide, ainsi qu’un gros pincement au cœur. Il ne fallait pas que j’y pense, j’entrepris donc de changer d’objectif de vision. Tiens, et si je lui répondais ?


    Oui, j’aime beaucoup la photo, surtout celle des animaux.

    Il m’adressa un sourire… Je senti que mes joues se rosèrent derechef et je lui fis un petit sourire gêné en échange. Immortaliser un moment heureux, un paysage, ou n’importe quoi d’autre, qui sur l’instant même me parait merveilleux. C’est ça que j’aime dans la photographie, même si je ne fais que ça en amatrice ; c’est un passe temps en somme. D’une même décision, comme si nous nous étions concertés avant, nous nous sommes assis sur le banc en essuyant quelque peu la neige avec nos manches ; et nous restions là quelque minute sans rien dire. Le fait qu’on ne trouve rien à se dire semblait me gêner pour la première fois… D’habitude je préfère largement ça aux paroles ! Que m’arrive-t-il à la fin !? Rahh… Nous étions d’ailleurs assez proches, au point que je pouvais entendre son souffle. Mon cœur palpita de nouveau, sans que je ne sache pourquoi. Pourquoi donc étais-je dans un état de malaise qui à la fois n’était pas si désagréable que ça, à chaque fois que je me trouvais en sa compagnie… Par ailleurs je ne me rendis même pas compte du geste que je venais d’entreprendre, ma tête était désormais posée sur le creux de son épaule. Et je dois dire que j’y étais super bien logée… Mais non ! Nous n’étions pas intime à ce point, et je ne pouvais surtout pas me permettre ce geste, alors diantre pourquoi je n’ai nullement envie de retirer ma tête de son épaule !?
    Puis mon regard se porta vers sa poche, de laquelle dépassait un papier qui semblait être un prospectus plus exactement… Ma curiosité l’emporta et ma tête se pencha pour mieux lire les inscriptions…. ‘‘ Nueo’’ non… ‘‘Inscription …’’ Ah voilà ! ‘‘ Candidature pour crée vos groupes de musique ! Donnez vos inscriptions à…’’ Un groupe !? Il voulait former un groupe de musique !? Tiens… Cette idée me laissa songeuse, un groupe de musique…


    Tu veux former un groupe de musique ?

    Maintenant je m’en souvins à la plage, il avait une guitare et chantait en accompagnement, superbement bien d’ailleurs… Je sais jouer du piano, jouer de la basse et chanter un peu, aurais-je mes chances d’entrer dans son groupe de musique ? Hm hm… Encore une fois je me demandai bien pourquoi je me posai cette question, et encore une fois, qu’est-ce que ça pouvait me faire ? Normalement rien, et j’ai bien dis normalement… Bouuh… Serai-je ne serait-ce que l’espace d’un court instant une fille normale qui arrête de se prendre la tête ? Non, je ne crois pas que ça soit possible…


Dernière édition par Sachiko U. Kitsako le Jeu 10 Fév - 1:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshiphotograph.tumblr.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Photographie de la neige -ou la naissance du rouge Sachi- (Pv Armado)   Ven 18 Déc - 5:00

Arm leva les bras vers le ciel a cause de la neige commençait a tomber un peu plus fort avec de plus gros flocons pour abandonner les petits pioupiou qui se collait a leur mère pour se réchauffer. Le ciel gris faisait sourire le jeune homme. L’hiver lui avait manqué. C’est un flash de photo qui le réveilla des ses rêveries. Sachi venait de le prendre avec son appareil professionnel. Quand il s’en rendit compte il baissa la tête vers elle avec un air surpris et puis il sourit ^^’ Elle lui sourit aussi gênée en lui disant que la c’était voulu. Elle le regardait… mais avec un air tout choupi *SBAF* En fait, c’était plus un air suppliant mais pourquoi? Et son regard passa sur l’appareil. Ah la photo.

Garde la si tu la veux =P

Ils échangèrent un sourire puis Arm alla se rasseoir suivit de Sachi qui s’assit à coté de lui. Et un long silence suivit… C’est la que sans un mot ni rien qu’Arm senti un poids sur son épaule. En tournant les yeux, il vit Sachi appuyer sur son épaule. C’est la que cela revenait. Le même sentiment qu’il avait lorsqu’il la regardait. Qu’est ce que c’était? C’était la première fois que ca lui arrivait avec quelqu’un. Et il n’avait pas envie que ca s’arrête en plus. Il sentait le cœur de la jeune fille battre à tout rompre, son souffle chaud dans son cou… Et puis bam des mots XD

Tu veux former un groupe de musique ?

Arm en sursauta presque. En essayant de reprendre un peu des mots que Sachi, il entendit les mots groupes, musiques, et former. Ca donnait former groupe de musique. Ah oui son papier! Il l’avait amené pour le mettre près de la salle de musique afin de recruter les membres de son futur groupe. Il sorti la feuille de sa poche et la regarda.

Ah oui ^^’ Ca fait pas longtemps que j’ai eu l’idée.

Et une autre lui traversa la tête d’ailleurs.

Dis moi tu sais jouer d’un instrument?
Revenir en haut Aller en bas
Arata Aya Kitsako
@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves
avatar


Féminin Scorpion Coq
Messages : 825
Age : 23
Métier désiré : Rien pour le moment
Humeur : Cela dépendra de la météo !

Fiche d'identité
Pouvoir: Télékinésie / Aucun
RP en cours:
MessageSujet: Re: Photographie de la neige -ou la naissance du rouge Sachi- (Pv Armado)   Mar 22 Déc - 2:15


    Je me demande bien pourquoi il sursauta lorsque je repris la parole ? Lui avais-je fais peur ? J’avais bien conscience de ne pas être si effrayante que ça –sauf si je tire une tête de psychopathe pour faire fuir les parasites-. J’en déduis donc qu’il devait songer et que je l’en avais extirpé. A quoi pouvait-il bien penser ? Cette question me laisser songeuse, et ma curiosité fut piquée à vif. Mais bon, je n’allais pas le déranger pour des broutilles sans importance. Mais ce qui me surprit plus, c’est qu’il ne broncha pas lorsque j’avais posé ma tête sur lui. Au contraire, j’avais même l’impression qu’il s’était positionné en fonction des courbes de mon visage, afin que l’épaule épouse mieux les formes. Non, impossible, j’étais juste en train d’assouvir des fantasmes ridicules et de me faire de faux espoirs. Mais à quoi me servaient ces fantasmes envers lui ? Je ne comprenais pas du tout pourquoi sur lui, et pas sur autre chose. J’étais aussi toute chose en sa présence… Ce sentiment était… Étrange ? Je ne le connaissais pas, il m’était inconnu. Je comprenais mieux à présent, jusqu’à maintenant je m’étais formellement interdit de le ressentir pour qui que ce soit, alors pourquoi lui !? Pourquoi ! Je ne pouvais pas me le permettre, et encore moins le mettre en danger avec Itachi en liberté. Du moins, si je l’aimais, oui, si je l’aimais il ne fallait pas que je sois trop proche de lui. Il était la première personne avec laquelle j’eus parlé en dehors des Uchiwa depuis la mort de la famille. Cette pensée me fit tressaillir, ce qui pourrait paraître à un frissonnement dû au froid. Et c’était aussi le seul à qui j’adressais la parole dans la classe, hormis les jumeaux McDowell, mais c’était surtout car eux venaient vers moi. Je leur parlais par la force des choses dirait-on. Alors que Kitsako c’était différent, j’aimais lui parler, et je voulais lui parler de moi-même.
    Ce fut à son tour de me sortir de mes pensées, et tant mieux je commençai à avoir la migraine. De là où j’étais perchée, bien que le froid me brûlait les narines, je pus sentir son odeur… Ah ! Je sursautai et je me remise droite le teint complètement rouge. Il ne fallait pas ! Je ne pouvais pas me le permettre… Mais bon dieu que son odeur pouvait être agréable ! Je ne suis qu’une pauvre idiote, c’est certain. Je frissonnais sous le froid attaquant mes oreilles et ma joue maintenant à découvert. Il me parla donc de son groupe de musique, et mon raisonnement était véridique, il voulait bel et bien former un groupe. Un espoir naissant se fit en moi, comme une utopie pouvant soudainement se réaliser. Jouer dans un groupe de musique, et jouer aux côtés de Kitsako… BAKA ! Je me tiens à une résolution, et voilà que seulement trois minutes après je n’en tiens même plus compte. Mais… C’est plus fort que moi. Et puis, peut-être qu’il avait déjà les membres ou son idée sur les membres et que je n’en faisais tout simplement pas partie… J’étais très forte dans le domaine de me faire des films pour au final me rendre compte que ça ne requiert que du domaine des fantasmes.
    C’est alors qu’il me demanda de quel instrument je jouais… Mes yeux brillèrent d’un soudain éclat. Était-ce une question sous-jacente me demandant si je voulais jouais avec lui ? Je l’espérais, mais en secret.


    Un instrument ? Oui, je connais les bases de la guitare et du piano, j’aime aussi chanter. Mais ma spécialisation se fait dans la basse. C’est Sasuke qui s’est spécialisé dans le piano, mais surtout le Synthé.

    Je me tus un moment, ne sachant que dire de plus. Mais une question me titillait les lèvres plus que tout, de savoir si il avait déjà repéré des membres, ou si il n’y avait personne.

    Tu as déjà trouvé des membres ?

    Trop tard, je n’avais même pas réussit à tenir la question à moi-même. Tant pis, au moins ça faisait la discussion. Je me demande d’ailleurs combien de temps cela fait que nous sommes là. Car je trouvai quand même que Sasuke en mettait du temps ! Non pas que ça me déranger, je trouvais juste ça étrange. Bon d’accord, il faudrait que je sois plus sincère avec moi-même, en fait ça m’arranger quand même bien.


Dernière édition par Sachiko U. Kitsako le Jeu 10 Fév - 1:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshiphotograph.tumblr.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Photographie de la neige -ou la naissance du rouge Sachi- (Pv Armado)   Sam 9 Jan - 18:35

Un instrument ? Oui, je connais
les bases de la guitare et du piano, j’aime aussi chanter. Mais ma
spécialisation se fait dans la basse. C’est Sasuke qui s’est spécialisé dans le
piano, mais surtout le Synthé.

Arm se sentait étrangement content
de cette réponse. Il pourrait ainsi passer du temps avec Sachi et… C’est quoi
cette réflexion o-o Pourquoi ça revenait quand elle était si près. Pourquoi
voulait-il qu’elle soit avec lui… Pourquoi disait-il avec lui!? Bon sang
retourne au sujet. À peine avait-il finit de penser qu’elle lui posait une
question. S’il avait des membres déjà?

Non, j’ai personne encore pour
jouer a part moi. U-u’

C’est la qu’il se demandait bien
quoi faire. Devait-il lui demander? Il en avait si envie, mais pourtant il se
sentait gênée de lui demander lui qui était quand même un garçon discret,
devait-il lui demander? Bon sang, vas-y Arm tu en es capable… Allez pauvre
lavette demande lui!

Voudrais-tu faire partie de mon
groupe?

Voilà c’était dit. Il avait peur avant de le dire
mais c’était quand bien sorti, il l’avait pas crié XD. Ils se regardèrent dans
les yeux. Elle semblait heureuse de cette proposition et Sachi semblait lire
aussi qu’il serait heureux de passer du temps avec elle. Sachi avait un peu
rougi mais Arm lui souriait ce qui la mettait un peu à l’aise. Il espèrerait qu’elle
allait dire oui. Faite qu’elle dise oui…
Revenir en haut Aller en bas
Arata Aya Kitsako
@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves
avatar


Féminin Scorpion Coq
Messages : 825
Age : 23
Métier désiré : Rien pour le moment
Humeur : Cela dépendra de la météo !

Fiche d'identité
Pouvoir: Télékinésie / Aucun
RP en cours:
MessageSujet: Re: Photographie de la neige -ou la naissance du rouge Sachi- (Pv Armado)   Mer 17 Fév - 4:02


    Il semblait étrangement dubitatif… Mais pourquoi ? De tout mon cœur, j’espérais que c’était une éventuelle invitation à son futur groupe. C’était quand même assez égoïste de ma part de penser ça, mais ça me tenais vraiment à cœur !

    Non, j’ai personne encore pour jouer à part moi

    Cette phrase résonna dans ma tête un millier de fois, m’excitant au plus au point de la nouvelle ! Intérieurement, je soupirais. Il n’y avait que lui pour me rendre folle et me mettre dans un état pareil… Pourquoi ne m’en étais-je tout simplement jamais rendu compte ? A vrai dire je n’en sais trop rien moi-même ; c’est la première fois que mon cœur me pinçait autant. Bien, même si il ne me demandait pas directement de lui-même de me joindre à lui pour son groupe, je peux toujours lui en faire la demande non ? Allez lance toi, tu peux le faire… Alors pourquoi ma gorge reste-t-elle nouée !? Pourquoi aucun son ne veut-il en sortir… ? Allez, lance-toi… Lance-toi !


    J…
    Voudrais-tu faire parti de mon groupe ?

    Je fus abasourdie. Oui, c’est le bon mot. Alors même que j’avais prit mon courage à deux mains pour oser faire la demande, il fut plus rapide que moi. Prise de court, j’étais prise de court ! Et ça me déstabilisait encore quelque seconde. Mes yeux s’écarquillèrent sous la surprise et tournèrent jusqu’à lui. Il avait l’air sérieux, ce n’est pas une blague ! Et en plus de ça il m’offrait un sourire rassurant… Mon cœur me pinça de nouveau et j’entrepris de cacher mon visage derrière mes cheveux en baissant la tête.


    Oui… Pourquoi pas

    [i]Ma voix était quasi-faible, tellement j’étais nerveuse. J’inspirai un bon coup d’air, faisant entrer quelque flocon au passage. Ce rafraichissement me fis un bien fou, ma tête étant sur le point d’exploser et mes joues de s’enflammer. Alors que le vent commençait à souffler et qu’un silence s’installait petit à petit, je pris le droit de le regarder du coin de l’œil. Je vis alors un regard sérieux, fixé sur moi, et ceci me fis rougir encore plus et derechef je cachai mon visage. Ce n’est pas possible… Pourquoi je n’arrive plus à agir normalement ? Je ne veux pas de cet amour ! Je ne veux pas être amoureuse… Je dois rester seule ! Seule et seulement seule ! C’est ce que j’ai de mieux à faire. Kitsako a déjà assez souffert dans sa vie pour que je lui rajoute un fardeau pareil… Je n’y arrivais pas, comme si la neige m’avait fixée sur le banc ; je n’arrivais pas à prendre la décision de mettre fin à l’entrevue entre Kitsako et moi. Lâche, lâche, lâche… Voilà ce que je suis ! Au final, que ça soit Hana, Sasuke ou moi, nous vivons tous dans l’ombre de cette journée, dans l’ombre des larmes d’Itachi. Une blessure irréparable à nos cœurs, qui au final nous gâche pas mal l’existence sur toutes les coutures. Et s’il n’y avait pas eu tout ça, aurais-je quand même rencontré Kitsako ?
    Est-ce j’aurai eu la chance de lui parler comme je lui parle maintenant ? M’aurait-il apporté cette chaleur qui put faire fondre mon cœur de glace ? Est-ce que j’aurai pu être heureuse normalement, comme toute adolescente qu’il se doit ? Je lui aurais parlé normalement, avec le sourire, joyeusement. Il m’aurait répondu comme tel, et j’en serai tombée amoureuse au fil des jours ; peut-être lui aurai-je déclaré mes sentiments sous le feu de l’action, et peut-être m’aurait-il dit qu’il en aime une autre, ou bien que je suis celle qu’il lui faut…
    Mon cœur se serra à nouveau, mais d’une manière plus blessante. Mes poings se serrèrent sur mes genoux au même titre que mon cœur. Et sans même que je m’en rende compte, des larmes coulèrent toute seule le long de mes joues. Ce fut lorsque je pris conscience de mon état que je compris que je m’étais encore trop égarée dans mes songes et mes pensées obscures.
    Il fallait que je me reprenne en main, je me laissai tout simplement trop aller ! D’un geste discret mais vif, j’essuyais les larmes qui avaient coulées du revers de ma manche, et j’espérais que Kitsako n’avait rien remarqué… Un mot de sa part pourrait me faire repartir en larmes, je le sens bien.
    Je pense que le destin m’a mené jusqu’à lui, jusqu’à cette plage, jusqu’à ce moment où il osa montrer sa faiblesse alors que quand bien même, nous ne nous connaissions ni d’Adam ni d’Eve. Ce côté-là m’avait fait légèrement craquer ce soir là, mais ce fut son côté chaleureux et amusant qui emporta mon cœur avec lui.
    De toute manière, je ne suis pas sûre qu’il s’intéresse à moi, et pourquoi le ferait-il ? J’aurai peut-être dit éventuellement pour mon physique, mais je sais qu’il n’est pas comme ça, il n’est pas comme ça ! Alors je ne vois vraiment aucune raison, je dois être la seule à me faire des rêves utopiques. Je ferai mieux de laisser tomber, et de penser à le protéger avant tout.
    Le véritable amour après tout, c’est de vouloir le bonheur de l’autre personne avant le notre. Serai-je capable d’agir de la sorte ? Ou bien suis-je trop égoïste… ?
    Je me hais, pourquoi je n’arrive pas à me lever, le saluer, puis partir loin en l’évitant aux prochaines fois ? Pourquoi n’en suis-je tout simplement pas capable ?! Je suis lâche, voilà pourquoi. Lâche et égoïste.
    Alors que ma tête fut toujours abaissée, mon regard se posa sur l’appareil photo… Est-ce une bonne solution que de garder ces deux photos de lui ? Celle où il observe la neige tomber est magnifique et… Quoi !? Sur celle où nous sommes tous deux côte à côte, je souris !
    Mon cœur se réchauffa peu à peu sous cette nouvelle. Lui aussi souriait et il paraissait pétillant. Tout simplement magnifique…



    - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
    Les photos en question à quelques point près (les vêtements) >
    Spoiler:
     


Dernière édition par Sachiko U. Kitsako le Jeu 10 Fév - 1:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshiphotograph.tumblr.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Photographie de la neige -ou la naissance du rouge Sachi- (Pv Armado)   Dim 21 Mar - 3:18

Son regard fixait doucement les rubis qui prenait place dans les yeux de Sachi, avec la seule envie d’entendre un oui de sa part. C’était pourtant le mot le plus simple que l’on pourrait dire, mais pour lui, ça avait une plus grande importance, et pourtant il ne savait pas pourquoi… Sachi semblait assez surprise de sa proposition, voir même dépassé par la proposition. Elle baissa la tête et les yeux, cachant son visage gêné de ses cheveux sombres.

Oui… Pourquoi pas

Ce fut un soulagement immédiat pour Arm d’entendre c’est quelques mots. Comme une explosion dans son cœur qui se propageait jusqu’à ses lèvres, le sourire apparu alors que Sachi semblait penser de plus en plus loin, en se perdant on dirait même. Les poings serrer fortement sur ses genoux, Armado vit une larme tomber du visage de Sachi. N’ayant même pas le temps de réagir, Sachi essuya ses larmes du revers de sa main. Mais pourquoi des larmes? Du bonheur, un souvenir ou encore simple tristesse? Cette jeune fille mystérieuse semblait déchirer, mais pourquoi? Elle est si compliquée, mais est si simple aussi. Alors qu’elle remarqua son appareil, elle vit la photo d’elle en sa compagnie. Un sourire décida de revenir sur ses lèvres en même temps que sa bonne humeur. Il sourit aussi en voyant la photo. Doucement, sa main passa sur celle de Sachi, qui se desserra de ses genoux pour légèrement, voir sans s’en rendre compte, s’entrecroiser avec les siens. Ca n’avait durer qu’une petite minute pourtant mais ils étaient seul au monde pendant ces 60 secondes. Il n’y avait aucun bruit, ni aucun mouvement, juste leur souffle. C’était si agréable… Juste de toucher ses mains douces comme la soie lui donnait un grand bonheur. C’est bien la sonnerie de sa montre qui le sortit de ses pensées, juste pour l’emmerder. Le temps qui avait passé si vite. Lui qui devait au départ posté son annonce pour le groupe et ensuite allé voir son frère dans son appartement pour souper. Il devait l’attendre à l’heure qu’il est. Mais il n’avait aucune envie de quitter Sachi… Il éteignit d’abord sa montre et sourit à Sachi, avec un brin de tristesse.

Désolé, j’dois y aller.

Des mots qui furent si difficile a prononcer pour le jeune Kitsako, mais il devait voir Ryu ce soir. Ce fut une déception pour les deux jeunes ont dirait… Doucement, Arm se pencha pour embrasser le front de Sachi avant de se lever tout sourire. Il quitta rapidement puisqu’il était pas en avance mais avant d’ouvrir la porte il se retourna.

Tu me feras une copie de la photo X)

Il manqua de peu de se prendre la porte en se retournant et il passa la porte finalement avec le regret de devoir quitté Sachi… Au moins il aurait un truc a raconter a Ryu…
Revenir en haut Aller en bas
Arata Aya Kitsako
@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves
avatar


Féminin Scorpion Coq
Messages : 825
Age : 23
Métier désiré : Rien pour le moment
Humeur : Cela dépendra de la météo !

Fiche d'identité
Pouvoir: Télékinésie / Aucun
RP en cours:
MessageSujet: Re: Photographie de la neige -ou la naissance du rouge Sachi- (Pv Armado)   Dim 18 Avr - 2:28

    Rien ne se produisit vraiment. Elle était dans ses pensées, et en avait oublié que le temps défilait. Quelle sotte ! Elle n’avait même pas pu profiter de ces quelque rares instants où ils étaient ensemble seuls. Soit elle se trouvait avec Sasuke, soit il était entouré d’amis. Un sentiment de haine envers elle-même l’envahit… Laisser filer une telle occasion franchement... D’un geste lent, elle reposa l’appareil dans son sac resté au pied du banc. La neige s’était finalement arrêté et avait laissé un fin manteau blanc et un ciel gris. Lui ne disait rien, et elle ne savait que dire non plus. Lorsqu’elle se replaça sur l’adossement du banc, sa main glissa lentement de son genou à l’assise du banc enneigé, paume contre neige. Alors que sa tête s’était relevée pour observer le ciel vaguement, une drôle de source de chaleur vint frôler ses mains aussi froide et blanche que la neige. Premièrement, ceci lui sembla normale et elle n’y fit aucunement attention et resta l’esprit vide de toute pensée, les yeux fixant les jeux de couleurs dans les nuages. Ce n’est qu’environs deux minutes plus tard que cette étrange sensation de bien-être au cœur l’interpella. Cette source de chaleur venait de la main de Kitsako entremêlée avec sa propre main. Elle ne pu se contenir plus longtemps, son imagination fulgurante reprit sauvagement le dessus. L’Uchiwa s’imaginait toujours tout un tas de chose dans son esprit et une dizaine de scénario reflétant ses fantasmes défilaient les uns après les autres. Son cœur avait reprit un rythme de tambourin et ses joues reprirent feu. C’était une situation très embarrassante, mais c’était tellement agréable qu’elle en oubliait totalement le côté embarrassant. Au plus profond d’elle, elle se demandait bien ce que Kitsako ressentait pour elle, ou plutôt comment il la voyait. Comme quelqu’un de spécial ou comme une simple camarade de classe ? Et dire que d’ici un an ils seraient tout les deux en université, et que peut-être se perdront-ils de vue ? Sachiko se demandait alors où il allait faire ses études supérieure. S’il allait à Kodai, elle pourrait le revoir et cette idée l’en réjouissait plus que bien. Ce besoin au fond d’elle, de vouloir sa présence, se faisait de plus en plus grande et elle se demandait s’il y avait une limite à l’amour.
    Hormis la main de son frère, elle n’avait jamais touché la main d’un homme depuis bien cinq ans. Cette sensation était vraiment des plus étranges. Celle de Kitsako étaient plus cornées sur le bout –sûrement la guitare- et plus larges que celles de Sasuke. Mais surtout, tellement rassurante… Le bip bip d’une montre se fit entendre, sonnant par coup récurrents et aigus. Une heure c’était déjà écoulé depuis ? La jeune asociale se dit que le temps passait trop vite à son goût, surtout dans ce genre de moment là. Les doigts du jeune homme glissèrent lentement jusqu’à quitter complètement la main de Sachiko à leurs plus grands regrets. Il se leva du banc et Sachiko comprit bien qu’il devait s’en aller pour aller elle-ne-savait-vraiment-où.

    Désolé, j’dois y aller

    Sa voix semblait hésitante, et la jeune adolescente se demandait si elle devait y voir un signe ou non dans tout ça. Le comportement de Kitsako laissait à croire qu’il ressentait plus qu’une simple amitié pour elle, mais Sachiko se connaissant ne préférait pas se faire trop d’illusion pour éviter au maximum les déceptions. Le domaine où elle était le plus forte : se perdre dans ses pensées et se créer des films se basant sur ses fantasmes secrets. Son cœur ne rythmait plus le tambourin, il était plutôt calme et mélancolique. Ces mots pesaient comme des pierres dans son cœur et elle se demandait bien quand elle aurait de nouveau une occasion comme celle-là… Puis alors, qu’il allait commencer à avancer, elle eut une sorte d’idée lumineuse. Pourquoi attendre que les occasions se créent ? Pourquoi ne pas les créer d’elle-même ? Elle était très fière de son idée, jusqu’à ce que l’image d’Itachi repasse devant ses yeux et brisent tout ses espoirs d’approfondir sa relation avec Kitsako. Son regard se perdit de nouveau, jusqu’à réapparaître lorsqu’il déposa un baiser furtif sur son front. La réaction se fit à vrai dire immédiate, le cœur reprit son rythme dansant et ses yeux s’écarquillèrent sous la surprise du geste. Que venait-il de faire ? Le regard de la jeune fille ne cessait de regarder la silhouette du jeune homme partir, son cœur la pinça. Une image s’imposait face à elle : la distance. La silhouette masculine s’éloignait de plus en plus, s’enfonçant dans une couleur de plus en plus sombre, jusqu’à quasiment disparaître de la vision humaine. Sachiko voulut courir après ce souvenir, ne pas le laisser s’échapper, courir de toutes ses forces pour le rattraper, mes ses jambes refusèrent de bouger. La réalité lui revint quand il se retourna pour lui dire :

    Tu me feras une copie de la photo !

    Le souvenir s’effaçant disparaissait petit à petit et la réalité reprit le dessus. Il ne s’éloignait pas, il était toujours là ! Depuis un peu plus de deux ans déjà. Sachiko restait de glace, encore plus que ce qu’elle ne l’était déjà. Elle recula de trois pas et se laissa littéralement tombée dans le banc se trouvant derrière elle. Et comme s’il s’agissait d’un canapé moelleux, elle s’y affaissa en se laissant glisser pour avoir la tête contre l’adossement, laissant alors son esprit se vider de tout. C’est fou ce qu’elle pouvait être hyperémotive sans vraiment le montrer. Un simple baiser sur le front, et voilà qu’elle en perdait tout ses moyens… C’est malin. Au final, elle se releva sans même prendre la peine de lever la neige s’étant collée à son blouson et elle décida de partir à la rencontre de Sasuke, voulant se changer les idées et ne sachant que faire.




[RP clôt]
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshiphotograph.tumblr.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Photographie de la neige -ou la naissance du rouge Sachi- (Pv Armado)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Photographie de la neige -ou la naissance du rouge Sachi- (Pv Armado)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [WIP] Blood Axes - Les peaux rouge du Desert !
» neige et eau
» Croix Rouge Haïtienne ou à l'haïtienne? La descente aux enfers.
» Un souffle dans la neige... [Syndrell, Snow]
» Carton rouge...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1 :: Corbeille V.3/V.4-