Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1
Bienvenue à Konoha High School !
Depuis les événements dramatiques de 2011, beaucoup de choses ont changées... Une étrange bactérie du fond des océans vint semer la zizanie et les humains ne sont plus vraiment pareils... La ville de konoha, 25 ans plus tard, sous le signe du chaos et d'un régime totalitaire, venez vivre l'aventure !
Oserez-vous vivre dans un monde où la normalité n'existe plus ?



 

Partagez | 
 

 huhu, modeste fanfiction sans prétention de ma part.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gackt Uzumaki
Kaiki niveau 2

avatar


Masculin Messages : 25

Fiche d'identité
Pouvoir: double personalité sanguinaire...voir la fiche de presentatioin
RP en cours:

MessageSujet: huhu, modeste fanfiction sans prétention de ma part.   Dim 3 Juin - 16:06


Konoha Gakuen kaiki.

Chapitre 1 : Le canari et la fraise

Un canari volait dans les rues de konoha, enfin, marchait. L’oiseau était accompagné d’une fraise, une fraise svelte a côté d’un canari musclé. Le canari avait son regard mauve fixé sur l’horizon, marchant en tête du duo, l’autre moins rassuré par le raccourci que le canari avait choisi de prendre.
-Go-kun, tu es sur que ton raccourci est une bonne idée.
-Tu t’inquiète de trop.
-Mais si jamais on tomber sur des gens mal intentionné.
-Je te protégerais.
-mais…
-Si jamais ça tourne vraiment mal pour moi, enfuis-toi.
-Gackt, tu crois que je vais te laisser ici ?
-Je ne me le pardonnerais pas s’il devait t’arriver quoi que ce soit.


Le canari pris la main de la fraise et continua d’avancer. Celle-ci commença à s’inquiétait réellement, Gackt sans ses lunette n’était plus conscient, il n’y avait plus que du rouge, la couleur du sang. La ruelle était sombre, malfamé, Gackt avait en quelque sorte forcé Ezio à prendre le raccourci, traversant un quartier disons-le, plus qu’incertain, ou, souvent, des conflits entre Yakuza avaient lieu. Ils entendirent un bruit derrière eux, celui d’une poubelle renversée, Ezio jeta un œil discret, deux hommes armé avaient fait surface, devant eux, la route était barré également par quatre hommes. Six au total, six contre deux adolescents. Et le couvre-feu était dans à peine 1 heure, soit 23 heures. L’un des hommes remarqua le bracelet sur le poignet de Gackt et sourit sadiquement.
-Des Kaikis, tu sais gamin, ici, on aime pas trop les kaikis, on va se faire un immense plaisir, te cognais jusqu’à ce que tu crève !


Un coup de feu retenti devant eux, l’un des hommes avait tiré sur Gackt mais ce dernier l’évita de justesse, la balle effleura juste sa tempe, faisant tomber ses lunettes au sol. Ezio recula d’un pas, le regard de Gackt avait changé, il était plus sombre.
-Enfoiré, vous allez apprendre à qui vous avez à faire.
-Non, gackt, il ne faut pas…
-J’men fou.


Ezio ne put rien faire, Gackt s’était jeter sur le pauvre homme, lui cassant le bras en un rien de temps, avant de lui mettre une droite en plein dans le ventre, la puissance de son poing fit cracher du sang au yakuza. Les autres se jetèrent alors sur lui ensemble, mais furent bien vite mis a terre également. Gackt eu soudainement une décharge électrique dans le corps, le paralysant quelques instants, Ezio profita de cet instant pour chanter, epaisant la noirceur de kuro Gackt et lui remis ses lunettes sur le nez. Gackt qui fut toucher plusieurs fois ressentit soudainement la douleur et la fatigue qui se faisait déjà ressentir lorsqu’il n’avait plus ses lunettes. Ezio regarda sa montre, plusieurs dizaines de minutes s’étaient écouler, et la maison était encore loin, Gackt s’était évanouit, et des hommes du gouvernement étaient apparu, alerter de la situation.
-Gackt Uzumaki et Ezio Akihide, kaikis de niveau 2, sous contrôle.


Ezio fut contraint de les suivre, aucune résistance ne fut possible, n’aurait pu être possible. Ils montèrent à l’arrière d’une voiture.
-Il est blessé, il doit être soigné au plus vite.
-on va s’en charger. Reste tranquille et tous ira bien.


L’homme en noir qui conduisait avait parlé, son collègue, lui restait muet. Jusqu’à l’arrivée dans les locaux. On transporta Gackt a l’infirmerie ou il fut soigné une bonne partie de la nuit, Ezio ayant refusé de s’éloigner de lui, prétextant, et c’était vrai, que lui seul pouvait le calmer. Naruto avait débarqué le matin à l’aube, venant chercher les deux adolescents. Il eu une longue discussion avec les agents, finissant au début de l’après midi seulement, pour pouvoir repartir avec les deux kaikis.
-Vous n’avez pas était prudent.
-Excuse nous naruto-san, on était en retard et on voulait prendre un raccourci, Gackt a perdu ses lunettes…
-ça va, ton père n’est pas au courant de l’affaire, j’ai persuadé les agents de ne pas le prévenir, que j’en prenais l’entière responsabilité, la prochaine fois appelez pour qu’on vienne vous chercher. Kazumi est au courant, tu auras surement un remontage de bretelle par elle, pas un mot a ton père.
-Merci.
-Qu’est’c’passé ? Demanda Gackt encore un peu dans les vappes.
-Je t’expliquerais plus tard.


La voiture s’arrêta devant la résidence des Akihide, Kazumi attendant sur le seuil de la porte, quand Ezio arriva à sa hauteur, elle le fit rapidement entrer, la voiture repartie pour s’arrêter quelques rues plus loin, chez les uzumaki.
-Gackt, mais qu’est ce qui c’est passé ? Tu vas bien ? s’affola sa mère, visiblement inquiète. Ren arriva au même moment, sur ordre de Naruto, il emmena son frère dans la chambre de ce dernier. Pendant que naruto calmait Yuna.
- Cherie, calme-toi, s’il te plait, Gackt va bien.
-Il va bien ? Nan mais tu as vu dans quel état est ton fils ? Et toi qui ne veux rien me dire, Tu sais que je me suis inquiété ?
-Chérie, il a besoin de sommeil, les agents du gouvernement ce sont occupé de lui, il va mieux.
-Ce n’est encore qu’un enfant !
-Il a fait un petit écart, ce n’est rien.
-Naruto, quatre hommes ont était retrouver grièvement blessé, deux sont morts cette nuit, étrangement, on a appelé et tu es parti, tu reviens avec notre fils a demi endormi, qu’est-ce qu’il s’est passé ?
-Gackt a perdu ses lunettes.
-Pardon ?
-Yuna ! fit enfin naruto d’une voix sèche, yuna resta sans voix, naruto ne prenait pas souvent se ton avec sa femme.


Kaito et Nadeshiko arrivèrent eux aussi au rez-de-chaussée, trouvant les deux adultes silencieux et ne bougeant plus.

Maman, Gackt dors, il a l’air d’aller bien, ne t’énerve pas,
a son réveil, il va être assez pris de remord je pense, ne le gronde pas, il
est fragile.
-Tu as raison, excuse-moi naruto, j’ai eu peur tu sais.


Naruto pris Yuna dans ses bras, sous les yeux attendris de
leurs jumeaux. Ayane descendit ensuit sur le dos de Ren.






Chapitre 1 : bon il peut y avoir des points différent avec le forum hein, soyez indulgent, merci. C'est rare que je pose une création.
Revenir en haut Aller en bas
 

huhu, modeste fanfiction sans prétention de ma part.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petite soirée sans prétention [PV Taito Nowaki]
» [RMT Console OU] Une petite team sans prétention
» Bloody's Art :: Petite gallerie sans prétention, ouverte sur demande de mes chéris de CB
» quelques petits écrits sans aucune prétention...
» Le palais Sans-souci en Danger

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1 :: Floody Land :: Créations :: Littérature-