Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1
Bienvenue à Konoha High School !
Depuis les événements dramatiques de 2011, beaucoup de choses ont changées... Une étrange bactérie du fond des océans vint semer la zizanie et les humains ne sont plus vraiment pareils... La ville de konoha, 25 ans plus tard, sous le signe du chaos et d'un régime totalitaire, venez vivre l'aventure !
Oserez-vous vivre dans un monde où la normalité n'existe plus ?



 

Partagez | 
 

 Sevastien [ Terminée ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sevastien I. Nishibi
Kaiki niveau 2

avatar


Masculin Messages : 10

Fiche d'identité
Pouvoir: Transformation en raton-laveur
RP en cours:

MessageSujet: Sevastien [ Terminée ♥]   Lun 30 Juil - 23:52

○ AVATAR : Shima Kinzou de Ao no Exorcist.

○ NOM : Nishibi

○ PRENOMS :Sevastien Iakiv

○ SURNOMS :Sev', Tanuki ou la Tarlouz' aux barrettes selon les gens, mais le plus souvent ceux qui usent du dernier finissent en mauvais état...


○ ÂGE : 17 ans

○ DATE DE NAISSANCE : 13 mars

○ LIEU DE NAISSANCE : Konoha

○ ORIGINES : Ukrainienne et japonnaise

○ CLASSE : troisième année.

○ ORIENTATION SEXUELLE :Incertaine, il est trop jeune pour que ce soit fixé, d'ailleurs peu savent s'il a été déjà amoureux ou non.

○ METIER (ACTUEL ou ENVISAGÉ) : Aucun, moins il pense au futur mieux c'est.


Pouvoir

Type : Physique
Pouvoir : Métamorphose en raton laveur
Comment je me débrouille avec : Très bonne quand il est calme, en cas d'emportement c'est assez aléatoire ( voir Mes inconvénients)
Mes inconvénients : Attributs Animaux qui apparaissent en cas d'émotion forte comme la colère et la tristesse Dans ce cas sa mâchoire , les oreilles et la queue peuvent à apparaître. Sinon en temps normal, il a des instincts primitifs qui ressort, mais il s'agit principalement de cleptomanie non-volontaire.


Physique

Sevastian, a beau ressembler à un humain tout ce qu'il y a de plus banal, on ne trompe pas sa nature animale et encore moins sa personnalité assez enfantine. Pourtant, on ne peut pas dire qu'il ne fait pas d'efforts pour être normal, enfin du moins de son point de vue. Il est un peu plus grand que la plupart des japonnais avec son sang mixé. Il a souvent une tête de plus que les demoiselles et une demi-tête pour les hommes avec son mètre quatre-vingts. Il n'est cependant pas imposant, se courbant peut-être un peu trop pour ne pas paraître trop volumineux. Il se redresse souvent quand on le provoque, révélant que le métisse n'était peut-être pas si inoffensif que cela. Même s'il reste relativement mince, le jeune garçon n'a pas une once de gras, sa mutation a favorisé la formation de la masse musculaire. Mais tout est finement dessiné par un entretien assez aléatoire. Sinon ses membres élancés, additionnés avec ses mains puissantes sont taillés pour l'effort. Grimper est d'une facilité déconcertante pour le jeune garçon, de même pour la course. Il est d'ailleurs étrange qu'il ne se trouve pas encore dans un club sportifs. Ses phalanges quant à elles, sont parfaites pour jouer d'un instrument, ce qui explique peut-être pourquoi il lui arrive de gratter sa guitare pourpre, en phase avec sa peau qui bronze que très légèrement et laissant la plupart du temps de très beaux coups de soleil la marbrer...

Pour son visage, on ne pouvait pas dire qu'il était gâté s'il voulait être discret. Avec sa tête triangulaire, avec le menton et le nez bien droit, ses origines de l'ancien bloc URSS se fait sentir. Mais probablement pas autant que sa tignasse indisciplinée. D'un doré bien trop brillant pour un monde de bruns, ses cheveux coupés courts et tombants sur ses yeux sans les barrettes de son aînée ont bien du mal à paraître naturelle pour un demi japonnais. Et pourtant il protestera avec cette grande gueule que les gènes lui avaient conféré. Et il s'agit bien de gueule et non de bouche. Ses dents, déjà très pointus naturellement, se retrouve encore plus menaçant quand il laisse s'emporter. Heureusement ses babines profilent le plus souvent un léger sourire ou une moue agacée d'un flemmard que l'on sortirait de son repos. Mais la véritable attraction son ses pupilles. Sans aucune lentille, cet argent précieux scintille comme de véritable bijoux. Un cadeau de ce père méconnu.

Après vestimentairement parlant, l'adolescent opte le plus souvent pour des vêtements décontractés, très pratique quand on ne sait jamais si on finira dans un arbre avant la fin de la journée. Donc les tee-shirt unis, les jeans et les joggings sont ses amis quand le port de l'uniforme n'est pas obligatoire. Dans le car contraire, il défait systématiquement les premiers boutons, pour ne pas s'étouffer comme il le dit si souvent. Mais il est toujours très négligé, ses tenues ont toujours un plis ou une déchirure. Un reste de sa nature animale.
D'ailleurs parlons un peu de sa transformation. Quand Sev' est sous sa forme bestiale, il ressemble beaucoup à un vrai raton-laveur gris noir à quelques détails près. Déjà il est beaucoup plus imposant et grand que les originaux, puisque toute sa chair est permutée. De plus ses iris prennent cette couleur miel de sa chevelure, le rendant malgré tout assez repérable ...


Caractère

«  Que je me décrive ? Il ne serait pas plus simple demander à quelqu'un d'autres ? Je veux dire que préférerait nettement que cela ne soit pas moi, c'est pas une question facile sans le recul... Bon si vous insistez... Je suis bien Sevastien, le gars en fond de classe qui joue avec ses crayons pour ne pas s'endormir. Non pas que je n'aime pas les cours, les adultes doivent trouver ça bien pour en faire leur métier, mais c'est surtout que j'ai du mal à vraiment me concentrer sur quelque chose. Il suffit qu'un oiseau passe par la fenêtre pour que j'oublie ma présence en classe et que je saute contre la fenêtre pour tenter de le rattraper...

Mais en réalité je n'aime pas forcément me faire remarquer. J'aurais aimé être comme la fille à lunettes hyper timide qu'on oublie tout le temps. Le problème, c'est que je réagis toujours au quart de tour, donc au final je suis toujours sur la scène. Je prends assez mal les critiques, la plupart du temps je me jette sur la personne pour la massacrer, ce qui m'a valut pas mal de problèmes. Il faut dire que j'ai une assez bonne estime de moi, même si je suis de ses mutants que l'on déteste par méconnaissance. C'est pour cela qu'au final je ne regrette pas cette impulsivité. Ceux qui osent se prendre à ma communauté en pâtissent. C'est de leur faute si on est autant mal représenté, ils méritent qu'on les noient dans leur sang. Il en va de même pour ceux qui se croient au dessus des autres...

Pourtant ma sœur disait que j'étais une gentille personne, voir un tantinet simplet. Il est vrai que je suis assez serviable même s'il faut me le répéter plusieurs fois, aussi que j'ai cru que les nuages étaient des cotons volants jusqu'à … En fait j'en ai trop honte pour vous le dire. Tard on va dire. Le truc c'est que je suis de nature curieux et je crois un peu trop les gens sur parole. Alors oui, je discute assez aisément avec les autres de stupidité, mais il suffit d'un rien pour me captiver. Au final j'aime bien la compagnie des autres...

Hélas, j'ai aussi des traits de ma mutation. Par exemple j'ai tendance à monter en hauteur pour avoir un plus grand panorama. Au final je finis souvent en haut d'un arbre sans m'en rendre compte. Aussi, j'ai tendance à chiper tout ce qui traîne sur les tables, ou les petites babioles. Ce n'est que plus tard que je m'en rend compte, imaginez un instant quand je rend les objets, on me prend pour un fond et ça se finit en baston... De plus, je ne suis pas très habile de mes mains, encore moins depuis la mort de ma mère. Tenir des baguettes, un stylo, faire des pliages... Tout ça pour moi c'est presque insurmontable. Bon il y a bien la guitare avec lequel je n'ai pas trop de mal, mais c'est grâce à des années d’entraînement Au final je perds patience, je m'énerve dessus et je mets tout sans dessus dessous... Je dois être assez susceptible en fait.

Mais je suis aussi très maladroit dans mes mots. Je pense être assez franc, mais plus je suis proche de quelqu'un plus je finis par être gêné de la situation. Le rouge me monte souvent aux joues et j'ai tendance à être assez collant. Quand c'est plus qu'une simple amitié, je deviens le pire des idiots doublé d'un paranoïa. J'imagine tout est n'importe quoi, certain qu'au final j'ai mal agi. Paraît-il que c'est amusant à voir, moi je vous dis que ce n'est pas le cas ! »


Histoire

Il y a deux choses que les parents souhaitent pendant un accouchement. Le premier est que leur enfant ne meure pas dans la rage de vivre, le deuxième était de bien accoucher d'un homme, et non d'un animal. Le deuxième pouvait paraître insensé, un homme pouvait donner naissance qu'à un humain et rien d'autre. Pourtant, lors de la naissance de Sevastien, la dernière condition n'était pas acquise. Au lieu d'un mignon bambin, seul sorti un étrange mammifère sans forme, couinant en guise de premier cri. Imaginez un seul instant ce que pouvait ressentir sa mère à l'instant où elle vit se monstre gesticuler dans les bras des médecins abasourdis. En plus elle était seule, le père de son enfant étant resté dans le pays où elle avait travaillé l'Ukraine. Elle ne comprenait pas, sa fille de cinq ans ne lui ressemblait pas. Hime n'avait pas une morphologie digne d'une grosse souris, encore moins avec ce rallongement du coccyx... Mais rapidement la chose repris forme humaine, récupérant ses traits d'enfant qui venait de voir la lumière du jour. Il n'y avait qu'une seule explication à ce phénomène, son fils était un Kaiki. On la questionna comme si elle était en faute, mais la mère ne comprenait pas. Elle avait beau travailler dans des zones à haut risque, la zone de Tchernobyl, mais sa première fille était saine et les conditions de naissance n'avait pas changé. Dés qu'on l'autorisa, elle appela son mari, peut-être espérant avoir une explication à ce qui avait rendu son fils monstrueux. L'homme parut gêné, avouant au téléphone, qu'il n'était pas si innocent que ça dans l'affaire. La dégénérescence des mutants n'était pas un cas unique au Japon, l'Ukraine était un terrain favorable mais plus ancien à cause de la catastrophe nucléaire des années 80. Lui-même était né avec un don particulier, celui de comprendre les appareils électroménagers. Devant la confession, la mère se crispa, insultant l'homme qu'elle aimait avant de lui raccrocher au nez. A cause de lui, elle avait enfreint les règles de son pays, maintenant elle avait un enfant anormal sur le bras, qu'allait-elle devenir ?

L'enfance de Sevastian était loin d'être un conte de fée et pour cause. Sa mère avait sombré dans un silence froid avec l'enfant quand ce n'était pas les mots perfides qui assaillaient son quotidien, à l'école on le traita rapidement de monstre à cause de ses transformations inopinés de ses membres à cause de ce don qu'il possédait, même dans la rue, il lui arrivait d'entendre les remarques désobligeantes des passants, pour celui qui naquit ''bizarre''. Pourtant du haut de ses six ans, Sev' ne s'en rendit pas compte car il avait une alliée qui voulait le préserver de ce malheur. C'était sa soeur. Elle le baignait dans les mensonges rassurants pour le laisser croire un peu plus longtemps que tout ce qui se passait devant lui n'avait rien de véritablement méchant. Si sa mère était méchante, c'était parce qu'un sorcier lui avait jeté un sort mais que s'il restait gentil elle finirait par être guéri, si les autres se moquaient de lui, c'était parce qu'ils étaient jaloux de lui. Le petit blondinet la croyait sur parole, elle était son aînée, ses mots étaient juste sacrés. Mais comme pour le Père Noël, la découverte de la vérité n'en était que plus amer.

Il eut neuf ans quand le merveilleux contes prit fin. Il était sur le retour de l'école, quand il vit sa sœur à terre entouré d'un petit groupe. Elle semblait vraiment mal au point, les hommes l'avaient sûrement frappé. Mais pourquoi ? Sa sœur était un ange, elle ne méritait pas cela. Il couru vers sa direction, s'agenouillant à côté de sa sœur, effrayé en voyant son cadet se jeter dans la gueule du Loup.

« Alors c'est lui le petit frère monstre ? »

L'enfant le crispa se tournant devant les agresseurs avec une incompréhension ultime. Pourquoi s'attaquer-t-il à lui. Soudain son cerveau comprit enfin ce que sa charmante sœur lui avait caché. Avoir un frère mutant signifiait souffrir des même moquerie que lui. Soudain le monde rose qu'il avait toujours connu changea de teinte. Il repensa à tout ce qu'il avait subit et son regard se ternit. Au final, ce n'était pas par jalousie, si se moquait de lui, c'était parce qu'il était un sous homme, plus porche de l'animal plus que n'importe qui. Il grinça les dents qui s'aiguisèrent par la rage et il se relava devant la bande. Pourquoi ce serait lui qui devrait se laisser écrasé, il n'avait jamais fait de mal à personne, pas comme ses individus qui assaillaient à quatre une seule personne. Il avait beau être un sous-homme, lui n'était pas aussi minable ! La vision vira au rouge, s'attaquant à eux, maintenant que ses membres avaient récupéré leur force animal. Ils vont le payer …

Toutefois le goût du combat n'a jamais eu autant un goût amer. Il avait été incarcéré car il avait utilisé son don contre des humains. C'était eux qui avait commencer à frapper sa sœur, pourquoi c'est lui qui devait être coupable ? C'était injuste et quand sa mère revint le prendre elle le gifla. Elle ne voulait pas avoir d'ennui à cause de ce fils qui ne semblait pas être le sien. Par contre sa sœur la remercia à la maison, lui disant qu'il avait eu raison et qu'elle était fière de lui. A partir de ce jour, Sevastian répondit aux bizutages, tentant de ne pas invoquer sa particularité. Dans ce cas cela restait légale. Mais dès qu'il se faisait prendre sur le fait, il était systématiquement coupable à cause de son appartenance aux Kaikis. Mais finalement, il n'en avait plus rien à faire, tant qu'il pouvait se défendre des injures, il s'en sortirait.

Mais quand il eut douze ans, sa mère tomba malade et on l'emmena à l'hôpital. Le verdict fut sans appel, un cancer en phase terminal à cause des radiations qu'elle avait capté dans la zone interdite de Tchernobyl. Il ne lui restait quelques mois à vivre. Le père vint au chevet de sa femme malgré le silence radio, cette fois prévenu pas Hime. Il proposa à ses enfants de les ramener avec lui en Ukraine, là où être un mutant n'était plus si mal vu et où il pourrait recommencer à zéro. Contre tout attente Sev' fut le seul à refuser, ne voulant pas quitter sa mère. Même si elle avait été infernal avec lui, c'était elle qui l'avait élevé, par cette homme qui venait de nulle part. Alors, avant le départ, sa sœur lui offrit ses barrettes et lui promit de lui écrire tant qu'elle pourrait avant de partir s'envoler de l'autre côté du continent. Sa mère, ému devant l'action de son fils s'excusa de tout ce qu'elle avait pu dire durant des années et qu'elle avait été trop aveuglée par sa haine envers son mari qu'elle n'avait jamais pu voir comment son fils été devenu un si bon homme. Un sourire s'étira sur son visage, comme heureux de cette déclaration. Même si c'était pour un temps déterminée, on lui avait enfin donner ce qu'il avait désirer : la reconnaissance d'exister.

Elle mourut quatre mois plus tard, dans un silence oublié de tous. Quand on alla l'amener à la morgue, le fils avait disparu. Il ne vint pas aux funérailles, comme s'il avait été effacé de la terre. Il réapparut un an plus tard, à l'entrée de Konoha Gakuen. Il était tâché de sang et sale, presque retourné à l'état sauvage, excepté ses barrettes qui trônaient dans ses mèches folle. Ce qu'il avait pendant tout ce temps ? Personne ne le sut, toutefois il avait maintenant une lettre recommandée du juge, lui donnant droit à l'héritage que sa mère lui avait laissé, l'inscription dans cette académie.

Il avait maintenant dix-sept ans et sa vie s'écoulait tranquillement. Il était un élève un peu turbulent, un peu feignant, mais rien de très alertant. Il s'amusait de temps à autre avec les autres pensionnaires, maintenant qu'il avait récupérer le trait des hommes. Mais voilà, un pas insurmontable se dressait devant lui, le futur. Il était un Kaiki, son destin était d'être persécuté et écrasé par ses hommes qui avaient peur d'eux. Peut-être pourrait-il devenir un héros comme dans les bandes dessinés qui sauve la veuve et l'orphelin, mais cela semblait trop dur pour un raton laveur qui piquait tous les objet brillants qu'il voyait. Bah , tant qu'il avait à manger et un lieu pour dormir, il remettrait la question à demain, encore et toujours...


Famille

J'avais une mère autrefois, Ayako elle s'appelait. Elle faisait des analyses sur les zones à haut taux de radiations pour des études de la nouvelle faune et flore. Cela eut raison d'elle. Elle a toujours était froide avec moi, parce que j'étais un mutant et que je lui rappelait mon père qui l'avait trompée sur sa nature. Pourtant je crois qu'elle était une femme formidable, peut-être parce que ma sœur me le certifiait...
Hime a cinq ans de plus que moi et elle était humaine. Pourtant elle fut la seule à ne pas ressentir cette haine à mon égard. C'est une très bonne personne, elle m'a toujours offert un sourire fabuleux et elle a tenté de me protéger de la réalité de monde envers les gens comme moi. Même si aujourd'hui elle habite à Kiev, elle m'envoie toujours des lettres depuis que je suis à Konoha Gakuen. Je pense d'ailleurs qu'elle porte très bien son prénom, une vrai princesse qui a dû pourtant souffrir du statut de son frère. Mais elle aussi celle qui m'a appris à être fier de ma particularité, alors je ne la remercierai jamais assez.

Il y a aussi mon père, mais je ne l'ai vu qu'une fois, à l'hôpital, il ne semble pas être quelqu'un de méchant, mais un peu trop calculateur à mon goût. Je suis certain qu'il savait que la situation tournerait ainsi. Pour cette raison, je le hais purement et simplement.


In Real Life

○ Prénom / Pseudo : Summery
○ Âge : Majeure et vaccinée
○ Présence : Assez aléatoire~
○ Ancien Pseudo : Je suis nouvelle, demandez à l'admin sexy en cas de réclamation ( n'est-ce pas Pearly ? ):3
○ Code : Carotte Vichy valide !
○ Autre : … Je veux des cookies
Revenir en haut Aller en bas
Kawazu & Kazuma
@ Kaiki niveau 2 -
Membre des Sleeping Forest

@ Kaiki niveau 2  - Membre des Sleeping Forest
avatar


Masculin Messages : 144

Fiche d'identité
Pouvoir: Feu / Vent
RP en cours:

MessageSujet: Re: Sevastien [ Terminée ♥]   Mar 31 Juil - 2:56

Bienvenuuuuuuuue! =) Tout me semble bon!

Tu es Validé! Si tu as des questions, n'hésites pas! ♫

N'oublies pas d'aller recenser ton avatar et ton pouvoir ici :

http://www.konoha-high-school.com/t1809-rescencement-des-avatars

Et là :

http://www.konoha-high-school.com/t1855-annuaire-des-pouvoirs

*lui donne un cookie* \o/
Revenir en haut Aller en bas
 

Sevastien [ Terminée ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1 :: Corbeille V.3/V.4 :: Anciennes présentations validées-