Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1
Bienvenue à Konoha High School !
Depuis les événements dramatiques de 2011, beaucoup de choses ont changées... Une étrange bactérie du fond des océans vint semer la zizanie et les humains ne sont plus vraiment pareils... La ville de konoha, 25 ans plus tard, sous le signe du chaos et d'un régime totalitaire, venez vivre l'aventure !
Oserez-vous vivre dans un monde où la normalité n'existe plus ?



 

Partagez | 
 

 I can fly, I can espace from here. [100%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sakura McDowell
@ Kaiki niveau 1 - Membre des Sleeping Forest
avatar


Féminin Messages : 34
Métier désiré : Aucune idée !
Humeur : Bonne

Fiche d'identité
Pouvoir: Technopathe
RP en cours:
MessageSujet: I can fly, I can espace from here. [100%]   Mar 5 Juin - 23:19

○ AVATAR :Estellise Sidos Heurassein - Tales of Vesperia

○ NOM : McDowell

○ PRENOMS : Sakura Mary-Elysabeth

○ SURNOMS : Saku', Simca l'hirondelle

○ ÂGE : 14 ans

○ DATE DE NAISSANCE : 24 Avril

○ LIEU DE NAISSANCE : Konoha

○ ORIGINES : Américaines, Japonaises

○ CLASSE : 3eme année, Chugakû

○ ORIENTATION SEXUELLE : Hétéro

○ METIER (ACTUEL ou ENVISAGÉ) : Aucune idée pour le moment.

Pouvoir


Type : Psychique
Pouvoir : Technopathe
Comment je me débrouille avec : Premier niveau d'utilisation de son pouvoir, elle n'arrive qu'à brouiller les technologies et à écrire des messages sur les écrans. Plus tard, elle pourra comprendre les machines et même les réparer, et les faire changer de fonctionnalité s'il le faut.
Mes inconvénients : A chaque fois qu'elle utilise son pouvoir, ses cheveux poussent.


« Je n'ai pas l'âge pour les regrets. »


Physique

Sakura Elysabeth Mary McDowell, 14 ans, née le 24 avril de l'année 2023. 1m65 pour 55 kgs, de groupe sanguin O+ .

Louper Sakura ? Achetez-vous des lunettes ! Des cheveux roses vous en croiserez que très rarement et surtout des naturels. Hérité de sa défunte mère, la jeune fille possède de beaux cheveux fins, raides, d'une couleur rafraîchissante rose carnée, coupés presque au carré. Et cela accompagné de deux grands yeux occidentaux d’émeraude. Son nez est petit et légèrement retroussé et sa bouche incarnadine. Pour son jeune âge, Sakura a donc tout d'une occidentale que d'une japonaise pure souche, se distinguant même par sa poitrine dans le genre plutôt déjà généreuse. Croyez le ou non, en la voyant, vous croirez plus à une adolescente approchant les 16 ans qu'une gamine sortant de la puberté. Maigre ? Oh sûrement pas. Voyez plutôt des formes généreuses et des hanches bien garnies, sans pousser à l'excès.
Élancée, gracieuse, telle une danseuse au gré du vent. Une autre personne apparaît à vous lorsqu'elle enfile sa paire de rollers.

Quand il ne s'agit pas d'uniformes, elle est plutôt du genre à être coquette. Robes, jupes, petits hauts et autres talonnettes. Ne vivant qu'entourée de garçons, elle tient à conserver une opinion féminine d'elle-même et s'en complet dans l'habillement. Par ailleurs, il reste simple et rudimentaire, vous n'y trouverez jamais trois tonnes de bijoux de plastique fluo, mais plutôt de petites chaînes simili-argent ornent ses poignets. Pour ce qui est de Simca, c'est du vert et du blanc du tout au tout. Une robe devenant très courte avec le temps, un short noir, une casquette noire également ornée de lunettes d'aviateur. Et pour finir, des chaussettes-colant, laissant au bas un trou assez gros pour laisser passer les rollers.



Caractère

Double Je ; l'instant des mensonges et des secrets, l'instant d'une personnalité que l'on aurait pu entrevoir comme sincère. Mais qui est-elle donc ? La suite va vous le faire découvrir bien assez vite.
Tout d'abord, il y a Sakura. Jeune fille de 14 ans dans la fleur de l'âge et commençant à user de certains artifices afin de se rendre coquette. Car oui, la pré-adolescence est déjà terminée, laissant place à l'odieuse et trompeuse période que l'on nommerait adolescence. N'étant pas du genre à se pendre la tête, souhaitant profiter de chaque instant. Il paraîtrait que c'est son côté Américain de la famille qui lui ait donné cet attrait là. Outre son côté un tantinet optimiste, de l'éducation qu'a pu lui léguer son père, elle apprit à être serviable, et surtout à faire payer les crasseries à son frère discrètement et avec le plus de rapidité possible. Et oui, ne l'oublions pas qu'il s'agit là d'une fille d'un ex-agent secret du SWAT ! Intraitable est également un mot qui pourrait la définir, elle est assez têtue c'est certain, mais pas assez pour vouloir garder éternellement sur les mêmes positions et atteindre un niveau hermétique permanent. Non, car elle aime le changement, les films d'actions et les baston de boxe à la télé. Après tout, quand l'on vit entourée de garçons constamment, l'on développe un certain sens de la droite en pleine face et des coups dans l'arrière du genoux. Garçon manqué vous diriez donc ? Pas tout à faire. La jeune fleur commence à s'épanouir dans l'âge de l'adolescence et à se chercher en tant que femme, qu'objet désirable aux yeux de la gente masculine.
Et à d'autres, elle aime les jeux vidéos, les romans d'amour, rester des heures sur l'ordinateur à en perdre le sommeil, trafiquer sur son téléphone bidon qu'elle réussit à rendre de dernière génération. Technopathe dans l'âme et dans le sang, Sakura aime bidouiller tout ce qui touche à la technologie et y apporté ses améliorations. Au grand bonheur de son frère et de son père, n'ayant pas à dépenser des milles pour avoir les appareils derniers cris. Vous comprenez donc que la chambre de Sakura est un véritable chantier de câbles, puces électroniques et diodes.
Mais ce qu'elle préfère par dessus tout, c'est le roller, objet à connotation très symbolique à ses yeux. L'élément matériel et technologique le plus précieux qu'elle possède.
Et puis il y a Simca. Dédoublement de personnalité ? Non très certainement pas, Sakura reste quelqu'un de sain de corps et d'esprit, ne présentant à ce jour aucune pathologie clinique ou autres bizarreries. Il s'agit là d'un Jeu de rôle qu'elle se plait à faire. Très mal dans sa peau depuis la mort de son père et n'aimant pas le montré, la jeune fleur de cerisier trouvât dans cette nouvelle activité quelque chose de plaisant lui faisant oublier la réalité. Car oui, avec Simca elle pouvait s'envoler. Simca est donc intempestive, caractérielle, têtue à souhait et provocatrice ; mais ce personnage reste avec un arrière fond Sakura la rendant attachante et fragile. Oseriez-vous l'apprivoiser ? Dépêchez-vous, avant que l'hirondelle ne s'envole...


« Ce soir je prends le large, sans savoir où je vais. Mon chemin c'est ma liberté. »


Histoire

Partie I : Sweet child oh mine.


- Félicitations Mrs, c'est une fille !
- Kokoro, tu as entendu ça Kokoro !? On a une fille !! *s'évanouit*
- …

Le 24 Avril de l'année 2023 vint au monde le troisième enfant de la famille McDowell, née dans l'hospice de Konoha à la double nationalité ; japonaise et américaine. Alors que la nouvelle mère tenait son enfant dans les bras, fière de voir que son héritage capillaire fut une nouvelle fois transmit, les infirmiers s'occupaient eux, à tenter de réveiller le père qui encore une fois n'avait pas supporté le choc de l'accouchement. Et pourtant, ce n'était pas faute d'avoir deux autres enfants du nom d'Ethan Adams Chrys McDowell et de Rose Marie Dehlila McDowell, de 5 ans déjà. Ce fut une semaine et demi après que toute la petite famille rentra chez elle au complet, accueillis par un comité fraternel. Le frère jumeau de son père était là, avec sa nouvelle femme et ses deux enfants, et sa petite sœur avec ses deux enfants également. Car oui, sa mère eut une sœur elle aussi, mais elle n'eut pas une très longue vie. Sous les pleurs de la petite Sakura, fatigué par tant d'animation, ils restèrent tous autour d'un repas bien mérité.

Et la fleur s'épanouit, elle fit ses premiers pas à 9 mois, sous les yeux émerveillés de ses parents. C'est à partir de ces eaux là, que la mémoire de la fillette s'encra en elle et en ses souvenirs. Elle voyait son père comme un aventurier, un grand explorateur l'emmenant dans toutes ses découvertes. Chaque fois, elle semblait de plus en plus émerveillée. Et sa plus grande découverte, fut celle des rollers. Ses parents décidèrent un jour de les mener au Skate Parc, Ethan avec une trottinette, Rosa avec un skate et Sakura avec des petits rollers qu'elle venait de recevoir pour son deuxième anniversaire. Qui aurait cru, que cette paire de Rollers ne l'aurait plus jamais quitté...
Et ce donc dans cette même année que la fin de la petite famille eut lieu. Un drame, un vrai. Un matin, alors qu'il n'y avait pas école, les enfants se levèrent dans une maison totalement vide. Il était pourtant à peine 8 heures du matin et leur père n'était pas censé être dehors à cette heure-ci. Ethan émit l'idée qu'il était aller faire les courses, mais aucun d'entre eux ne savaient que l'horaire d'ouverture n'était qu'à la demi de cette même heure. Ce fut quand midi sonna, que les enfants s'inquiétèrent vraiment. Et lorsque ce fut quatre heure, l'heure du goûter, ils se mirent à hurler, alertant les voisins, qui eux non plus ne comprenait pas cette soudaine disparition. Deux heures plus tard, le téléphone de la maison sonna, et la voisine prit la peine de décrocher à la place des deux bambins. Elle reçu alors une voix chevrotante et sanglante, lui annonçant une nouvelle plus qu'horrifiante. La voisine, encore sous le choc elle aussi, s'accroupit près des deux enfants, la mine sévère.

- Les enfants, votre papa est parti rejoindre le ciel pour un voyage... Vous ne le reverrez plus.
- PAS VRAI !!

La petite fille encore bien jeune parti en courant jusqu'à sa chambre, la dame baissant les yeux. La nouvelle était triste, mais bien plus horrible qu'un simple voyage. Après avoir réussit à calmer un petit peu la cadette, la voisine leur apprit que leur oncle était très mal et qu'il avait du aller à l’hôpital et qu'ils devaient le rejoindre tous les deux, leur maman les y attendant. Arrivés sur place, les deux enfants se précipitèrent dans les bras de leur oncle, fatigué et usé de sa maladie cardiaque.
Et trois années plus tard, le même évènement. Comme un rituel. Un fâcheux accident arriva à leur mère, de la circulation. Vers le matin, ce fut leur tante Lily qui vint les chercher pour les emmener où tout le monde se trouvait. Très vite, Sachiko et Lily qui s'occupèrent des les consoler dans leurs bras. Dans la salle d'attente de l'hôpital se suivit une discussion sur où allaient pouvoir aller ces trois pauvres orphelins. Lily et Edward ayant quatre enfants et encore de nombreux frais d'hospitalisation à payer, ils leurs étaient impossible et Lily et Hayato auraient pu en accueillir un mais pas les deux. Ce fut donc la marraine et le parrain, qui d'un regard échangé, prirent la décision de les héberger jusqu'à ce qu'un d'eux puissent les prendre à charge. Après tout, n'était-ce pas le rôle d'un parrain et d'une marraine de remplacer père et mère en cas de disparition ? Et une chose dans l'autre, financièrement, ils pouvaient et humainement, ils vivraient au quartier Uchiwa entourés d'autres enfants pour apaiser leur peine.


Partie II : It's a new dawn. It's a new day. It's a new life.

Six ans, voilà six ans déjà que la petite Sakura était venue au monde et un an déjà que le passé était derrière eux. Entourée des 6 enfants de sa marraine, et de tous les autres de cette grande famille vivant à côté, Sakura n'eut plus su où donner sa tête. D'un naturel très timide, et plutôt reforgée depuis la mort de sa mère, elle préférait attendre seule dans un coin. Ethan et Rose passaient plus de temps avec leur cousin Ulrick et les aînés Uzumaki qu'avec elle ou les enfants de Sachiko. Elle se retrouva donc souvent seule -le voulant, mais pas pour longtemps. Le petit Arata, deuxième de la famille Uchiwa et d'un an son aîné, vint la retrouver un jour alors qu'elle se planquait sous un buisson dans le parc d'à côté, rêvassant en regardant les gens passer. Les deux se mirent à parler et à faire peu à peu connaissance et d'un geste de main il la traîna jusqu'à sa bande de cousins et d'amis pour qu'elle puisse s'amuser à son tour. C'est à ce moment là que dans ses yeux, naquit une flamme dont elle n'avait pas conscience, une flamme qui l'habitait et dont elle ne savait rien. Même si ce n'était rien en soi, Arata l'avait sauvé d'une solitude certaine et elle se mit à l'admirer et à l'aimer en secret. Seulement, il ne semblait pas faire attention à un quelconque intérêt de sa part, souhaitant juste s'amuser et jouer à la dernière console pour battre son cousin Fukuto. C'est aussi là qu'elle rencontra Ren pour la première fois, premier fils Uzumaki, âgé de 15 ans. Parfois il amenait ses petits frères et sœurs jusqu'au quartier Uchiwa, le terrain de jeu officiel. Lorsqu'elle était trop timide pour accepter de jouer avec les autres, elle allait se réfugier auprès de Ren, ne s'ennuyant pas de passer l'après-midi entier avec lui.

Tout semblait se passer pour le mieux, mais Sakura se sentait tout de même à part, presque étouffée par tant de monde autour d'elle chaque jour. Elle finit par tomber dans l'addiction au net et à l'ouverture sur le monde que cela permettait. Vers huit ans, elle passe presque la plus part de ses journées avec un ordinateur, devenant l'informaticienne de la famille. Dès que quelqu'un avait un soucis informatique, la petite fleur était appelée. C'est vers ces eaux là, qu'elle commença à se faire connaître sur la toile en réalisant des vidéos-covers où elle se mettait en scène en train de chanter et de jouer de la guitare -qu'elle apprit avec son parrain, lui laissant même parfois utiliser son studio d'enregistrement. Et c'est ainsi qu'elle se mit à essayer de composer avec un fond musical de piano, aidée par Arata dans le studio du quartier.