Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1
Bienvenue à Konoha High School !
Depuis les événements dramatiques de 2011, beaucoup de choses ont changées... Une étrange bactérie du fond des océans vint semer la zizanie et les humains ne sont plus vraiment pareils... La ville de konoha, 25 ans plus tard, sous le signe du chaos et d'un régime totalitaire, venez vivre l'aventure !
Oserez-vous vivre dans un monde où la normalité n'existe plus ?



 

Partagez | 
 

 Kidnapping. [Michael C. & Yuzuji K.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Kidnapping. [Michael C. & Yuzuji K.]   Ven 6 Mai - 19:38

La sonnerie retentit, marquant la fin des cours de la journée pour les élèves de Konoha Gakuen. Presque aussitôt, la foule des lycéens afflua vers le portail dans un grand brouhaha. Passé celui-ci, chacun entreprit de regagner son chez-soi, ou d'aller traîner au karaoké pour certains. D'autres encore restaient près des grilles, attendant on ne sait quoi.
C'était le cas de Junko, qui était assise sur une des barrières qui bordaient le trottoir, et consultait son téléphone portable. Un SMS de son amie Kana l'y attendait, cette dernière faisait savoir à la jeune blonde qu'elle viendrait la chercher dès qu'elle sortirait des cours à son tour. Le lycée de Kana n'étant pas tout proche de Konoha Gakuen, il faudrait une dizaine de minutes avant que celle-ci n'arrive. D'ici là, pas d’autre solution que de l'attendre.
Junko rangea son portable dans son sac, salua de la main un groupe de gens de sa classe qui partaient, puis balança distraitement ses pieds dans le vide pour tromper ces dix minutes d'attente. Le vent jouait avec ses cheveux et elle les replaça à plusieurs reprises. Un coup d’œil à l'écran de son portable lui apprit que seulement deux minutes s'étaient écoulées, alors qu'il lui paraissait avoir patienté déjà une heure ... Pour tuer le temps, Junko releva les yeux sur la route et observa distraitement le passage des voitures, qui se ressemblaient toutes. Un long soupir d’impatience ponctua son état d'esprit du moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kidnapping. [Michael C. & Yuzuji K.]   Ven 6 Mai - 19:48

Nous attendions en voiture noire avec vitres teintées très près du lycée. Lorsque la sonnerie retentit, j'ordonnais au conducteur d'attendre deux petites minutes. Le délais passé, le conducteur s'empressa de mener le véhicule jusqu'à devant les grilles. Immédiatement, j'en sortis, un revolver à la main, accompagné de deux hommes de Yuzu. Ils prirent Junko en joue avec des MP5. Moi, je la visais tout naturellement, comme si c'était normal de la viser ainsi. Je m'approchais d'elle. Pour l'occasion, j'avais mis des lunettes de soleil noires. On ne voyait absolument rien à travers. Une fois arrivé face à elle, je lui mis une gifle.

- Écoutes petite garce. Tu es proche des Uchiwa, et tu es donc une pièce essentielle dans le puzzle que l'on cherche à construire. Les gars, faites la monter.

Les deux hommes la portèrent, et l'envoyèrent sans délais dans la voiture, avant d'y monter. Quelques témoins oculaires étaient là, mais qu'importe. Après tout, on était pas là pour être discrets, mais surtout pour foutre une belle merde à l'université d'ici un petit moment. Je regardais Yuzu qui était à côté de moi, et je me mis à rire.

- Maintenant qu'on a choppé cette petite salope, je suppose qu'on va à votre planque, hein ? J'ai pas trop envie d'amener cette pute chez moi, sachant que j'ai souvent de la visite de diverses connaissances.

Je me tournais vers la blonde, et la giflais. C'était un plaisir inouïe que de gifler une petite garce ennemie de notre bande.

- Bon, on va fixer les règles dès maintenant. Tu ouvres ta gueule uniquement quand on te pose une question, et tu réponds correctement. Qu'on soit claire : on est pas des rigolos. Si tu cherches à faire la maline, t'y laisseras une main, et peut-être même un œil. Ça serait dommage d'abîmer un aussi beau visage, hmm.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kidnapping. [Michael C. & Yuzuji K.]   Ven 6 Mai - 21:54

C'était une belle journée ! Ah sa ouais ! Je tenais une partis de ma vengeance ! Moi et Michael nous allions kidnapper la petite amie de Sasuke Uchiwa , ils m'ont prit quelqu'un de cher ... je ne tuerais pas cette fille car se n'est pas de sa faute mais peut importe elle est quand même lier aux uchiwa , on lui feras peut êtres juste mal .. très mal . Nous étions dans une grand voiture noir a vitres teinté et on était en route pour le lycée ! J'avais préparer un petit couteau que je m'amusais a faire tourner entre mes doigts et je souriait a l'idée de kidnapper cette fille . Quelques minutes plus tard nous étions arriver devant le lycée et la sonnerie de la fin des cours résonnait dans tout le lycée , sa me rappelais l'époque ou j'étais encore au lycée ... Nan je plaisante il y avait pas de sonnerie ou j'étais ou n'y aller quand on voulait et on partais quand on le voulais aussi ! Michael était accompagner de deux hommes , moi j'étais venue seul , de toute façon on allait l'envoyer dans ma planque ... dans les docks personnes ne se douteras de quelque chose ! On vit la jeune fille arriver et en quelques seconde elle se retrouvais dans la voiture , mise de force pas les deux hommes de michael qui était bien armée ... juste pour une jeune fille. Michael me dit qu'il serait mieux d'aller a ma planque et donnait quelques claques a la fille pour ensuite lui dire ce que l'on attendais d'elle. Je m'allumais une cigarette , je me cachais dans l'ombre , on ne pouvait voir que mes jambes et mes bras et bien sur la fumée de ma cigarette , je me mit a rire et dit a la jeune fille.


" Ouais on va t'envoyer dans ma planque ... Et comme te la si bien dit ce cher monsieur , sa ne sert a rien de jouer l’héroïne , on veut juste te poser plusieurs questions .. et si tu répond sans rien faire de stupide , alors tu pourras peut êtres partir .. "

Je sortis une photo de Sasuke et lui montrais.

" On va te poser des questions sur ton petit ami ... héhé .. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kidnapping. [Michael C. & Yuzuji K.]   Ven 6 Mai - 22:28

Je passe à la première personne, ce sera plus simple. owo

Aussitôt avais-je fini de soupirer que le claquement d'une portière de voiture attira mon attention. Je n'étais pas d'une nature très curieuse, aussi ne levais-je pas les yeux vers la source du bruit, mais lorsque j'entendis des pas, de plus en plus proches, je relevais la tête. Trop tard.
Avec un hoquet de surprise, je vis deux hommes armés me mettre en joue, et un autre me viser de son arme. J'étais tétanisée et tremblais, mais je n'osais pas esquisser un seul mouvement de peur de me faire tirer dessus. L'homme qui me visait avec son flingue s'approcha de moi et me fixa au travers de ses lunettes noires, puis soudain me gifla. Je baissais les yeux et me mordis les lèvres pour ne pas pleurer.

- Écoutes petite garce. Tu es proche des Uchiwa, et tu es donc une pièce essentielle dans le puzzle que l'on cherche à construire. Les gars, faites la monter.

Sur son ordre, les deux hommes qui l'accompagnait m'empoignèrent fermement et me balancèrent sans ménagements dans la voiture. Je n'opposai aucune résistance. D'abord parce que je n'avais aucune chance de m'enfuir, et ensuite parce que les paroles de l'homme résonnaient dans ma tête. Le puzzle qu'ils cherchaient à construire ? Les Uchiwa ? Je n'y comprenais rien.
Je fus installée de force entre deux hommes, et celui qui m'avait giflée prit place sur la banquette d'en face, près d'un autre inconnu qui semblait être son acolyte. Il s'adressa à lui en me désignant par des insultes. Je tremblais comme une feuille. Après avoir terminé sa phrase, l'homme m'assena une nouvelle gifle, une expression de sauvage satisfaction sur le visage, et m'annonça crûment ce qu'on attendait de moi. Terrorisée, je me contentais d'acquiescer en tremblant, de grosses larmes roulant sur mes joues. Mon autre ravisseur, une cigarette à la main, sortit de l'ombre et partit dans un grand éclat de rire avant de confirmer les dires de son compagnon :

- Ouais on va t'envoyer dans ma planque ... Et comme te la si bien dit ce cher monsieur , sa ne sert a rien de jouer l’héroïne , on veut juste te poser plusieurs questions ... et si tu répond sans rien faire de stupide , alors tu pourras peut êtres partir ...

Je m'appliquais à rester immobile. J'étais morte de peur. Il laissait entrevoir la possibilité de me laisser partir, mais qu'est-ce qui me disait qu'ils ne m'élimineraient pas une fois qu'ils auraient obtenu ce qu'ils désiraient ?
L'homme sortit une photo qu'il me montra tout en ricanant :

- On va te poser des questions sur ton petit ami ... héhé ...

Je posai mes yeux embués de larmes sur la photo, et sursautai en y reconnaissant Sasuke. Une foule de questions me submergea alors. Ces hommes lui en voulaient visiblement, mais pourquoi ?
Je n'osais pas ouvrir la bouche, terrifiée par leurs menaces, et m'appliquais également à ne pas bouger, laissant mes larmes tomber sur la jupe de mon uniforme scolaire avec un bruit plat.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kidnapping. [Michael C. & Yuzuji K.]   Ven 6 Mai - 22:44

Je comptais en faire baver à cette jeune fille. Et, elle allait bien souffrir. Mentalement, et physiquement. Fréquenter les mauvaises personnes peuvent parfois causer de graves ennuis, et elle allait rapidement s'en rendre compte. En la voyant chialer, je lui mis une grande gifle, aussi forte que possible. Elle m'agaçait de pleurer comme une petite pétasse.

- Arrêtes un peu de chialer, connasse ! Si tu veux pas te manger des coups de pieds dans la gueule, t'as intérêt à faire aucun bruit et à répondre à nos questions. Si tu essaies de nous rouler en mentant, je peux te dire que je le sentirais et là, tu prendras cher, et tu ne seras pas assurée de revoir la lumière du jour.

Ah non, mais qu'est-ce qu'elles sont casses couilles à chialer sans arrêt, toutes ces nanas ! On les gifle tout doucement, et elles se mettent à pleurer de tout leur corps ! Mais bordel, on voulait juste des réponses nous, pour pouvoir venir à bout des enfants Uchiwa.. Enfin, par cet objectif, j'allais pouvoir prendre ma vengeance sur Kaichi Takagashi, et c'était à peu près tout ce qui comptait à mes yeux. Je la saisis violemment au cou, et lui donnais un ordre clair.

- Je vais te donner un bout de papier et un crayon. Et, sur ce bout de papier, tu vas nous donner les horaires très claires de Sasuke. Ses horaires de tous les jours de la semaine : cours, clubs, loisirs, sorties entre amis.. Je veux absolument tout savoir sur lui, et tu vas nous y aider sans faire d'histoire !

Je finis par lâcher son cou, et lui donnais un crayon et une feuille pour qu'elle puisse se mettre au travail. Mais, elle semblait troubler, et quelques explications s'imposaient donc.

- Bien, premièrement, tu vas avoir l'honneur de connaitre mon prénom, et celui de mon ami ici présent. Moi, c'est Michael. Lui, et bien, c'est Yuzuji. Vois-tu, il y a quatre ans de cela, un des membres de la famille des Uchiwa, un adulte, a lâchement assassiné la petite sœur de Yuzuji. Et, tu vois, dans nos principes moraux, il n'y a pas de tolérance sur l'assassinat d'enfant. Alors, Yuzuji a décidé de se venger. Tu dois te demander ce que j'y gagne ? Et bien moi, j'y gagne une vengeance personnelle dans une petite opération que l'on va effectuer prochainement. Mais, tu en sauras plus le jour J, haha. On tient à attraper Sachiko Uchiwa et son frère, Sasuke, pour les faire payer pour leur crime familiale. S'ils s'en sortent vivant, ça sera déjà quelque chose de magnifique pour eux, crois-moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kidnapping. [Michael C. & Yuzuji K.]   Ven 6 Mai - 23:07

Pour le moment tout ce passait plutôt bien ! Mise a part les pleure de la jeune fille , et les claques de Michael il lui demandait de marquer un bout de papier touts les horaires de Sasuke , on n'auras grâce a ça la possibilité de l'attaquer a la sortie des cours , même si je ne voulais pas ça ! Je voulais attaquer l'université aussi pour montrer et annoncer que la famille Kimoro est bien présent a Konoha et que les choses vont changer ! Michael lui racontais un peu l'histoire , pourquoi moi je voulais la peau de Sasuke et pourquoi lui voulait m'aider pour l'attaque sur l’université ... Je voyais l'incompréhension dans le regard de la jeune fille et c'est tout a fait normale ! Se faire capturer par des Yakuzas et des mafieux américain a la sortie de son lycée , se n'est pas touts les jours que ça arrive ! Je sortis de l'ombre et laisser apparaitre mon visage , une cicatrice a cotée de la bouche du cotée gauche , une boucle d'oreille a l'oreille droite et deux piercings a l'oreille gauche .. ma teinture blonde et enfin ma chaise accrocher a mon oreille qui s'accrochait de l'autre cotée a ma lèvre inférieure ! Je m'allumais une cigarette et recrachait la fumer dans la figure de la jeune fille . Je prit mon couteau et la menaçait.


" Voila , Michael ta tout bien expliquer ... Je suis Yuzuji Kimoro , de la grande famille Yakuzas Kimoro .. ton cher petit ami va prendre pour les autres gens de ça famille .. et toi aussi dailleur , car tu est quelqu'un cher a son coeur j'imagine , donc tu est impliquer la dedans .. Raaah tu te dit maintenant si j'avais su , je ne serais pas aller avec ce salopard ! Hein ? Pas vrais ? "


Je mit mon couteau sous sa gorge et bougeais mon visage prêt du sien.

" Un si jolie visage , se serais dommage de le détruire nan ? "

Je tapait contre le mur derrière au niveau du chauffeur et dit.

" On n'arrive quand ?! "

" Bientôt monsieur Kimoro , nous somme pratiquement aux docks ! "

Je me tournais vers la jeune fille et lui dit.

" On va voir si tu nous ment juste avant d'arriver , ton nom et ton prénom ? "

On n'avais us des infos sur elle et on connaissait son nom et son prénom .. donc on le savait si elle allais nous mentir ou pas .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kidnapping. [Michael C. & Yuzuji K.]   Ven 6 Mai - 23:42

En me voyant sangloter, l'homme assis en fasse de moi m'assena une nouvelle gifle qui me fit détourner la tête. Il y avait mis tant de force que ma peau brûlait. Il m'apostropha ensuite vertement, agacé par mes pleurs, et me menaça de nouveau. Malgré mes efforts, je ne parvins pas à arrêter mes larmes. Je craignais qu'en énervant davantage mes ravisseurs, ils passent à plus douloureux que des gifles, aussi m'appliquais-je à garder le visage baissé, sans rien regarder d'autre que mes genoux.
Soudain, on me saisit violemment le cou, pour m'obliger à lever les yeux, ce que je fit. Son visage près du mien, l'homme m'ordonna d'un ton acerbe de lui écrire les horaires précis de Sasuke, sans rien omettre. Il finit par lâcher ma gorge et me donna un morceau de papier et un crayon. J’attrapai ce dernier en tremblant, et me penchai sur la feuille, mais il m'était impossible d'écrire quoi que ce soit tant mes pensées étaient embrouillées par la terreur. Celui qui m'avait donné de quoi écrire décida de me donner davantage d'explications, et je l'écoutai attentivement, gardant toutefois le nez sur ma feuille vierge. Quand il eut terminé son récit, mes tremblement redoublèrent. Les mots assassinat, vengeance et crime m'assourdissaient. Entendre une nouvelle fois le nom de Sasuke, et celui de sa sœur m'avait fait violemment sursauter. Ainsi, ils allaient payer pour une faute qu'ils n'avaient pas commise ! Toujours la tête baissée, j'ouvris la bouche pour le dire, mais les cliquetis des revolvers au rythme des soubresauts de la voiture m'en dissuada. Je raffermis ma prise sur le stylo et notais à contrecœur ce que je connaissais des horaires de mon cher et tendre, en écrivant aussi lentement que possible en priant pour être interrompue par notre arrivée, histoire qu'ils aient le moins de renseignements possibles.
Le dénommé Yuzuji sortit de l'ombre, et je levais timidement les yeux sur lui. Tout dans son apparence, coloration, cicatrices, piercings, m'effrayait. Il alluma une autre cigarette et souffla la fumée sur mon visage. Je ne pus m'empêcher de toussoter. Il me menaça soudain de son couteau, et je me crispai avec un hoquet de terreur, le flot de mes larmes redoublant d'intensité.

- Voilà , Michael ta tout bien expliquer ... Je suis Yuzuji Kimoro , de la grande famille Yakuzas Kimoro .. ton cher petit ami va prendre pour les autres gens de ça famille .. et toi aussi dailleur , car tu est quelqu'un cher a son coeur j'imagine , donc tu est impliquer la dedans .. Raaah tu te dit maintenant si j'avais su , je ne serais pas aller avec ce salopard ! Hein ? Pas vrais ?

Je ne lui donnai aucune réponse, bien trop terrorisée pour ouvrir la bouche, mais n'en pensait pas moins en mon for intérieur. Je serrai les dents : que savait-il de l'amour, d'abord ? Avait-il seulement une petite amie ? Qu'est-ce qu'il croyait, que je sélectionnais mes partenaires selon le degré de sécurité à leur fréquentation ?!
Après s'être informé du temps qu'il restait avant que nous arrivions, Yuzuji m'ordonna d'une voix agressive de décliner mon identité. Je le fis sans hésiter, tant qu'ils me demandaient des informations sur moi, ça irait. Sur les jumeaux, je tenterais de résister dans la mesure du possible.
Je bafouillai, entre deux sanglots :

- J-Junko Kimura.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kidnapping. [Michael C. & Yuzuji K.]   Sam 7 Mai - 16:35

- J-Junko Kimura

Bien, ça c'est bien. Au moins, elle avait commencé par dire la vérité dès la première question orale que nous lui avions posé. C'était rassurant, surtout pour elle. Elle allait peut-être s'en sortir vivante, ou au moins en un seul morceau. Mais, après, il allait falloir qu'elle continue ainsi. Yuzuji allait sans doutes garder son calme, car la garder en vie et avoir un maximum d'informations lui était utile. Mais, pour moi, c'était totalement inutile. Après tout, la seule chose que je voulais, c'était ma vengeance vis-à-vis de Kaichi Takagashi, et rien d'autre. Le reste m'importait peu. Si cette garce crevait, et que la seule information que l'on lui tirait était son nom, je n'en avais que faire. Mais, si je voulais avoir une chance de me venger, je devais suivre le plan de Yuzuji à la lettre, et c'est ce que j'allais faire. Du moins, pour le moment en tous cas.

- Tu as de la chance, on arrive. Tu vas pouvoir être au calme pour répondre à toutes nos questions. Et tu y répondras.

Je lui arrachais la feuille blanche des mains, le crayon avec, et brûlais la feuille avant de casser le crayon.

- Les horaires nous sont inutiles. Je voulais juste avoir une raison pour te gifler, et donc passer le temps.

Les portes s'ouvrirent, et mes deux hommes firent sortirent la blondinette de la voiture, la tenant fermement par les bras.

- Bien, écoutes bien. Admires ces docks, car il se pourrait que ce soit la dernière chose de ta vie que tu vois, hein. Mais, regardes ce beau soleil, là-haut. N'est-il pas magnifique ? Moi, ça me plairait de mourir ici. Mais bon, moi je suis absolument sûr que c'est pour plus tard. Toi, ça ne tient qu'à toi, de dire la vérité et de survivre.

Cette idiote était en panique absolue. Enfin, d'un côté, une longue voiture noire aux vitres teintées qui s'arrête devant votre lycée et vous emmène de force à des docks après vous avoir giflé à de nombreuses reprises, avec une grande force et vous annonçant que vous sortez avec une ordure faisant partit d'une famille d'assassins et qui vous annonce aussi vouloir sa mort, ça n'arrive pas tous les jours, et ça doit tout de même faire pas mal flipper. Mais, si elle avait déjà peur maintenant, elle avait intérêt à bien respirer, car ce n'était que le début d'un longue série d'interrogatoires, employant la force sans retenue.

- Ah, et, nous n'hésiterons pas à employer la force pour avoir ce que nous voulons. Les gifles, ce n'est rien par rapport à ce qui t'attend. Tu sais, dans la vie, perdre un doigt, une main, un œil, et bien d'autres choses, ça arrive vite quand on est entre nos mains expertes.

Je me mis à rire d'une façon diabolique, avant d'ajouter :

- Emmenez là dans ce bâtiment, au rez de chaussée. Ligotez la à une chaine, les jambes écartées. On a le droit à une belle vue dans un interrogatoire, non?

Je ris à nouveau, suivant mes deux hommes qui emmenaient Junko au bâtiment B-6.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kidnapping. [Michael C. & Yuzuji K.]   Sam 7 Mai - 23:17

Bien parfait , déja elle ne nous mentais pas pour son nom et son prénom , son état pour sortir de cette merde ne depend que d'elle bien qu'avec une femme je soit plus " doux " par rapport a Michael , qui lui , lui distribuer des claques ! Nous étions arriver sur les docks , et devant ma planque je ne dit aucuns mots jusqu’à ce que je soit en dehors de la voiture , je laisser la parole a Michael et il commençait a me prendre la tête il est sur mon territoire la ! C'est moi , et moi seul qui donne les ordres et c'est moi qui dit ou l'attacher ! Quand il us finis de donner ces ordres pour que la fille soit envoyer a l'intérieure , je claquais mes mains et fit un mouvement de " stop " a touts les hommes présent et avec mon autre doigt pointait Michael.

" Ecoute moi bien Michael , on n'as un marchée .. une alliance c'est vrais , mais ici c'est mon territoire et c'est moi qui donne les ordres compris ?! C'est moi qui leur dit ou l'envoyer , et pour finir cette fille va me servir a moi , pas a toi ... "

Je me rapprocher encore de lui un peu et mettais mon visage prêt du sien en le fixant , j'étais un petit peux plus petit que lui , mais peut importe je le défier du regard et lui crachait la fumée de ma cigarette dans la figure.

" Et je ne supporte pas que l'on soit comme ça avec les jeunes femmes , même si c'est une otage , chez nous au japon nous avons quelque chose de très important ... même chez les yakuzas et c'est l'honneur ! Alors a partir de maintenant c'est moi qui gère "


Je tournais le regard vers la jeune fille et fit un geste a mes hommes de la prendre.

" Envoyer la dans le hall tout simplement ... j'ai déjà touts prévus "

Les hommes commençaient a aller avec la fille vers l'entrée du bâtiment et je regardais une dernière fois Michael avant de suivre mes hommes . Quelques minutes plus tard nous étions a l'intérieure du bâtiment , dans le hall ou normalement il y a un écran , deux canapés en cuire et tout le bordel ! Mais la juste une chaise avec une lumière au dessus .. La jeune fille appeler Junko fut attacher a la chaise , nous pouvions commencer ! Je m'approchait d'elle et lui posait une question toute simple.

" Est-ce que tu as peur ? "

Je ricanais.

( Tout petit Rp Sorry ! Manque d'inspi je ferais mieux au prochain )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kidnapping. [Michael C. & Yuzuji K.]   Dim 8 Mai - 0:00

Spoiler:
 
Quelques instants après que j’eus donné mon nom, Michael m'annonça notre arrivée, soulignant au passage que j'avais grand intérêt à coopérer. Sur ces mots, il m'arracha la feuille et le crayon des mains, puis brûla le bout de papier et brisa le stylo tout en ricanant :

- Les horaires nous sont inutiles. Je voulais juste avoir une raison pour te gifler, et donc passer le temps.

Je sentis la colère s'ajouter à la peur. Bien que terrorisée, je serrai les dents de rage. Ainsi durant tout le trajet, il ne m'avait giflée que pour tuer le temps ? Quel espèce d'enfoiré ...
Les portières de la voiture s'ouvrirent et j'en fus extraite sans ménagement, encadrée par deux hommes. Michael me nargua à nouveau, nuançant par le fait qu'il serait possible que je vive ici mes dernières heures si je ne les satisfaisais pas. Je ne pus m'empêcher de trembler. Une pensée résonna dans mon esprit, bien stupide et bien égoïste : je ne veux pas mourir. Ce qui ne voulait pas dire que j'allais me contraindre à leurs ordres, loin de là ... Mais j'avais pris la décision de tout faire pour ne pas être contrariante. Quelque chose me disait qu'ils avaient la gâchette facile.
Il me fit à nouveau savoir que je risquais mon intégrité physique si je m'aventurais à leur résister, et mes tremblement redoublèrent. Mourir me paraissait quelque chose de bien plus doux que de me faire crever un œil ! J'espérais de tout cœur qu'il ne s'agissait là que de menaces infondées destinées à me faire peur ... Dans tout les cas, ils avaient réussi, j'étais morte de terreur.
Sur un ricanement diabolique, Michael ordonna à ses hommes de main de m'emmener dans un autre bâtiment pour m'y ligoter de façon humiliante. De nouvelles larmes roulèrent sur mes joues, et tandis que j'en étais à maudire celui qui avait conçues aussi courtes les jupes de l'uniforme lycéen, Yuzuji reprit sèchement son associé, soulignant clairement que sur son territoire, c'était à lui de donner les ordres. Puis il ajouta :

- Et je ne supporte pas que l'on soit comme ça avec les jeunes femmes, même si c'est une otage, chez nous au Japon nous avons quelque chose de très important ... même chez les yakuzas et c'est l'honneur ! Alors à partir de maintenant c'est moi qui gère.

Un soupir de soulagement me souleva la poitrine. Yuzuji paraissait moins cruel que son collègue, ce dernier pouvait d'ailleurs être certain de susciter toute ma haine à son égard, en plus de la peur qu'il m'inspirait. Je n'étais pas rancunière et ne cherchais jamais vengeance, mais ses coups et sa proposition de m'attacher dans une position humiliante, je ne l'oublierais pas.
Malgré mon soulagement, mes larmes coulaient de plus belle. Yuzuji ordonna soudain à ses hommes de m'envoyer dans le hall, ajoutant qu'il y avait tout prévu. Je frissonnai à l'idée de la nature du tout prévu, mais me laissais faire. Je fus bientôt emmenée jusqu'à une pièce vide, et ligotée sur une simple chaise abondamment éclairée. Yuzuji s'approcha de moi, une lueur de folie dans les yeux, et me posa une simple question :

- Est-ce que tu as peur ?

Si son associé m'aurait posé la question, la terreur m'aurait empêchée de répondre. Mais au vu des récents évènements, ce Yuzuji ne paraissait pas avoir aussi mauvais fond que Michael, aussi me forçais-je à ouvrir la bouche pour lui répondre, sans parvenir à arrêter mes larmes.

- Dans cette situation, qui ne serait pas terrifié ?

Le ton employé n'était ni accusateur, ni ironique, simplement faible et tristement fatigué. Toute cette peur, tous ces doutes concernant la fin de mon existence plus ou moins proche allaient finir par avoir raison de mes nerfs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kidnapping. [Michael C. & Yuzuji K.]   Dim 8 Mai - 2:08

Je fus rapidement remit en place par Yuzuji, et d'un côté, il avait pas tord. J'avais un peu trop pris mes aises depuis le début. Mais, moi, je voulais vraiment qu'on en finisse avec tout ça, et que je puisse enfin en finir une bonne fois pour toute avec Kaichi. Ce fumier avait tout de même tabassé ma meilleure amie lorsque j'étais au lycée, sous mes yeux, et je n'avais rien fait. J'étais resté là, terrorisé, à le regarder la frapper, lui mettant des coups au visage, au ventre, la mettant au sol et l'humiliant. Moi, j'avais gardé une certaine rancœur envers lui. Ma haine s'était intensifiée au fil du temps, car j'avais gardé un sentiment de honte tout ce temps, et je me doute que Naya n'avait pas trop aimé le fait que moi, son meilleur ami, n'avait pas su la défendre au seul moment où elle en avait réellement eut besoin. Depuis, on s'était perdus de vue, et elle avait déménagé sur les côtes chinoises, chez sa tente.

- Désolé, Yuzu'. J'suis si pressé d'en finir & de pouvoir prendre ma revanche sur Kaichi que je n'ai même pas pris la peine de rester à ma place. Fais ce qu'il te plait, c'est à toi de faire ça. Après tout, c'est toi qui veut te venger des Uchiwa.

Je souris bêtement, avant de suivre tout ce petit monde vers l'intérieur, accompagné de mes deux hommes. Une chance, aujourd'hui, j'avais mis mon beau costard, avec un brassard avec l'insigne de la mafia Copperfield, que j'avais pris soin de choisir. Ce signe japonais signifiait " La Haine ", et ça correspondait plutôt bien à notre image, hé. Une fois à l'intérieur, je me mis assis dans un canapé, regardant Yuzuji demandant à Junko si elle était effrayée. Et visiblement, elle l'était. Je souris, avant de m'allumer un cigare, et de le fumer tranquillement, entouré par mes hommes.

- Alors Shinsoo, ton costard de plait, hein?

- Bah, ça change des vieux fringues. Mais, maintenant, on a formé une belle petite mafia ! On a la classe, hé!

Je lui souris, et jetais à un regard désolé à Junko. Je me levais, et m'approchais d'elle, lui chuchotant :

- Désolé de m'être comporté de la sorte. Frapper une fille, habituellement, c'est pas mon genre. J'espère que tu m'excuseras, après tout, tu es pas impliqué dans le lâche assassinat des Uchiwa.

Je retournais m'assoir sur le canapé au milieu de mes deux hommes, avant de faire un signe de tête à Yuzuji pour m'excuser de l'avoir interrompu.

- Faut bien présenter ses excuses à une dame, quand on est un gentilhomme qui s'est mal comporté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kidnapping. [Michael C. & Yuzuji K.]   Dim 8 Mai - 12:56

( J'ai changer la tronche de yuzu entre temps , voila a quoi il ressemble maintenant > http://assets0.smart.fm/assets/users/cz_2/b8cp6896.jpg )

" Dans cette situation, qui ne serait pas terrifié ? "

Je la regardais et souriait , au moins avec moi elle parler franchement , quel imbécile ce michael ! C'est pas en lui donnant des claques qu'elle va parler , il faut y aller par les sentiments et pas par la violence , pas pour le moment en tout cas ! Je tournais autour d'elle en ne disant rien , une clope au bec je crachais ma fumer vers elle ... Je prit la télécommande de l'écran cacher dans le noir devant elle et l'allumais , une photo de Sachiko et Sasuke Uchiwa apparut . Pour le moment pas besoin de lui faire encore plus peur ou quoi que se soit , de toute façon je la laisserais partir , elle ne ma rien fait ce n'est pas elle la coupable du meurtre de ma petite sœur . Je sortis de mes pensées quand Michael vint s'excuser de son comportement de tout a l'heure . Je lui sourit et lui mit une tape sur l'épaule.

" Bon ma cher , on va pouvoir commencer , je te promet que Michael ne te donneras plus aucunes baffes et moi je ne te ferais aucuns mal ... écoute .. "

Je me mit devant elle , m'accroupis et la fixais.

" Tu n'est pas la coupable , et je suis daccord qu'avoir des informations de cette façon peut êtres brutale , mais sincèrement ? Tu nous aurais vraiment donner des infos si on t'avais tout simplement aborder dans la rue ? Non je ne pense pas .. "

Je relevais son visage avec ma main , voir si elle n'avait aucunes blessure , elle avait quelques gouttes de sang , je pris donc un chiffon avec de l'eau et lui passait dessus.

" Je te promet que si tu nous répond tranquillement et que tu ne nous ment pas , je te laisse partir .. Tu sais , j'ai deux enfants un petit garçon et une petite fille , tu pourrais très bien êtres ma fille .. alors tu ne recevras plus aucuns coups , promis .. bon maintenant , regarde l'écran , tu les reconnais hein ? Sachiko et Sasuke Uchiwa "

Je me relevais et me mit en face de l'écran et croisait les bras.

" Ou vivent Sachiko et Sasuke ? Et quelle sont les lieux qu'ils fréquentent le plus ? "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kidnapping. [Michael C. & Yuzuji K.]   Dim 15 Mai - 15:57

Spoiler:
 

Peu de temps après que j'aie répondu affirmativement à Yuzuji, j'entendis quelqu'un s'approcher de moi. Je frémis, de peur que ce soit ce Michael qui revienne me gifler pour son bon plaisir. C'était bien lui, mais pas pour ces raisons :

- Désolé de m'être comporté de la sorte. Frapper une fille, habituellement, c'est pas mon genre. J'espère que tu m'excuseras, après tout, tu es pas impliqué dans le lâche assassinat des Uchiwa.

Je ne lui répondis point. Tout d'abord parce que je me méfiais. Qu'est-ce qui me disait que ce n'était pas une ruse pour me mettre en confiance ? Il me semblait être capable de beaucoup. Et je savais que si j'ouvrais la bouche, ce serait pour faire remarquer sèchement "Parce que Sasuke et sa sœur le sont plus que moi ?!", mais cela ne me semblait pas la meilleure chose à faire. Je demeurais donc silencieuse. Michael retourna s'asseoir sur une petite phrase d'excuse à Yuzuji. Ce dernier me sourit, ce qui ne fit qu'éveiller mes soupçons, comme pour Michael, et me tapota l'épaule avant de m'annoncer que l'on allait pouvoir commencer. Bien qu'il me promit que lui et son compagnon ne me toucheraient plus, j'en doutais quant aux réponses que je prévoyais de leur donner. Yuzuji s'accroupit devant moi et planta ses yeux dans les miens tout en me parlant, m'adressant ce qui semblait être une justification concernant mon enlèvement. Seul le début de sa phrase me faisait tiquer, comme celle de Michael un peu plus tôt : je n'étais pas coupable. Je serrai les dents : Sasuke et Sachiko ne l’étaient pas non plus, pourtant. Ce meurtre, aussi horrible soit-il, ne leur incombait pas. Indifférent à mon manque de réaction, Yuzuji s'approcha et releva mon visage de la main, et en y voyant quelques gouttes de sang, les essuya à l'aide d'un morceau de tissu humide.

- Je te promet que si tu nous répond tranquillement et que tu ne nous ment pas, je te laisse partir ... Tu sais, j'ai deux enfants un petit garçon et une petite fille, tu pourrais très bien êtres ma fille ... alors tu ne recevras plus aucuns coups, promis ... bon maintenant, regarde l'écran, tu les reconnais hein ? Sachiko et Sasuke Uchiwa.

Sa remarque m'étonna. Ainsi il avait deux enfants ... Drôle d'attitude pour un père, songeais-je amèrement. Après un coup d’œil furtif à l'écran, je hochai positivement la tête, pas contrariante. Yuzuji se releva et se plaça près de l'écran en croisant les bras :

- Où vivent Sachiko et Sasuke ? Et quels sont les lieux qu'ils fréquentent le plus ?

Aïe, là ça allait se corser. Il était bien évidemment hors de question que je leur dise où résidaient Sasuke et sa sœur ... Pour qu'ils aillent se faire tabasser pour un meurtre dont ils n'étaient pas responsables ? Impossible. Et qu'est-ce qui me disait qu'ils allaient conserver leur revirement d'attitude si je ne coopérais pas ? Je n'avais qu'à tester pour le savoir ... Je n'avais pas le choix, de toute manière.

- Excusez-moi, commençais-je prudemment. Mais ... Pourquoi chercher la vengeance là où elle ne l'est pas ?

Prévoyant le "comment ça ?" que provoquerait ma déclaration, j'enchaînais d'une petite voix :

- Enfin, je veux dire ... Pourquoi centrer votre vengeance sur Sasuke et Sachiko alors qu'ils ne sont pas responsables de ce ... meurtre ? fis-je en prononçant faiblement le dernier mot tant l’idée d'un assassinat me faisait frissonner.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kidnapping. [Michael C. & Yuzuji K.]   Dim 15 Mai - 19:24

Pourquoi exercer leur vengeance sur Sasuke et Sachiko ? Parce qu'ils ont de bonnes raisons. Michael caressa son arme, ayant une envie de descendre Junko. Sasuke et Sachiko sont impliqués dans le meurtre. Ils sont complices, car ils n'ont jamais cherchés à dire qu'ils étaient innocents, qu'ils ne revendiquaient pas ce meurtre. Michael se leva en ricanant, levant un sourcil :

_Pourquoi? Ahah! Tu te fous de notre gueule? Ils y sont impliqués autant que leur famille ! C'est un " secret " de famille, et pourtant ils n'ont jamais cherchés à faire punir l'auteur légitime du crime ! Ils le défendent ! Ils sont complices dans cet abjecte assassinat..

C'est vrai, après tout. Ils le défendent, et restent autant soudés avec chaque membre de leur famille. Alors, ils ont complices aux yeux de la loi, mais aussi aux yeux des mafiosi. Michael se mit à rire après ses paroles. Il sortit une fiole, et but de l'alcool qui se trouvait dedans. Quel alcool ? Et bien, du whisky pur ! Il but bien trois ou quatre gorgées, et souffla un coup. Il regarda tous les gens présents; tous étaient là pour défendre Yuzuji, pour défendre sa cause, pour venger sa petite sœur. La fidélité parmi les Yakuza est vraiment une chose primordiale, et ils respectent cela. Il retourna s'assoir auprès de ses hommes, et jeta un coup d’œil à son portable. Quelques messages. Le premier était de sa mère pour lui annoncer la disparition de sa sœur, le deuxième à nouveau de sa mère pour lui dire qu'elle avait retrouvée Kate, et le troisième de sa sœur lui annonçant qu'elle était en route pour le Japon. Mike sourit, et soupira. Depuis le début de ce kidnapping, il n'avait fait qu'être violent et insultant envers Junko. Il avait été ignoble, chose qui ne lui ressemblait pas. En effet, ce jeune homme, sous ses airs de gros durs dégénéré, est quelqu'un de merveilleux, sympathique et très attachant. Mais, le soucis, c'est que lorsqu'il défend sa place, ses droits ou souhaite une vengeance, il n'hésite pas à utiliser les grands moyens et, lorsqu'il le fait, il le fait jusqu'au bout sans aucun scrupule. Ce dernier s'était excusé auprès de la jeune victime, mais elle n'avait décidément pas l'air convaincue par ses excuses. *Qu'elle aille au diable*, pensa Michael. Après tout, il n'avait aucun compte à lui rendre. Lui, ce qu'il souhaitait, c'était de se venger de Kaichi, et d'en venir à bout une bonne fois pour toutes. Quand, pourquoi et comment, ça, c'était son affaire et celle de personne d'autre. Il s'alluma une cigarette, et fuma quelques lattes, les savourant grandement. Il espérait sincèrement que Yuzuji allait assurer pour la suite. Junko devait absolument parler, car elle possédait des informations vitales pour les mafiosi, des informations en or qui leur permettrait d'en savoir plus sur les jumeaux Uchiwa. Par exemple, si ces derniers échappaient aux mafieux lors de l'attaque de l'université, ils pourraient les rattraper à leur appartement, et en finir une bonne fois pour toutes. Les tuer, les tabasser ou les torturer, ça, Michael s'en fichait, tant qu'il obtenait l'occasion d'en finir avec son pire rival : Kaichi Takagashi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kidnapping. [Michael C. & Yuzuji K.]   Lun 16 Mai - 15:44



( Désoler pas fameux , je ferais mieux au prochain ! Promis ! )

" Excusez-moi, . Mais ... Pourquoi chercher la vengeance là où elle ne l'est pas ? Enfin, je veux dire ... Pourquoi centrer votre vengeance sur Sasuke et Sachiko alors qu'ils ne sont pas responsables de ce ... meurtre ? "

J'étais dos a Junko quand elle dit ça , Je fermais les poings et serrais les dents ! Je ne supportais pas que l'ont disent ça ! Il me semble que les Uchiwa n'ont rien fait pour s'excuser ou faire pardonner leur gestes ! Non il n'ont rien fait , il garde sa pour eux ! Et je suis sur qu'ils n'ont aucuns remord de ce qu'ils on fait ! J'avais envie de donner une énorme claque a Junko , mais je devais me retenir , je ne l'ais pas fait avant , ce n'est pas maintenant que je vais le faire ! Je me retournais vers Junko en fronçant les sourcils , j'allais prendre la parole mais Michael dit.

" Pourquoi? Ahah! Tu te fous de notre gueule? Ils y sont impliqués autant que leur famille ! C'est un " secret " de famille, et pourtant ils n'ont jamais cherchés à faire punir l'auteur légitime du crime ! Ils le défendent ! Ils sont complices dans cet abjecte assassinat.. "


Il avait complétement raison ! Il n'ont jamais chercher a punir le responsable ! Eiko n'avait rien fait , elle vivait sa vie d'adolescente comme les autres ! Elle ne leur avait rien fait ! Si quelqu'un de la famille avait du mourir ce jour la c'est bien moi ! Mais pas elle ! Je m'approchait de Junko et prit un air menaçant .

" Ne dit plus jamais ce genre de choses ! Ma petite sœur Eiko n'avait fait de mal a personnes et surtout pas a ces salopards d'Uchiwa ! Elle vivait tranquillement , elle ne posait aucuns soucis ! Comme la très bien dit Michael , ils n'ont pas chercher a punir l'auteur de cette assassinat ! Lui , ce Uchiwa qui a tuer ma petite sœur , n'as pas était hésiter a la tuer alors qu'elle n'étais coupable de rien ! Et je devrais êtres plus gentil envers Sasuke et Sachiko Uchiwa ? Laisse moi rire ! "

Je tournais le dos a Junko et me mit en face de l'écran , le regard dans le vide et la tête baisser.

" Se jour la , le seul qui méritais la mort , c'était moi ... et pas elle ! "

Je me tournais de nouveau vers Junko , brusquement et attrapait ces cheveux , j'étais énerver maintenant et je voulais des réponses , sinon je ne pourrais pas faire autrement que la blesser ou pire ... la tuer !

" Maintenant ! Répond a nos questions salle gosse ! Sinon tu risque de le regretter ! J'ai étais gentil mais les mots que tu a employer était de trop ! "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Kidnapping. [Michael C. & Yuzuji K.]   Mer 18 Mai - 15:20

Spoiler:
 

- Pourquoi? Ahah! Tu te fous de notre gueule? Ils y sont impliqués autant que leur famille ! C'est un " secret " de famille, et pourtant ils n'ont jamais cherché à faire punir l'auteur légitime du crime ! Ils le défendent ! Ils sont complices dans cet abjecte assassinat ...

Je me mordis les lèvres face à cette remarque cinglante. Je dus bien l'admettre : ils avaient raison. Je me renfrognai intérieurement : non, bien qu'ils aient vu juste, c'est tout d'abord du véritable coupable qu'il faut se venger. J'allais ouvrir la bouche pour faire cette remarque, puis y renonçai brusquement. Vu la réponse acerbe qu'avait déclenché mon intervention, mieux valait ne pas continuer à s'aventurer sur le terrain de la discussion. J'entendis soudain la voix de Yuzuji derrière moi, vibrante de colère :

- Ne dis plus jamais ce genre de choses ! Ma petite sœur Eiko n'avait fait de mal à personne et surtout pas à ces salopards d'Uchiwa ! Elle vivait tranquillement, elle ne posait aucun soucis ! Comme l'a très bien dit Michael, ils n'ont pas cherché à punir l'auteur de cet assassinat ! Lui, ce Uchiwa qui a tué ma petite sœur, n'a pas hésité à la tuer alors qu'elle n'était coupable de rien ! Et je devrais être plus gentil envers Sasuke et Sachiko Uchiwa ? Laisse-moi rire !

Je me mordis de nouveau la lèvre inférieure, embêtée de l'avoir contrarié. Tout ce que je voulais, c'était sortir d'ici d’une façon ou d'une autre, en étant sûre que rien n'arrivera à Sasuke et sa sœur ... J'avais choisi pour cela le dialogue, mais le seul résultat que j'étais parvenue à obtenir avait été d'énerver davantage mes ravisseurs. Quelle idiote ... Comme pour appuyer ces pensées, Yuzuji fit brusquement volte-face et attrapa mes cheveux, les tirant violemment. Je laissai échapper un petit cri, de surprise comme de douleur.

- Maintenant ! Répond à nos questions sale gosse ! Sinon tu risques de le regretter ! J'ai été gentil mais les mots que tu a employé étaient de trop !

A chaque mot, il tirait davantage sur ma chevelure, m’arrachant une grimace qui s'agrandissait à chaque seconde. Bien consciente que ma tentative de dialogue avait échoué et que j'avais malgré moi ravivé les mauvaises intentions des deux yakuzas, de nouvelles larmes perlèrent aux bord de mes paupières tandis que je criai d'une voix étranglée :

- NON ! Je ne vous répondrais pas ! Je comprends que vous cherchiez à venger la mort de votre sœur, alors comprenez que je veux qu'il n'arrive rien à ceux que j'aime ! Cherchez plutôt le véritable assassin !!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kidnapping. [Michael C. & Yuzuji K.]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Kidnapping. [Michael C. & Yuzuji K.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le kidnapping comme nouvelle forme de déstabilisation
» Le Cap-Haitien gronde aussi sa colère contre le kidnapping
» Un expert en securite publique opine sur le kidnapping
» Michael Jackson est mort...
» Michael Lucius revoqué / Saintil est dechargé du dossier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1 :: Corbeille V.3/V.4-