Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1
Bienvenue à Konoha High School !
Depuis les événements dramatiques de 2011, beaucoup de choses ont changées... Une étrange bactérie du fond des océans vint semer la zizanie et les humains ne sont plus vraiment pareils... La ville de konoha, 25 ans plus tard, sous le signe du chaos et d'un régime totalitaire, venez vivre l'aventure !
Oserez-vous vivre dans un monde où la normalité n'existe plus ?



 

Partagez | 
 

 T'as pris quelques rides, non ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kawazu & Kazuma
@ Kaiki niveau 2 -
Membre des Sleeping Forest

@ Kaiki niveau 2  - Membre des Sleeping Forest
avatar


Masculin Messages : 144

Fiche d'identité
Pouvoir: Feu / Vent
RP en cours:

MessageSujet: T'as pris quelques rides, non ?   Mar 17 Juil - 0:02

Rues de Konoha, le 15 Avril 2012 à 23h34

Kazuma Mikura, 19ans. Le célèbre StromRider sortait de chez lui, après une Nème dispute avec son petit ami, alias Spit, un autre champion d'AT. Claquant la porte, comme à chaque fois, il chaussa ses rollers et se mit à parcourir Konoha. Il roulait, glissait, volait. Bim. Une personne. Bam. Une poubelle. Sa légendaire maladresse était là, tout comme les égratignures et les vêtements déchirés par les chutes. Mais sa bonne humeur revenait peu à peu. Ce vent qui fouettait son visage, cette sensation de liberté, un pur délice. Un sourire renaissait sur le visage du blondinet, qui reprenait peu à peu vie. Sa balade nocturne le reposait et le calmait. Durant des heures, il semblait planait dans son monde imaginaire, volant au gré des vents. Bref, que de poésie dans ce moment si agréable. Un moment agréable qu'il faut bien finir par rompre au bout d'un moment. Sinon, c'est plus drôle !

Il était près de 7heures du matin. Oui, quand Kazuma va se promener, c'est pour plusieurs heures. Qu'il fasse jour ou nuit, qu'il pleuve, qu'il vente ou qu'il neige. Après de nombreuses heures, le blondinet ralentit la vitesse, pour rouler au pas, pour enfin s'arrêter. Il s'asseya sur des escaliers et enleva ses rollers, se reposant plus minutes, les pieds libres. Sa tête se posa contre le mur, les yeux clos, il profitait de la légère brise qui passait dans cette vieille rue. ... Une minute. Kazuma rouvrit les yeux et observa les alentours sombres. Très sombres. Ce genre de rue n'était pas très appréciée du jeune étudiant qui se leva et qui commença à se diriger vers le centre ville, pour plus de sécurité. Mais il ne fallut pas plus de deux minutes pour qu'il s'arrête net, entendant des voix. Curieux, pas curieux... Curieux. Il se dirigea vers l'endroit d'où provenaient les voix et il observa. Scène commune. Deux lycéens qui martyrisaient un petit collégien. Ils n'avaient que ça à faire de raquetter des gosses ? En soupirant, Kazuma sortit de sa cachette, l'air de rien.

" Z'avez pas honte de voler un gosse qui fait à peine la moitié de votre taille franchement ?"

Les deux adolescents se retournèrent. "Bagarre" inutile. Malgré le fait que Kazuma tomba, ne s'attendant pas à une possible attaque du lycéen, il fit vite fuir le premier. Sans même utiliser son pouvoir. Le premier, dégagé, il se rapprocha du second qui ricana. Et la suite, Kazu ne s'y attendait vraiment pas. Sans savoir ce qu'il se passait, il sentit comme une centaine de lames lacérer son corps. Il se cambra, pour essayer de se protéger de cette attaque. Un Kaiki ? Enfoiré. Alors que les lames d'air continuaient d'attaquer le blond, des étincelles se mirent à jaillir de son corps. Des étincelles qui touchèrent le lycéen, qui arrêta toute attaque, surpris. Un moment de répis dont profita le jeune sportif. Sa main quitta son corps, créant bientôt une minie flammèche. Il n'en fallut pas plus pour que le lycéen s'en aille... Quel crétin. Coupé d'un peu partout, avec des coupures plus ou moins importantes celon les endroits, Kazuma secoua sa main pour dissiper la petite flamme. Un paire de yeux vert le fixait, effrayé. Ah, oui. Il en avait presque oublié le collégien. L'étudiant se força de sourire malgré plusieurs douleurs et il se rapprocha de la petite tête brune.

" Ca va comme tu veux ?" demanda Kazuma, se penchant légèrement. Aucune réponse. Le jeune garçon continuait de fixer Kazu, mort de peur, tremblant. Ne comprenant pas, il fronça les sourcils, posant sa main sur l'épaule. Mauvaise idée. La petite victile se mit à crier d'un coup. Wow. Cri aigu. Kazuma se boucha aussitôt les oreilles, s'éloignant un peu, afin de le calmer. Ca ne fit rien. Rien sur le garçon. Kazuma, lui, commença à avoir la tête qui tournait. Sa vision était de plus en plus floue. Les cris de ce petit crétin résonnait horriblement, jusqu'à mettre le Mikura à genoux. Il crut mourir, sentant son corps tirailler et sa tête exploser. Il avait l'impression d'attérir dans un tourbillon allant à tout allure, puis cette impression d'être écrasé... Le cri, digne d'une alarme continuait mais semblait s'éloigner, jusqu'à disparaitre totalement. Le jeune homme finit par tomber par terre, inconscient.


Rues de Konoha, 16 Avril 2035 à 8h12.


Les paupières du blond finirent par se rouvrir doucement. A plusieurs reprises, elles se refermèrent. A peine Kazuma cherchait-il à bouger, que d'horribles douleurs le prenaient. Il mit plusieurs temps avant de se relever. Doucement mais sûrement, accompagné de plusieurs gémissements de douleur. Encore perdu, déséquilibré et avec la tête qui tournait, il lui fallut encore quelques instants avant d'arriver à se mettre debout. La tête dans ses mains, adossé contre un mur, il essayait de se remettre de ces émotions. Quand il retrouva partiellement ses esprits, il s'aperçut qu'il était désormais seul. Le gamin était parti. Il grogna et décida de sortir d'ici. Dur. Il s'aidait des murs pour marcher, sa vieille cheville profitant de la situation pour le faire souffrir un peu plus le martyr. Pendant près de 10bonnes minutes, il arpentait de vieilles ruelles, jusqu'à ce qu'un rayon de soleil daigna percer. Une place dégagée. Un mince sourire apparut sur le visage du blond. Où aller maintenant. Cette question ne traversa même pas l'esprit du blond qui s'aventura loin des murs. Mauvaise idée. Plusieurs fois, il faillit tomber. Heureusement -ou pas-, tout était désert à cette heure-ci. Plus il marchait et moins sa cheville semblait le supporter. Kazuma comprit vite qu'il n'allait plus tenir très longtemps. Son regard se posa sur une porte, au loin. Il la connaissait, mais d'où ? Il était tellement épuisé, qu'il n'avait pas reconnut le centre ville de Konoha.

Cette porte semblait être un petit espoir pour Kazuma. Allez savoir pourquoi. Au moment ou il allait monter les quelques marches qui le séparaient de la porte, il s'effondra à terre. Fuck. Il finit par rejoindre le mur, s'y adossant, à l'ombre. Puis il ferma les yeux. Juste quelques secondes. Justes quelques secondes, qui, en fait, furent de longues minutes, durant lesquelles il perdait connaissance. Plusieurs fois, il se réveilla. Et ce fut à la 3ème fois que son regard croisa deux regards pourpres devant lui. Deux personnes étaient près de lui, parlaient, à lui peut-être ? Aucune idée. Tout résonnait dans sa tête et tout continuait encore de tourner. Il reconnut une voix féminine et une masculine. Ils en faisaient un boucan. Leurs visages étaient flous et semblaient si près et si lointain. Les yeux à moitié ouverts, les habituels yeux bleu de Kazuma étaient désormais rouge sang, brillants, à cause de son pouvoir "activé". Une main sur ses rollers, sa tête tanguait de gauche à droite, pendant que les étincelles recommençaient à crépiter. D'abord fortement, puis, elle se firent de plus en plus faible. Elle s'arrêtèrent net quand les yeux de Kazuma reprirent leurs teintes bleu, pour ensuite se fermer. Sa tête bascula sur le côté, laissant apparaître sa nuque.


Dans une maison, le 21 Avril à 15h03

Penché au dessus du corps de Kazuma, un adolescent désinfectait les coupures visibles sur le torse et les bras. Blond, avec de grands yeux bleu, cela faisait quelques jours qu'elle aidait son "oncle" à désinfecter et changer les bandages du jeune blessé. De nombreuses fois, des étincelles avaient brûlé ses pauvres bras, y laissant de nombreuses traces, agaçant l'apprenti infirmier. Après les soins habituels, le torse et les bras de Kazuma furent recouverts d'épais bandages afin de protéger les plus grosses entailles. Une serviette trempée dans de l'eau froide fut déposée avec soin sur le front de Kazuma, qui était encore et toujours brûlant.

" Krys...?"

L'adolescent sursauta d'un coup, renversant le petit bol d'eau froide. Les yeux de Kazuma se posèrent sur lui, à moitié ouverts. Il se reprit et fronça les sourcils.

"Euh non, je ne suis pas Krys... Je suis... Hé, mais calme-toi !"

Sous les yeux de l'inconnu, Kazuma s'était assis, observant son corps, s'agitant. Ses mains attrapèrent rapidement son haut, l'enfilant, avant de se lever. Il commença à parcourir la pièce, tout le corps endoloris, boitant.

" Hé! Mais rassis-toi, crétin ! T'as vu ton état ?!"

Kazuma se vit bloquer le passage par l'inconnu. Légèrement plus petit, plus fin, avec un tee-shirt blanc et un short tout aussi large. Les bras croisés, il fit un signe de tête vers le lit.

" Tu y retournes, de suite !

- Va te faire voir !

- Comment tu parles ?! Retournes te coucher j'ai dis!

- Non!

- Si !

- Je t'ai dis que non! Hey mais !"

Sans s'y attendre, l'inconnu empoigna le col de Kazuma, agacé, parlant plus fort.

" TU RETOURNES DANS CE FUCKING LIT AVANT QUE JE NE T'Y METTE ET T'Y BAILLONNE DE MES PROPRES MAINS, COMPRIS ?!"

Ouvrant de grands yeux, Kazuma s'attarda sur son visage, ressemblant comme deux gouttes d'eau à celui de son frère jumeau, Krys. Sauf que ce crétin, avait un caractère beaucoup plus trempé et semblait plus jeune. Après avoir bugué quelques secondes, Kazuma poussa l'inconnu et... Tous les deux tombèrent à terre. Les deux blonds commencèrent à se chamailler à terre, Kazuma sur l'inconnu, puis vice versa au bout de plusieurs secondes. Après une longue minute de pseudo bagarre, Kazuma finit par reprendre le dessus... Sur une fille ?! Il ouvrit de grands yeux devant l'élastique qui venait de glisser de la chevelure de la blonde, qui paraissait plus qu'énervée. Cette dernière finit par faire redescendre Kazuma sur terre avec un coup de poing qui attérit sur sa joue. Le Mikura tomba sur le côté, à moitié sonné.

"Ah... Bordel, t'es pas une fille, c'est pas possible !" maugréa Kazuma, se tenant la joue. La blondinette se releva et regarda le jeune homme à terre de travers.

" T'as un problème contre les filles ? T'as pas l'habitude de te faire tabasser la tronche par une fille ?! Tu veux que je te donne l'habitude peut-être ?! Espèce de..."

Pendant qu'il se disait que cette fille était tarée, la miss s'arrêta net de parler, en voyant un homme brun avec des yeux pourpres ouvrir la porte de la chambre. Elle avala sa salive de travers, grogna une dernière fois sur le garçon à terre.

"Ca y est, la cataclysme 2011 est termi...née..." commença à demander Kazuma, qui ouvrit les yeux, avant d'arrêter lui aussi de parler net devant la carrure plus ou moins imposante de l'homme. Il fronça les yeux devant ce brun aux yeux étrangement rouge. C'était qui lui encore ? Il lui rappelait quelqu'un mais... Un Uchiwa ? Il finit par reconnaître l'homme de la rue. EN tout cas, c'est sûr, la femme qui l'accompagnait n'était certainement pas cette furie, qui se rattachait les cheveux, avec un air blasé.
Revenir en haut Aller en bas
 

T'as pris quelques rides, non ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Votre pseudo est déjà pris?
» Pris sur le fait [PV Ish , Sai]
» Quelques souvenirs de fête ...
» Son mari n'a pas pris de douche depuis un an...
» Healore pris en flag...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1 :: Ville :: Habitations :: Quartier Uchiwa-