Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1
Bienvenue à Konoha High School !
Depuis les événements dramatiques de 2011, beaucoup de choses ont changées... Une étrange bactérie du fond des océans vint semer la zizanie et les humains ne sont plus vraiment pareils... La ville de konoha, 25 ans plus tard, sous le signe du chaos et d'un régime totalitaire, venez vivre l'aventure !
Oserez-vous vivre dans un monde où la normalité n'existe plus ?



 

Partagez | 
 

 T-Bones...ou Bibou à votre service les morts ! Kennedy Jr.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Temperance LM.C Kennedy
Kaiki niveau 2

avatar


Masculin Messages : 16

Fiche d'identité
Pouvoir: Aucun
RP en cours:

MessageSujet: T-Bones...ou Bibou à votre service les morts ! Kennedy Jr.    Mer 6 Juin - 2:39

○ AVATAR :

○ NOM : Kennedy

○ PRENOMS : Le court ou en entier ? C'est partiiiie: Temperance, car papa aime ce prénom et la série qui y est associé. Lacey-May, ma mère voulait que ce prénom d'origine australienne face partie de moi. Chaloemchai, à prononcer TchaloèmTchay, c'est thailandais. On s'évertue à dire a papa que c'est un nom de garçon, il s'en fou. Il trouve ça beau.

○ SURNOMS : T-Bones, à cause de la série Bones et l’héroïne qui a mon prénom. Chai, bubble, boo, bibou. Des surnoms étranges. Bibou, c'est mon papou qui m'appelle ainsi.

○ ÂGE :17 ans

○ DATE DE NAISSANCE : 17 octobre

○ LIEU DE NAISSANCE : En plein Bush Australien

○ ORIGINES : Américano-thailandaise et Australienne.

○ CLASSE : 2 eme année.

○ ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuelle

○ METIER (ACTUEL ou ENVISAGÉ) : Veux devenir Médecin légiste ou maquilleuse pour cadavre. Glauque ? Nan...j'aime la viande froide *w*

Pouvoir


Type : Débile ?
Pouvoir : Fabrication de bulle !
Comment je me débrouille avec : Bien, même très bien. Grâce à mes parents qui m'auront appris à faire avec. Je peux faire des bulles de toutes taille, de toute forme et de toute couleur, ainsi que de toute odeur. Je ne maitrise pas encore parfaitement, car lorsque je saurai, je pourrai faire des bulles solides ou même assez grande pour me cacher dedans. Je le sais, je le sens et je m'entraine pour.
Mes inconvénients : Inconvénients, c'est que parfois, il arrive des accidents lorsque je crie, m'énerve. Des bulles de petites tailles mais aussi solide que le plomb risque de tuer ou détruire. C'est pénible. car j'aime la mort, mais pas de cette manière. Ha et puis j'ai parfois des nausées...


Physique

°Une peau blanche comme neige, des lèvres rouge comme le sang, des cheveux aussi noirs que l'ébène.°

Vous savez, on me trouve toujours très étrange. Je ne sais pas trop pourquoi. Enfin si...peut-être un peu. Mytho ou alors space-chelou, comme disent certains. Car quand j'avance que je suis née et ait vécu une grande partie de ma vie dans le bush australien, la première remarque qui s'en suit " T'es trop pâle, c'est pas possible" Trop pâle. Est-ce qu'on peut être trop pâle ? Je vous le demande. Est-ce que cela existe réellement, des gens TROP quelque chose ? Je ne crois pas. Aussi, oui, j'ai une peau diaphane que je souligne avec très peu de blush et un peu de poudre de riz. Mais ce n'est pas parce que j'ai vécu le bush que je dois fatalement être brune...si ? Crâmée par le soleil. Cela ne risquait pas. Maman connaissait trop bien le Soleil australien pour me laisser sortir sans crème, sans t-shirt, chapeau et toute la panoplie qui te fais passer pour une folle frileuse dans cette chaleur écrasante. Oh je n'irais pas jusqu'à dire que j'évite le Soleil comme la peste, ce serait un mensonge cette fois. C'est juste que je me protège avant de partir à sa rencontre. Anémique ? Je crois pas...je sais pas en fait. Cela m'étonnerait avec un papa poule comme le miens.

Ainsi, ma peau est diaphane, tout comme mes lèvres rouges. Suis-je un vampire ? A d'autre. Cela n'existe pas. Bien que l'on ait pu observer des cas de vampirisme chez certains. Une maladie au nom qui m'échappe. Mais je ne suis pas un vampire et ne suis pas malade. En fait, mes lèvres ont cette teinte qui paraît trop rouge, mais c'est parce que vous n'êtes pas aussi blanc que moi. Tout comme on dira à une personne de couleur que ses dents sont tellement blanche, moi, j'ai les lèvres tellement rouges. Et puis j'accentue légèrement, c'est vrai, avec un peu de stick à lèvre. Étant une fan des pin-up et de leur look, je ne crache pas sur le maquillage, au contraire. Papa aime pas trop. Mais c'est l'hôpital qui se fou de la charité, car c'est bien lui qui m'a fait mes premiers tatouages à quatorze ans. Père indigne ? Mauvais tatoueur ? Non...je vous expliquerai après. Mes yeux, de biches, dirait papa, je les farde de noir, mes cils je les rallonge...de noir. Cela fait ressortir la couleur de mes yeux, couleurs changeante en fonction de la luminosité et du temps. Je crois que maman disait: Un peu comme les bulles sous le Soleil. Elles sont transparentes diront certains, alors qu'en fait, elles brillent de mille couleurs. Oui. Derrière ce cœur de battante se cache une enfant...

Mon visage en lui même, je crois qu'on l'appelle: Face de BabyDoll. Vous savez, ces icônes d'un autre temps. Un visage tout rond, presque poupon, des yeux de biches, des lèvres pulpeuses et bien dessinées. Si je me trouve belle ? Je n'irais pas jusque là, mais en tout cas, je me trouve jolie. avec mon épaisse chevelure ébène qui encadre mon visage. Et puis...j'ai déjà un corps de femme. Un plus et un moins, si vous êtes attentif à ce qui va suivre.

Donc je suis tatouée. Les clavicules, (Memento Mori), une rose sur chaque épaule qui le termine, un cadenas dasn le bas du dos, à la naissance des fesses, un bob l'éponge sur la fesse droite, son ami Patrick sur la gauche. Et bientôt, tout le dos. Je ne sais pas encore quoi, mais ça viendra. Alors oui, j'en ai beaucoup. J'ai commencé à 14 ans. Maman n'était pas pour. Et papa, il trouvait que c'était un peu tôt pour mon corps...qui, le dira finalement le médecin ne changera plus. J'ai donc été précoce. Poitrine, fesses, hanches...

J'ai atteint ma taille adulte à 13 ans. Un mètre soixante-quinze. C'est pas mal pour une fille, ç'aurait put être pire. Car ma mère mesure un bon mètre quatre-vingt...c'est parce que papa mesure un soixante-dix-sept que je ne suis pas devenue une géante. Je n'ai cependant pas que la taille finale. Une poitrine que je qualifie de trop grosse. Oui, je vous ai dit que trop c'était..b.lablabla. Mais un bonnet aussi gros pour une fille aussi jeune, ce n'est pas naturel. Et je déteste ça. D'autant que j'ai de grosses fesses musclées, accentué par une cambrure un peu trop accentuée à cause des cours de danse. Et des hanches...oui...des hanches. J'ai une taille dites en "sablier" que j'aime parfois accentuer avec des corsets et autres tenues de pin-up, mais que je préfère quand même camouflée sous des pulls larges, des short qui le sont également sur mes jambes fines.

Donc...oui...au final, je crois que je suis bizarre. (Oh et ne cherchez pas le poids...je ne l'ai pas mis >>)


Caractère

°Et la petite fille se relève, cachant en son sein la dépouille d'un rat. Elle sourit. Un sourire étrange. "Tout ira bien maintenant"°

Pap's aime m'appeler bibou. Car pour lui, je suis une petite créature fragile, sa fille, son trésort. Il est très calin et je le lui rend bien. Sans aller jusqu'à me tuer pour un calin, je ne crache pas et ne feule pas toute griffe dehors si quelqu'un veut que je lui offre une part de tendresse. Tendresse. En fait, je ne crois pas que ce mot colle avec ce que je suis. Car si papa aimerait que sois une princesse toute ma vie, maman sait que je risque d'être plus comme elle. Sans les muscles et tout ça, c'est vrai que je risque d'être une guerrière...vous savez, vivre dans le bush ça vous forge un homme. Coursez les kangourous avec les arborigènes, manger de tout, des insectes, de la viande de rat...de tout. J'aimais regarder mon grand-père maternel dépecer la viande et j'ai appris très vite à découper de la viande froide. Mettre le sang dans un grand baquet, le brasser pour qu'il ne coagule pas trop vite. Aider à tanner le cuir, prélever les organes. Je crois que depuis petite, mon désir morbide de travailler dans une morgue, était déjà bien omniprésente. C'est papa qui ne va pas être content...

Pourtant, je ne suis pas une personne glauque. Je trouve au contraire que je suis une bonne vivante, sociale, fêtarde...bien que...je sois un tantinet trop dissipée pour avoir des amis fixes. Sauf cas où ils acceptent d'être littéralement ignoré par moi lorsque je trouve quelque chose de plus intéressant. c'est méchant ? Je n'y peu rien. Je suis très vite distraite par ce que je vois. Et étant une bonne, très bonne observatrice, cela n'aide pas.

Studieuse. Oui, le sujet qui en fâche plus d'un, de l'ado rebelle à celui qui veut juste se la couler douce. Moi, je fais partie de ceux qui n'aiment pas les cours, mais ont de bonnes notes. C'est pénibles, sauf la bio, où ça devient intéressant. Mais toutes les autres branches, pures fioritures. Si ce n'est l'art, que j'apprécie et l'histoire...la littérature, parfois. cela dépend de mon humeur. Mais je ne sèche jamais mes cours, je suis même dans le peloton de tête avec mes notes. Après tout, je veux travailler dans la médecine. Même si c'est pour les morts, il faut travailler !

Un brin cynique...paraitrait. Mais c'est juste parce que je ris de la mort comme je rirais de n'importe quoi d'autre. Il est vrai que mon humour peut parfois être assez noir. c'est tout moi ça. Mais ne soyez pas choqué ! Car à côté, je reste une jeune femme pleine d'équilibre. Sportive...du moins quand on lui met un flingue sur la tempe ( Sans mauvais jeu de mot), mon père m'aura léguer cette part de sa personne. La paresse...c'est étrange, car en contre partie, ma mère m'a appris à être une grande battante et je garde donc la moyenne dans les cours de sports. Faire le minimum qui engendre finalement le maximum.

Mmm que dire d'autres. En amour, je ne suis pas jalouse. Ou alors je ne le dis pas clairement. Je dissémine goutte à goutte de mon venin en fait. Exclusive ? Non plus. Malgré mon statut de fille à papa, je sais que je ne suis pas le nombril du monde. Heureusement. Par contre, c'est pénible avec moi...de tenir une conversation, car je me dissipe, fuit dans des contrées reculées de mon cerveau.

"Tiens Temp...t'es où ?""Heu...ça fait style...20 minutes qu'elle est partie..."


Histoire

Je crois que papa était assez connu ici, malgré son court séjour. Démetrius James Siegfried Kennedy. Né d'une mère thaîlandaise et d'un père américain. Il était tatoueur à domicile, avant de rencontrer maman. C'était lors d'un séjour en Australie, histoire de rencontrer une tribu qui faisait des tatouages culturels et rituels. Mais papa n'était pas préparé à ça. Imaginez vous une sorte de petit asiat' vêtu comme beaucoup des chanteurs de visu' au Japon, dans un désert désertique et hostile. Il tombe en panne en plein milieu de noman's land. Il aurait pu en crever, si ma mère, une citoyenne bien bâtie, grande, musclée, peau tannée par le Soleil, n'était passé par là. Il pleurait. Non mais vous voyez le tableau ??? Comment alors, est-ce que l'amour aura pu s'insinuer entre eux-deux ? Un couple trop improbable. Comme si un corbeau essayait de faire la cours à un paon ! La taille, la couleur, la force...rien n'y est ! Mais maman était sous le charme. Ce petit niak qui était loin, bien loin des rustres du coin. Et la magie opère. On début, on soupçonne papa d'avoir été atteint d'une sorte de...comment on pourrait dire. Syndrôme du prince charmant ? Vous savez, tomber amoureux mais parce que la personne vous aura sauvé in-extremis de la mort. Ouep. C'est ça. In-extremis. Mais au final, c'était réellement de l'amour. Et là, tout est allé très vite...ou pas. Papa, ce cher papa, était bien trop peureux pour accepter de risquer sa vie ici. Aussi, il quitte ma maman et retourne au Japon, pensant revenir en vacance. Maman avait peur que cette relation à distance ne fonctionne pas.

Hic Hic...elle était enceinte. Une carte, un coup de téléphone et un foetus plus tard, papa est revenu sur sa décision. Et puis il pouvait toujours ouvrir sa clinique tatoo à Sidney. Les australiens et même, les touristes, paieraient cher pour se faire tatouer en Australie, par un Thaïlandais. C'est tellement étrange. Aussi, ils se marient à grand pompe. Pas le choix, mes grand-parents sont des malades. Papa avait donc un peu la corde au cou. Oui...et non. car il n'était pas mécontent. Et ainsi, Tempérance est née.

J'ai grandit dans un climat totalement prospère à devenir une enfant équilibrée. Un père tatoueur à moitié hyperactif et hypocondriaque et une mère qui serait le mixe entre Indiana Jones et McGiver. Alors si je ne suis pas hypocondriaque et hyperactive, je n'en reste pas moins une digne descendante de McGiver. Peut-être Indiana Jones un peu, car j’aimais particulièrement parcourir les déserts du bush avec mon grand-père et une tribu qu'il côtoyait depuis assez longtemps pour être considéré comme l'un des leurs. J'ai appris alors la mort.

La mort, dans le désert, c'est tout autre chose que celle dans la grande ville. Elle, c'est une mort bien moins perfide. Elle prends pour rendre à la nature ensuite. On tuait des animaux pour se nourrir et on utilisait tout ce qui faisait partie de l'être. Non. Pas comme les consommateurs qui mangent uniquement la peau du poulet...c'est une première partie de mon côté "équilibré" je ne mange pas de viande en ville. Pas si je ne suis pas sûre, absolument sûre, que cela s'est fait de la manière la plus adéquate et naturelle. Autant dire que je ne mange que du poisson et de temps en temps un restaurant australien.

Mais la mort, depuis, était devenue mon amie. Papa ne comprenait pas. Combien de fois, en s'approchant, me voyant affairée, accroupie dans la petite cours, reculait de dégoût en hurlant à ma mère de ne pas me laisser toucher des cadavres d'animaux. Et c'est vrai, pendant un certains laps de temps, je n'ai plus pu côtoyer la mort et la dissection, jusqu'au jour où.

Je vous rappelle donc, que papa était un Thaïlandais Américain, qui vivait au Japon. Et lorsque le virus s'est présenté, il y vivait encore, avant de venir le mettre en maman qui aura pris forme avec moi. Au départ, cela ne se voyait pas. Bon. C'était étrange de me voire grandir si vite, de me voir si blanche, de me voir si étrange. Alors oui, je crois que papa savait, sentait, avant même que maman n'accouche. Et le don, c'est grâce à eux, ces chers parents aimant, que j'ai pu le maitriser. La première fois que je m'en suis rendue compte, que je pouvais faire des bulles, c'est de manière totalement anodine. Alors que nous coursions le kangourou, j'ai crié pour le faire entrer dans le piège, et au lieu de son en est sortit une boule solide qui l'a touché et tué directement. Paniqués, les arborigènes gesticulaient. J'étais un enfant du démon, un enfant du démon. Un signe de la fin de notre monde...enfin pleins de trucs comme ça. Mais papa et maman m'ont bien vite expliqués...Une gamine intelligente, j'ai compris. Et ils m'ont entrainées. Ils étaient fascinés, tout autant que moi d'ailleurs. Mais je voyais bien que papa n'était pas très joyeux. Ils allaient devoir m'envoyer au Japon, côtoyer d'autres comme moi. Alors je suis venue à Konoha. C'est mon oncle qui m'a prise sous son aile. Un bien étrange personnage...


Famille

Mon père est Demetrius James Siegfried Kennedy et il traine une trop grande famille, du côté thaîlandais comme du côté américain, pour tous les nommés ici. Il est âgé de 49 ans. Maman, Lacey-may Kennedy, est australienne, agée de 45 ans. Je n'ai pas de frères, ni de soeurs. Des cousins cousines à plus pouvoir. Je vis chez mon oncle, Leng Kennedy, un étrange personnage tout blanc, tout grand, tout maigre, qui possède un petit laboratoire dans lequel il me laisse m'entrainer pour mes futurs cours de dissections et autre. Très cultivé, il me fait penser à un Dracula en plus sympathique, maniéré comme s'il avait été un ancien lord ou quelque chose comme ça. je ne sais pas de quelle branche il est exactement. Car il est tout ce que papa n'est pas. Nous vivons dans sa maison, une vieille bâtisse qui jure atrocement avec le décor nippon, étant de style victorienne avec corniche.


Derrière l'écran

○ Prénom / Pseudo :
○ Âge : 21 ans
○ Présence : 4/7
○ Ancien Pseudo : Demetrius James Siegfried Kennedy
○ Code : Validey in yout face!
○ Autre : Nope...


Dernière édition par Temperance LM.C Kennedy le Jeu 6 Sep - 21:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kazuma Mikura
@ Section Sciences -
Idole & Serveur

@ Section Sciences - Idole & Serveur
avatar


Masculin Messages : 100

Fiche d'identité
Pouvoir: Aucun
RP en cours:

MessageSujet: Re: T-Bones...ou Bibou à votre service les morts ! Kennedy Jr.    Ven 29 Juin - 12:47

Up! Wink ça date un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Kazuma Mikura
@ Section Sciences -
Idole & Serveur

@ Section Sciences - Idole & Serveur
avatar


Masculin Messages : 100

Fiche d'identité
Pouvoir: Aucun
RP en cours:

MessageSujet: Re: T-Bones...ou Bibou à votre service les morts ! Kennedy Jr.    Sam 28 Juil - 21:34

Attention. Cette fiche date. Nous vous donnons jusqu'au 31 Aout pour TERMINER la fiche. Si elle n'est pas finie, votre compte et votre fiche seront supprimés le 1er Septembre.

Excuse de la "flemme" non acceptée.
Revenir en haut Aller en bas
Kawazu & Kazuma
@ Kaiki niveau 2 -
Membre des Sleeping Forest

@ Kaiki niveau 2  - Membre des Sleeping Forest
avatar


Masculin Messages : 144

Fiche d'identité
Pouvoir: Feu / Vent
RP en cours:

MessageSujet: Re: T-Bones...ou Bibou à votre service les morts ! Kennedy Jr.    Mer 5 Sep - 23:14

Dernier message avant la suppression !

Ta fiche et ton compte seront supprimés le 06 Septembre 2012 à 22heures passés si la fiche n'est pas complète! Vite ! \o/
Revenir en haut Aller en bas
Temperance LM.C Kennedy
Kaiki niveau 2

avatar


Masculin Messages : 16

Fiche d'identité
Pouvoir: Aucun
RP en cours:

MessageSujet: Re: T-Bones...ou Bibou à votre service les morts ! Kennedy Jr.    Jeu 6 Sep - 21:24

Pas très long >< désolé...
Je ferai mieux en rp...mais j'avoue que le temps passé, j'ai un peu perdu d'inspiration. J'espère que ce ne sera pas trop un massacre pour les yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Arata Aya Kitsako
@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves
avatar


Féminin Scorpion Coq
Messages : 825
Age : 24
Métier désiré : Rien pour le moment
Humeur : Cela dépendra de la météo !

Fiche d'identité
Pouvoir: Télékinésie / Aucun
RP en cours:
MessageSujet: Re: T-Bones...ou Bibou à votre service les morts ! Kennedy Jr.    Jeu 6 Sep - 21:44

Tout est ok ! Je te valide donc :D

Et sans soucis, si tu souhaite apporter des modifications plus tard à ta fiche, tu n'aura qu'à demander !
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshiphotograph.tumblr.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: T-Bones...ou Bibou à votre service les morts ! Kennedy Jr.    

Revenir en haut Aller en bas
 

T-Bones...ou Bibou à votre service les morts ! Kennedy Jr.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Qu'est-ce qu'il y a pour votre service Madame ? || La Montespan & Louise Julien
» Un Ingénieur de Talent a votre service !
» Mellindra Road, à votre service !
» Ardro, Energiste à votre service... selon mon envie {Ayael}
» NUL - à votre service pour meurtres, tortures et autres amusements sadiques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1 :: Corbeille V.3/V.4 :: Anciennes présentations validées-