Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1
Bienvenue à Konoha High School !
Depuis les événements dramatiques de 2011, beaucoup de choses ont changées... Une étrange bactérie du fond des océans vint semer la zizanie et les humains ne sont plus vraiment pareils... La ville de konoha, 25 ans plus tard, sous le signe du chaos et d'un régime totalitaire, venez vivre l'aventure !
Oserez-vous vivre dans un monde où la normalité n'existe plus ?



 

Partagez | 
 

 Un lieu de repos éternel... Pas si sûr... [PV Chika]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Un lieu de repos éternel... Pas si sûr... [PV Chika]   Ven 18 Juin - 15:11

Je m'étais promené un peu dans toute la ville, à la recherche de calme, de silence, de repos... Eh bien, Konoha c'est pas une ville très calme... Bien que comparée à Tokyo ça soit un peu plus silencieux, elle n'en demeurait pas moins animée... Même dans les jardins publics il y avait toujours un groupe d'adolescent(e)s à piailler, ou des gosses à se courir après en criant...

J'avais enfin réussi à trouver cet endroit et... il s'était avéré que ce fut le cimetière... Le cimetière... C'est glauque, hein ? Mais c'est aussi très bien pour pouvoir se retrouver seul face à soi-même. Seul quand on a pas vraiment envie de voir du monde. Seul quand un secret trop lourd pèse sur des épaules fragiles... Ou quand on a juste envie de calme aussi...
Je ne trouvais pas déplaisant le fait d'être un homme, mais je n'aimais pas mentir ainsi à trop de monde, que tout ce beau monde se fourvoie sur ma nature... Y avait des jours où j'avais envie de me lever d'un coup et de hurler <> Mais je savais bien que si je le faisais...au revoir Konoha. J'avais tellement travaillé pour y entrer que j'étais prêt à céder à tous les caprices et les délires de mon père...

Bref. J'avais pénétré le cimetière, l'après-midi sombrait laissant une teinte rose orangée dans le ciel, comme si quelqu'un s'était amusé à peindre une aquarelle sur la grande toile qu'est cette vaste étendue. Je glissais entre les pierres tombales cherchant un endroit propice où m'assoir sans déranger le repos éternel de ceux qui reposent six pieds sous terre. Un espace libre. Un carré d'herbe, un peu à l'écart des tombes, là où le vent soufflait à peine. Je m'allongeais dans l'herbe, les mains sous la tête, les yeux clos. J'avais entre-ouvert ma veste de cuir, laissant apparaître un T-shirt kaki déchiré sur lequel on pouvait lire <>, je portais mon habituel baggy d'un kaki autre que celui de mon T-shirt...
Je pensais à toutes sortes de choses que je me permettais de penser seulement lorsque j'étais seul... Des pensées de fille voyez-vous...Je me remémorais les beaux garçons que j'avais croisé, commençant à m'imaginer de scénarios invraisemblables, mais romantiques. Je me mettais à rêver à une histoire d'amour qui risque d'être on ne peut plus impossible et pour cause... J'ai beau être réellement une jeune fille, pour tous les autres, je suis un jeune garçon, qui est un peu en retard sur son âge car n'ayant pas encore mué...

Je lâchais un profond soupir... Je savais que je devrais attendre la fin du lycée, voir de l'université avant de pouvoir vivre une réelle histoire d'amour, car ça ne se fait pas de cacher un tel secret aux yeux de la personne que l'on aime, n'est-ce pas... Et puis, j'arrive à un âge où un couple ne fait pas que s'embrasser, n'est-ce pas ?... Je me retournais sur le ventre, la tête cachée dans le creux de mon coude, apaisant mais déprimant un cimetière...

Soudain, j'entendis un craquement, suivi du crissement du gravier des allées qui serpentent entre les tombes, je n'étais plus seul. Je fermais les yeux de déception, puis commençai à me relever. J'époussetai mes vêtements et je pris le chemin de la sortie. Veillant à ne pas faire trop crisser les graviers à mon tour.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un lieu de repos éternel... Pas si sûr... [PV Chika]   Mar 22 Juin - 15:50

    • Date: Un jour d'été naissant, dans les environs de Juin.
    • Heure: Vingt heures peut-être ? En période estival, le soleil décline tard dans la soirée.
    • Lieu: Dans les rues de Konoha..A peu près à cinq cents mètres du lieu de destination.


Ahh le mois de Juin.. déjà trois mois après la rentrée au lycée Konoha Gakuen. Les élèves ont troqué leurs uniformes d'hiver pour celui d'été. Ca commence à sentir la transpiration dans les wagons du train ~. Le ciel ne cesse d'arborer de belles couleurs, ayant le don de mettre Chika de bonne humeur.
Mais en ce joli début de soirée, le jeune blond voyait plutôt rouge. Car voyez-vous, la veille au soir, sa mère l'avait littéralement harcelé pour qu'il passe au cimetière. Objet de la requête: "Va mettre ces fleurs sur la tombe de la mère de Nakatsu s'il te plait ". Le est important, le jeune blond n'aurait sûrement pas accepté sans la présence du .

Non pas que ça le gonflait d'avoir à rendre visite à une morte dont il ne connait rien. C'est plutôt le fait que ça soit à lui d'y aller. Son beau-père, c'était par manque de temps et surtout de courage d'après Chika. Quand à la mère du blond, elle ne se sentait pas de taille à.. "Affronter" l'ex-femme de son homme. Et pour ce qui du demi-frère du blond.. On n'avait pas réellement osé lui demander ~. Du coup, c'est Chika qui s'y colle. C'est lui qui va aller faire la poussière sur une tombe et lui taper la discuter pendant une dizaine de minutes.
C'est donc lors d'une soirée de Juin, un bouquet de fleurs à la main que l'on retrouve notre cher protagoniste anglo-nippon. Jeans droit gris-blanc et une marinière peut-être un peu trop large pour lui mais qui lui donne un air de jeune garçon plus fluet qu'il ne l'est. Une légère brise, non moins agaçante venait soulever la chevelure blonde comme les blés du jeune homme déjà sur les nerfs, ce qui avait le don de le faire grogner un peu plus. Il ne tardera pas à les attacher négligemment en une haute queue de cheval.

Une fois arrivé devant le portail du cimetière, un soupire bruyant du blond vint troublé le silence.. mortuaire du lieu de sépulture. Chika entra et commença à arpenter les allées en essayant de se souvenir de "l'adresse" de Madame la mère de son demi-frère ~.
Alors qu'il s'appliquait plus ou moins à énoncer chaque nom présent sur les pierres tombales [Non sans les écorcher], son regard fut attirer par des bruits de pas dans le gravier d'une allée à sa droite. Si le jeune anglo-nippon avait été amateur de films d'horreur, un frisson d'excitation l'aurait sûrement parcouru. Mais ce n'était pas le cas, au lieu de ça il fronça un peu les sourcils et s'empressa de rejoindre l'allée dans laquelle se trouvait l'Ê.T.N.I. [Etre Terrestres Non Identifié.. comment ça je sors ?]. Expertise rapide: c'est un humain.. en plus de ça, c'est un garçon ! Du moins, c'est ce que l'on pouvait penser en voyant ce personnage de dos. Bon, en fait, Chika s'en fichait un peu, tout ce qu'il voulait c'était un Homme, pas un chat, un rat ou un alien.
Le blond pressa un peu le pas et, une fois l'individu rattrapé posa sa main sur son épaule, tenant toujours son bouquet de fleurs de l'autre main.
C'est donc avec une voix claire et un ton neutre, il osa enfin ouvrir la bouche.


"Euhm.. Excusez-moi. Vous n'auriez pas croisé une Madame Nishiga ?"

Croisé ? Comment ça "croisé" ? Chika se rendit compte quelques secondes plus tard de son manque de précision, qui pouvait porter à confusion.


"Enfin, sa tombe. Elle devrait être par ici, je pense."


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un lieu de repos éternel... Pas si sûr... [PV Chika]   Dim 27 Juin - 13:38

Encore une ligne droite, un virage à droite et je pourrais sortir du cimetière... J'avais fourré négligemment mes mains dans mes poches et, la tête rentrée dans les épaules, je pressais le pas afin de sortir rapidement de cet endroit qui aurait été tranquille s'il n'y avait eu cette personne qui perturba le cours de mes pensées et de mes songes. On ne peut donc même pas être tranquille dans un cimetière ! Où vais-je donc pouvoir me poser calmement et respirer loin de toute forme de vie.
Une main s'abattit sur mon épaule, je sursautais et me retournais rapidement, le cœur battant. Ce jeune homme blond, mais aux traits japonais était donc la cause de qui gêna le calme apaisant que j'avais réussi à trouver... Je l'évaluais quelques secondes, puis penchant ma tête sur le côté, je pu voir qu'il tenait un bouquet de fleurs... Je me doutais bien que c'était pour rendre visite à un proche décédé et non pas pour moi. Je vous assure, on est pas dans un shôjô événement, on est dans la vraie vie ! Le beau mec inconnu qui se présente à vous avec un bouquet de fleur afin de vous faire une demande, ça n'existe pas en vraie... De quoi ? Des pensées de jeune fille à fleur de peau avide de romantisme ? Mais, fuck...
Le beau blond ouvrit la bouche pour me demander si j'avais vu une Madame Nishiga... ou plutôt sa tombe, ce qui me semblait plus logique au vu du lieu où nous nous trouvions. Nishiga... Nishiga... Hmm... J'avais cru voir ça, là, oui, là-bas, à côté de cet endroit où je m'étais allongé... Mais, je n'en étais pas sûr... Faudrait y retourner pour le vérifier et j'avais plutôt envie d'être seul, même si ce jeune homme me paraissait de charmante compagnie. Mais, oh, j'allais pas me dégonfler pour ses beaux yeux, j'ai dit je me casse, donc je me casse. D'un geste vague, je lui indiquais la direction d'où je venais en grommelant un :


-J'ai cru voir ça là-bas...

Je ne dardai pas longtemps mon regard sur le jeune homme, par soucis de garder cette identité secrète, j'évitais de fixer trop longuement les gens, comme si par le simple fait de me regarder au fond des yeux aurait pu dévoiler ce que je préférais taire. Je commençais à reculer, afin de m'échapper rapidement et plus facilement. Je balayais mon regard sur les tombes qui nous entouraient, cela pourrait sembler insolent ou même malpoli, mais je préférais que l'on ne regarde pas ces pupilles avoisinant le turquoise en se mélangeant au cyan, une couleur peu commune pour nous japonais... Combien de fois m'avait-on demandé où j'avais acheté mes lentilles...
Je me passais une mains dans les cheveux, j'avais réussi à m'échapper... Je me disais que je pourrais aller m'acheter un truc à manger au kombini quand mes yeux s'arrêtèrent sur une tombe en particulier. Nishiga. Je lâchais un petit cri et me remis à chercher le jeune homme des yeux. Il avait dû aller dans la direction que je lui avais indiqué. Je revins sur mes pas à la recherche du blond, je courais presque... Mais pourquoi je me dépêchais ainsi ? N'étais-je pas pressé de partir ? Ma nature gentille sans doute... Lorsque je l'aperçus déambulant à nouveau entre les tombes sans doute encore à la recherche de cette Nishiga. Je soufflais un coup et revins auprès de lui, pour attirer son attention, je me raclai la gorge:


-Je... Je l'ai trouvée.

Me rendant compte que ma posture n'avait rien de masculine, je m'empressai de mettre mes mains dans mes poches et d'arrondir mon dos, profitant ainsi de l'attraction terrestre pour faire tomber quelques mèches gris métal devant mes yeux. Je ressortis une de mes mains de la poche où elle avait trouvé refuge et j'indiquais la direction d'où je venais, d'un mouvement de pouce:

-Par là. Je... Je vais vous montrer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un lieu de repos éternel... Pas si sûr... [PV Chika]   Lun 12 Juil - 0:09

C'est avec une sorte de nonchalance que Chika reçut une réponse à sa question. Alors que son interlocuteur lui montrait la direction à suivre, le blond découvrit enfin le visage de l'E.T.N.I.: traits fins, teint de peau pâle, une magnifique paire de pupilles d'un bleu vif, les yeux légèrement cachés par des mèches de cheveux cendrées. Le visage de cette personne paraissait quelque peu féminin. Androgyne ?
Mais bon ! C'est pas le tout de détailler les gens comme ça, mais il faut la trouver cette tombe ! D'autant plus que le bouquet commence à souffrir sérieusement de la chaleur ambiante. Mais le jeune anglo-nippon, d'un naturel curieux, ne put s'empêcher de s'intéresser un peu plus au garçon qu'il avait devant lui. Ce regard fuyant, cet air un peu mystérieux ce garçon.. tout cela ne faisait qu'éveiller un certain intérêt à son égard. Ca faisait longtemps tiens ! Que Chika ne s'était "penché" sur quelqu'un, tant mieux car cela a parfois le don de mettre les gens mal à l'aise. Il le sait, mais ça le fait sourire. Observer chaque geste, chaque mimique, tester un peu pour trouver un secret, démasquer la vraie nature de quelqu'un. En fait, on peut dire qu'il fouine. Méchant garçon que tu es Chika.. la curiosité est un vilain défaut !

Le jeu n'avait pas encore réellement commencé. L'objectif premier du Nakagawa était de s'occuper de la stèle de Madame Nishiga. Surtout que le jeune homme aux cheveux gris reprenait déjà son chemin vers la sortie. Quant au blond, il s'orienta dans la direction donné quelques minutes auparavant et reprit sa marche, lisant à nouveau les noms gravés sur les pierres tombales. Ca commençait à devenir légèrement barbant. Bientôt, il connaitrait toute la population mortuaire de Konoha.: Serizawa, Okazaki, Takahashi.. Tiens un Nakagawa, peut-être un cousin de son père Fubuki Nakagawa, qui sait ?

Alors qu'il commençait déjà à voir le fond du cimetière, il fut interpelé par un fort raclement de gorge réclamant son attention. Un autre E.T.N.I. ? Un zombie carnivore ? Un esprit farceur ? [Moi, j'délire ? Naaan xD] Un tour de 180° sur lui-même. Ah bah non, juste le garçon mystérieux de tout à l'heure. Ce dernier venait d'adopter une attitude de.. yakuza ! Oui c'est ça, vous savez, la mafia japonaise ! En lui annonçant, par la même occasion, qu'il avait trouvé la tombe de madame Nishiga. Le jeune homme était à peu près comme ça: la tête rentrée dans les épaules, les mains dans les poche et le visage caché par ses mèches de cheveux.. Bon ok, peut-être pas tout à fait yakuza, plutôt un garçon légèrement renfermé, ou peut-être un peu je-m'en-fou-tiste.

Mais peu importe ! La direction était indiqué, c'était ça l'important. Chika ne comptait pas rester à trainer dans ce cimetière pendant des heures. De plus, l'odeur de la sève des fleurs imprégnant ses mains, ça lui donnait presque la nausée. Vite, vite finissons-en.
Il lui suffisait juste de suivre l'inconnu, ce jeune garçon aux allures d'Ashiya Mizuki dans le manga Parmis Eux [Si on ne prend pas garde à la couleur des cheveux et des yeux, bien sûr]. Le blond vint réduire la distance qui les séparait. Prêt à trouver cette maudite tombe.


"Ok, je vous.. te suis ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Un lieu de repos éternel... Pas si sûr... [PV Chika]   Mar 9 Nov - 18:11

[Sujet Abandonné.]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un lieu de repos éternel... Pas si sûr... [PV Chika]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un lieu de repos éternel... Pas si sûr... [PV Chika]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les cataractes du repos éternel
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» MON REPOS 50 CARREFOUR!!! SOS!
» Repos après un long voyage
» Un repos bien mérité [NEUTRE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1 :: Corbeille V.3/V.4-