Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1
Bienvenue à Konoha High School !
Depuis les événements dramatiques de 2011, beaucoup de choses ont changées... Une étrange bactérie du fond des océans vint semer la zizanie et les humains ne sont plus vraiment pareils... La ville de konoha, 25 ans plus tard, sous le signe du chaos et d'un régime totalitaire, venez vivre l'aventure !
Oserez-vous vivre dans un monde où la normalité n'existe plus ?



 

Partagez | 
 

 ♦ London S. Tsumi ♦ [FINIE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kazuma Mikura
@ Section Sciences -
Idole & Serveur

@ Section Sciences - Idole & Serveur
avatar


Masculin Messages : 100

Fiche d'identité
Pouvoir: Aucun
RP en cours:

MessageSujet: ♦ London S. Tsumi ♦ [FINIE]   Mer 13 Juin - 14:25

○ AVATAR : Lelouch - Code Geass

○ NOM : Scott Tsumi

○ PRENOMS : London Andrew

○ SURNOMS : A vous de choisir

○ ÂGE : 22ans

○ DATE DE NAISSANCE : 27 Septembre

○ LIEU DE NAISSANCE : Tokyo

○ ORIGINES : Espagnol, Anglais et Japonais

○ CLASSE : 3ème cycle - Sciences

○ ORIENTATION SEXUELLE : Bisexuel

○ METIER (ACTUEL ou ENVISAGÉ) : Mannequin et Serveur
Physique

Notre cher London est le portrait craché de son père. Quoi que... Il est même légèrement plus grand que lui, à son âge. Si Nick ne faisait "que" 1m76, son fils l'a battu d'au moins 4 centimètres, dépassant ainsi le mètre 80. Par contre, il frôle l'anorexique avec ses pauvres 65 kilos tout mouillés. En plus de ne pas avoir beaucoup d'appétit, le jeune garçon bouge beaucoup entre ses deux jobs et ses études. Ce n'est pas une vie agréable et n'avoir aucune minute pour lui n'arrange rien. Il a beau être mannequin, London n'en aime pas pour autant son corps. Ses vêtements, en dehors de l'uniforme, sont assez amples. Jeans et chemises. Simple mais efficace. Quand il se regarde dans une glace, le jeune Tsumi peut s'apercevoir à quel point il ressemble à son père. Deux grands yeux bleu azur, de longs cils noirs, une chevelure raide et ébène. Son teint naturellement pâle lui donne un air chétif, voir maladif, exactement le même teint que sa défunte mère. Avec un tel teint, il a la mauvaise habitude de devenir rouge, en cas de gêne, d'énervement, etc.

Caractère

Ce que l'on peut voir d'abord chez lui, c'est sa maturité. Quand il faut du jour au lendemain, s'occuper de ses trois petits frères, tous aussi casse-cou et inventifs le suns que les autres, il vaut mieux savoir gérer la situation. Rajoutez à ça, un statut d'étudiant en sciences, pro en informatique, mannequin et serveur dans un Bar. Donc mature et adulte. Il arrive à gérer, sans montrer aucune aucune faiblesse de ce côté. Sa situation fait de London quelqu'un de très speed, très occupé et souvent absent. Il ne s'occupe pas de lui et il n'a pas le temps de faire quelque chose qui lui plait. Le moindre moment qu'il peut avoir pour lui, il s'en servira pour être plus présents avec ses frères. Avec les enfants, London est un amour. Souriant, amusant, jovial. Il a tout le temps un sourire aux lèvres, malgré ses cernes et le peu d'heures qu'il dort par nuit. Niveau études et travail, London est un bosseur. Il fonce, donnant tout son possible. Avec les autres... Amis ou inconnus... Ca dépend de son humeur. Il peut être agréable, bavard et intéressant comme silencieux, froid et solitaire. Lunatique, par rapport à sa journée comme à sa nuit. S'il a dormit, si la journée n'a pas été trop dure, etc. C'est loin d'être un mauvais bougre, et il semble attirer la compassion de beaucoup de monde. Ce n'est pas parce qu'il se plains de la situation, loin de là. Il n'en parle pas. Mais le voir toujours courir à droite et à gauche montre London comme un véritable combattant qui n'a peur de rien et qui ne s'arrête jamais.

Histoire

Ah, QUI ne connait pas Nick Tsumi ? Ce Bel Apolon, mannequin lors de sa jeunesse, amateur de drague, aimant les garçons comme les filles, s'en amusant, pourtant, avec une certaine délicatesse ? Les années passèrent. Et il ne changea pas vraiment de caractère. L'espagnol préférait les coups d'un soir plutôt que les couples. Peu de gens peuvent se vanter (huhu) d'avoir été un jour le petit ou la petite amie de Nick. L'une qui pouvait s'en vanter, d'avoir été un jour la copine, même la fiancé de l'espagnol, s'appellait Helen Scott. Mannequin, elle aussi. C'est lors d'un déplacement à Londres qu'il rencontra cette charmante blonde aux yeux de biche. Très vite, le courant passa malgrè les caractères opposés. Nick, dragueur et sûr de lui face à Helen, jeune fille timide et réservée. Les contraires s'attirent donc! Deux aimants. Et croyez-le ou non, Nick ne mit que quelques mois avant de prendre un appartement à Londres, pour vivre avec la jeune femme de 20ans. Lui, en avait 23. Le courant passait terriblement bien, il osa même se fiancer avec. Un grand pas dans la vie de l'espagnol, qui n'était pas un grand fan de la vie à deux. Mais avec elle, c'était différent. Presque un conte de fée! Au bout d'un an de vie commune, Helen et Nick finirent par déménager au Japon, à Tokyo, plus précisement. Pas vraiment fan des grands appartements modernes, le duo s'achetèrent un petit appartement dans le centre ville. Nick avait repris le mannequinat au Japon, quand à sa fiancée, elle avait quitté son travail pour suivre l'amour de sa vie. Elle avait tout quitté pour lui, comme lui qui avait tout quitté pour l'Angleterre. Il ne manquait plus qu'une chose pour que cette histoire soit un rêve à 100% : un enfant.

Du moins, c'était l'avis d'Helen. Pas celui de Nick. Il n'avait pas vraiment envie d'être père, d'avoir un mome chez lui, de devoir s'en occuper. Quand ils abordaient le sujet, l'espagnol se dérobait avec une facilité exubérante. Au bout de quelques conversations, l'idée d'avoir un enfant pour Helen s'évanouit, provoquant une sorte de mélancolie, que Nick tentait de dissiper, mais rien à faire. Il se sentait coupable de laisser sa fiancée seule, chez elle. De l'homme qui ne pensait qu'à lui, l'espagnol devint le fiancé idéal. Attentionné, surprenant, plus qu'adorable. Il la chouchoutait et l'aimait à un point inimaginable. Leur vie commune atteignit sa 3ème année. A partir de ce moment là, les choses dégringolèrent. La santé d'Helen commença à fléchir, doucement. Il fallut près de trois mois pour qu'Helen accepte d'aller faire des examens. Les résultats tardèrent à venir et bientôt, le petit couple découvrit que leur vie parfaite n'allait plus l'être. Helen était victime d'un cancer. Ses années étaient comptés. Le temps qu'il lui restait se faisait ressentir sur le visage de l'ancienne mannequin. Nick arrêta de travailler pour s'occuper d'elle, plus que jamais. L'idée d'avoir un enfant recommençait à naître dans la tête d'Helen. Et bientôt, cette idée s'incrusta aussi chez Nick. Peut-être que cette idée avait mûrit dans sa tête depuis le temps. Et si avoir un enfant était le rêve de la femme malade qu'il aimait, il désirait l'exaucer. Problème à l'horizon. Encore. La vie semblait vouloir donner la dose de malheur qu'ils n'avaient pas eu. Stérilité. De Nick ? Bien sûr que non. Sérieusement. Vous me faites rire. Nick, quoi. Bref. A cause des médicaments, Helen devint stérile. Suite à plusieurs rendez-vous avec des medecins, il n'y avait rien à faire. Si. une chose. Arrêter les médicaments. Mais ça allait nuire sur la pauvre anglaise. Nick refusa. Mais ce n'était pas son corps. Helen arrêta donc ses traitements, sous les brimades de son fiancé.

Helen s'affaiblissa au cours des prochains moins. Cependant, son souhait se réalisa. Bientôt, son ventre commença à s'arrondir. Ce fut un pur bonheur pour la future mère. Quand au père, il s'en voulait de ne pas avoir donné d'enfant plutôt à Helen. Ils retournèrent voir un medecin, pour reprendre le traitement. Elle le pouvait. Et il y a toujours un MAIS, malheureusement : dans ce cas là, elle risquait de perdre son bébé, ou bien de lui causer des problèmes graves. Le choix ne fut pas dur pour la courageuse femme. A côté de lui, Nick ne donna même pas son mot à dire. Le desespoir le rongeait, comme la maladie à Helen. Au bout du 6ème mois, la jeune fiancée fut hospitalisée. A bout de force. Les jours passaient difficilement pour le couple et le futur bébé, que le père maudissait intérieurement. Plusieurs fois, les medecins crurent qu'ils allaient perdre la mère ou l'enfant, voir les deux. Mais non. La jeune blonde s'accrocha et quelques mois plus tard, son rêve se réalisa. London était né. London, en hommage à la ville natale de la mère. Elle le serra dans ses bras, tandis que Nick restait à côté d'elle, observant ce petit humain aux yeux bleus. Ca y est, le cauchemar était fini. Les traitements furent repris. Quelques semaines passèrent et la famille fut au complet chez eux.

La british reprenait du poil de la bête, sous le regard rassuré de son mari. Il restait distant avec son fils, lui en voulant beaucoup. Il n'aurait pas supporté être privé d'Helen. Cette dernière se demandait ce qu'il se tramait dans la tête de Nick. Il nourissait son enfant, il le changeait mais il n'y avait pas cet amour paternel au début. Il fallut attendre près d'un an pour que la rancoeur envers ce petit bout de chou disparaisse. Mari aimant ? Il devint aussi un père attendrissant. Le petit London vécut donc paisiblement avec ses parents. Le cancer semblait avoir été vaincut, mais pour combien de temps encore? 2ans, 3ans, 4ans, 5ans, 6ans... Le petit avait bien grandit. Il finit par rentrer à l'école primaire, sous le regard fier de ses parents. Le petit était le portrait craché de son père : brun, avec de grands yeux bleu. Intelligent, calme et mature pour son âge, sa scolarité se passa très bien, jusqu'à ses 12ans. A son entrée au collège, Helen recommença à voir sa santé dégringoler, son cancer était revenu. Et malgré les traitements, cette fois-ci, la maladie l'emporta. Le choc de cette disparition fut très grand. Nick arrêta son travail et resta cloitré chez lui, à s'occuper de son fils. Ce dernier loupa une année entière de cours, trop "couvé" par son père. Il avait trop peur de le perdre, Nick serait au fond du gouffre. Pendant près d'une année, les deux ne sortirent guère. Le père faisait un effort pour que son fils prenne quand même l'air, ait une vie. Sauf pour l'école. Il avait passé un premier trimestre catastrophique et le jeune London n'arrivait pas à passer une journée sans quelques larmes. Cette année fut dure, mais elle finit par passer. Peu à peu, le mannequin reprit du poil de la bête. Il entraina aussi son fils dans sa remontée. Les rires revinrent ainsi que la joie dans le petit appartement à Tokyo. Bref, la vie reprit son cours.

Trois années plus tard, Nick avait reprit son travail et London, ses études. Un beau jour, notre jeune anglais rentra chez lui et tomba sur une trentenaire brune. Il resta sur le pas de la porte, avant d'être salué par son père. Vous savez, ces mauvais pressentiments qui vous viennent ? Il en eut. Surtout quand son père présenta la dénommée Tokiko Hichi. D'une démarche froide et féminine, elle serra la main... De son futur beau fils. Quelques mois plus tard, il vit la jeune femme s'installer chez eux. Elle était aussi mannequin. Son père l'avait rencontré là-bas. Si au début, la cohabitation était froide et silencieuse, après une année, les cris fusaient dans la maison. Aussi bien entre Nick et Tokiko, qu'entre London et Tokiko. En fait, ça gueulait aussi entre le père et le fils. London lui en voulait d'avoir ramené une autre femme à la maison, il avait l'impression qu'il cherchait à remplacer sa mère. London faillit quitter l'appartement... Si ce n'était pas ce que fit Tokiko. Quelques mois plus tard, le jeune lycéen apprit que l'ancienne compagne de son père était... Enceinte de triplés. Nick ne refusa pas cette grossesse, il aida même la jeune femme financièrement. Au 8ème mois de grossesse, les Tsumi purent accueillir dans leur famille trois garçons : Romeo, Loki et Pâris. Bien sûr, la garde alla à la mère. Les deux bruns pouvaient venir quand ils le souhaitaient pour voir les nourrissons. Les quatres Tsumi grandirent. L'année ou London entra à l'Université, Tokiko entreprit de voyager. Ainsi, la garde des triplés alla à Nick. Mais avec un appartement aussi petit pour cinq, le père de famille dû déménager. Retour à bon port, la famille Tsumi acheta une maison à Konoha pour s'y installer. L'intégration fut facile pour les jeunes Tsumi. Nick leur présenta la grande famille Uchiwa et les autres parents qu'ils connaissaient.

London entra en 2ème année de Fac, et les triplés rentrèrent au collège. London appréhendait les futurs pouvoirs du trio. Lui, il n'en avait pas. Mais si les trois petits monstres avaient cette "chance", Nick et son fils allaient en baver. Mais bon, baver à deux, c'est plus rassurant! ... Ils n'en bavèrent pas à deux. Bientôt, les trois frères commencèrent à utiliser leurs pouvoirs. Passe Muraille, Super Vitesse et Elementaire. Dur de contrôler tout ça. Du jour au lendemain, Nick disparut. London paniqua mais ne montra rien. Il ne voulait pas affoler les plus jeunes. Décidant de s'occuper de ses trois frères, il se porta responsable et commença à travailler. Ca ne fut pas dur! Le nom Tsumi lui ouvrit les portes du mannequinat. Le nom et leur ressemblance surtout. Mais l'argent gagné ne suffisait pas pour payer ne serait-ce que la maison, il n'était pas aussi connu que son père. Il n'était qu'un débutant dans le métier. Il tenta par tous les moyens d'ouvrir le compte bancaire de son père, mais sans succès. Un travail de serveur se rajouta à celui de mannequin. Mais le salaire obtenu en plus ne suffisait toujours pas. London finit par aller en parler à celui qu'il considérait comme son oncle : Sasuke Uchiwa. Celui-ci lui proposa d' l'héberger dans une des maisons du quartier Uchiwa. L'ainé accepta et s'installa donc dans une maison de ce quartier populaire. Etude, travail, mannequinat et devoir fraternel... Ler garçon ne sait plus ou vraiment donner de la tête.

Famille

Nick Tsumi : le père des 4 garçons. Ex mannequin, il a disparu depuis quelques mois. Personne ne sait où. Et le compte banquaire ne semble pas pouvoir être utilisé.

Helen Scott : mère de London, elle travaille encore en tant que mannequin. C'est la première mère des gosses de Nick. Autant dire que les parents n'ont pas vécus ensemble. London a vécut chez sa mère jusqu'à ses 12ans, ou la mère entama un voyage autour du monde.

Romeo Tsumi : Romeo = Rome. La mère des triplés, grande voyageuse, a donné des prénoms qui ressemblaient aux capitales de ses pays favoris. Romeo, le plus calme des trois et le plus câlin. Il est mature et silencieux, ce qu'adore London.

Pâris Tsumi : Paris... Bon, je ne vous montrerai pas à quelle capitale la mère a pensé. Le plus bagarreur. Il n'aime pas les remarques et s'énerve rapidement. Plusieurs fois, il s'est fait attrapé en train de se battre, pourtant, il ne cherche pas les ennuis. Il est susceptible et ne se laisse pas faire, c'est tout. Sinon c'est un garçon discret.

Loki Tsumi : Loki = Luxembourg. Il parait que ça se ressemble... Le petit farceur de service. Malin comme un singe, dommage qu'il n'utilise son surplus de neurones que pour faire des bêtises. Il exaspère London mais le fait aussi rire quand ce dernier n'a pas le moral.

In Real Life

○ Prénom / Pseudo :
○ Âge :
○ Présence :
○ Ancien Pseudo :
○ Code : La Carotte Valide!
○ Autre :
Revenir en haut Aller en bas
Sakura McDowell
@ Kaiki niveau 1 - Membre des Sleeping Forest
avatar


Féminin Messages : 34
Métier désiré : Aucune idée !
Humeur : Bonne

Fiche d'identité
Pouvoir: Technopathe
RP en cours:
MessageSujet: Re: ♦ London S. Tsumi ♦ [FINIE]   Sam 16 Juin - 20:57

Bienvenue sale carotte ... Et je te valide ! :'D
Revenir en haut Aller en bas
 

♦ London S. Tsumi ♦ [FINIE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bloody London
» Tsumi Tsumi No Mie
» Jimmy Jacobs & Paul London Vs John Morrison & Ben Arfa & Christiano Ronaldo & Chris Jericho & Goldust
» Hbk Vs Paul London
» LE SWINGING LONDON

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1 :: Tout sur mon Personnage :: Présentations validées-