Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1
Bienvenue à Konoha High School !
Depuis les événements dramatiques de 2011, beaucoup de choses ont changées... Une étrange bactérie du fond des océans vint semer la zizanie et les humains ne sont plus vraiment pareils... La ville de konoha, 25 ans plus tard, sous le signe du chaos et d'un régime totalitaire, venez vivre l'aventure !
Oserez-vous vivre dans un monde où la normalité n'existe plus ?



 

Partagez | 
 

 Quand il faut amener les cahiers pour le lendemain...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Quand il faut amener les cahiers pour le lendemain...   Mer 21 Sep - 22:03

15h. Namie devait amener des livres de géo et des atlas pour la classe des 3e année à cette heure-là, quand les cours étaient terminés, pour qu'ils soient prêts le lendemain. Elle répartit alors la pile de livres dans deux sacs différents, afin de pouvoir les porter jusqu'au 3e étage, la bibliothèque étant au rez-de-chaussée dans un bâtiment voisin. On met ses cheveux derrière ses oreilles, on respire un bon coup, et hop! on soulève les lourds sacs et on marche jusqu'à la salle. Une pause ou deux sur l'aller, et Namie trouva enfin la salle de classe où elle devait livrer. Les couloirs étaient déjà vidés à cette heure-ci. Et aussi parce que l'on était vendredi, jour scolaire qui précède le week-end. Il y avait encore tout de même quelques élèves qui se reposaient en bas, on pouvait les voir de la fenêtre. Namie sourit de voir des étudiants soupirer de cette fin de semaine. Ah la vie d'étudiant...
Elle s'essuya le front, ouvrit la porte coulissante et entra avec les sacs qu'elle posa à côté du bureau. Elle s'apprêtait à sortir et répartir les livres, déjà courbé sur les sacs, quand elle se rendit compte qu'un élève était resté dans la salle de classe. Elle fut un peu prise au dépourvu, elle ne s'attendait pas à voir encore quelqu'un en ces lieux.

« Bon... Bonjour. Je suis la bibliothécaire, Namie Fukuda. Je viens juste poser les livres et je repars. »


Dernière édition par Namie Fukuda le Sam 24 Sep - 23:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand il faut amener les cahiers pour le lendemain...   Sam 24 Sep - 16:24

C'était la fin de l'après-midi, 14H. Depuis des heures, Shiki devait attendre dans cette salle de classe pourri que les profs finissent de parler. « Qu'c'est chiant », se disait-il en soupirant. Un soupir sortit d'entre ses lèvres, assez fort pour que le professeur même puisse l'entendre. Grossièrement assis sur sa chaise, il avait posé ses pieds sur la table et tripotait les touches de son téléphone. Il se trouvait au fond à gauche, au dernier rang précisément. Shiki détestait le fait de recevoir des remarques, et celle du vieil homme le fit frissonner. Il n'avait pas peur, mais une envie d'énervement lui avait traversé le corps, contre laquelle il luttait à présent, de tout son être. Ses doigts se crispèrent, puis le jeune homme appuya sur un bouton qui balaya les images de son écran, pour ne laisser que du noir. Il se retint de souffler une nouvelle fois et rangea l'objet électronique dans sa poche en se redressant.

Il lâcha un « Gomen » qu'il ne pensait pas une seule seconde, puis décolla ses pieds pour, en un mouvement, les replacer sous son bureau. Cette fois, il posa son coude sur la table, faisant tomber son cahier encore fermé sur le sol, et reposa sa joue contre son poing. Ses yeux semblaient fixer le cours à présent, mais il préféra appuyer de nouveau son dos contre la chaise, se balançant alors, pour pouvoir observer à travers la fenêtre. L'aiguille frôlait maintenant le 12, pour son plus grand bonheur. Un sourire de satisfaction commença à se matérialiser sur ses lèvres, Il ferma les yeux et glissa ses mains derrière sa tête, continuant de se balancer. Le professeur, nerveux, frappa sur son bureau et hurla son nom, plus qu'irrité par un tel comportement. Shiki voulut bailler pour le provoquer encore plus, mais la sonnerie retentit : enfin ! Les cours étaient terminés pour aujourd'hui, pour cette semaine, il allait pouvoir dormir.

Cependant, il n'en avait strictement aucune envie. Le professeur étouffa un cri en le voyant sur sa chaise, maintenant assoupi, la tête retombée sur l'une de ses épaules. Par chance, il n'était pas tombé. Puis, dès que la cloche cessa de résonner dans tout l'établissement, un grand silence s'installa. Trop grand, tellement que le jeune Raven en éprouvait un certain sentiment de culpabilité. En effet, dans la forêt, personne ne parlait. Le petit lapin bleu qu'il avait en face de lui le fixait, n'osant pas dire un mot. Shiki esquissa un sourire et s'avança vers la bête, mais une sonnerie retentit et fit fuir le lapin. Ce bruit-là, ça ressemblait à... le garçon ouvrit les yeux, toujours posté sur sa chaise. Il jeta un coup d'oeil à la pendule dehors : il était 15H. Le jeune garçon mit quelques secondes à prendre conscience de la situation : dodo, salle de cours, l'heure... il avait dormi ici, pendant une heure ! Il en tomba de sa chaise, au sens propre.

« J'ai dormi une heure entière ! »

Shiki allait continuer ses plaintes mais il se stoppa, il n'était pas seul. Une jeune fille avait ouvert la porte et venait d'entrer avec des sacs. Attends, c'était qui ça ? Le jeune homme tenta d'associer la brune aux quelques noms qu'il connaissait des gens de sa classe, mais n'arriva à rien. Il faut dire qu'il n'était pas du genre à trop s'incruster dans des groupes, il aimait bien être seul. Pourtant, des fois, il arrivait miraculeusement à garder quelques têtes en mémoire, mais c'était rare. Pire, les noms, il n'avait jamais réussi à se souvenir des gens dans sa classe. Souvent, il leur attribuait un surnom qui n'avait strictement aucun rapport avec eux - enfin si, des fois, par miracle cependant - et qui les tournait en ridicule. Par exemple, il avait déjà appelé quelqu'un sushikama, mais c'est une autre histoire. La jeune fille parla, et elle cela le rassura un peu. Au moins, elle était pas muette, et maintenant, il était sûr que c'était une fille.

En y pensant, Shiki avait l'air de mieux réfléchir en étant étalé sur le sol. Il était par terre depuis qu'il était tombé de sa chaise, et il s'était montré intelligent. D'un bond, il se remit sur pied et redressa sa chaise qu'il replaça derrière son bureau. Il se tourna ensuite vers la bibliothécaire qui avait dit s'appeler Namie. Elle est belle, pensa-t-il. Il préféra ne pas s'occuper de ce détail et avança en sa direction. Toujours silencieux, chacun de ses pas qui résonnait dans la salle devait la mettre mal à l'aise. Il la détailla en un éclair puis jeta un coup d'oeil aux sacs. C'était quoi ça, encore ? Le garçon tata l'un d'eux du pied, et reconnut la puanteur tactile des livres. Son visage se tordit en une grimace, mais il se risqua à l'ouvrir. Bon, c'était des livres de géographie, le truc qu'il détestait le plus au monde. Shiki reprit une expression normale et referma le sac, se tournant vers elle d'un air nonchalant, ou plutôt fatigué :

« Shiki Raven, j'suis en 3ème année. » murmura-t-il entre deux bâillements.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand il faut amener les cahiers pour le lendemain...   Sam 24 Sep - 23:02

Namie sursauta un peu quand l'élève se releva brusquement, sans bruit pourtant. Pour quelqu'un à terre, il avait l'air plutôt énergétique... D'un côté ça la rassurait qu'il réagisse. Elle découvrit donc le visage que cachait la tignasse au noir de jais : un joli petit étudiant. Une fois de plus, plus grand qu'elle. Peut-être un peu maigrelet aussi. Enfin, on est comme ça quand on est étudiant, on mange pas tous les jours comme il faudrait, et on fait très attention à sa silhouette, c'est bien normal. Elle l'accueillit avec un sourire doux quand il s'approcha, créant de ses pas des bruits secs qui résonnaient sûrement jusque dans le couloir vide. Au moment où il grimaça devant les livres jonchés dans les sacs, elle s'étonna de son immédiate réaction puis sourit de nouveau. Il était vrai que la géographie était souvent le cauchemar des 3e années, quelle que soit l'école. Elle-même n'était pas spécialement passionnée par cette matière, mais cela lui avait été utile pour se repérer dans le monde à chaque fois qu'elle voyageait, et pour savoir sur quelle planète elle vivait, lier les civilisations entre elles, etc.

« Enchantée Shiki ! Apparemment, tu n'aimes pas la géographie. Mais je suis désolée, je n'y peux rien, je ne fais pas les programmes, je ne fais que fournir les manuels et certains autres ouvrages. Tu veux bien me donner un coup de main vu que tu es là ? Il faudrait en positionner un par table. »

Elle empoigna alors un ensemble de manuels et les tendit timidement, tout en affichant un petit sourire amical, vers le premier élève à qui elle parlait réellement depuis qu'elle était rentrée à Konoha High School.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand il faut amener les cahiers pour le lendemain...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quand il faut amener les cahiers pour le lendemain...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quand la solitude pèse [PV Paws]
» Parfois il faut savoir sacrifier son présent pour améliorer son futur
» Faut il tourner la page et oublier ???
» Il faut parfois frapper fort pour desarconner son ennemi.
» Le Soldat & La Voleuse, retour à l'auberge

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1 :: Corbeille :: Corbeille :: Corbeille V.3/V.4-