Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1
Bienvenue à Konoha High School !
Depuis les événements dramatiques de 2011, beaucoup de choses ont changées... Une étrange bactérie du fond des océans vint semer la zizanie et les humains ne sont plus vraiment pareils... La ville de konoha, 25 ans plus tard, sous le signe du chaos et d'un régime totalitaire, venez vivre l'aventure !
Oserez-vous vivre dans un monde où la normalité n'existe plus ?



 

Partagez | 
 

 A la rue ! [PV : Jung Ji Hoon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: A la rue ! [PV : Jung Ji Hoon)   Ven 16 Juil - 23:19

A la Rue !


Ce jour restera à jamais écris dans mes anales… Aujourd’hui, je me suis levé en AVANCE !!! Eh oui, difficile d’y croire, je l’accorde, mais c’est vrai. Et puis il n’y a pas que cela ! Ce matin, pour la première fois depuis longtemps je me suis coiffé et habillé convenablement. Fin, sans chaussettes et jeans troués quoi. Le pire dans tout cela, c’est que je suis partit en aillant le temps de refermer la porte derrière moi.
Vous devez certainement vous dire qu’il doit y avoir une raison particulière à tout cela… comme un rendez-vous avec fille, non ? Eh bien non ! Enfin pas tout à fait.
Je sortis marchant sur la pointe des pieds, mais le bâtiment était vieux, et comme on peu bien s’en douter, c’est le pire endroit pour vouloir être discret. Je descendis les escaliers avec attention, pour n’emmètre aucuns bruits. Arrivé à la porte d’entré, en voyant la lumière extérieure à travers le verrou rouillé de la porte parsemé de mites, je me sentis comme envahit par le soulagement.


- M. Hyung ! M. Hyung ! Je vous cherchais !

Je sursautais puis pressait le pas en tendant déjà le bras en avant, espérant pouvoir atteindre la poigné le plus vite possible. Mais en vain, une main noire de crasse vint se poser sur mon épaule, plantant ses doigts sans mon t-shirt que j’essayais de décrocher un par un en me retournant.
Comme je l’avais craint, c’était la propriétaire... Et c’était ELLE que je cherchais à tout prix à fuir ! Malheureusement, quand on parle argent, les gens changent totalement. En temps normal, c’était juste une femme vieux jeu qui passait son temps à jouer les commères et à courir après les hommes (qui couraient aussi, mais dans le sens inverse xD). Mais là, en face de moi, elle ressemblait plutôt à une tirelire porcine avec de grandes dents et des yeux rouges, prête à me sauter dessus pour me soutirer des billets.
Je m’empressais de sortir une petite enveloppe froissé de mon jeans et de la lui donner. Il ne fallut pas la prier pour qu’elle vérifier son contenue. Pendant se temps là, j’en profitais pour me tirer en douce.


- Une minute jeune homme ! Qu’est ce que c’est que ça ! Il n’y a rien là dedans !
- Comment ça rien ?! Bien sur que si ! Vérifiez, je vous ai mis des recettes que j’ai découpées dans le journal !
- Ce que je veux dire c’est qu’il n’y a pas d’argent !
- Aaaaaah… Eh bien… J’ai que la moitié du loyer pour le moment… Mais ! Comme vous le voyez, je vais à un entretient d’embauche ! J’aurais le reste à la fin de la semaine !
- Ne te fous pas de moi ! J’tai déjà laissé un délai de sept jours ! Dont trois supplémentaire où j’ai passé mon temps à te courir après !
- Mais…
- Je veux l’argent se soir !

Sur ce, elle me poussa à l’extérieur et me claqua la porte au nez. Je soupirais… Ouf, elle n’oserait pas me jeter dehors de toute façon… Je lui ramènerais le loyer plus tard. Depuis que j’étais arrivé dans le coin, la vente de stupéfiant ne me suffisait plus pour vivre. En plus, les studios les moins chers et les plus près de l’université s’élevaient au minimum à 300 € par mois. Bien trop pour moi… Et pas question d’aller vivre au campus ! Je ne pourrais ramener aucune femme sans que tout le japon soit au courant, et je ne parle même pas de la musique, du bruit et des bagarres ! Le pire dans tout ça, c’est que la plus part des étudiants passaient leurs temps libre à… étudier (j’ai même du mal à prononcer le mot tellement ça fait longtemps que je n’ai pas pratiqué…) !

M’enfin, de toute façon, j’avais encore un peu de temps pour payer…
Je marchais en chottant dans une canette de bière à l’allure d’un escargot. Si j’arrivais trop en avance, le prof allait croire que j’allais commencer à travailler. Aujourd’hui, j’arriverais juste à l’heure ! Ni plus ni moins !
J’arrivais enfin dans la grande rue, qui était beaucoup plus belle et plus lumineuse que mon trou à rat. Je rêvassai tranquillement quand j’aperçus au milieu de la route, une pauvre mémé qui galérait à traverser. Sans plus attendre, et comme un bon gentleman, je me précipitais vers elle pour l’aider. Elle était tellement longue, que pendant que les automobilistes râlaient et clacksonnaient, on avait eu le temps de faire connaissance. Elle s’appelait Rocky, comme dans Rocky bat le boa !


- Ciao Rocky ! A la prochaine !

Je la regardais partir, comme une mère regarde partir son fils… C’était une scène pleine d’émotion, mais il fallait que je reprenne ma route, sinon j’allais être en retard pour de bon.
Je traversais le parc en chantonnant, des images de Rocky plein la tête… Pas la vieille, hein ! Le héro ! Oui parce que j’étais un grand fan de lui quand j’étais môme. C’était la seule cassette que mon frère et moi n’avions pas déroulé pour attacher maman à la chaise… Fin, pour vous dire quoi. Donc je me revoyais rêver de lui, et même me déguiser comme lui ! Quand je reçus une assiette dans la tête.


- Aaaah ! Mais qui est l’imbécile qui lance des assiettes dés le matin !
- Désolé, désolé m’sieur ! Vous allez bien ?
- C’est toi ?
- Euh… Oui, mais ce n’est pas une assiette m’sieur, c’est un OVNI télécommandé !

Je ramassais la chose, et découvrait que le gamin avait raison. Je n’avais déjà plus mal, ma tête était dure ! Et c’était bien ça le problème. En se heurtant contre mon front, la soucoupe volante s’était déboitée. Pendant que j’observais l’OVNI, une horde de gamins m’avait entouré sans que je m’en rende compte. Ils me regardèrent tousses avec des yeux de merlan frit au bord des larmes.

- Euh… Bon OK, OK ! J’vais vous le réparer !

C’est donc ainsi que je me retrouvais assis dans l’herbe en train d’opérer un jouet. En plus le système était un vrai casse tête chinois ! J’étais en totale concentration… et dés le matin, ça fait mal (surtout quand on n’a pas l’habitude).
Un quart d’heure après, je bondis sur mes jambes envahit de fierté.


- J’ai finiiiit !!!! MWAHAHAHAHAHAHA !!

Les gamins me regardaient avec admiration (ou avec terreur je sais pas xD), et j’espérais ne pas m’être planté, pace que sinon ils allaient me prendre pour un vrais Dr Frankenstein. J’attrapais la télécommande et appuya sur le bouton « ON ». Comme par magie, le jouet s’envola.

- Merci M’sieur ! Vous êtes trop fort !
- Derien p'tit !

Sur ce, je repris une nouvelle fois ma route. Moi qui avais prévu d’être pile à l’heure, j’avais 5 minutes de retard… Je me mis à courir jusque devant la porte de la sale.
Je l’ouvris avec élan et apparus devant le prof tout essoufflé.


- Tiens tiens, dit-il. Ha Jin… Jamais à l’heure d’après se que je vois !
- Désolé m’sieur, j’ai eu des imprévus !
- J’ai hâte de savoir ce que tu vas nous inventer cette fois !
- Oh ! Eh bien, pour une fois que tout est vrais… J’ai aidé Rocky à traverser la route, et on a fait connaissance. Vous savez, quand on a mal au dos… *regard noire du prof* Fin voilà, et après j’ai réparé un OVNI. Vous devriez nous apprendre ça plutôt que les maths, quand sa vous tombe dessus on ne sait plus quoi faire !

La classe se mit à emmètre un brouhaha de chuchotement et de rires. Je ne comprenais pas trop pourquoi personne ne me croyait, jusqu’au moment où je me rendis compte de la confusion de mes phrases.

- Je vous jure que c’est vrais m’sieur !
- Mais je vous crois Ha Jin… Tenez, je vous fais un mot et vous irez raconter vos salades ailleurs. Je vous exclu du cours !
- Hein ? Mais...

Et voilà… C’est la deuxième fois en une journée qu’on me jette dehors. M’enfin, je ne vais pas me plaindre de ne pas pouvoir aller en cours !
Malheureusement tout mes potes étaient en classe, alors appart trainer dans les rues, je ne voyais pas trop se que je pouvais faire.
Finalement je décidais de retourner chez moi pour dormir.

Arrivé devant le bâtiment, je découvris un tat d’ordure. Raaah vous ne pouvez pas savoir se que ça me fout les nerfs les gens qui jettent leurs déchets à la rue ! Et devant chez la porte des voisins en plus !


- Mais allez jeter vos merdes ailleurs ! Si j’attrape le dégueulasse qui a mit tout ça ici, j’le tu !
- Monsieur Hyung ?

Je levais la tête et aperçus la propriétaire penché à sa fenêtre.

- Monsieur Hyung ! Je vois que vous avez trouvé vos affaires !
- Mes affaires ?!!!

Je regardais le tas de se que je pensais être des ordures et reconnus mes jeans, ma guitare, et mes chaussettes troués.

- Mais M’dam ! Qu’est ce que vous avez fait !
- Je vous ai mis dehors !
- Mais vous ne pouvez pas faire ça !
- Si je peux ! Vous n’aviez qu’à payer !

Elle claqua une nouvelle fois sa fenêtre. Haaan trois fois dans une journée c’est trop !
Je m’accroupis en fourrant mes affaires dans les sacs tout en marmonnant des injures improbables… « tête de rat ! Vieille peau ménopausée ! Espèce de Dindon croisé avec une truie ! »

~
C’est comme ça que je me suis retrouvé comme un SDF à airer dans la rue… Le seul moyen que j’avais de dormir dans un bon lit douillet cette nuit était d’aller ou je ne voulais surtout pas mettre les pieds : Au campus.
Pour repousser la sentence, je trainais mes affaires jusqu’au parc et m’installait sur un banc…
Sans que je m’en aperçoive, je m’endormais lentement, hanté par Rocky, les gamins, mon prof et la proprio….

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: A la rue ! [PV : Jung Ji Hoon)   Lun 19 Juil - 12:54



  • A la Rue !

    « Bzz Bzz Bzz », Ji-Hoon cligna légèrement des yeux et retira l'alarme de son téléphone.
    Il n'avait point besoin d'une alarme bruyante ou quoi que ce soit, une simple vibration lui suffisait se réveiller de son sommeil. Assis sur son lit, il se frotta les yeux et se dit :

    - Hallelujah, encore la pour vivre une autre journée.
    Il se leva doucement, sans trop se brusquer pour éviter les légers vertiges et lentement il marchait vers la fenêtre, Ji-Hoon ouvrit la fenêtre, ainsi que les volets pour regarder un ciel gris nuageux.
    - Hallelujah, encore une journée chiante.
    Il se retourna et marcha vers sa glace, Ji-Hoon se regardait, droit dans les yeux. Il mit sa main sur son front et la glissa à travers ses cheveux jusqu'à derrière sa tête, il semblait triste, encore une fois. Il tourna la tête vers la porte de sa chambre et se dirigea pour y sortir, seul le noir obscure l'accueillait le matin. Mais dans ce noir obscure, son chat était. Il vint vers lui, lui caressant les jambes, Ji-Hoon alluma la lumière et pris Ambre dans ses bras. Lui caressant les poils, il avançait vers sa cuisine et reposa Ambre.
    - Reste la pendant que j'ouvre les volets, petit gars, disait Ji-Hoon réconforté par sa seul présence.
    Il ouvrait une par une chaque fenêtre, laissant le peu de soleil qu'il y avait rentré dans son appartement. Il se dirigea vers la salle de bain et se déshabilla pour rentrer dans la douche. Il tourna légèrement l'eau chaude et ensuite l'eau froide pour avoir une bonne température et commença à frotter ses cheveux et son corps.
    Ça faisait déjà un bout de temps qu'il était au Japon mais, Ji-Hoon n'arrivait pas à s'intégrer. Il posa sa main contre le mur est resté fixe, laissant l'eau couler sur sa peau et restait perplexe. Est-ce qu'il y avait une autre raison que les études ? Une autre raison que ses fréquentations ? Son père n'avait-il que ça comme raison pour le faire partir aussi loin,
    de chez maison, de sa vie ? Ji-Hoon se posait énormément de questions à ce sujet et lorsqu'il téléphonait chez lui, c'était toujours sa mère qui décrochait. Et son père ne voulait pas lui parler ne serait-ce que quelques minutes. Ji-Hoon serra les mains, et sorti de la douche après avoir coupé l'eau. Il s'essuya, se brossa les dents est parti vers sa chambre.
    En face de sa commode il se demandait quel vêtements il allait mettre, son uniforme ? Vous croyez vraiment qu'il ira en cours sagement à rien faire ? Il s'habilla donc d'une chemise blanche, d'une cravate slim rayée brun dorée à sa veste qui lui aussi est brune dorée et qui sont tout deux assortis à sa chevelure d'ambre. Il sortit de sa chambre, s'approcha du stéréo et lança la musique à fond tout en se dirigeant vers la cuisine et commençait à faire le petit déjeuner. Il se faisait de simple oeufs brouillés pendant que Ambre miauler autour de lui. Ji-Hoon rigola et sorti à manger et à boire pour le chat. Il regardait Ambre se nourrir avec un sourire radieux aux lèvres, il se retourna faire la table pendant que les oeufs terminaient de se cuir. En un geste il plaça les oeufs brouillés sur l'assiette, puis il sortit le jus d'orange du frigo, rempli un verre de ce jus et s'assit.
    Ji-Hoon mangeait tranquillement tout en écoutant la musique qui tapait et tapait. Son portable sonne mais, il n'entend pas. Il regarde l'heure, 6:51, ça va il ne se pressait pas. Toute façon il allait sécher les cours. Il termina ses oeufs et partit vers son piano.
    Il s'assit, tâta les touches délicatement, et commença à jouer. Il jouait, les yeux fermés, laissant son coeur le guidé. Il était comme en transe, personne ne pouvait l'arrêter. Il ne faisait plus qu'un avec le piano, son âme s'exprimer à travers chaque note. Et pourtant tout cela ne durait que dix minutes ... Il se leva après ce moment passionné, ramassa son portable, enfila sa veste et sorti de chez lui, en fermant bien la serrure. Il marchait, en regardant bien devant lui, en regardant ces lycéens partirent travailler. Les fesses contre une chaise à écouter un professeur pensant être le savoir et qu'il faut le transmettre à nos enfants. Des idéaux stupides tout de même.
    Ji-Hoon traversait un chemin entouré d'arbre en rangée. Un travail fait de la main de l'homme forcément, ils aiment que tout soit symétrique, soit bien fait. Ji-Hoon en eut un sourire à regarder ces arbres. Il rejoignit le trottoir pour continuer sa route vers le Centre Commercial. Lorsqu'il arriva en face, il commençait à pleuvoir. Heureusement pour lui, il n'allait pas rester dehors. Il entra et regardait les magasins autour de lui. Il commença donc par la gauche et regardait les articles qu'ils proposaient. Des albums, des DVDs, ça ne l'intéressait pas. Alors, il continua son chemin vers les boutiques de vêtements, la Ji-Hoon était dans son élément. Il ressortit des magasins pleins de veste, de chemise, de sweat ... Il profite de l'argent de son père comme d'habitude. Et il aperçut non loin de lui le bar où il trainait souvent, pourquoi pas y allez. Il s'assit et commanda un jus d'orange à une serveuse. Il ouvrit son sac et sorti un ordinateur portable, il l'alluma, il brancha le casque qu'il avait aux oreilles sur le portable et lança la musique. Il regardait sur les forums ou il traînait s'il y avait de nouveaux message ou quoi que ce soit, il regardait aussi ses e-mails sait-on jamais.

    - Voila ton verre.
    - Merci.
    Et il replongea sur son ordinateur, il ouvra un fichier word. Et lisait plusieurs fois ce qui y était écris. Une heure plus tard, il se leva, récupéra son portable, salua la serveuse et repartit. Il passa à la boulangerie et acheta un beignet avant de partir. Qu'allait-il faire sa journée maintenant ? Il sortait lentement du Centre Commercial, il ne pleuvait plus. Et un soleil a pris la place de la pluie et du ciel gris. Il repartit en direction de chez-lui et pendant sa route, il jura avoir vu voir une connaissance avec quelqu'un. Tant pis c'était sa vie, Ji-Hoon continuait jusqu'à être arrivé devant la porte de son appartement. Il sortit ses clés, les rentra dans la serrure, tourna. Il entra dans la pièce et posa les sacs sur la table. Et ressorti de son appart', referma la porte et redescendit du bâtiment. Ji-Hoon marchait sans but précis, où allait-il ? Il ne le savait pas non plus, il s'assit sur un banc, se mit à l'aise et resta immobile un instant. Il regardait le ciel qui se dégageaient de ses nuages gris peu à peu. Il se leva, décida donc de partir pour le lycée. Il marcha vers l'arrêt de bus et patienta à peu près vingt minutes. Restant tranquille écoutant sa musique, lorsque le bus arriva, il se plaça près d'une fenêtre et regardait le décor passé. Il était toujours perplexe à propos de sa vie antérieure, pourquoi n'arrive-t-il pas à tourner la page ? Il ne savait pas, il était troublé. Enfin arrivé au lycée, il se pose contre une barrière tranquillement à savourer une poire. Regardant le soleil battre à son fort et les oiseaux qui chantent. Il écoutait les lycéens parlaient qui entrer dans le lycée en suivant la sonnerie comme des moutons. Encore soif, Ji-Hoon descendit et sortit un coke d'un distributeur et continué à marcher la où ses jambes le guidaient. Ji-Hoon arriva au parc et y trainait lentement puis, il remarqua un Homme Blond, assis, entouré de bric et de broc, il semblait endormi. Curieux, Ji-Hoon le regarda de plus près et s'assoie à côté de lui. Il attendait son révéil avec impatience.
Revenir en haut Aller en bas
 

A la rue ! [PV : Jung Ji Hoon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Lysandre Jung ->> The Pretty Boy ♥
» Jung Aaron ft Im Siwan & Jung Liam ft Daniel Lachapelle
» [Done] On meurt tous un jour, petit, qu'on soit mendiant ou empereur |Eun Jung|
» [pris] Cho Hyo Rin feat. Jung Soo Jung (Krystal) - Demi-soeur
» Lali A. Hwang ► krystal jung f(x)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1 :: Corbeille V.3/V.4-