Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1
Bienvenue à Konoha High School !
Depuis les événements dramatiques de 2011, beaucoup de choses ont changées... Une étrange bactérie du fond des océans vint semer la zizanie et les humains ne sont plus vraiment pareils... La ville de konoha, 25 ans plus tard, sous le signe du chaos et d'un régime totalitaire, venez vivre l'aventure !
Oserez-vous vivre dans un monde où la normalité n'existe plus ?



 

Partagez | 
 

 Chapitre 1 : Une Finale Mouvementée [Sasuke]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kawazu & Kazuma
@ Kaiki niveau 2 -
Membre des Sleeping Forest

@ Kaiki niveau 2  - Membre des Sleeping Forest
avatar


Masculin Messages : 144

Fiche d'identité
Pouvoir: Feu / Vent
RP en cours:

MessageSujet: Chapitre 1 : Une Finale Mouvementée [Sasuke]   Dim 12 Fév - 3:38

La ligne de départ. Un blondinet y était, pour la 5ème fois en cette journée qui avait assez bien commencée. Ses vieux rollers blanc aux pieds, portant sa tenue bleu grise, il était en position de départ. Position assez bizarre, digne d'un grand coureur : un genou à terre, l'autre pied posé derrière lui, les mains posées à terre. Le regard du blond fixait le défi qui l'attendait. Devant lui : une suite d'obstacle censait devoir l'arrêter, lui poser problèmes. Désormais, plus personne ne faisait attention à sa posture de départ que seulement lui prenait. Les autres concurrents s'y étaient aussi habitués. Ils s'y étaient moqués au début. Mais dur de continuer à rigoler quand "le blond ridicule" les massacre tous un par un, arrivant chaque fois premier dans l'épreuve. Désormais, c'était la demi finale du championnat japonais des StormRiders. Ceux qui étaient présents étaient l'élite. Le roi de la route du feu et 2 autres "professionnels". Une tache blond parmi deux bruns. Aucun roux. Notre lycéen s'était préparé pour le combattre, et dire qu'il était venu jusqu'ici uniquement pour retrouver son rival. C'était loupé. Mais malgré l'absence de l'ancien champion, le stade était tout de même en délire : tout le monde criait, acclamant son concurrent favoris. Le concurrent le plus acclamé ? Et bien. Près d'un tier du stade criait, encouragé, idolatré un certain "Kazu". Encouragé par ses fans qui s'étaient donnés le mot pour s'égosiller la gorge à la vue de leur héros, ce n'était pas assez pour lui extirper un sourire. Attendant sagement le début de la course, il ne bougeait pas d'un pouce, plus sérieux que d'habitude.

"La finale est proche, chers amis! Trois concurrents : Kanzaki Mina, Koniru Jin & Mikura Kazuma. Seulement deux places disponibles pour le dernier duel. Qui va remporter cette avant dernière épreuve ?"

Après avoir fait son spitch habituel, le compte à rebours commença. Trois. Kazuma appuya ses poings contre le sol, son regard brillant de hargne. Deux. L'arrière du blond se releva légèrement, son genou arrière quitta le sol. Un. Il actionna le moteur de son roller arrière d'un léger coup contre le sol. C'est parti! Digne de son titre, le roi des flammes laissa une trainée fumante derrière lui, qui n'étonnait presque plus personne d'ailleurs. Le public s'était habitué à cette performance personnelle de Kazuma. Enfin, presque personnelle. Beaucoup des fanatiques savaient que l'ancien champion arrivait aussi à créer cette illusion de flammes. Kazuma était son digne successeur. Dès le début, le champion prit plusieurs mètres d'avance. Il le fallait, les futures tricks allaient lui faire perdre quelques secondes, étant plus doué pour la vitesse que pour les figures. Hop, premier obstacle : un mur d'une dizaine de mètres. Pas de poteau pour s'aider, ni rien d'autre? Dur de trouver la solution pour traverser cette première épreuve en quelques millièmes de secondes. Heureusement pour lui, les gradins étaient là. Il s'éloigna de la piste et se rapprocha du public. Bondissant en l'air, il attérit sur le seul mètre de rambarde de libre, le reste occupé par le public. Amortit réussi. Alors accroupis, son regard croisa celui d'un garçon du public. Pas n'importe lequel. Celui grâce à qui il allait pouvoir passer ce mur. A ne pas faire comme les autres, il avait libéré l'espace. Le regard bleu de Kazuma croisa alors le regard pourpre du brun. L'effleurant presque, il quitta la rambarde d'un bond, lui offrant un sourire d'habitude si rare pour le remercier de cette opportunité. Puis la course continua. Le champion dépassa le mur de brique et continua sa course, franchissant les divrses obstacles suivants. Manquant plusieurs fois de se casser la figure, et après avoir donné quelques efforts de plus qu'à l'anciene course, notre blond finit par atteindre la ligne d'arrivée. Sous les acclamations de son public, une caméra filma le premier finaliste. Zoom de la taille jusqu'au haut de sa tête, la vidéo était retranscrite en directe, montrant le garçon chercher du regard quelque chose ou quelqu'un dans le public. Après avoir été annoncé, il s'en alla dans les coulisses, pour souffler un peu.

Fucking cheville droite. L'atterrissage sur la rambarde avait été plutôt violent. Il retira ses deux rollers, puis sa chaussette droite, la balançant pas très loin de ses AT's. Il se dépêcha d'enlever le bandage qui recouvrait sa cheville et découvrit, sans surprise que celle-ci était enflée. Effectuant son habituel remède -c'est-à-dire un peu de pommade, un bandage bien serré et son "bonbon" anti douleur-, il remit tout en place. La finale n'était que dans 10minutes, il avait le temps de souffler. Il finit par entendre le nom du second finaliste, enfin, le nom de la seconde finaliste plutôt. Tant mieux. Le garçon était mou. Il s'adossa contre le mur et se laissa glisser sur le sol. Les yeux clos, une image lui revint en tête. Ce garçon... Avec ses yeux étrangement rouge. Il lui disait quelque chose. Il l'avait déjà vu quelque part. Dans la rue, à Tokyo ? Il aurait tilté à ce moment là. Un des ex 100 candidats du début ? Non plus. Ce n'était pas possible, il l'aurait remarqué dès le début. Pas seulement pour ses yeux, mais... Ce garçon dégageait quelque chose de si bizarre. De si... Attirant? Non. Il secoua la tête. Certes, il était mignon. Mais pas au point de craquer autant. C'était sûrement la gratitude qu'il éprouvait pour cet inconnu. Après tout, il avait réussit à sauter par delà le mur en partie grâce à lui.

"Mikura-San, la finale est annoncée, il faut aller sur la ligne d'arrivée."

Kazuma sursauta. Sa rivale était dans l'entre de la pièce, le fixant bizarrement. Après tout, il y avait des bancs et lui, était par terre. Le blondinet hôcha la tête et lui promit d'arriver dans quelques secondes. Elle lui tourna le dos et roula vers la sortie. Pourquoi il s'était fouttu dans cette galère déjà ? Ah oui. Le duel. Il s'était attendu à voir l'ancien roi. Il voulait voir qui des deux était le plus fort. Il était même allé jusqu'à mettre en jeu les Regalias rouge, rollers qui revenait au champion actuel. Mais il semblait avoir fait la sourde oreille. Il était désormais obligé de rouler contre une fillette qui se débrouillait plus ou moins bien. Il devait récupérer les regalias. Il ne désirait qu'une chose: remettre au placard les bleu qu'il avait aux pieds. Après un unième soupire il se releva et retourna sur le terrain. Sa cheville semblait décidée à tenir après le remède. Il traversa le terrain en roulant plus ou moins doucement. Le lycéen recherchait de nouveau le brun. Il ne voulait pas partir de sa tête. Impossible. La ligne de départ finit par arriver. Il se mit en place.

" Prêt Mikura-San ? Je ne vais pas te laisser gagner!

- C'est pourtant ce que tu as fais dans les 6 épreuves précédentes.." marmonna-t-il, dégouté par la mentalité pourrie de cette fille. Le stade qui était alors plus bruyant qu'avant fit soudain un silence de mort, sous la tension de la finale. On pouvait presque entendre les bruits de la ville, plongée alors en pleine nuit. Le stade, lui, était innondé de la lumière des lampadaires On pouvait presque se croire en plein jour. Les deux finalistes se mirent en place, habitués à cette étrange source de lumière. Kazu prit sa pose habituelle chassant de son esprit les deux yeux rouge, s'interdissant de perdre. Il n'en était pas question. Pour rien au monde il ne perdrait ces Regalias. Il donnerait sa propre vie pour eux. Le compte à rebours retentit de nouveau. Encore plus long. Les chiffres résonnaient dans le stade entier, mais aussi dans la tête du Mikura, qui passait les étapes. La finale allait commençait. Trois, deux, un...



Dernière édition par Kazuma Mikura le Ven 23 Mar - 1:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Arata Aya Kitsako
@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves
avatar


Féminin Scorpion Coq
Messages : 825
Age : 24
Métier désiré : Rien pour le moment
Humeur : Cela dépendra de la météo !

Fiche d'identité
Pouvoir: Télékinésie / Aucun
RP en cours:
MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Une Finale Mouvementée [Sasuke]   Jeu 15 Mar - 13:15


    Cela faisait bien trois semaines que les choses avaient radicalement changées. Des semaines d’errance, de combat contre la fin, le froid, la soif. Une lutte sans merci, celle de la loi du plus fort. Son corps commençait à être fatigué de ne plus avoir d'attaches, et pourtant, paradoxe même de la situation, c'était pour se libérer de ces attaches qu'il avait fuit. Il avait de quoi se permettre de vivre correctement quelques temps sans travailler, seulement son argent étant bloqué en banque, il ne pouvait se permettre de laisser une trace tangible de son passage. Sa sœur et Madara seraient capables de le retrouver grâce à ça. Sa fuite était bien calculée, il avait réunit toutes les informations dont il avait besoin sur le parcours de son frère. Il aurait apparemment étudié après avoir fuit la famille, dans une université pas loin de Tokyo. Ces recherches iraient vers là principalement.
    Voilà donc la raison pour laquelle il errait à mi-chemin de Tokyo, dans les rues d'une ville dont le nom ne lui revenait même pas, en quête d'occupation et de distraction. Il voulait s'accorder une pause, le chemin fut rude et fatiguant. Néanmoins, aucune fille ne semblait satisfaire sa libido ici bas, et les hommes encore moins. Il chercha donc quelque chose à faire, un événement possible. C'est alors qu'il tomba sur l'affiche pour un tournoi d'Air Trek, le soir même au stadium de Tokyo. Voilà une nouvelle qui lui ravie un léger sourire, il aurait de quoi se vider l'esprit rongé par la culpabilité. De plus, il aimait bien regardé ce genre de tournois à la télévision, autant joindre l'utile à l'agréable. Le temps de retirer des sous de l'endroit où il se trouvait, et il serait immédiatement reparti pour Tokyo, ne laissant pas une seule autre trace de son passage.

    Le jour commençait à décliner et les pensées moroses du jeune homme s’accommodaient bien à l'ambiance nocturne. Il repensait à sa sœur qu'il avait laissé, enceinte presque à terme. Seule, sans même son... Mari, pour l'accompagner. Son meilleur ami, nouvellement fiancé et proche des examens de fin d'année le rapprochant de son but, sur lesquels il doutait de ses capacités. Celle qu'il appellera désormais son ex, l'abandonnant sans personne et trompée. Son autre ex, avec qui il avait récemment couché et qui serait d'après une rumeur incertaine, peut-être tombée enceinte. Mais quel monstre était-il pour les abandonner comme ça ? Oui, il s'en voulait. Seulement, tant que sa haine persistera, il ne pourra pas aimer quelqu'un sans lui causer du tord, il ne pourra pas se résumer à vivre comme si de rien n'était et de chercher à poursuivre ses études, avoir un travail, trouver la femme, avoir des enfants. Non, tout ça lui importait peu tellement son frère lui accaparait l'esprit. Pas de la bonne manière, qui plus est. Cet homme, qui lui avait tout prit... Sa famille, ses espoirs, ses ambitions, son modèle. Il avait bafoué son amour pour lui, il l'avait écrasé de sa semelle avec un sourire narquois et provocateur. Finalement, la monstruosité semblait être de mise chez les mâles de la famille Uchiwa. Heureusement pour la santé mentale du brun, que sa sœur était là. Calme, conciliante, ordonnée et mature. Une sorte de catalyseur. Les poings du jeune homme se refermèrent au plus fort qu'il pouvait, donnant un aspect rougit à ses mains. Sa tête lui lançait, ses yeux commençait à voir trouble et...

    - La finale est proche, chers amis! Trois concurrents : Kanzaki Mina, Koniru Jin & Mikura Kazuma. Seulement deux places disponibles pour le dernier duel. Qui va remporter cette avant dernière épreuve ?

    Il reprit conscience. C'est vrai qu'il était dans un match d'Air Trek pour se changer les idées, et non pas pour resombrer dans une quelconque déprime mélancolique. Son soda en main, il en but quelques gorgée avant de s’apprêter à observer les concurrents. Il y avait deux garçons et une fille. La fille il l'avait déjà vu dans des courses télévisées, mais pas les deux garçons. Aux noms, il reconnu celui portant le titre de Roi des flammes, Kazuma Mikura. Mais lequel était-ce ? Il ne lui fallut que trente secondes pour le reconnaître, le top départ venant d'être donné. Il semblerait que le porteur du titre soit le jeune homme blond. Jamais il n'aurait cru que le porteur du titre était aussi jeune. Le premier obstacle se trouvait être un mur, infranchissable à mains nues. Alors que les solutions fusaient dans les esprits des participants, Sasuke lui, sursauta du fait que son téléphone sonna au même moment. Avant même de ne voir qui en était à l'origine, ce dernier lui échappa des mains et atterrit sur le sol. Se décollant de la barrière pour le ramasser, il entendit soudainement des cris plus imposant venant de son côté des gradins. Ce ne fut que lorsqu'il se releva pour se remettre sur la barrière qu'il compris pourquoi. Le champion des flammes se diriger directement en leur direction, ou plutôt non, en sa direction. Évitant une collision et un massacre, il recula d'un bas en rapport à la barrière puisque les idées du blond se portaient vers l'appui que cet espace pourrait lui prodiguer.
    Son passage fut comme un souffle de vent. A partir du moment où son pied avait reculé de quelques centimètres vers l'arrière, les choses lui avaient semblait comme étant ralentie. Comme lorsqu'un événement se déroule et que la vie est en danger, soudainement le temps se suspend. Était-ce la peur de la collision qui provoquait cet effet là ? Son regard croisa le sien, bleu azur, lui donnant un air presque innocent avec sa chevelure blonde. Il lui rappelait presque Naruto, un petit air ingénu, de grands yeux bleus qui ne sauraient mentir. Son visage s'approcha tellement près du sien qu'il put presque en voir tous les traits. Un simple effleurement, et le voilà reparti vers la course finale qui opposait les champions en titre. Sasuke ne suivit plus le match durant les cinq minutes qui suivirent, restant de marbre, le regard vide. Ce garçon lui avait procuré en un seul instant, un souffle protecteur et chaleureux, ainsi qu'une immense vague de nostalgie et de regrets. En si peu de temps, il avait réussit à lui faire ressentir des sentiments qu'il n'aurait jamais cru capable de coexister. L'impression qu'il lui avait prodigué le laissait sans voix. La pause s'annonça, faisant quitter le brun le pays des songes. Son regard se porta alors à nouveau sur le champion, ce dernier semblant chercher quelqu'un du regard. Un détail lui sauta aux yeux, il semblait trottiner ou du moins, clopiner. Pourtant au départ il ne semblait pas marcher de telle sorte. S'était-il blessé lors de son atterrissage sur le mur ou la rambarde ?

    Le match allait reprendre, laissant en haleine tout le public dans un silence mortuaire. Plus que des chuchotements, quelques phrases d'encouragements de la part des plus fervent supporter. Sasuke avait finit par se remettre en appui sur la barrière, découvrant une trace d'entaille dans cette dernière. Les deux finalistes se mirent en place, laissant tinter le compte à rebours.

    Trois...


    Ils embraquèrent leur position, levant légèrement le genoux posé au sol. Un enfant se mit à pleurer, importunant le silence ambiant. L'on pouvait même entendre grâce à cela, les klaxons des voitures à l'extérieur du stade.

    Deux...


    Plusieurs chiens se mirent à aboyer simultanément dans la ville, alertant les oreilles de certains. Des plaintes qui semblaient déchirantes et alarmante. Plusieurs personnes se mirent à râler, oubliant alors que dans moins d'une seconde, le top départ de la finale allait être donné.

    Un...


    - Et voici le top départ les am... Mon dieu, mais que se passe-t-il ?!

    Zéro : Première secousse. La terre avait commencé par gronder sourdement, déclenchant quelques alarmes antivols des voitures alentours et empêchant les concurrents de se concentrer sur leur départ fatidique. Puis la seconde d'après, les murs tremblaient, s’effondraient, se déchiraient.... Semant la panique la plus totale. Certains n'oubliaient pas les mesures de sécurité, mais d'autres en perdirent tout leur sang froid bousculant sans aucun remords les autres spectateurs. Ce fut le cas de notre brun. En premier lieu, il s'était agrippé du mieux qu'il pouvait à la rambarde où il se tenait. Mais très vite ce fut le sol qu'il embrassait, se faisant bousculer de part et d'autres par les gens voulant fuir le plus vite possible. Ne pouvant rien faire d'autre, il se recroquevilla du mieux qu'il pouvait pour ne pas subir plus de dommages, se bouchant les oreilles. Le bruit de la destruction, des cris déchirants, lui était tout simplement insupportable. Pourquoi ces cris devaient-ils lui rappeler ce jour là ? Ce jour qu'il aurait voulu oublier plus que tout autre chose... Rien à faire, le chaos se rependait tout autour, ne laissant place qu'à un point fondamental : la survie.
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshiphotograph.tumblr.com/
Jean Pierre
@ Kaiki niveau 7 - Concierge / Pedobear, plus qu'un timeout...
@ Kaiki niveau 7 - Concierge / Pedobear, plus qu'un timeout...
avatar


Masculin Bélier Buffle
Messages : 22
Age : 56
Métier désiré : Concierge
Humeur : Vorace!

Fiche d'identité
Pouvoir:
RP en cours:

MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Une Finale Mouvementée [Sasuke]   Jeu 15 Mar - 19:13


Voilà bien longtemps que Jean-Pierre n'avait pas prit un peu de congés, travailleur acharné et passionné. Il prit donc du bon temps dans les rues de Tokyo pour aller voir un de ces combats de mecs en Roller, accompagné d'une bonne bière. Le divertissement lui était plaisant, seulement il fut écourté. Un tremblement de terre secoua tout le pays, faisant hurler de rage les moins valeureux. Les gens commençaient à se bousculer, et le pauvre quinquagénaire qu'il était avait du mal à suivre le mouvement. Œil pour œil, dents pour dents, il ne songea plus qu'à fuir et à survivre. Tentant de remonter les marches des gradins, il ne fit plus attention à ce qu'il se passait autour de lui, ne voyant même pas la présence d'un jeune homme par terre, il lui écrasa le tibia de tout son poids réussissant à remonter les gradins suite à cela. Deux autres personnes courant lui bousculèrent le passage et pour éviter de ne dégringoler jusqu'en bas, il s'accrocha a un morceau de ferraille qui dépassait. Malheureux qu'il était ! Voilà que la structure du poteau servant à la tenue du toit était retenue par ce pauvre petit morceau de ferraille. Quel dommage ! Jean-Pierre lui, était déjà bien loin dehors, alors que le poteau commençait à s'écrouler... En direction du jeune homme au sol.

Hasta la vista, baby.
JP ♥
Revenir en haut Aller en bas
Kawazu & Kazuma
@ Kaiki niveau 2 -
Membre des Sleeping Forest

@ Kaiki niveau 2  - Membre des Sleeping Forest
avatar


Masculin Messages : 144

Fiche d'identité
Pouvoir: Feu / Vent
RP en cours:

MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Une Finale Mouvementée [Sasuke]   Ven 16 Mar - 2:23

Le compte à rebours résonnait aussi bien dans ses oreilles que dans ses entrailles. Son coeur semblait lui aussi suivre le décompte. Trois. Boum. Deux. Boum. Un. Boum. Tout se passait si lentement. Il se permit même l'espace de quelques secondes de tourner juste le regard sur le côté en direction du public. Mais tentative échouée. Il n'eut pas le temps de trouver sa cible, que le départ était donné. Il entendit les premiers mots du commentateur et s'élança sur la piste. Il n'avait rien remarqué, enfin, il lui fallut atteindre une bonne dizaine de mètres avant de comprendre que ce qu'il ressentait n'était pas la sensation de vitesse. Pour dire, il en avait tellement eut marre du commentateur, qu'il n'avait pas fait attention à ses derniers mots. Non, ce qui le fit réagir, ce fut les cris, lorsqu'il revient peu à peu à la réalité. Ce n'était pas des cris normaux, mais plutôt de frayeur. En reconnaissant la nature, Kazuma se déconcentra et glissa sur le sol, dérapant sur l'épaule. Par réflexe, il releva la tête, s'épargnant une blessure dans sa chute. Il resta plusieurs secondes à terre, sonné. Il rêvait, non ? Il était allongé dans son lit, tout ça n'était qu'un rêve. Il n'était pas dans un tournoi dans lequel Spit était absent, il n'avait pas mis ses regalias en jeu, il n'avait pas... Quand il réussit à rouvrir ses paupières, il se rendit compte que tout était bien la réalité. Son corps entier tremblait, accompagnant le sol. Il s'agenouillit et commença à se relever doucement, ayant du mal à prendre conscience de tout. Sa main gaucha alla frotter son bras droit, ne pouvant retenir une grimace sous la douleur de l'égratignure présente sur toute la longueur du membre. Pas le moment de faire attention à ce "petit" bobo. Le blond s'obligea à se relever, afin de se mettre à l'abri. Il enclencha le moteur de ses rollers et, désireux de se protéger, il fallut qu'il dérape à nouveau pour comprendre : L'un de ses moteurs venait de rendre l'âme, rendant la fuite alors impossible avec un seul roller en état. Se maudissant de plus en plus, il se dépêcha de se débarasser de ses antiquités avant de faire chemin arrière. Tout le monde partait dans le sens inverse, pour s'enfuir. Mais s'enfuir n'était pas son but. Pas dans un tel état. L'adolescent courrut du mieux qu'il pouvait, essayant d'ignorer sa pauvre cheville, vers la cage du commentateur qui était parti, surement dans la foule en ce moment même. Il croisa les doigts sur le chemin, priant de toute ses forces pour que la récompense de la course soit dans la loge. Sans eux, il était fini. Il lui serait alors impossible de sortir de ce stade infernal. Sa main se plaqua contre la porte qu'il poussa et qui s'ouvrit sous la pression. Après un rapide coup d'oeil, le regard de Kazu se stoppa sur une paire de rollers pourpre. Si le moment n'était pas aussi critique, il les aurait presque embrassé. Il se contenta de s'en emparer et de s'en chausser et en moins de temps qu'il n'en fallut, une trainée flamboyante sortit de la petite pièce.

Il était difficile de rouler rapidement. Le sol tremblait horriblement, plusieurs débris étaient présents sur le chemin du jeune StormRider, l'obligeant à slalomer assez dangereusement. Il n'avait pas vraiment envie de tomber sur l'un de ces objets métalliques. Et sans compter sa maladresse maladive, il avait l'impression d'avoir l'épée de Damocles sur la tête. Mais pas question qu'elle s'abatte maintenant, ce n'était pas encore son heure. Il était trop jeune pour mourir. Il ne pouvait PAS mourir, pas tant qu'il avait ces petites merveilles aux pieds. Gauche, droite, droite, puis gauche. Kazuma finit par atteindre un endroit de la piste lui donnant accès à une rambarde qui semblait encore tenir le choc. Elle était peu large, mais apparemment assez pour rouler dessus. Il suffisait juste que la guigne ne vienne pas pointer son nez et Kazu pouvait s'enfuir du stade. Impossible de prendre les issues de secours. Elles étaient soit détruites, soit bloquées par ces crétins de spectateurs qui essayaient de sauver leurs vies en se fichant strictement de l'enfant qu'ils avaient bousculé, au pied qu'ils avaient écrasé, etc. Certaines parties du stade commençaient à s'écrouler, provoquant un mouvement de la foule dans le sens inverse. Que l'humain est égoïste... Mais bon! Kazuma quitta la foule du regard et sauta sur la rambarde, produisant quelques étincelles à son atterissage. Il continua donc sa course sur l'étroite "route", amenant un soin extreme à son équilibre. Tout autour de lui, le blond entendait le décor tomber dans un fracas épouvantable en plus des cris. Dur de se concentrer dans ce chaos total. Continuant sa ligne droite sur la rambarde métallique, il freina d'un coup lorsqu'il vit à une vingtaine de mètres de lui un poteau qui commençait à s'écrouler sous ses yeux. Demi tour! Ah non. Quelque chose d'autre attira son attention. Une tache noire. Accroupis au sol, un jeune homme semblait paralysé, l'une de ses mains sur son tibia. Immobile comme le blond. Ce dernier fronça les yeux et finit par reconnaître le gars de tout à l'heure. Il allait bien bouger non ? Il ne voyait pas que ça allait lui tomber dessus? Non, là, Kazuma n'avait plus le temps et puis dans ce genre de situation, c'était chacun dans sa peau!

"Oh et puis m..."

En moins de temps qu'il n'en fallut, le blond traversa la distance qui le séparait du brun. Son regard était fixé sur le poteau qui se rapprochait dangereusement du garçon. Dans sa tête, le mot "suicidaire" résonnait. Risquer sa vie pour sauver un pur inconnu, c'était du n'importe quoi. Durant ce sprint qui allait sûrement lui coûter la vie, il sauta sur le sol ferme sans pour autant ralentir. Les jurons fusaient dans sa tête, pendant que, sous ses yeux, il voyait le spectateur tentait de relever, malgré une jambe qui semblait douloureuse. Impact dans cinq, quatre, trois, deux... Kazuma se pencha un peu plus en avant, histoire de ne pas se prendre le poteau tombant. Il frola alors le jeune homme et, sur le passage, l'attrapa par la taille, l'entrainant dans sa course. Cependant le choc les fit déraper. Quelques mètres plus loin, les deux corps s'effondrèrent par terre. Par réflexe, Kazuma entoura la tête brune afin de la protéger de la chute. Et manque de pot, les bras occupés, ce fut sa propre tête qui tapa contre le sol. Les deux adolescents restèrent immobiles plusieurs secondes, pendant qu'un fin filet de sang commença à couler de la tempe du champion. Les yeux clos, ses paupières bougeaient légèrement, tandis qu'une plainte à peine audible sortit de sa bouche. Tout était noir autour de lui. Les bruits étaient encore présents, il les entendait. Il crut même entendra une voix tout prêt de lui. Kazuma fronça les sourcils, légèrement dans les pommes, avant d'ouvrir doucement ses paupières. Il eut du mal à les maintenir ouvertes, mais bizarrement, lorsque ses yeux rencontrèrent le regard pourpre, il eut du mal à le lâcher.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Chapitre 1 : Une Finale Mouvementée [Sasuke]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Chapitre 1 : Une Finale Mouvementée [Sasuke]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fanfiction: Une sombre menace, pour le monde de Shippucraft ? Chapitre 1
» La grande finale : Liverpool vs Milan AC
» Chapitre 5: La guerre est une horreur [Event]
» Les Bruins en finale
» Buts de la finale de LDC (Barça 3-1 MU)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1 :: Corbeille V.3/V.4 :: Event :: Konohapocaliptik' 5#-