Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1
Bienvenue à Konoha High School !
Depuis les événements dramatiques de 2011, beaucoup de choses ont changées... Une étrange bactérie du fond des océans vint semer la zizanie et les humains ne sont plus vraiment pareils... La ville de konoha, 25 ans plus tard, sous le signe du chaos et d'un régime totalitaire, venez vivre l'aventure !
Oserez-vous vivre dans un monde où la normalité n'existe plus ?



 

Partagez | 
 

 Sasuke et Sachiko Uchiwa, Hn. [~ en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arata Aya Kitsako
@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves
avatar


Féminin Scorpion Coq
Messages : 825
Age : 24
Métier désiré : Rien pour le moment
Humeur : Cela dépendra de la météo !

Fiche d'identité
Pouvoir: Télékinésie / Aucun
RP en cours:
MessageSujet: Sasuke et Sachiko Uchiwa, Hn. [~ en cours]   Dim 15 Nov - 4:05

|~| Fiche de présentation |~|



##Informations du personnage##


  • Nom : Uchiwa
  • Prénom : Sachiko
  • Surnoms : Sachi, Icy Girl
  • Sexe : Féminin
  • Orientation sexuelle : Hétéro
  • Age/Date de naissance : 17 ans, 23 Juillet
  • Origines : Japonaises
  • Niveau d’étude : 3eme année



##Physique##


  • Description physique : Sur ce plan là la jeune fille n'a pas à s'en plaindre. Elle ressemble trait pour trait à son frère; chose assez normale en déduisant qu'ils sont jumeau. Sachiko est donc la version de Sasuke au féminin. En l'observant juste comme ça, on pourrait croire qu'au moindre coup de vent elle va s'envoler. Niveau tour de poitrine, on ne peut pas dire qu'elle soit dotée d'une bonne paire, mais plutôt d'une poitrine un peu plate; mais c'est ce qui fait son charme. Son visage est encadré par des cheveux tombant jusqu'en bas des épaules, noir de jais, accompagnés par une frange coupée droite; Ses yeux sont aussi rouge que le sang et sont vide de toute expression. C'est une couleur bien particulière, c'est la marque même de 'fabrication' Uchiwa. C'est grâce à la pupille de leurs yeux que les gens reconnaissent de quelle famille ils proviennent la plus part du temps. Ses yeux sont sombres, placide et froid, montrant toute l'hostilité qu'elle souhaite transmettre à autrui.
    Du milieu de la primaire jusqu'au collège, Sachiko a toujours eu les cheveux coupés au carré, trouvant ça plus pratique. Mais depuis la mort de sa famille, elle ne se les ait plus jamais recoupés et les laisse pousser. Ils arrivent maintenant quasiment en bas de son dos plus raides que jamais.
  • Description vestimentaire : Il n'y a pas de style vestimentaire très précis chez elle. A vrai dire, la mode, elle s'en contre fiche et méprise bien toutes ces midinettes à la pointe du dernier sac Prada. Ses couleurs sont dans les tons sombres, généralement dans le bleu et le rouge; Mais la plus part du temps, elle porte l'uniforme.
    Bien qu'elle n'en ai pas vraiment l'air, Sachiko adore les robes. Plutôt celles qui ne sont pas encombrantes et qui arrivent vers les genoux. Plus haut, elle trouve que ça fait vulgaire et plus bas, elle supporte mal la marche avec. Lorsqu'elle n'est pas vêtue d'un uniforme, elle adore se mettre en robe si le temps le lui permet. Si ce n'est pas le cas, elle portera un simple jean et des hauts divers à son goût seulement.
  • Autre : Elle porte toujours sur elle un collier avec une clé attachée au bout, c'est le lien matériel qui unit leurs cœurs à n'importe quelle distance.. Sasuke lui en possède le cadenas autour du cou. Ces deux colliers symbolisent la promesse qu'ils s'étaient faites lorsqu'ils étaient plus petits. Sinon elle possède une cicatrice en bas du dos sur la hanche gauche, faite par Itachi.



##Physionomie##


  • Caractère : Il est largement plus difficile de la décrire; son âme est duelle, tiraillée entre deux parties d'elle-même complètement différente et qui peuvent difficilement cohabiter. Il y a la petite fille qu'elle était qui sommeille, qui est en réalité sa vraie personnalité qu'elle ne veut en aucun cas montrer à autrui. La personnalité d'une fille qui se soucie des autres, attentive et généreuse. Mais depuis 4 ans déjà, cette personnalité là reste enfouie derrière ses yeux froids et distants. La personnalité qu'elle affiche chaque jour est celle d'une fille austère et froide qui rejette tout contact avec la société. Ce qu'elle refuse par dessus tout, c'est de se lier avec quelqu'un; c'est sa plus grande hantise. Ayant perdu la totalité de sa famille, perdre de nouveau un être cher est quelque chose qu'elle ne veut plus revivre. La seule solution au problème est donc de ne plus avoir de personne à qui elle tient énormément. 4 ans qu'elle vit comme cela, ayant perdu la totalité de ses anciens amis; et elle le vit très bien -bien qu'elle en souffre quand même énormément- La seule personne qui est chère à ses yeux reste son jumeau.
  • Goût : Ce qu'elle aime par dessus tout, c'est la tranquillité. Et rester avec son frère. Ses activités favorites sont le karaté, la musique (chant et basse qu'elle joue depuis 1 an) et la photo. Son appareil numérique est toujours sur elle; quant à celui un peu plus professionnel, elle ne le garde que les jours où il n'y a pas cours.
  • Tocs, manies... : Au niveau parole, la seule manie que pourrait avoir Sachiko est la même que son frère. Répondre par un "Hn" à la plus part des questions au lieu de dire "oui" ou "non". Et au niveau de la gestuelle, son seul toc est de pencher la tête sur le côté avec une tête perplexe lorsqu'elle réfléchit ou qu'elle ne comprends pas quelque chose; parfois, elle lève les yeux au ciel.





|~| In real life |~|


  • Prénom : Michi(yo)
  • Age : 16 ans
  • Serez vous actif ? : 9/10
  • Par qui ou comment avez vous connu le forum ? : V.1 at first; puis fondatrice de la v.2 et v.3
  • Avez vous lu le règlement ? : Non je l'ai juste écrit, mais j'avais la flemme de le lire !


Dernière édition par Sachiko & Sasuke le Mer 19 Mai - 0:32, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshiphotograph.tumblr.com/
Arata Aya Kitsako
@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves
avatar


Féminin Scorpion Coq
Messages : 825
Age : 24
Métier désiré : Rien pour le moment
Humeur : Cela dépendra de la météo !

Fiche d'identité
Pouvoir: Télékinésie / Aucun
RP en cours:
MessageSujet: Re: Sasuke et Sachiko Uchiwa, Hn. [~ en cours]   Lun 16 Nov - 1:29

|~| Fiche de présentation |~|




##Informations du personnage##


  • Nom : Uchiwa
  • Prénom : Sasuke
  • Surnoms : Sas'ke
  • Sexe : Masculin
  • Orientation sexuelle : Bi
  • Age/Date de naissance : 18 ans / 23 Juillet 1992
  • Origines : Japonaises
  • Niveau d’étude : 3eme année de lycée



##Physique##



  • Description physique : (3 lignes Mini)

    Visage : Un visage pâle encadré par des cheveux mi-long d'un noir de jais profond. Ses yeux sont de la couleur du sang, sombres et distants. Son expression reste généralement neutre, voir ténébreuse. La forme de son visage est plutôt fine, qu'on pourrait presque qualifié d'androgyne s'il n'avait pas une carrure carrée.


  • Description vestimentaire :

    Haut : Dans un style plutôt sobre et simpliste. Il n'ira jamais chercher des vêtements attirant le regard ou avec trop de décors. Ce qu'il préfère ? Généralement, les chemise, étant habitué à être la plus part du temps en uniforme. Mais hormis ça, des chandails très simples, ou des T-shirt à motif un peu rock.
    Bas : Que ça soit été, hiver, qu'il vente, ou bien même qu'il pleuve, son style reste le même Jean ou pantalon de toile. Les coloris sobres et foncés pour la plus part. Niveau des jeans, il lui arrive d'en mettre des à style "usés", avec quelques chaines accrochées à la ceinture. Une chose pour sûre, vous ne le verrez jamais en short ! (sauf à la piscine).
    Chaussures : Il lui arrive de temps à autre de porter ces mocassins d'uniforme en dehors des cours, ou ses propres mocassins de cuir. Très rarement il ira porter des basket, n'étant pas vraiment été élevé dans cette ambiance là. Le seul "genre" de basket qu'il porte, sont ce qu'on appelle des "Converse" (ou du même style).
    Accessoires : Ce n'est pas son dada, vraiment. Il porte un collier tous les jours de sûr, portant le pendentif en forme de cadenas. Niveau bagues ou bracelets, il en a quelques uns mais ne les portes pas réellement régulièrement et ils n'ont aucune valeur sentimentale.





##Psychologie##


  • Caractère :


    Manipulateur : Aucun scrupule n’habite ce corps de marbre. Son malin plaisir : Manipuler les plus malsains. Jamais il ne prendra de réel plaisir à manipuler une tierce personne n’ayant rien fait pour le mériter. Eventuellement, en cas de réel ou d’urgent besoin, mais ça s’arrêtera à ce niveau. Certains le prendront pour prétentieux, d’autre pour lunatique ou encore très à leur goût. Au final, tout dépendra du point de vue de la personne à qui vous demanderez comment il trouve Sasuke. Malheureusement ce point là le fait passer pour une personne assez taciturne, personne n’ayant réellement comprit qu’il s’agissait simplement d’un manipulateur de première pour se mettre les gens dans la poche et avoir la paix. Ce trait là lui vient également des siens, même si il l’utilise à meilleur escient que le reste de sa famille qui l’utilisait avec perfidie pour arriver à ses fins et ses objectifs malsains.

    « You know, I could be just like you »

    Icy-boy : Un corps de glace pour un cœur de pierre ? Peut-être. Depuis le meurtre de l’intégralité de sa famille, tout comme sa sœur à vrai dire. La raison ? Il ne veut plus s’attacher à quiconque. Il ne sera pas hermétiquement fermé aux relations sociales, mais restera très fermé quand il s’agit de sa personne et de ce qu’il est vraiment. Et au niveau de son passé ? Parlez-lui simplement de sa famille, et vous comprendrez votre douleur. Osez en, osez, vous en serez que très surpris de ce changement de personnalité. Pourquoi donc me diriez-vous alors ? La peur d’avoir à souffrir à nouveau. De plus, ses yeux rouges sangs quasi-inexpressifs, sa peau d’albâtre et ses cheveux noirs de jais accentuent ce côté froid et hermétique qu’il renvoi.

    « I can’t escape myself »

    Intelligent : Sa vie ne se résume et s’est résumé qu’à une seule et unique chose depuis ses premiers pas dans ce monde : Le succès. Si bien qu’autant pour lui que pour sa sœur, ils finissent généralement premier aux classements à la fin des semestres. C’est d’ailleurs cette pression constante à devoir être le premier qui l’a mené à être imbu de lui-même par moment. Pour la famille Uchiwa, le seul honneur réside dans le fait d’être au top du top et cela à tous les niveaux. En plus des cours, étant plus jeune, il avait également droit à des cours supplémentaires à domicile pour un niveau plus haut que celui de son âge. Du coup, nul temps autre que pour le travail : Interdiction de sortir ou d’aller s’amuser avec d’autres personnes autre que la famille. De toute manière, le quartier Uchiwa étant un peu éloigné de la ville, les empêchés de pouvoir rencontrer d’autres enfants jusqu’à l’âge de la primaire. Même aujourd’hui, n’ayant plus de parents pourtant, il pratique en activité extrascolaire : un groupe de musique (Black Diamond) et le club de Karate. Eventuellement aussi quelques virées nocturnes. Mais le travail reste toujours effectuer avec Hardiesse.

    « Hey dad, look at me. Did I grow up, according to your plan ? »

    Rancunier : Son plus gros défaut ? Oui. Un rancunier dans l’âme, mais finalement pas tant que ça. En d’autres circonstances, il ne l’est pas vraiment. Cherchez-le, et je vous jure que vous l’aurez aux trousses. Il faut qu’il soit réellement à bout pour devenir rancunier, mais une fois qu’il l’est, il le reste et s’y acharne. La rancune qui l’habite est vieille de maintenant 5 ans, une rancune qui le brûle, le détruit, le consume petit à petit et le mène à la déchéance. Cette haine est devenue son ultime objectif, sa raison de vivre. Lui qui voulait être tant admiré de son père, le voilà mort. Tué par qui ? Le grand-frère qu’il adulait, adorait, aimait. Ce jour là fut marqué comme la plus grosse déception de toute sa vie, et sur tous les plans, un réel traumatisme. Voilà maintenant l’unique chose qui fait battre son cœur : Retrouver son frère et le tuer de ses propres mains.

    « Fading, slowly »

    Tourmenté : Bien qu’il aborde une apparence de glace, son âme est tourmentée, tiraillée. Entre m’admiration, l’amour et la haine, la rancune envers son grand-frère. Qu’il l’ait déçu comme ça, qu’il ait tué toute la famille et qu’en plus il ait osé blesser physiquement –et mentalement, cela va de paire- sa jumelle. L’amour et l’admiration se sont changés en l’espace d’une fin de journée en haine totale. L’image du grand frère adulé disparait par ailleurs de plus en plus, au fil des ans qui passent. Partagé également entre le fait de savoir comment agir envers les autres. Il aimerait parfois se faire de vrais amis, mais ne supporterait pas de perdre encore un être qui lui serait cher. De temps en temps vous verrez peut-être des parties du vrai Sasuke, qui surprend tout le monde par ailleurs. Il n’y a qu’avec sa sœur qu’il reste correct et vraiment lui-même, même avec Tobi son tuteur, il agit de façon froide.

    « Never having peace of mind »


    Sister Complex : Depuis sa plus tendre enfance, sa sœur est la seule femme à être à ses côtés et à occuper son cœur, le comprendre. Etant petits n’ayant pas l’autorisation de sortir, il a tout vécu avec elle. Leur escapade, leurs jeux. Ce n’est qu’à partir du primaire qu’il rencontra d’autres filles, mais trop timide pour s’en approcher, il n’en profita pas réellement. La seule fille qui le changea un peu de cette voie fut Nasu Kyouki. Sa seule amie avec Naruto Uzumaki au primaire. Il s’était amouraché de Nasu mais n’avait jamais osé l’avouer et au final il a dû l’oublier une fois le primaire terminé, chacun partant de son côté. Mais même après ça, Sachiko restait gravée en lui, bien que cet amour restait alors purement platonique. Et ceci lui suffisait amplement par ailleurs. Actuellement, ne voulant aucun lien relationnel, la seule personne restant importante pour lui est donc sa jumelle. Il se fiche donc royalement des sentiments des autres, ou plutôt tente d’en faire abstraction ; pour preuve, peu lui importe le sexe de la personne lors d’une relation de type sexuelle. A ses yeux, les femmes sont perfides, manipulatrices et calculatrices (la plus part) pour obtenir se qu’elle souhaite et qui en plus ne se soucient que du physique. Ses groupies sont tellement collantes et il s’entend tellement bien avec sa sœur qu’il en a fait au final un Sister Complex.

    « Cuz’ everything’s nothing, without you »


    Discret : Ce jeune homme n’a jamais été du genre turbulent ou surexcité. A vrai dire, ayant toujours vécu dans l’ignorance totale de sa famille, en plus de son caractère qui n’étant pas à tendre vers la turbulence, ont fait qu’il reste très discret que parfois on peut oublier qu’il se trouve là, dans la même pièce. Il préférera largement un peu de calme et de solitude à une foule en plein jour. Il n’aime pas non plus parler de lui, bien qu’à première vue il paraît prétentieux. Si il vient à parler de lui, de ses problèmes ou de son passé c’est qu’il y a deux possibilités : Soit il vous accorde entièrement sa confiance, soit ce mot lui a échappé. D’ailleurs son talon d’Achille réside dans sa popularité. En vue des groupies l’harcelant lui et persécutant sa sœur, il n’a pas vraiment le temps d’être tranquille ou de marcher incognito dans les rues.

    « No, you don’t know what is like, Welcome to my life »


    Perfectionniste : Le gène Uchiwa à l’état pur : la Perfection. Ayant été bercé dans cet univers là, c’est comme faisant parti intégrant de lui. Il s’applique à tout et dans tout ce qu’il entreprend jusqu’à arriver au résultat final souhaité. Cela peut être le pousser à passer des nuits blanches sur un seul projet, quoi que cela ne le dérange pas vraiment, ayant des tendances insomniaques. C’est quand même cet aspect là de sa personnalité qui lui vaut le meilleur des classements de l’établissement et une scolarité quasi-parfaite. Et oui, lorsqu’il ne trouve pas le sommeil, il s’occupe comme il peut.

    « I tried to be perfect, but nothing was worth it. I don't believe it makes me real »

    Possessif : Jaloux ? Surprotecteur ? Le Sister Complex revient à son actif. Il ne supporte pas qu'un autre homme que lui s'approche de trop près de sa sœur jumelle ou lui tourne autour. Lors de leur première année de lycée, pas mal de garçons se firent éconduire par Sachiko elle-même, mais les autres furent finit par Sasuke pour les plus téméraires et insistants. De toute manière, même un dupe aurait remarqué qu'il ne s'agissait en aucun cas d'amour dans leurs demandes. Cette interdiction totale de garçons est apparue lorsque par un malheureux hasard il entendit la conversation entre deux types parlant de sa sœur, se demandant si pour l'avoir dans leurs lits, il fallait forcément qu'ils sortent avec elle en premier. Il n'accorde donc plus depuis sa confiance aux mecs trop proches de sa sœur. Il s'est juré que tant qu'elle ne serait pas amoureuse et que ce gars ne l'aimerait pas, il continuera à agir de la sorte.

    « Simply, You're mine »

    Susceptible : Ah, notre petit Sasuke, susceptible de première. Il a horreur des reproches et des remarques et démarre toujours au quart de tour, si bien qu'il est assez facile de le taquiner, bien qu'il ne comprendra pas du tout le sens du mot "humour" dans ce cas là. La chose qui l'horripile au plus haut point : Quand sa sœur le corrige par la morale ou par des gestes violents. Il a également une sainte horreur qu'on lui dicte ce qu'il doit faire, depuis le règne de son père sur sa vie, il ne se laisse plus faire à présent.
    [petite pensée pour Elio-kun _o/]

    « Hn, I'm not a fool »


  • Goût :

    Classique : Même si à première vue on ne dirait pas, c'est un grand amateur de musique classique. Il prendra toujours grand plaisir à écouter des représentations de grands compositeurs, mais aussi à les produire lui-même. Ses compositeurs favoris restent pour la plus part Européens, l'Autrichien Mozart ou l'Allemand Van Beethoven, le français Debussy, et son favoris Germanique : Johann Pachelbel, ayant fait pas mal de sonate pour violon (sa composition favorite étant Canon in D, le concerto pour Piano, dont il adore entendre Sachiko jouer dessus). Il affectionne aussi tout particulièrement Yiruma, un très bon compositeur pianiste japonais.

    Musique : Comme il est dit ci-dessus, la musique est une de ses grandes passions. Même ayant été plus jeune forcé à être doué dans cette discipline, ça ne l'en avait pas dégouté. Après avoir apprit le solfège, il su jouer du piano et du violon (ainsi que la guitare qui viendra un peu plus tard, avec Itachi). Ce n'est que plus tard, n'ayant plus rien à rendre à ses parents (car mort), qu'il prit vraiment goût à jouer du Synthé, le piano restant son instrument de prédilection.

    Sucré : Une aversion totale pour le sucré ! Vous souhaitez le faire fuir ? Offrez lui en ! Lorsqu'il était au début de ses années de collège, étant assez populaire, il reçu pour la St Valentin pas mal d'offrandes toutes plus sucrées les unes que les autres. Se sentant coupable (et oui, il était encore au stade jeune naïf) d'avoir à tout jeter alors que ces filles s'étaient donnés du mal, il mangea absolument tout et en fit une crise de foie suivie d'une indigestion. Depuis, n'osez même plus lui parler de sucrerie, il serait tenter d'aller directement vomir son déjeuné.


  • Tics, manies, etc... :


    Hn, Hn : Sa plus grande manie et la plus détestable pour la plus part des personnes se sachant pas l'analyser, c'est qu'il répond souvent par un "Hn" à la plus part des questions au lieu de dire "oui" ou "non", ou même pour éviter une question.

    Rouleur de cigarette : Un autre toc chez lui, faire rouler sa cigarette entre ses doigts et jouer avec tant qu'il ne l'allume pas. Ou bien un stylo lorsqu'il est en cours et que la cigarette lui est inaccessible.

    Pencheur de tête : Au même que sa sœur, lorsqu'il devient septique, ou ne comprends pas quelque chose, il penche sa tête sur le côté. Peut-être est-ce pour connecter les neurones entre eux, qui sait ? (8D)



Dernière édition par Sachiko U. Kitsako le Dim 16 Jan - 2:19, édité 26 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshiphotograph.tumblr.com/
Arata Aya Kitsako
@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves
avatar


Féminin Scorpion Coq
Messages : 825
Age : 24
Métier désiré : Rien pour le moment
Humeur : Cela dépendra de la météo !

Fiche d'identité
Pouvoir: Télékinésie / Aucun
RP en cours:
MessageSujet: Re: Sasuke et Sachiko Uchiwa, Hn. [~ en cours]   Lun 16 Nov - 1:30




  • Famille :



Fugaku Uchiwa, est le père de Sachiko, Sasuke et Itachi. Il est aussi le grand patron de la police Japonaise et en a le monopole. C'était quelqu'un qui attendait beaucoup d'Itachi étant l'ainé et délaissé les jumeaux à leurs sorts. Il faisait parti de l'organisation Kuroihi. Il est mort alors qu'il n'avait que 40 ans.



Mikoto Uchiwa, est la mère de Sachiko, Sasuke et Itachi. C'est quelqu'un de très doux et attentionné, mais elle n'avait presque jamais le temps pour ses enfants étant une secrétaire hautement placée. Mais le peu de temps qu'elle passait avec étaient des moments de bonheur, contrairement au père qui était froid et toujours plus exigeant. Elle faisait partie de l'organisation Kuroihi et est morte à 35 ans.



Itachi Uchiwa, est le grand frère de Sachiko et Sasuke mais aussi le plus grand des fils Uchiwa. C'est lui qui apprit la photo à Sachiko. Il était le favoris du père étant l'aîné et beaucoup d'espoir étaient placés en lui. Mais lors de ses 19 ans, il assassina toute la famille Uchiwa, ne laissant en vie que trois des enfants. Il est aujourd'hui âgé de 23 ans.



Madara Uchiwa, est le cousin de Sachiko, Sasuke et Itachi. Il est le fils de la soeur de Fugaku. Déjà tout petit, il perdit ses parents dans un terrible accident qui lui fit perdre sa stabilité mentale. Il est âgé d'un an de plus que les jumeaux. Même si son trouble de la personnalité fait de lui quelqu'un de très enfantin, il sait très bien gérer une maison et aider les jumeaux dans la vie de tout les jours dans le petit appart' du centre ville.


Gockin Firerun, est le cousin de Sachiko, Sasuke et Itachi. Il a un frère jumeau Ryu, et a 3 ans de plus que les jumeaux Sasuke et Sachiko. Cette partie de la famille n'a jamais été vraiment connue au sein du clan principal Uchiwa et elle n'a fait la rencontre de son cousin que l'année dernière. Elle l'adore déjà.



Ryu Firerun, est le cousin de Sachiko, Sasuke et Itachi. Il est le frère jumeau de Gockin. Faisant partie de la branche de la famille étant un peu en retrait (ne faisant pas partie du kuroihi), Sachiko ne connait même pas l'existence de Ryu. Elle en a entendu parlé par Gockin, sans précision sur les liens de parentés.



Hana Firerun, est la cousine de Sachiko, Sasuke et Itachi. C'est également la soeur cadette des jumeaux Firerun. Tout comme Ryu, Sachiko n'en soupçonne même pas l'existence. Elle a juste été citée une ou deux fois dans les peu de rencontre de Gockin et Sachiko, sans précision sur les liens de parentés. La seule chose qui pourrait leur dire qu'elles sont parentés, est la couleur de leurs yeux.


Les Uchiwa sont l'exemple typique d'une famille riche en froid mais à la fois soudée. Les parents occupant généralement les postes les plus haut gradés, ne sont quasiment jamais à la maison pour leurs enfants. Toute la famille vit au même endroit, dans un quartier reculé de la ville qui leur ai réservé. Mais cette famille place ses espoirs en tout les aînés de chaque famille pour qu'il devienne le successeur potentiel du père. C'est pour cela que seul les aînés étaient chouchoutés dans la famille. En réalité, les Uchiwa conspiraient contre le Japon et les plus hautes organisations du pays. Pour cela ils avaient créés "Kuroihi" (=soleil noir), une sorte de secte regroupant tout les parents Uchiwa. Leur ambition n'était autre que d'avoir le total contrôle du pays. C'est pour cela que les Uchiwa aspiraient tous à un poste haut gradé. Et bien sûr chaque ainé de chaque famille se devait de reprendre le flambeau.
Itachi lui, devait avoir pour but de diriger un jour l'unité japonaise S.W.A.T (Special Weapons And Tactic), branche associé parallèlement à la police. Toute la famille avait placé leurs espoirs en lui, car c'était le secteur le plus alléchant qu'il puisse exister, les services spéciaux. Itachi y entra donc à l'âge de 15 ans dans l'unité SWAT. Mais ce à quoi la famille ne s'attendait pas du moindre, c'est à ce qu'il retourne sa veste en faveur du SWAT. Le gouvernement lui avait assigné une mission, et étant de leur côté il l'accepta. A vrai dire, Itachi avait comprit combien étaient malsaines les intentions de son clan. C'est pour cela qu'en le jour du vendredi 18 Mai, il décima le clan en entier. En entier direz vous ? Et bien non, pas vraiment. Il n'arriva pas à tuer les enfants et attendit un jour d'école pour opérer. Malheureusement pour lui sa soeur était là et a tout vu. Son frère est arrivé après le massacre. Aucun des enfants (Sachiko, Sasuke et Tobi) ne comprit pourquoi il avait agit ainsi, et ça demeure encore un mystère.


Dernière édition par Sachiko Uchiwa le Dim 16 Mai - 13:42, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshiphotograph.tumblr.com/
Arata Aya Kitsako
@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves
avatar


Féminin Scorpion Coq
Messages : 825
Age : 24
Métier désiré : Rien pour le moment
Humeur : Cela dépendra de la météo !

Fiche d'identité
Pouvoir: Télékinésie / Aucun
RP en cours:
MessageSujet: Re: Sasuke et Sachiko Uchiwa, Hn. [~ en cours]   Jeu 3 Déc - 0:35

##Biographie##

    Cette journée était normalement vouée à être belle à en déduire le chant tumultueux des oiseaux et le soleil luisant d'une chaleur réconfortante. C’était sûrement aux alentours de midi, étant donné la hauteur du soleil dans le ciel. La douce chaleur et l'énorme épaisseur de la couverture formait un cocon rassurant et protecteur, dont je ne voulais pas sortir; blottie à moitié en boule. Je ne savais pas quel jour on était, juste que la saison tournait aux alentours de l'hiver vu la lumière scintillante reflétée sur la neige qui tapait sur le plafond. J'ouvris difficilement les yeux... Le soleil tapait directement sur mes yeux, m'empêchant de continuer à dormir et m'étouffant sur le surplus de chaleur. Je pris donc la difficile décision de m'extirper de ce cocon de chaleur. Mon pied se posa sur le sol, et j'eus comme l'impression de chuter sur le sol, me préparant mentalement à m'étaler sur le sol... Mais rien ne vint, je n'étais pas tombée, je n'avais même pas bougée d'un pouce. Sûrement dû au fait que j'étais restée trop longtemps allongée. D'un pas las, et pas du tout décidé, je me dirigeai vers la salle de bain de notre chambre, manquant par moment de choir réellement en titubant tel le lendemain d'une cuite. -Du moins, je n'avais vu ça que dans les films-. Je pris peur lorsque je vis la tête horrible que j'entretenais. Mon teint déjà livide était devenu plâtreux, et mes yeux étaient cernés. Je frissonnais de dégoût. C'est là que me revint le fait que j'étais malade, et que je n'étais pas allée en cours sous ordre impératif de ma mère. D'où le fait que j'avais pu trainer aussi tard dans le lit, il n'y avait personne dans la maison. Mais c'était quand même étrange, qu'il n'y ait absolument personne... Mais ce n'est pas très important; qu'un détail en somme. D'un geste décisif et déterminé, je me giflai la figure avec de l'eau glacée. Et j'avoue que ce geste, bien qu'un peu fou, me fit un bien incomparable ! Mes joues se rosèrent légèrement, me donnant meilleure mine. J'affichai un sourire satisfait. Puis quelque chose retint mon attention, une sorte de brouhaha constant venant de la petite salle d'à côté; la salle de réception de la famille, se trouvant dans une sorte de petite maison à part du quartier.
    Aussi lentement que j'étais venue, je retournai le passe las vers ma chambre; me préparant dans la même cadence. Une fois totalement préparée, je ne pris même pas la peine de me chaussée pour sortir et pris de vieilles pantoufles. De toutes les manières, je devrai les retirées pour entrer dans la salle, alors à quoi bon ? Le froid de l'extérieur le me fouetta le visage et me donna un énorme frisson. Quelle idiote je fais, j'étais sortie sans veste ! Tant pis, la chaleur de la pièce devrait suffire. Mais bizarrement, j'avais du mal à avancer, comme si une force invisible m'en empêchait, me retenait et ne voulait pas que j'avance. Alors je persistais, encore et encore, à contre courant. Quand je réussi enfin a contrer cette force, ce fut comme si elle m'avait lâché d'un seul coup, manquant de m'étaler sur le palier de la salle. Haletante, je repris mon souffle, une main sur le cœur; et celui-ci battait une chamade étrange dont j'ignorais encore la cause. Mais soudain, un cri des plus stridents se fit entendre, me perçant les tympans, et me déchirant le cœur. Je n'entendais plus rien, hormis un bourdonnement à la fois sourd et strident. Mes mains se plaquèrent par réflexe sur mes oreilles, voulant stopper ce supplice. Les cris s'intensifièrent et ceux des femmes se mélangèrent à ceux appartenant sûrement à des hommes. Mais que se passait-il donc dans cette pièce !? D'un pas prudent, mais surtout étourdis -mes oreilles ne voulant pas me laisser la paix- je m'avançai vers la porte, l'ouvrant d'un coup sec en y imposant tout mon poids. Et lors que mon regard se porta sur la pièce, il y avait du sang partout, et des cadavres entassés par dizaines à tout coin de la pièce... Cette vision me révulsa au point que je faillis en dégurgiter tout mon repas de la veille. Mes genoux fléchirent et en un rien de temps ils touchèrent le sol. Itachi était là, au fond, seul survivant, semblant surplomber le tout fièrement, mais tout en pleurant... Il était assis sur un fauteuil, tel un roi, et quelques cadavres lui servant de boniches. Je ne comprenais plus... Je ne comprenais fichtre rien à la situation !! Un survivant rampa jusqu'à ses pieds, le suppliant et l'implorant... Il sorti un sabre de nul part et il s’apprêta à achever ce dernier des survivants ; je ne pouvais pas le laisser faire non ! C’était notre famille ! Et comme si la scène se déroulait au ralentis, ma course pour atteindre le pauvre malheureux se fit vraiment lente ; mais heureusement que les mouvements d’Itachi avait subit le même effet que mes jambes. Alors que je voulais absolument traverser la pièce pour tenter de sauver ce dernier survivant, certains cadavres reprirent vie et s’agrippèrent à mes jambes, manquant de me faire choir contre mon gré de nouveau. Mais ma détermination était plus que là, il fallait que j’y arrive ! Comme si c’était l’ultime but de ma vie. De plus en plus de cadavres rampèrent jusqu’à moi pour m’empêcher d’assouvir ma quête. Rien… Ne… M’en… Empêcherai !! Enfin, après de nombreux efforts, j’arrivai à sa portée, alors qu’il allait porter le coup de grâce. Ma main se tendit en avant pour tenter d’atteindre le bras de mon frère, en vain… L’épée transperça le cou du survivant d’un seul coup distinct, sous mes yeux effarés et apeurés. Le sang s’éparpilla dans tout les coins, et formant un cercle aux pieds de la malheureuse victime. Il ornait aussi désormais mon visage. Le liquide chaud coula le long de mes joues, je restai statique… Cette vision d’horreur m’avait pétrifiée, je ne pouvais plus dire un mot, plus bouger un seul de mes membres. Ce qui me fit revenir à la réalité, fut une douleur atroce sur ma hanche… Mes yeux roulèrent vers le bas et aperçurent alors une blessure sur toute la hanche, saignant autant que la tête manquante du malheureux. Itachi avait le visage quasiment collé au mien, je ne voyais plus le sien, mes yeux se troublèrent, et lui montait le sabre de plus en plus haut, sûrement pour me le planter au plus profond de ma poitrine, et lorsque la lame s’abattit sur moi…


    « AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHH !!!!!! »


    « - Sachiko ? Eh Sachiko !?? »


    Quelqu’un me secouais... Lorsque je repris enfin la conscience des choses, je me rendis compte que j’étais simplement dans son lit, le visage et la nuque en sueur. Par pur réflexe ma main se posa instinctivement sur ma hanche, donnant un indicatif du rêve à la personne qui venait de m’en extirper. Ma hanche n’avait rien, je sentais juste la petite bosse que formait la cicatrice, mais aucun sang ne coulait… Puis mon attention se porta seulement quelques secondes après sur la personne responsable de mon réveil soudain ; ce n’était autre que Sasuke, mon frère jumeau. Son visage inquiet m’indiqua que j’avais dû crier un peu trop fort…

    « En… Encore ce rêve !? » Demanda-t-il à mon égard

    Je lui répondis que d’un signe de tête, étant encore trop estomaquée pour pouvoir produire un son de ma bouche. Mes yeux se baissèrent, gênés. Une petite mine désolée s’installa sur mes traits figés. Il s’installa du coup sur le rebord du lit, me poussant un peu pour pouvoir poser les deux fesses et me prit la main, l'autre tenant une cigarette, j’en déduis que c’était pour me rassurer. Mes yeux glissèrent lourdement jusqu’au réveil digital, par curiosité. 02 : 42 affichait-il. Un détail me sauta donc aux yeux, pourquoi, -alors qu’on était en semaine- Sasuke était-il toujours habillé ? Comme à l’accoutume, il n’avait pas trouvé le sommeil, du moins c’est ce que je suspectais fortement. Mon regard se fit réprobateur, mais il n’en démordit pas pour autant. Il l’ignora tout simplement. J’y avais gagné des cauchemars horribles, et tous plus bizarres les uns que les autres ; et Sasuke des troubles du sommeil. Tobi ne s’était pas réveillé… Peut-être qu’au final je n’avais pas tant crié que ça ? Et que Sasuke était juste tout près de moi ? C’était un mystère que je ne pouvais réellement élucider. Pendant que Sasuke regardait ailleurs, j’entrepris une observation de ses mains qui tenait les miennes. Un drôle de déclic se fit en moi… Ces mains me paraissaient si grandes comparées aux miennes… A la fois si forte et si rassurante, des mains d’hommes. Mais quand en était-il devenu un ? Il n’y a même pas quatre ans, il était encore un petit garçon aux mains à la peau duveteuse. Mais il avait grandit, sans même que je m’en aperçoive. Sasuke prit complètement place, dos adossé au mur et les jambes étendues sur le lit, me serrant contre lui en attendant que je me rendorme. Je logeai ma tête sur son torse en le prenant dans mes bras, je m’y sentais si bien. Vingt ou dix minutes passèrent, je ne sais pas, et Sasuke trouva finalement le sommeil avant moi.
    Mes pensées se plongèrent alors vers le passé… Toute notre enfance. Jamais nous n’avions manqué de quoi que ce soit, ayant tous grandit dans une famille assez riche. Dès notre plus jeune âge, nous avions apprit les bonnes manières, et les meilleures façons de se tenir, ce qui pourrait passer pour une prétention chez certain. On avait juste été éduqués comme cela, c’est tout. Par ailleurs s’en suivait de multiples réceptions toutes les plus ennuyeuses les unes que les autres. Il n’y a que les réceptions familiales qui étaient légèrement moins ennuyantes. Tout autant que Sasuke, je ne connus par vraiment notre père, toujours en train de travailler au four et au moulin, et jamais là pour nous. Il en était quasiment pareil pour Maman, mais elle faisait son possible pour nous donner son amour. Mais ce ne fut qu’Itachi qui s’occupa d’eux réellement. Itachi était devenue le modèle à suivre de Sasuke et voulait absolument lui ressembler, encore plus car Papa ne faisait jamais attention à lui et qu’il avait énormément besoin d’un père pour modèle. Le temps passa, jusqu’à ce que nous entrions à la petite école avec Sasuke, la petite école privée du quartier, nous empêchant d’aller jouer avec les autres. Je me souviendrais toujours de l’image des enfants jouant au square municipal, et mon irrésistible envie de les rejoindre ; ils avaient tellement l’air de s’amuser. Mais le majordome n’en démordit pas et me tira jusqu’à la voiture par la manche, jouer avec les gosses du village nous était interdit. Tout le long de notre scolarité, c’était toujours la même chose à vrai dire, il fallait avoir le succès et être premier de la classe sous peine de réprimande sévère par Père qui ne s’occupait de nous que pour ça.
    Nous passions donc toute notre pré-scolarité a être éduqué parfaitement aux bonnes coutumes du parfait Japonais, sans jamais pouvoir sortir ni même s'amuser avec d'autres de notre âge. Déjà à ce moment là notre socialisation était foutue. Ou peut être était-ce un appel du destin ? Nous disant "attention, il ne vous faudra pas être sociable, ça vous nuira !"
    Et tout s’enchaîna comme ça, au fil des années et des années. La primaire devait se passer dans le même topo, interdiction de sortir voir les autres enfants ; mais cette fois ci notre gouvernante avait convaincue Mère de nous faire intégrer dans une école publique (ce qui m'étonna fortement par ailleurs venant de la part des deux) où nous pouvions au moins avoir des amis. Mais c’était quand même assez restreint comme amitié, ne pouvant jamais les voir en dehors des cours. Nous étions avec Sasuke une bande de quatre. C'est lors de notre première année de primaire que nous avons rencontrés Naruto Uzumaki et Nasu Kyouki.Tous ces enfants que j’avais vus dans ce square semblaient être pour la plus part présent ici. Étant à l’époque assez sociables, souriants et avide de découvrir un monde que nous ne connaissions pas, et nous étions très vite devenus populaire au sein de l’établissement. Mais peut être pas de la manière dont vous le pensez... Et vous, qui l'eut cru !? Nous étions de vrais petits diablotins. Subissant une pression sans limite et des interdictions par milliers à la maison, l'école était devenu un échappatoire, notre défouloir. Très vite Naruto et Nasu furent emportés avec nous. Les professeurs en voyaient de toutes les couleurs et passaient leur temps à nous courir derrière. Mais malgré ça, nos résultats restaient excellents. La raison ? A la maison nous n'avions que ça à faire, travailler, travailler, travailler et encore travailler.
    Nous avons vécus vraiment beaucoup de choses palpitantes avec Naruto et Nasu, de belles aventures ! D'ailleurs Itachi était comme notre mentor, il nous menait pratiquement de partout : La piscine, le zoo, et j'en passe ! Mais ce temps de joies prit fin à la dernière année de primaire, où, excédés par notre comportement et nos résultats en légère baisse, Père nous mit dans un établissement privé pour les années de collège. Adieu Nasu, adieu Naruto...
    Mais ce temps ne dura que peu de temps. Ce fut vers le milieu de notre première année de collège avec Sasuke, (Tobi était en deuxième année de collège) qu’Itachi passa à l’acte. Alors que Sasuke etTobi étaient en cours, je dû sous obligation formelle de notre gouvernante, de rester au lit pour la journée. Ma température étant assez élevée et ayant le visage plâtreux. Ce jour là fut le jour qui marqua le plus gros penchant de notre vie, à tous. Itachi décima toute la famille, et comme dans mon rêve, croyant à un dernier survivant, me blessa à la hanche. Le dernier souvenir qu’il me resta alors de mon frère n’était autre que ce visage triste et en larme, ce visage déchiré par la peur et le regret. Mais Itachi c'était approché de Sasuke, et lui a murmuré une phrase dont je n'ai aucunement eut connaissance depuis le temps. Sasuke fut prit d'une haine terrible envers Itachi, son modèle. Lui qui cherchait tant à surpasser Itachi pour avoir l'attention de Père, voilà qu'Itachi lui prenait Père et le reste de la famille et qu'il détruisait l'idéal qu'il s'était formé. Ce visage hante constamment mes pensées, et je suis la seule à l’avoir vu…
    Après ça, nous avons abandonnés tous le quartier résidentiel, et nous nous sommes installés dans l’appartement d’un cousin en centre ville, ne voulant absolument plus vivre dans cet endroit où il y avait eu tant de mort. C’est à partir de ce moment là que nous avions perdu la totalité de nos amis, restant froids, distants et très peu sociables. Tout comme moi, aucun d’entre eux ne voulaient avoir de nouvelles relations ; car le prix à payer d’avoir des gens qu’ont aiment, c’est de devoir les quitter et de les perdre un jour. Seul Tobi resta joyeux, une autre façon à lui de se faire une carapace. Le temps passa, et nous restèrent soudés les uns aux autres, bien qu’ont ne veuillent plus trop vivre en société, toujours là les uns pour les autres.
    Le collège prit fin, et nous étions encore et toujours les premiers au classement de l’établissement malgré tout ça... En fait nous avons concentré notre peine dans les études, ne se concentrant plus que sur ça.. Tobi était déjà entré depuis un an déjà dans la plus grande école du Japon, Koko [Konoha Koko]. Sasuke et moi y entrions sans problème, et même sous dossier l’année suivante. Tobi nous avait mit en garde sur la magie de cet établissement, il aurait la capacité de pouvoir faire changer les gens. Mais Sasuke, autant que moi d’ailleurs, n’y croyons vraiment à ce genre de chimères. Désormais, mon seul but était d’entrer dans les forces de l’ordre et de me servir de ce statu que pour faire le bien chez les autres ; Sasuke lui était malheureusement trop omnibulé par sa vengeance contre Itachi… Bien que je lui avais mainte et mainte fois dis qu’il fallait qu’il arrête avec ses idées fixes, rien n’y faisait. Je ne le reconnaissais plus dans ses relations avec les autres. Je ne disais rien, mais il devenait calculateur, manipulateur et complètement incompréhensif des autres. Il restait juste le vrai Sasuke avec moi, et ça me faisait mal de le voir se comporter ainsi...
    Et au final, Tobi s’avérait avoir peut-être raison ? Lors de ma première année, bien que je fus froide et que je n’approchai personne comme à l’habitude, je fis la rencontre d’un certain Kitsako Armado. Ce garçon là n’avait pas eu la vie facile non plus, et je ne savais pas vraiment pourquoi je m’étais éprise de compassion pour lui. Nous étions à la plage lors de notre première rencontre, et je n’avais alors jamais remarqué que nous étions dans la même classe –étant rentrés que depuis deux mois, je n’avais pas encore toutes les têtes enregistrées. Mon attention s’était donc portée sur ce mystérieux brun de ma classe. Et au plus je l’observais, au plus je me sentais étrange, sans savoir vraiment pourquoi. De toute manière, je suis absolument sûre qu’il ne savait même pas qui j’étais et qu’il s’en contre fichait complètement de moi, alors à quoi bon s’attarder ? Et puis je m’étais fait la promesse de ne plus m’attacher à quiconque, je ne veux plus jamais avoir à revivre ce que nous avions vécu. Mais alors pourquoi donc ce garçon me rendait-il toute chose !? Un coup à se prendre un mal de tête pour rien … En tout cas, je n’en ai jamais touché mot à personne, et me contente de l’observer en silence, et cela durant deux ans déjà. Mais voilà maintenant une demi-année que j'ai réellement prit conscience de mes sentiments envers lui, et que cela me gène à quelque part, car tout ce que je veux, c'est qu'il soit heureux et envie. Le mieux pour lui pour ces deux domaines, c'est d'être loin de moi. Tiens, j'ai aussi remarqué une certaine jalousie de Sasuke envers Kitsako... Aurait-il deviné !?
    J'y fis également une drôle de rencontre, un dénommé Gockin Firerun, se présentant comme mon cousin ?! Voilà encore un des nombreux mystères de cette famille -qui a mon goût possède trop de secrets... Mais c'était une partie de la famille qui avait été reniée, d'où le fait que je ne l'avais jamais vu au paravent. De plus, nous avions sympatisés dès les premiers moments et je l'adorai déjà. Sasuke connait son existence, mais n'a jamais été vraiment curieux de le rencontrer.
    Me voilà dans la troisième année à ce lycée, sans aucun ami pour autant, et cela me va à merveille. Je vois aussi Gockin de temps à autre en dehors du lycée, étant donné que lui a déjà finit ses études.



Dernière édition par Sachiko Uchiwa le Dim 16 Mai - 1:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshiphotograph.tumblr.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sasuke et Sachiko Uchiwa, Hn. [~ en cours]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sasuke et Sachiko Uchiwa, Hn. [~ en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Uchiha Sasuke [Terminée]
» Le Hokage de l'Ombre [Uchiha Sasuke]
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1 :: Corbeille V.3/V.4-