Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1
Bienvenue à Konoha High School !
Depuis les événements dramatiques de 2011, beaucoup de choses ont changées... Une étrange bactérie du fond des océans vint semer la zizanie et les humains ne sont plus vraiment pareils... La ville de konoha, 25 ans plus tard, sous le signe du chaos et d'un régime totalitaire, venez vivre l'aventure !
Oserez-vous vivre dans un monde où la normalité n'existe plus ?



 

Partagez | 
 

 Icy's babies, le démarquement. (100%)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arata Aya Kitsako
@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves
avatar


Féminin Scorpion Coq
Messages : 825
Age : 24
Métier désiré : Rien pour le moment
Humeur : Cela dépendra de la météo !

Fiche d'identité
Pouvoir: Télékinésie / Aucun
RP en cours:
MessageSujet: Icy's babies, le démarquement. (100%)   Sam 2 Juin - 10:32

○ AVATAR : Heiwajima Kasuka - Durarara!!

○ NOM : Kitsako

○ PRENOMS : Arata

○ SURNOMS : Ar' (prononcé Al)

○ ÂGE : 16 ans

○ DATE DE NAISSANCE : 27 Janviers

○ LIEU DE NAISSANCE : Konoha

○ ORIGINES : Purement japonaises

○ CLASSE : 1ere année Kôkô

○ ORIENTATION SEXUELLE : Hétéro

○ METIER (ACTUEL ou ENVISAGÉ) : Aucune ambition.

Pouvoir


Quel type de pouvoir ? : Psychique
Pouvoir : Lévitation
Comment je me débrouille avec : Il n'est qu'au niveau 2 de sa maîtrise, il n'a donc pas un niveau excellent, il se débrouille pour déplacer quelques objets. Mais attention à ne pas trop l'énerver, sinon tout se mettra à voler autour de lui !
Mes inconvénients : Un mal de crâne atroce. A chaque utilisation, Arata a l'impression qu'on lui enfonce un couteau au travers de la tête. Autant dire qu'il évite de l'utiliser trop souvent, bien qu'il aime bien s'entraîner seul lorsqu'il n'a rien à faire.]


Physique

1m72 pour 69 kilos, plutôt petit en comparaison à son père qui atteignait presque le deux mètres. D'un naturel chétif et maigre, le jeune homme n'a jamais su s'imposer par sa carrure -ni même par sa prestance, soit dit en passant. Sa cheveulure n'aide pas non plus à harmoniser le tout. Il porte des cheveux noir de jais mi-long (tombant au niveau du cou), et aimant se cacher par dessus tout derrière sa mèche de cheveux. Outre son air névrosé continuel, Arata a hérité des traits fins typiques aux Uchiwa, et des yeux bleus de son père, lui donnant un charme sans nul pareil. Enfin, sans la mèche, ça serait mieux quand même. Sa peau est blanchâtre, comme de l'écume de lait, tiré aussi du côté maternel.
Son style vestimentaire reste plutôt simple et dans ce que l'on pourrait appelé "old school", avec des préférences pour les jeans et les T-shirt en col V. Des couleurs généralement sombres, dans les mêmes tons que ceux de l'uniforme scolaire de la ville. Son seul accessoire est un collier avec un pendentif en forme de clé de sol, qu'il garde attaché au poignet en souvenir de Sayuri.



Caractère


Emo ¤ Réservé ¤ Mélancholique

Que dire sur ce jeune homme d'à peine seize années ? Il est mélancolique, vous vous en apercevrez bien assez tôt. Souvent à tirer la tronche, de très rares sourires qui vous apparaîtront néanmoins sincères. Car oui, Monsieur Kitsako n'est pas du genre optimiste et n'arrive pas à voir la vie du bon côté. Un peu candide, il est capable d'ouvrir son coeur et de s'offrir à coeur et âme perdue, ou bien s'investir dans une tâche s'il se sent concerné. Souvent dans son coin, peu bavard quand il ne connait pas, il est aussi un peu réservé, ayant du mal à confier ses maux à autrui. Arata vit une forme de dépression depuis sa dernière année de collège, où ses relations avec son cousin Fukuto se sont dégradées. Depuis la fameuse histoire de Sayuri, il n'a plus confiance en lui et ne rêve que d'une chose; devenir comme son cousin.
Sa bulle à lui, c'est la musique. Son casque ne le quitte que très rarement et il se trouve être un grand mélomane, passant le plus clair de son temps dans le studio de son père. Il est resté très attaché à ses soirées musicales en famille dans son enfance, et de sa mère ou son père venant lui chanter une chanson, remplaçant l'éternelle histoire du coucher. Autant dire que son style romantique et un peu bohème en font un musicien qui sait s'inspirer



Histoire


One upon a time.

27 Janvier 2021, alors que la neige affluait sans vouloir s'arrêter, des cris retentirent. Des cris de bonnes augures, de ceux qui insufflent la vie. Ce ne fut pas un, mais deux cris qui résonnèrent cette nuit là. Arata Kitsako venait de naître, accompagné dans le monde par sa soeur jumelle, Ayane. Sa mère ne fut que plus comblée de pouvoir enfin enfanter à nouveau, car en 15 ans elle avait déjà perdu un enfant, eut été stérile et réussit à enfanter une fille âgée de 5 ans en ce jour. Arata fut donc accueillit dans une grande famille encore toute petite en cette an, né d'une mère professeure d'anglais et Kaiki de 1ere génération, et d'un père musicien attentionné.
Une semaine plus tard, après multiples vérifications, la famille put rentrer chez elle au quartier de la famille Uchiwa commençant à s'agrandir petit à petit. Arata et Ayane grandirent avec des cousins qu'ils ne quittaient pas et avec qui ils s'amusaient de tout et de rien dans ce quartier qui n'appartenait qu'à eux. Une grande complicité naquit entre les jumeaux et leur cousin germain Fukuto. Ils firent les quatre cent coups, rendant fous leurs parents qui passaient leur temps à les chercher dans tout le quartier, en vain. Et comme si ce n'était pas suffisant, les familles Uzumaki et Akihide vinrent se joindre au terrain de jeux grandeur nature. Souvent, Fukuto se retrouvait à être chez sa tante, pour échapper aux sempiternelles disputes entre ses parents. Leur mère étant fine cuisinière, elle prenait toujours plaisir à faire à manger à tout ce petit monde et à organiser des repas où ils pourraient être tous réunit.
Ce ne fut qu'un an après Arata et Ayane, qu'un nouvel enfant entra dans la famille, Ryôga, petit homme ressemblant beaucoup à son père, peut-être même qu'il en atteindra la carrure. Et encore deux ans plus tard, une autre naissance. Profitant de pouvoir enfanter à nouveau, leur mère ne se fit pas prier pour donner tout son amour à chacun d'entre eux. Cette fois-ci, ce fut aussi des jumeaux, ou plutôt, des jumelles. Chizuru et Kaoru venaient de naître, et Arata semblait avoir la fibre maternelle avec elles. Et elles lui rendirent bien ! Plus tard, elles avaient Arata comme préféré et adorait rester avec lui ou qu'il s'occupe de prendre soin d'elles tout simplement. En somme, leur enfance se déroula comme ça, sous les repas de famille et les naissances se multipliant de plus en plus dans la famille et l'entourage.


Tout est possible à notre âge. Si tu as la patience et la foi, tu as l'or à porté de tes doigts.

Le temps vint où ils durent entrer au collège. Finit l'école primaire, et le commencement dans la cours des grands. Enfin tous réunis, les Uchiwa, Kitsako, Uzumaki et Akihide jouissaient enfin de passer des journées de cours entières ensemble. Ce fut donc le début du pire calvaire qu'il puisse exister chez les professeurs de KoChu. Mais ce ne fut pas l'élément le plus marquant de la vie des jumeaux, et plus particulièrement de celle de Arata.

Ce fut au milieu de la première année qu'il la rencontra. Elle, une jeune fille perdue, blondinette aux cheveux très longs. C'était tard et les cours étaient déjà terminés depuis un moment, Arata étant de corvée de nettoyage de classe, il était le dernier à partir de l'école. Le dernier ? Pas tout à fait. Il y avait une bande de mecs non-loin de là qui' s'acharnaient apparemment sur une personne. En premier lieu, Arata se dit simplement que c'était un règlement de compte et n'y fit pas réellement intéressant. Mais lorsqu'il vit qu'il s'agissait en fait d'une jeune fille, le sang du garçon ne fit pas trois fois le tour de son corps. Il s'interposa sans attendre en les interpellant, ce qui eut pour but de les faire partir, sans oublier de lui cracher sur les chaussures en passant. La jeune fille ne savait comment le remercier, et ils finirent par se donner rendez-vous le lendemain à l'école, afin qu'ils puissent faire plus ample connaissance. Sayuri, qu'elle s'appelait. Au plus le temps passait, au plus le cœur du jeune Arata se remplissait de pensée pour la belle Sayuri. Elle était en 1ere année, comme lui, mais d'une autre classe. Ils avaient beaucoup de goûts en commun et l'entente n'était sans aucun doute des meilleures.
C'est alors qu'il la présenta à son groupe d'amis, notamment à sa sœur et à son meilleur ami, Fukuto. L'entente se fit immédiatement, et très vite Sayuri apprécia la présence féminine de Ayane, étant majoritairement entourée de garçons (et ayant un traumatisme sur la gente masculine). Sayuri fit donc petit à petit connaissance avec les Uzumaki, les Akihide et la grande famille Uchiwa.
Une demi année passa, et tout allait mieux pour la jeune fille qui autrefois n'avait pas d'amis et recevait des maltraitances de la part des autres élèves pour avoir une tête qu'ils n'aimaient apparemment pas. Arata l'avait sauvé, et grâce à lui, elle avait enfin des amis. Et même plus que ça ! Le béguin d'Arata se vit être réciproque, et ne voulant pas attirer d'ennuis au jeune homme elle accepté à condition qu'ils ne se dévoilent pas au grand public. Leur relation battait de l'aile, et le bonheur semblait au rendez-vous. Arata ne fut jamais aussi épanoui que lors de sa deuxième année de collège. C'est aussi dans ces eaux là qu'Aya intégra le comité des élèves pour suivre son petit copain et étant déjà déléguée de sa classe, profitant des responsabilités pour prendre de la maturité.
Et vint le drame. Quasiment à la fin de l'année, Sayuri revint un soir en pleure vers Arata, ce dernier ne sachant pas quoi faire pour la calmer. Elle lui révéla alors qu'un homme avait tenté de la toucher, d'abuser d'elle mais qu'elle avait réussit à s'en débarrasser. Mais lorsqu'elle révéla le nom de celui qui avait osé faire ça... Il ne put garder son calme. Il se mit à crier de rage, et donna rendez-vous au dit coupable en ville, afin de lui régler son compte. Il se sentait trahi, il n'aurait jamais pu penser le croire capable de ça. Et jamais, au grand jamais, il ne pourrait lui pardonner. Bien que Sayuri ait tenté de l'en dissuader, rien n'y faisait. Le mal était fait. Deux heures plus tard, sur une petite place de la ville, Arata attendait impatiemment que l'homme en question se pointe, accompagné de Sayuri qui ne semblait pas rassurée du tout, s'accrochant tant bien que mal à la veste d'Arata. C'est alors qu'il se pointa, son air nonchalant sur le visage, les mains dans les poches. Le jeune Kitsako ne pouvait plus se retenir tellement la rage de sa vue lui montait à la gorge. Il lui sauta au cou en hurlant, le faisant tomber à terre.

- " SALOPARD !! En quoi tu croyais avoir le droit de faire ça !??"
- "Mais.. Quoi !? C'est elle qui..."

Il n'eut pas le temps de finir sa phrase que déjà un coup de poing s'écrasa sur sa joue. Des larmes coulèrent le long des joues d'Arata, tombant comme une pluie sur les joues de son cousin, autrefois meilleur ami. Alors qu'il essaya de se relever et de se justifier en disant qu'il n'était pas coupable, la rage monta d'autant plus et explosa dans un hurlement qui provoqua un drôle d'effet. Les alarmes des voitures se mirent à s’enclencher, et les objets posés sur le sol à voler dans les airs, traçant des courbes. Sayuri prit peur et en perdit l'équilibre, atterrissant les fesses au sol. Arata n'y fit pas réellement attention et c'est ainsi qu'il eut l'avantage sur Fukuto qui lui, était plutôt subjugué par l'étrange phénomène qui se déroulait devant ses yeux. L'affrontement se déroula durant bien quinze minutes, rendant de coups de poings, de pieds et à l'aide d'autres angles comme les genoux et les coudes. Mais ils ne virent pas que pendant ce temps là, la fille pour qui il se battait avait elle aussi quelques ennuis.
Voyant le phénomène, un groupe de racaille du quartier cru a un Kaiki cherchant à faire le mariole avec ses pouvoirs, et cela dans leur territoire. Voyant deux garçons se battre, et quelques objets volant vers eux, et cette jeune fille leur criant d'arrêter, ils crurent qu'elle était responsable de cette étrangeté. Ce fut le cri alarmant qui fit s'arrêter les deux jeunes hommes. Arata stoppa tout mouvement, se releva, et couru sur la bande qui cherchait à nuire à Sayuri, encore une fois. Seulement, jeune homme en 2eme année de collège ne pouvait rien faire face à des mecs ayant déjà terminé le lycée. L'un lui foutu un coup de poing qui le mit à terre, l'autre le ramassa et lui planta un coup de couteau dans le bas du ventre. Fukuto voyant ça, se précipita à son tour mais l'un des mecs sorti un flingue et lui tira dans le pied, qui eu pour effet de le stopper immédiatement. Sayuri voyant que les garçons étaient en mauvaise posture, mordit son agresseur qui fut prit par surprise. Jeune sotte qu'elle était, candide encore, n'aurait jamais dû oser s'en prendre ainsi à des hommes de cette taille. Celui tenant la lame ne se fit pas attendre pour attraper l’impertinente par les cheveux et lui faire tendre la gorge, avant de l'entailler d'un coup de couteau sec et ferme, laissant retomber le corps sur le sol, convulsant. Arata tenta de bouger, de l'atteindre, mais il n'eut pas le temps, qu'un des hommes lui donna un coup violent sur la tête qui eut raison de la conscience. Fukuto, plus stratagème, fit le mort, sachant très bien qu'il n'aurait aucune chance seul, face à des hommes armés.
Lorsqu'ils furent partis, Fukuto se précipita tant bien que mal vers son cousin, le secouant de toutes ses forces et lui criant après. Voyant qu'aucune réponse ne se faisait, il rejoint Sayuri, constatant le désastre avec effroi. Tenant son cou de deux doigts pour arrêter le saignement, il paniqua sans savoir quoi faire. Il se mit donc à crier à l'aide et une heure et demi plus tard, la police et les urgences arrivèrent. Sayuri n'était pas encore morte, mais elle avait la gorge bien tranchée et la tête cognée violemment contre le bord du trottoir. Rien n'allait plus être pareil...


A hundred days make me older, since the last time that I saw your pretty face.

Une semaine s'était écoulée. Fukuto s'en était sorti avec de simples béquilles, Arata avec des points de sutures et une hospitalisation et Sayuri fut mise dans un coma artificiel. Arata n'adressa plus la parole à personne, pas même à sa mère, pas même à son père, ni même sa sœur ou sa grande sœur rentrée de ses études en urgence pour lui. Ses pensées n'allèrent que vers Sayuri, et cette machine qui la maintenait en vie. Le temps passa, et l'année scolaire continua, Arata resta dans un silence de marbre et sans l'once d'un sourire, peinant beaucoup sa famille et mordant de regrets son cousin. Et la troisième année de collège vint, et une mauvaise nouvelle par la même occasion. Fukuto et Arata rendait souvent visite en secret à Sayuri et un jour, elle ne fut plus de ce monde. Lorsqu'ils arrivèrent (ensemble sans le vouloir) dans la chambre, ils virent les parents de Sayuri côte à côte, des larmes pleins les yeux et un drap blanc recouvrant le corps de la jeune fille. Les deux se précipitèrent, lançant des regards amplis d'interrogations aux parents de cette dernière. Ils expliquèrent alors que les soins coutaient trop chers et que Sayuri ne restait en vie que par ces machines, la décision était dure à prendre, mais ils l'ont prise.

Un an s'est passé depuis le décès de la jeune fille et les relations entre les deux cousins se dégradent à chacune de leur rencontre. Arata s'est remit à parler mais reste néanmoins beaucoup plus renfermé sur lui-même. Ayane elle, a finit par quitter son petit ami mais s'est ré-engagée dans le comité des élèves pour la deuxième année consécutive dans la partie KôKo



Famille

Arata est le deuxième d'une famille de sixq enfants. Une grande soeur, Rui, une soeur jumelle, du nom de Aya, deux petites soeurs -jumelles également- Chizuru et Kaoru et un petit frère, Ryôga. Il s'entend particulièrement bien avec ses petites soeurs qui sont souvent collées avec lui. Son père est un musicien professionnel et sa mère est professeure d'anglais au lycée dans lequel il vient d'entrer.



Derrière l'écran

○ Prénom / Pseudo : Michi
○ Âge : 18 ans
○ Présence : 9/10 (On est geek, ou on l'est pas. ♥)
○ Ancien Pseudo : Emo-Twins! Sachiko et Sasuke
○ Code : Alzheimer... Zut je me souviens plus de ce que j'ai écris D:
○ Autre :


Dernière édition par Arata & Ayane Kitsako le Dim 10 Juin - 15:44, édité 23 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshiphotograph.tumblr.com/
Arata Aya Kitsako
@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves
avatar


Féminin Scorpion Coq
Messages : 825
Age : 24
Métier désiré : Rien pour le moment
Humeur : Cela dépendra de la météo !

Fiche d'identité
Pouvoir: Télékinésie / Aucun
RP en cours:
MessageSujet: Re: Icy's babies, le démarquement. (100%)   Sam 2 Juin - 10:40

○ AVATAR : Hijiribe Ruri - Durarara!!

○ NOM : Kitsako

○ PRENOMS : Ayane

○ SURNOMS : Aya'

○ ÂGE : 16 ans

○ DATE DE NAISSANCE : 27 Janvier

○ LIEU DE NAISSANCE : Konoha

○ ORIGINES : Japonaises pures

○ CLASSE : 1ere année Kôkô

○ ORIENTATION SEXUELLE : Hétéro

○ METIER (ACTUEL ou ENVISAGÉ) : Gendarmerie

Pouvoir


Aucun.


Physique


Jeune fille de 16 ans, elle mesure 1 m 62 pour 49 kilos. Ayane est la réplique parfait de sa mère au même âge. De taille moyenne, de carrure chétive mais pas d'apparence maigre (ce qui la différencie de sa mère). Accompagné de cheveux mi-longs brun, arrivant en dessous des épaules et de beaux yeux bleus pétillants, hérités de son père. Tout comme son frère, et son côté Uchiwa, elle possède une peau blanche comme le lait, ne prenant pas la mélanine en temps ensoleillé. Seules ses joues ont pour habitude de rougir lors qu'elles sont attaquées par l'ardeur d'un froid hivernal, ou lors d'une trop forte dose d'émotion ou de fou rire. Des joues saillantes en somme, qui donnerait envie de les croquer.
Dans son placard, vous trouverez surement plus de jupes, robes et shorts, que de pantalons (ne les supportant pas, elle préfère mettre un short et des collants en cas de froid). Ses couleurs de prédilection sont le beige et le pourpre. N'étant pas du genre très coquette, elle ne porte pas de bijoux, hormis une chaine qu'elle reçu à sa naissance. Sans oublier le trait de crayon noir sous les yeux !


Caractère


Douce ¤ Conciliante ¤ Altruiste

Trois mois qui pourraient décrire les grandes lignes que renferment la jeune fille en son sein. Plutôt calme, à réfléchir avant d'agir, posée et aimant la discussion. Autant dire que sa sociabilité n'a nulle pareille et qu'elle est une fleur qui égaie un champs dévasté, le cœur toujours sur la main. Malgré ses airs serviables, elle ressent de grand besoin d'isolement en fin de journée. Attention à ne pas la déranger lorsqu'elle souhaite rester seule. Son petit truc qui peut la rendre mignonne, c'est qu'elle est capable de croire absolument tout ce qu'on lui raconte sans autre jugement. Ce n'est qu'après quelques heures qu'elle se rendra compte qu'on se fiche de sa pomme. Malgré tout, elle joue le rôle de mère poule auprès de son frère jumeau qui n'en fait qu'à sa tête et n'écoute jamais les conseils de quiconque.
Ce qu'elle aime, c'est la musique, la littérature et les bandes dessinées. La musique prend néanmoins une grande place dans sa vie, son père étant musicien professionnel et sa mère pratiquant la musique en passe-temps. Elle s'est donc intéressée très jeune à la musique et tout particulièrement au son mélodieux du piano. Elle adore jouer, accompagnée de son cousin Fukuto au chant. S'il y a bien une chose qu'elle déteste, c'est le sport. Et quand son frère râle aussi.



Famille


Ayane est la fille d'un musicien professionnel et d'une professeure d'anglais en lycée. Née dans la grande famille Uchiwa du côté de sa mère, elle ne manque de rien et vit dans le quartier résidentiel de la famille, avec toute sa famille. Autant dire que ça fait du monde ! Aya entretient avec sa mère une relation plutôt complice, tandis qu'avec son père, c'est plutôt de la rigolade et du divertissement (étant donné qu'il n'est pas souvent là).
Dans sa famille la plus proche, elle a un frère jumeau, Arata. Mais également d'autres frères et soeurs ! Avant eux naquit Rui, puis après eux, sa mère eut également deux jumelles, Chizuru et Kaoru, puis un petit dernier, Ryôga. Elle aurait du avoir une grande soeur ou un grand frère, mais son père lui a raconté que sa mère eu fait un accouchement plutôt désastreux lors de la catastrophe de 2011.


Revenir en haut Aller en bas
http://yoshiphotograph.tumblr.com/
Kawazu & Kazuma
@ Kaiki niveau 2 -
Membre des Sleeping Forest

@ Kaiki niveau 2  - Membre des Sleeping Forest
avatar


Masculin Messages : 144

Fiche d'identité
Pouvoir: Feu / Vent
RP en cours:

MessageSujet: Re: Icy's babies, le démarquement. (100%)   Mar 5 Juin - 22:03

Haha. C'est moi qui valide la Fonda. Validée! \o/ ♥
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Icy's babies, le démarquement. (100%)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Icy's babies, le démarquement. (100%)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Park Kwang Ho ~ do you believe in fate, babies ? ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1 :: Tout sur mon Personnage :: Présentations validées-