Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1
Bienvenue à Konoha High School !
Depuis les événements dramatiques de 2011, beaucoup de choses ont changées... Une étrange bactérie du fond des océans vint semer la zizanie et les humains ne sont plus vraiment pareils... La ville de konoha, 25 ans plus tard, sous le signe du chaos et d'un régime totalitaire, venez vivre l'aventure !
Oserez-vous vivre dans un monde où la normalité n'existe plus ?



 

Partagez | 
 

 †- L’Ange Noir -†

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: †- L’Ange Noir -†    Sam 12 Juin - 13:01

†- L’Ange Noir
You can leave your hat on -†



La nuit tombe peu à peu sur les terres de Konoha et voilà que je sens monter en moins cette fièvre comme chaque nuit. Lentement je me dirigeais vers cette seule fenêtre encore fermée pour admirer cet astre qui m’appel. D’un geste saccadé, j’ouvrais les battants de la lucarne pour sentir l’air frai de l’assombrissement de cette journée plutôt calme. Vêtue d’un gilet dont les mailles étaient très fines, je me risquais à mettre la moitié de mon tronc à l’extérieur pour admirer d’un peu plus près cette nuit flegmatique. Malgré cette tranquillité semi divine, je sentais en moi monter cette fièvre brulante et tentatrice qu’était Ruby. Je savais parfaitement qu’elle aurait, à un moment ou à un autre, la totalité de mon corps sous ses ordres. Maintenant je ne luttais plus contre elle car de toute évidence, elle remportait le duel et moi je n’en étais que plus épuisée. Ce n’était pas un épuisement physique qui n’avait qu’effet que de provoquer de légères courbatures. Non, loin de là cette idée, c’était un combat psychique perpétuelle entre elle et moi depuis maintenant plusieurs années et les séquelles en étaient des plus profondes. En effet, ces derniers temps je remarquais que depuis quelques temps j’avais repris sens le vouloir quelques mimiques de la nécromancienne. Depuis que j’avais remarqué cela, j’avais l’étrange impression de ne plus savoir qui j’étais vraiment. Autrefois il mettait facile de savoir quand Ruby entrait en jeu et quand c’était moi. A présent qu’en était-il ? Puisque les mimiques de Ruby survenaient même dans mon état… Que cela pouvait il bien signifier ? Ma mort était elle enfin arrivée ? J’avais maintenant le droit à un repos presque total ? Ou me faisais-je des idéaux ? Après tout, il était normal de faire les mimiques d’autre personne si on restait trop longtemps avec elle. C’était scientifiquement prouvé, ce mode était avec les liens sociaux que nous pouvions entretenir avec les autres. N’était-il pas vrai qu’en voyant faire quelqu’un, on limitait par la suite si son geste nous paraissait correct ? Par simple exemple, prenons les adolescents, combien d’entre eux avaient acheté le même sac ou le même objet, à peu de chose près, que leurs camarades ? Ou bien un exemple encore plus simple, bête et méchant. Il suffisait d’un mouton tombant dans un fossé pour que tout un troupeau si jette aveuglement. Oui, l’humain était bête, méchant et simple… C’était entre autre pour ces raisons que je détestais cette société.

Du même geste mécanique que j’avais ouvert cette fenêtre, je la refermais à présent. La nuit étant belle, je supposais que Ruby allait bien évidement en profiter. Mais prédiction se révélèrent juste, quand quelques heures plus tard, je me retrouvais à déambuler dans les rues peu sure de Konoha. Vêtue d’une robe noire m’arrivant à mi-genoux et d’un blouson en jeans usé portant fièrement dans son dos, le symbole de Ruby, un papillon. Mon corps était perché sur des talons compensés rendant ainsi mes jambes fines et longues. Habillée ainsi, j’aurais pu craindre le pire dans ce coin ci de la ville, mais maintenant j’y étais plus qu’habituée. Les gens qui vivaient dans cette partie de la ville avaient eux aussi plus que l’habitude de me voir, ou plutôt de voir Ruby et mon corps déambuler comme un fantôme dans leurs ruelles sombres en quête de sang, de chaire, d’alcool et de sexe. Ils se pressaient alors de la laisser passer ou parfois même de changer de trottoir. En quelques années Ruby avait réussi à faire plier sous la force cette partie ci de la ville avec l’appui d’un punk tout aussi fou qu’elle. Les deux étaient maintenant depuis quelques mois, étroitement liés par des sentiments passionnés, ce couple régnant en despote sur ce coté repoussé et repoussant de la ville. Etait est-ce une bonne chose ? Je n’en savais rien… d’un côté j’avais envie de dire non à cause de leurs trafiques, d’un autre j’avais envie de dire oui car d’un côté ils n’avaient pas l’air si méchant que ça entre eux. Ici, la loi n’existait pas, le plus fort prenait le plus faible suivait. Ici, ils avaient tous mal tournés, aucun n’était pointé du doigt ou repoussait parce qu’il avait tué au moins une fois dans sa vie. Ici, les représentants de la loi ne venaient jamais. Avaient-ils trop peur de se faire moucher ces mouches à merde ? Comme disait si bien Ruby. Froide comme toujours, Ruby se rendait justement là où son règne avait commencé, la boite de strip-tease de Daisy. L’ancienne stripteaseuse n’avait pas remit les pieds ici depuis que Kitsu l’avait fait démissionner, depuis que son marché avec Daisy avait cessé… Les souvenir me remontaient alors doucement en mémoire. Mélancolique je sentais Ruby pousser la porte comme au premier jour où elle était rentrée ici pour sa première affaire de chasseuse de prime. Combien de métier avait-elle déjà exercé dans la criminalité ? Je ne savais plus… Elle avait tout fait, du plus pénible au plus horrible…

Comme une vieille habituée, elle alla faire la bise au gorille chargé de la sécurité, Teppei. Suite à ça, quelques échanges se firent. J’étais bien trop occuper à le détailler pour écouter leur conversation. Teppei n’avait pas changé depuis ces mois, ces mois qui m’avaient paru comme des années. La musique n’avait pas changé, elle était toujours aussi motivante et entrainante. La seule chose qui avait changé ici, c’était la clientèle, elle était redevenu ce qu’elle était y a de ça de nombreuse année en arrière, la salle était presque vide. J’avais ce soir, l’espoir que cette soirée reste des plus calmes. C’était peut être une erreur de ma part de croire encore en ça. Après tout, les soirées n’étaient jamais calmes avec Ruby. La sorcière qu’elle était avait prit place au bar, par habitude la encore et salua sa grande amie Daisy. La hache de guerre était enterré depuis maintenant. Il faut dire que Ruby et Kitsu avait mis un sacré bazar la dernière fois qu’ils s’étaient retrouvés ici. Pendant qu’elle conversait avec la barmaid, j’appris que depuis notre départ de la boite les affaires étaient en chutes totales. Il fallait dire aussi qu’à l’époque Ruby dansait divinement bien, la danse obscène c’était changé en une danse plus stimulante et plus vivace, plus belle … Suite à son départ, les hommes vinrent de moins en moins, ne trouvant plus leur ange noir tentatrice ils avaient cessé de venir. Ruby semblait alors amusée d’apprendre que son départ avait presque mit Daisy sur la paille. Je l’entendis alors passer un nouveau pacte avec la barmaid. Ce soir, elle allait danser une nouvelle fois depuis des mois et en échange, Daisy lui ramener de bonnes affaires. Bonnes affaires … c’était plutôt des beaux toutous ou de bonnes victimes pour suivre cette sorcière dans sa conquête de Konoha. Il ne fallait jamais faire de pacte avec Ruby, elle était pire que le Diable en personne. J’appréhendais déjà la suite des événements comme toujours. Qu’avait-elle en tête ? Qu’étaient ses plans pour le futur ? Pourquoi avait-elle besoin d’homme ? C’est la peur au ventre que je la laissais faire comme toujours. En même temps que pouvais je bien faire ? J’étais passive … passive de mon propre corps, de ma propre vie…

Sans attendre un mot de plus, Ruby était déjà dans les loges en train d’enfiler ses bas-résilles, ses escarpins joliment ciré, son corset en dentelle noir et sa jupe fendu au niveau de la cuisse. A cette tenue manquait encore son maquillage et son chapeau. Quelques minutes après, la voilà qui était sur scène, on ne voyait ni ses yeux, ni ses cheveux. Elle restait mystérieuse même si peu habillé. D’un claquement de doigt, elle attira l’attention des clients qui étaient encore là. Tout en attrapant son micro, elle laissa un sourire malsain se glisser sur son visage laiteux. Ses lèvres, alors maquillées d’un rouge sanguin attirèrent tous les regards quand elle les entrouvrir pour délivrer quelques mots. Sa voix était toujours aussi suave et chaude quand elle s’adressait à son publique. Les plus vieux reconnurent alors son timbre de voix et insistèrent les jeunes à rester. Ainsi de fils en aiguille la salle se remplissait. Bientôt on se bousculait au devant de la porte, Teppei eu du mal à les arrêter et Daisy en fut complètement stupéfaite. Moi ? Je ne trouvais pas cela très étonnant, elle avait eu énormément de succès dans le passé et il fallait bien avouer que mon corps était bien fait, sinon jamais je n’aurais pu rentrer dans une maison de Geisha digne de ce nom. Les gens c’était fait passer le mot et tel un filé de poudre à canon, bientôt Ruby allait mettre le feu à la scène. En les voyant débouler comme des chiens affamés, Ruby laissa son rire lézarder les murs de la salle. D’un nouveau claquement de doigt elle fit signe à l’orchestre de commencer. Elle était belle est brillante, cela suffisait à plaire aux hommes, cela suffisait à se faire entendre dans ce monde. J’étais jalouse de son pouvoir, de son charisme, de son charme sur les hommes comme sur les femmes. Ma haine montais de nouveau contre elle au fur et à mesure qu’elle se déhanchée sur scène. Elle prenait soin de garder son chapeau pour ne pas laisser ses cheveux et ses yeux aux yeux de son publique, gardant ainsi le mystère de l’identité de cette danseuse. Savaient ils qu’elle était bien Ruby, ou avaient-ils un doute encore temps qu’elle ne montrait pas ses yeux et ses beaux et longs cheveux noirs ? Avaient ils tous compris que leur ange noir qui avait finit sur le devant de la scène, était pour un soir, de retour ? Seules ses lèvres pulpeuses et d’un rouge sang attiraient l’œil car elles provoquaient un contraste avec sa peau aussi blanche que celle de la poudre de riz. Macabre couleur, mauvais présage et pourtant qu’elle était belle. Cet ange macabre était comme tombé du ciel pour la clientèle de Madame Daisy.

La musique était un grand classique, mais il avait toujours son petit effet sur les hommes. Elle était la musique qui malgré son âge, restait classé dans les plus sensuelle du monde de la débauche. Ruby, elle aussi avait l’air de rester dans la tête de liste des plus belles danseuses de Konoha. Elle restait la plus attirante du monde de la débauche. Devais-je m’en réjouir ou bien au contraire en pleurer ? Je ne savais plus… Tout m’étais égale ces temps ci. J’attendais simplement mon heure au lieu de me battre. Lâche, de ma part… Certes. Mais je n’avais plus envie de vivre, plus envie d’exister et Ruby se débrouillait très bien sans moi. Passive comme toujours, je laissais la belle charmeuse jouer de ses atouts sur les hommes affamés qui la dévoraient des yeux. Mon dégout pour les hommes fut encore plus fort, les voir ainsi ne faisait que renaitre la haine immense que j’avais contre eux. Je ne comprenais pas pourquoi Ruby aimait se faire désirer d’eux… Quel plaisir pouvait-elle en tirer ? Enfin pour leur bon plaisir, Ruby ôta son chapeau, l’envoyant sur un jeune homme brun. Je ne m’attardais pas plus sur sa description, il était jeune, je ne l’avais jamais vu ici. Peut être était il nouveau dans la région ? Je n’en savais rien et je ne voulais pas le savoir, car je le détestais déjà. Ruby, contrairement à moi, lui avait offert son plus beau sourire en plus de ce chapeau. Ses beaux yeux bleus scintillant et ses longs cheveux noirs découverts élevèrent dans la salle des sifflements. Les anciens ne c’était pas trompés, ce soir Ruby animerait la soirée de ses belles formes et courbes angéliquement diaboliques.
Revenir en haut Aller en bas
 

†- L’Ange Noir -†

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» O l'ange noir, oui ton mon doux jumeaux...
» Nouvelle chevalière,nouvelles surprises (Lisbeth & Tsubasa)
» Un ange noir pour une chatte noire [Feat Nyria]
» Luna, un ange ou un démon ?
» Angel Del Nero, l'Ange du Noir ....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1 :: Corbeille V.3/V.4-