Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1
Bienvenue à Konoha High School !
Depuis les événements dramatiques de 2011, beaucoup de choses ont changées... Une étrange bactérie du fond des océans vint semer la zizanie et les humains ne sont plus vraiment pareils... La ville de konoha, 25 ans plus tard, sous le signe du chaos et d'un régime totalitaire, venez vivre l'aventure !
Oserez-vous vivre dans un monde où la normalité n'existe plus ?



 

Partagez | 
 

 Roxane • Do it like a dude.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Roxane Verlet
Kaiki niveau 3 - Section Droit

avatar


Féminin Messages : 38
Métier désiré : quelque chose qui lui permette de faire valoir les droits des kaikis. Probablement avocate.
Humeur : maussade.

Fiche d'identité
Pouvoir: Magnétisme.
RP en cours:

MessageSujet: Roxane • Do it like a dude.   Dim 3 Juin - 0:29


Fiche du personnage
Original © Kawazu

  Nom ▬ Verlet.
  Prénoms ▬ Roxane, Mandy.
  Surnoms ▬ Roxy.
  Âge ▬ 22 ans.
  Date de naissance ▬ 08 novembre 2015.
  Lieu de naissance ▬ Paris.
  Origines ▬ franco-japonaises.
  Classe ▬ 2ème cycle universitaire.
  Orientation sexuelle ▬ hétérosexuelle.
  Métier envisagé ▬ quelque chose qui lui
  permette de faire valoir les droits des
  kaikis. Probablement avocate.
Pouvoir

» Élémentaire ; Magnétisme.
C'est bien simple, Roxane est un aimant ambulant. En concentrant son pouvoir sur les paumes de ses mains, elle parvient à émettre et contrôler des ondes magnétiques qui lui permettent de manipuler à son gré tout objet métallique. Utiliser son pouvoir quotidiennement lui a permis d'en acquérir une maîtrise respectable, tant que de gros volumes n’entrent pas en ligne de compte : si elle peut aisément stopper la trajectoire d'une balle, faire pivoter les poignées de porte ou vous suspendre dans les airs grâce à votre boucle de ceinture, il lui est pour le moment impossible d'arrêter une voiture lancée à pleine vitesse, par exemple - la ralentir, tout au plus. Néanmoins, la concentration et l'effort nécessaires à l’utilisation de son pouvoir impliquent de fréquentes contractions musculaires qui ont pour conséquences actuelles une impressionnante rigidité des articulations et des tremblements que seul le tabac parvient à calmer.

Physique

Roxane, elle en impose. Voilà la première chose qui vient à l'esprit dès lors qu'on pose le regard sur elle. Grande et dégingandée, elle possède une silhouette svelte plutôt trompeuse compte tenu des nombreuses heures de musculation qui l'ont rendue plus robuste qu'on ne pourrait le croire. Le port de tête altier, la démarche assurée, le regard inquisiteur, toute sa physionomie laisse transparaître une grande force de caractère qui s'en ressent dans son style vestimentaire plutôt masculin : jeans, baskets, vêtements amples, mitaines, le tout sur un panel de couleurs allant du noir au gris. Les seuls attributs féminins qui lui restent, excepté sa poitrine minuscule, sont une bague en argent représentant des branches entrelacées, cadeau de son parrain, ainsi que sa crinière dorée - bien utile pour dissimuler le code barre tatoué au creux de sa nuque - et ses yeux d'un bleu délavé - soulignés d'un maquillage sombre - tous deux hérités de sa mère.
Caractère

They won't let me go, no • They can't let me out, no • They won't let me walk, no • And I'm not the only • They can't let us go, no • They won't let me out, no ...

Roxane n'aime pas les règles. Oh ça non. D'autant plus qu'en tant que Kaiki, les règles régissent sa vie. Ce n'est pas l'envie qui lui manque de les enfreindre, croyez-la, mais elle ne voudrait surtout pas que les conséquences de ses actes causent du tort à ses parents. Alors, quand ces sept stupides commandements lui pèsent trop, Roxane s'isole dans un coin et allume une clope. Comme toujours. Sa mine maussade n'incite pas vraiment à aller vers elle, et c'est tant mieux puisque Roxane affectionne ses petits moments de solitude où le silence se mêle à ses pensées à la fumée de cigarette. Elle n'en a pas l'air, mais elle philosophe à ses heures perdues, Roxane. Elle se pose plein de questions sur le sens de la vie, et plus récemment sur l'évolution. L'une de ses principales interrogations encore sans réponse concerne la raison d'être des Kaikis. De simples erreurs génétiques juste bonnes à être méprisées du reste du monde ou une poignée d'êtres représentant le prochain stade de l'évolution, destinés à supplanter un jour l'espèce humaine ? Elle hésite, elle réfléchit, elle conjecture ; mais elle ne sait pas. Alors elle tire une nouvelle bouffée sur sa cigarette pour se forcer à penser à autre chose. Au dernier mec qui s'est pris son poing dans la gueule, par exemple. Il l'avait franchement cherché, celui-là. Certes, Roxane n'a pas froid aux yeux et peut parfois se montrer violente quand la situation l'exige, mais avant d'en arriver à cette extrémité, son arme de prédilection reste le sarcasme. Parfois par méchanceté ou parfois simplement pour sonder son vis-à-vis, il est difficile de faire la différence, Roxane se montre constamment ironique et formule difficilement une phrase qui ne soit pas débordante de raillerie. Mais ne vous y trompez pas, sous cette allure de rebelle à la langue acérée se cache tout de même une personne mue de quelques bonnes intentions. Son sens aigu de la justice est l'une des premières, et surtout l'une des plus remarquables puisqu'il s'agit de la principale raison pour laquelle divers pauvres abrutis - pour reprendre ses propres termes - ont déjà reçu son poing dans la figure. Si l'on fait abstraction de ses réactions excessives, il est facile de s'apercevoir que Roxane est en réalité très sensible au bonheur de son entourage, malgré qu'elle soit pourvue d'une maladresse évidente qui ne lui permet pas de se montrer aussi compréhensive et réconfortante qu'elle le souhaiterait. Mais le cœur y est, n'en doutez pas. Un cœur aussi entier que ses convictions, et c'est peu dire. Roxane est dotée d'une véritable volonté de fer : quand elle se fixe un objectif, elle l'atteint, c'est tout ; et elle ne connaît ni la demi-mesure, ni le compromis. Elle fait partie de ce genre de personne capable de tout détruire pour tout reconstruire, juste pour façonner un monde dans lequel elle se sent vraiment vivre et surtout, qui fait fi des règles.
Oh ça, elle a du caractère, Roxane.

Histoire

Il y a des choses qui font partie de notre vie avant même que l'on ait commencé à la vivre. Nationalité, famille. Naturellement, ce trait d'esprit ne s'applique pas à Roxane, puisqu'elle se distingue par sa décision d'envoyer balader l'une et l'autre dès son plus jeune âge.
Issue d'un métissage franco-japonais, Roxane a grandi dans un univers mi-européen, mi-asiatique. Mais, fidèle à celle qu'elle est aujourd'hui, la fillette a très vite montré un agacement notable pour la culture nipponne, pourtant si chère à ses parents. Perfection, calme, respect : des notions aussi naturelles pour eux que pénibles pour elle. Elle, elle voulait faire les choses à son idée, et pas comme on voulait qu'elle les fasse, elle voulait s'indigner bruyamment en cas de désaccord et pas se montrer diplomate, elle voulait crier "crétin !" au premier qui l'importunait (elle était encore polie, à cet âge-là) et pas l'ignorer. Autant de raisons qui l'amenèrent un jour à déclarer à ses parents qu'elle refusait d'être japonaise. Elle serait française et c'est tout. Et, raison qu'elle découvrit bien des années plus tard, comment être fière d'un pays qui opprime une partie de sa population sous le prétexte qu'elle est différente ? Plutôt préférer le pays des Droits de l'Homme. Aujourd'hui encore, vous aurez beau lui faire remarquer qu'elle vit au Japon, qu'elle parle parfaitement la langue, que ses parents sont à moitié japonais, qu'elle a la double nationalité sur sa carte d'identité, sa réaction sera la même. « Française. J'suis française, connard ». Et non contente de rejeter ses origines asiatiques, Roxane a aussi répudié un sang qui lui offrait pourtant l’opulence. Par lignage, sa mère appartient à la famille de Beaumont, une vieille famille bourgeoise fortunée que son propre père a choisi de fuir quatre décennies auparavant pour se réfugier au Japon. Roxane regrettait souvent l'absence de son grand-père maternel, certaine qu'ils se seraient très bien entendus tant l'envie de reproduire son exemple l'avait démangée pendant son enfance. En voyant le jour dans un milieu plus qu'aisé, Roxane aurait pu se laisser corrompre par le pouvoir de l'argent et devenir comme ses cousins, une gamine si gâtée que plus aucune limite ne lui serait visible. Mais pourtant, la justice comptait déjà énormément à ses yeux et elle refusa tout simplement de vivre une vie de privilégiée, ce qui conforta ses parents dans leur décision de quitter les beaux quartiers de Paris pour s'installer dans un coin plus tranquille de la capitale. Roxane était alors très heureuse dans cette nouvelle vie, ravie de posséder jouets, livres et vêtements que seuls les salaires de chirurgien et de professeure de ses parents lui procuraient. Ses cousins restaient ses camarades de jeux, mais elle préférait de loin fréquenter des gamins autrement plus modestes qu'eux.
Elle et ses amis avaient l'habitude de venir s'amuser dans un vieux hangar abandonné, où leur jeu préféré consistait en grimper sur une gigantesque pile de télévisions hors d'usage, en sauter pour attraper une longue chaîne pendue à la carcasse métallique du toit et se balancer pour se laisser tomber sur un vieux matelas pelé. Ceux qui avaient le courage de s'y frotter étaient les plus respectés de la bande, tandis que les plus prudents se faisaient charrier, se voyaient appeler "poule mouillée". Car rater la chaîne était synonyme d'une chute de dix mètres sans rien pour l'amortir. Et Roxane en avait assez de se faire traiter de mauviette, alors elle a déclaré qu'elle irait. On lui a ri au nez, elle a balancé un « vos gueules ! » qui a rétabli le silence et a entamé l'ascension des télévisions amoncelées. Après s'être hissée au sommet, elle se sentit trembler. Jamais elle n'aurait imaginé que ce serait si haut ... Et la chaîne lui paraissait bien éloignée désormais, elle doutait même de pouvoir l'atteindre. Mais une raillerie, en contrebas, lui remit les idées en place. Ce n'était pas le moment de flancher. Alors Roxane prit son élan et s'élança courageusement dans le vide, bras en avant. Le reste s'enchaîna à toute vitesse. Elle tomba alors que ses paumes désespérément grandes ouvertes étaient encore à bonne distance de la chaîne. Le cri n'avait pas encore franchi sa gorge qu'elle sentit le contact d'un métal au creux de sa main. Un choc lui secoua l'épaule et sa chute cessa brusquement, la laissant suspendue à dix mètres au-dessus du sol. Ce jour-là, tout le monde crut qu'elle avait rattrapé de justesse l'extrémité de la chaîne, ce qui l'avait sauvée d'une mort certaine. Et ce jour-là, Roxane fut la seule à avoir vu que c'était sa paume grande ouverte inexplicablement clouée à la chaîne qui l'avait maintenue en l'air.
Au cours du mois qui suivit l'incident, Roxane découvrit, avec une stupeur renouvelée, d'étranges réactions de la part des objets métalliques dont elle passait à proximité. Perturbation quasi-continue des horloges, petits objets qui venaient se loger spontanément au creux de ses mains, portes dont les poignées s'actionnaient sans intervention de sa part ... La fillette finit par craquer. Elle ne s'expliquait pas ce qui lui arrivait et prit la décision de tout dire à ses parents, sans omettre l'incident du hangar. Curieusement, ce ne fut le fait d'apprendre que leur fille avait failli y perdre la vie qui agita le plus ses parents. D'ailleurs, Roxane ne comprit pas du tout ce qui se passa à partir de ce moment-là. Sa mère, les larmes aux yeux, ne cessait de lui dire qu'elle était désolée, qu'elle avait espéré depuis sa naissance qu'elle ne lui avait pas transmis le gène (mais quel gène ? se demandait Roxane) tandis que son père essayait de la calmer. Elle enfouissait alors le visage dans le cou de son mari et lui murmurait qu'"il" l'avait prévenue, mais qu'elle avait refusé de le croire (de qui parlait-elle ? s'interrogeait encore la fillette). La situation échappait complètement à Roxane. On lui parla de déménagement, de Japon, de recensement, de codes barre, de contrôles médicaux, de Konoha Gakuen. Roxane eut du mal à comprendre ce qui se passait, néanmoins, elle était sûre d'une chose : elle était obligée de s'installer dans un autre pays parce qu'elle était différente - sa mère aussi visiblement - et, à douze ans, elle doutait de revoir un jour son pays natal.
L'adaptation fut difficile pour Roxane. Elle qui n'appréciait pas le Japon, en assimiler la langue et les mœurs tout en étant désormais considérée comme anormale et potentiellement dangereuse fut quelque chose qu'elle accomplit à contrecœur. Le seul point positif fut d'être scolarisée à Konoha, ce qui lui permit de rencontrer bien d'autres kaikis avec lesquels elle partagea pendant dix années joies, peines, interrogations et colères qu'eux seuls étaient en mesure de comprendre. Mais aujourd'hui, plus que jamais, Roxane ne supporte plus l'oppression "légale" que subissent les kaikis. Ça lui prendra certainement du temps et l'obligera à passer outre son côté solitaire endurci, mais une chose est sûre, elle est déterminée à ne mourir qu'après être parvenue à faire changer les choses.

Famille

  Junko VerletMère.
Anciennement Kimura. 44 ans, professeure de français au lycée de Konoha. Kaiki de niveau 4, Guérison (cf. fiche de Junko). Une femme douce et attentionnée très appréciée de son entourage.
  Eiji Akamoto-VerletPère.
48 ans, chirurgien à l'hôpital de Konoha. Plutôt cartésien, il forme en cela un drôle de couple avec sa femme qui est plutôt portée sur le monde de l'invisible. C'est une personne calme et de très bon conseil.
  Nanako UchiwaTante & marraine.
Anciennement Verlet. 50 ans, journaliste et créatrice de mode autodidacte. Joviale et exubérante, elle est très appréciée de sa filleule malgré leurs différences.
  Itachi UchiwaOncle.
Mari de Nanako, 53 ans, agent du SWAT. Du fait de ses nombreux autres boulots, sa nièce le croise assez peu, mais ne s'en formalise pas. Elle le trouve d'ailleurs bien mystérieux ...
  Amaya UchiwaCousine.
16 ans, fille de son oncle et d'une prostituée, 1ère année de lycée. Kaiki niveau 2, contrôle du métal. Roxane ne la connaît pas vraiment mais ne peut s'empêcher de penser qu'elle est aussi mystérieuse que son père ...
  Haiko UchiwaCousin.
16 ans, fils de son oncle et d'une prostituée, première année de lycée. Roxane ne le connaît pas vraiment mais ne peut s'empêcher de penser qu'il est aussi mystérieux que son père ...
  Ayame UchiwaCousine.
15 ans, fille de son oncle et sa tante, deuxième année de lycée. Les deux cousines ne sont pas très proches mais ça ne les empêche en rien de bien s'entendre.
  Shishui UchiwaCousin.
14 ans, fils de son oncle et sa tante, première année de lycée. S'il prenait la mouche quand sa délicate cousine le charriait sur son homosexualité, il s'en est désormais accommodé et plaisante même avec elle.
  Léandre UchiwaCousin.
12 ans, fils de son oncle et sa tante, première année de collège. Roxane le trouve « trop mignon », pour reprendre ses termes, et prend plaisir à le taquiner tout comme lui offrir des petits cadeaux.
  Olivier de BeaumontCousin de sa mère & parrain.
52 ans, notaire parisien. Lui et sa filleule s'adorent, celle-ci regrette d'ailleurs son absence et donnerait beaucoup pour qu'ils puissent se retrouver et griller une clope en échangeant des plaisanteries complices.
  Callisto de BeaumontCousine.
18 ans, fille d'Olivier, terminale S. Aussi semblable à Roxane que le jour à la nuit. Les mettre toutes les deux dans la même pièce termine obligatoirement par une joute orale où fusent les jurons les plus honteux.
  Valentin de BeaumontCousin.
15 ans, fils d'Olivier, seconde générale. Adolescent timide et effacé, il voit en Roxane un véritable modèle dont il rêve de posséder l'assurance. Il s'est juré d'aller lui aussi au Japon un jour, pour pouvoir la retrouver.
Derrière l'écran

Pseudo ▬ généralement, Floween.
Âge ▬ seize ans.
Présence ▬ 09/10
Votre ancien pseudo ▬ Junko Kimura et Haruna Shimizu pour vous servir !
Code
Validé par le plus Sexy ♥



Dernière édition par Roxane Verlet le Mar 4 Déc - 19:42, édité 13 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sora Nohana
@ Kaiki niveau 2 -
Membre des Sleeping Forest

@ Kaiki niveau 2  - Membre des Sleeping Forest
avatar


Féminin Cancer Coq
Messages : 146
Age : 24
Humeur : Joueur ♥~

Fiche d'identité
Pouvoir:
RP en cours:

MessageSujet: Re: Roxane • Do it like a dude.   Dim 3 Juin - 21:44

Bienvenue Haruna-chan! ♥
Belle fiche de présentation! *W*, très mignonne ton perso'.. :huhu:
Bonne continuation! =)
Revenir en haut Aller en bas
Kazuma Mikura
@ Section Sciences -
Idole & Serveur

@ Section Sciences - Idole & Serveur
avatar


Masculin Messages : 100

Fiche d'identité
Pouvoir: Aucun
RP en cours:

MessageSujet: Re: Roxane • Do it like a dude.   Ven 29 Juin - 12:44

Up! Wink ça date un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Kazuma Mikura
@ Section Sciences -
Idole & Serveur

@ Section Sciences - Idole & Serveur
avatar


Masculin Messages : 100

Fiche d'identité
Pouvoir: Aucun
RP en cours:

MessageSujet: Re: Roxane • Do it like a dude.   Sam 28 Juil - 21:34

Attention. Cette fiche date. Nous vous donnons jusqu'au 31 Aout pour TERMINER la fiche. Si elle n'est pas finie, votre compte et votre fiche seront supprimés le 1er Septembre.

Excuse de la "flemme" non acceptée.
Revenir en haut Aller en bas
Roxane Verlet
Kaiki niveau 3 - Section Droit

avatar


Féminin Messages : 38
Métier désiré : quelque chose qui lui permette de faire valoir les droits des kaikis. Probablement avocate.
Humeur : maussade.

Fiche d'identité
Pouvoir: Magnétisme.
RP en cours:

MessageSujet: Re: Roxane • Do it like a dude.   Lun 30 Juil - 0:40

Et voilà, terminé !
Est-ce que ce serait possible de changer mon pseudo de Roxane J. Kimura en Roxane Verlet ? Merci à qui voudra bien le faire ! ♥️

D'ailleurs Sachi si tu passes par là sache que tous les précieux renseignements que tu m'as donnés sur Eiji seront pleinement exploités dans la fiche de Junko ♥
Revenir en haut Aller en bas
Arata Aya Kitsako
@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves
avatar


Féminin Scorpion Coq
Messages : 825
Age : 24
Métier désiré : Rien pour le moment
Humeur : Cela dépendra de la météo !

Fiche d'identité
Pouvoir: Télékinésie / Aucun
RP en cours:
MessageSujet: Re: Roxane • Do it like a dude.   Lun 30 Juil - 1:06

Tout est bon dans la fiche :D Je te valide vanille-fraise ! :p
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshiphotograph.tumblr.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Roxane • Do it like a dude.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Roxane • Do it like a dude.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Présentation de Roxane.
» ROXANE X TECKEL FEMELLE 8 MOIS (CSCA BEZIERS 34 HERAULT)
» Roxane (personnage abandonné)
» [Manoir des Melasinir] Préparatifs et retrouvailles. [Roxane]
» Chambre de Luz, Roxane, Eden, Vesna

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1 :: Corbeille V.3/V.4 :: Anciennes présentations validées-