Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1
Bienvenue à Konoha High School !
Depuis les événements dramatiques de 2011, beaucoup de choses ont changées... Une étrange bactérie du fond des océans vint semer la zizanie et les humains ne sont plus vraiment pareils... La ville de konoha, 25 ans plus tard, sous le signe du chaos et d'un régime totalitaire, venez vivre l'aventure !
Oserez-vous vivre dans un monde où la normalité n'existe plus ?



 

Partagez | 
 

 Une rencontre inatendue, et pas forcément agréable.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une rencontre inatendue, et pas forcément agréable.   Lun 11 Avr - 0:45


    Cours de mathématique pour la classe 2B. C'était mon premier cours dans ce lycée. Alors que j'espérais pouvoir aller m'assoir tranquillement, le prof semblait ne pas être de cet avis. Il m'invita à venir au tableau pour me présenter à la classe avant de commencer son cours. Foutue tradition envers les nouveaux étudiants. Je n'avais guère le choix et obéit. Je saisit la craie qu'il me tendait, et écrivit mon nom au tableau. Je me tournais ensuite vers eux après m'être débarrassé de la poussière de craie. J'allais me présenter, mais comptait faire simple.

    Bonjour, donc je m'appelle Hayashi Matsuo. J'ai 19 ans. J'espère que l'on passera une bonne année ensemble.
    Alors que je commençai à m'éloigner du tableau pour aller m'assoir, le prof me retint, et demanda à la classe s'il y'avait des questions. Et... Ce fut le silence complet. J'étais sure qu'ils en avaient plein, mais le regard que j'avais lancé à la classe m'avait assuré le silence. Un regard à mi chemin entre celui d'un chien enragé, et celui de quelqu'un qui n'as pas envie de perdre son temps.
    Visiblement, le prof n'avait pas compris, et décida de poser lui même une question. Il aurait mieux fait de la garder pour lui.

    Dites moi jeune hommes, est-ce que vous avez un lien avec un certains Junichi Hayashi? Car c'est un homme que je respecte et...
    Sans même lui laisser le temps de finir sa phrase, je me tournai vers lui, et plongeai mes yeux dans les siens. Je le vis déglutir difficilement.
    Tss. C'est mon père. Mais si vous pouviez éviter de me parler de lui ce serait aussi bien...
    Je le sentais sur le point de me poser une autre question, mais je l'interrompis en lui demandant si je pouvais allez m'assoir. D'un geste contrit, il agita le bras en direction du fond de la classe et me dit que je pouvais y aller. Alors que je traversai la salle les chuchotis habituels reprirent, En passant, je regardais les différents élèves, pour la plupart, l'archétype même du bon petit lycéen. D'autres avaient l'air un peu plus délurés, mais ils étaient en minorité.
    Je me savais être l'origine de toute les discussions, mais pour le moment, ce n'était pas mon problème. J'avais l'habitude. J'étais enfin à coté de la première table libre. Idéalement placée à coté de la fenêtre, et du rideau. Je n'aurais ni trop chaud ni trop froid, et surtout, je ne m'ennuierais pas si le cours était barbant. Je laissai tomber mon sac sur la table, poussai la chaise du pied, et m'installai tranquillement, commençant à sortir mes affaires.
    Je finis par me rendre compte que les chuchotis s'était calmés, et que tous me regardaient. Le lycéen juste devant moi, la tête du parfait otaku boutonneux à lunettes, se tourna vers moi et me dit:

    Tu sais... Tu... tu devrais pas te mettre ici...
    Ah vraiment? Et pourquoi ça?
    Bah... c'est... c'est SA place. Le... Le dernier qui s'y est mis à finit à l'hôpital...
    Bah, pour moi une table c'est une table. S'il est pas content, tant pis pour lui, il avait qu'à être à l'heure.
    Sensei, je pense que ce serait une bonne idée de commencer le cours?

    J'étais curieux et pressé de voir la terreur qui les faisait tous trembler. Il devait véritablement être un monstre. Mais en attendant, je me concentrai sur le cours. Enfin... c'était plus facile à dire. Le prof était aussi barbant que ce que son physique laissait penser. Un cours soporifique, venant d'un petit vieux au cheveux rare et gras, engoncé dans un costard dont il était impossible de dire la couleur d'origine tellement il semblait usé. Un instant je crus que je m'étais trompé de lycée, il était dure de croire qu'un prof pareil était ici dans ce lycée d'exception.
    Alors que j'étais sur le point de m'endormir tellement son ton était monocordes, j'eus soudain la sensation de comprendre son cours. Je jetais un coup d'œil aux autres élèves, et tous avait l'air à moitié endormi. C'était à croire que ce prof ne pouvait être compris que dans cet état.
    Le cours fut passionnant, à base de racines carrées de x=y+v. Et de nombreuses autres formules tout aussi abstraite. Pourtant, j'avais compris. (bon sang, j'ai toujours voulu pouvoir dire ça en sortant de cours de math xD)
    Quand la cloche sonna la fin de la première période, tout les élèves secouèrent la tête en même temps, et le bruit reprit. Pour ma part, je me levai et ouvrit la fenêtre pour prendre l'air.
    Rapidement, la deuxième heure, de math encore, commença. Alors que je sombrai dans le même état méditatif que précédemment, la porte s'ouvrit à la volée. Le prof lança mécaniquement la réplique classique, mais quand il tourna la tête il eut comme une coupure au milieu de sa phrase.

    Vous êtes … en retard...
    J'allais visiblement pouvoir rencontrer cette fameuse terreur. Un coup d'œil m'apprit que la plupart des autres élèves semblait inquiet. A ma gauche se trouvait deux tables libre. Je savais déjà comment j'allais le faire taire. Soit en lui clouant le bec. Soit en lui cassant le bec à coup de poing. Honnêtement, pour mon premier jour, je souhaitai que la première possibilité suffise. Je ne savais pas à quel point j'allais être déçu et surpris.


Dernière édition par Matsuo Hayashi le Lun 11 Avr - 17:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une rencontre inatendue, et pas forcément agréable.   Lun 11 Avr - 14:14

J’étais en retard. Mais je pense que ça n’étonnait personne ; Ni les profs, ni les élèves. A vrai dire je n’étais pas une fille… comment dire ? Très scolaire. En règles général je séchais les cours qui ne m’intéressaient pas. Ce qui revenait à dire que j’étais absente durant presque tout les cours. Mais cela ne semblait apparemment ne gêner personne, donc je faisais un peu comme je voulais. Ce jour-là j’avais décidé d’aller en cours en vélo, car il faisait trop beau pour prendre le bus. J’adorais vraiment faire du vélo, mais avec la jupe de l’uniforme, ce n’était pas vraiment hyper pratique, surtout que moi je la portais plus courte que la longueur réglementaire. Une fois arrivée dans le périmètre scolaire, j’avais posé mon deux-roues dans le parking à vélo et je m’étais autorisé une petite pause cloppe. La cloppe consumée, je me décidai de me bouger jusqu’à ma classe en trainant un peu le pas. Arrivée devant la porte, j’avais pris une grande respiration. Je n’avais aucunes envies de me taper des heures de cours… Puis après ce court moment d’hésitation, je fis coulisser la porte de la classe.

Vous êtes … en retard...


I’m sorry…

Je fis un petit sourire au professeur avant de me diriger vers ma place qui était apparemment déjà occupée par un gars. Un nouveau ? Placée juste en face de lui, j’approchai doucement ma main vers sa trousse et en ressortis une paire de ciseaux avec laquelle je commençai à m’amuser à jongler nerveusement. Je sentais comme une atmosphère tendue. Quoi ? J’avais encore fais quoi ?! En tout cas le nouveau était mignon… Je l’avais examiné du regard en une fraction de seconde et le verdict avait été plutôt positif.

Salut le nouveau. ♥

Je reposai la paire de ciseaux dans la trousse du nouveau, sous l’œil apparemment rassuré du reste de la classe. Non mais sérieux… fallait pas abusez ! Je n’allais quand même pas le planter à cause d’une place. Je devais vraiment avoir une réputation de serial killer, ça m’apprendra à passer à tabacs la copine de mon ex… quoi que cette salope l’avait bien mérité. Je lui lançais un petit sourire avant de m’installer à la table juste à côté de lui, apparemment toujours observée par le reste de la classe. Je poussai un long soupire tout en croisant les bras sur ma table. Un cours de math. Génial ! Après dix minutes à essayer de m’intéresser aux cours, je tournai doucement la tête pour toiser le nouveau, essayant de deviner son nom la joue appuyée contre la paume de ma main (c’était pour éviter que ma tête tombe, tellement que le cours était d’un ennuie extrême). Bah quoi ? On s’occupe comme on peut… Je savais que ce n’est pas courtois de fixer les gens, mais j’avais l’étrange sensation de l’avoir déjà vu quelque part.

|| Petit post... désolée u_u'' ||
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une rencontre inatendue, et pas forcément agréable.   Lun 11 Avr - 20:24


    Intrigué, je me demandais ce qui allait entrer dans la salle de classe. Un colosse musclé qui explose une table d'une pichenette? Un petit teigneux qui adore jouer avec un couteau? Un mafieux qui hésite pas à tirer au lance-roquette sur un lycée?
    Et bah non. Ce fut une blonde. Plutôt mignonne, je devais l'avouer, mais... Un peu trop à la mode. Bien maquillée, les chaussettes bien trop large comme en porte les ¾ des autres filles, de long cheveux blond bouclé tombant sur ses épaules. J'eus du mal à me retenir de rire. Je savais à quel point les filles pouvait être horrible, mais tout de même j'avais du mal à le croire.
    Elle vint se planter devant moi, tout sourire, et fouilla dans ma trousse. Elle en sortit une paire de ciseau et s'amusa avec. C'était le silence complet dans la salle.


    Bon sensei, si vous repreniez le cours? Il était passionnant.
    La fameuse blonde me décocha un grand sourire en me saluant. Visiblement, j'étais à son goût. Je lui répondis d'un simple:
    Yo. La « Terreur ».
    Au fond de moi, j'avais l'impression de la connaître, mas je n'arrivai pas à mettre un nom sur son visage. Quand elle reposa la paire de ciseau, tout le monde fut rassuré. Cette année promettait d'être amusante. Elle s'installa tranquillement à coté de moi et le cours put reprendre. Mais je n'arrivais pas à me concentrer.
    Pas que la salle était bruyante, non. Mais cherche inconsciemment ou on à vu une personne, il y'a rien de tel pour briser la concentration. Surtout quand cette personne à la bonne idée de s'assoir à côté de vous, et de vous fixer. Inconsciemment, je sortit mon collier de mon t-shirt, et me mit à le faire tourner entre mes doigts.
    Soudain, certains évènements me revinrent en mémoire.


    ….............
    Il y'a deux ans, à Tokyo, après les cours, je devais passer sur le territoire d'une bande de Gals pour rentrer chez moi. Ce jour là, elles m'étaient tombée dessus, et m'avait encerclée. Comme dans mon uniforme je ne payais pas de mine, elles n'étaient que 6, dont la chef.
    Elles devait avoir en têtes de me dépouiller, et de me passer à tabac. Dommage pour elles, mais je n'était pas d'humeur ce jour là. Sans m'étendre sur les détails, quatre d'entre elles avait finit avec plusieurs fractures, couvertes de sang. L'une s'était enfuie, et la chef... je l'avais déshabillée, et l'avais aussi contrainte à se masturber devant ses larbins après lui avoir déchiré ses vêtements.
    J'avoue qu'à l'époque j'avais était plutôt violent. Mais bon, elles l'avaient voulu. Et puis, j'avais de très mauvais souvenir en ce qui concerne ce genre de filles.
    Bref. En sortant de la ruelle, j'avais vu une jeune fille, probablement 15 ans, qui semblait avoir apprécié le spectacle. En passant à coté d'elle, je fis un signe de la main en direction de la ruelle, et je me souviens lui avoir dit:


    Appelles une ambulance, y'en a plusieurs avec des os en vrac.

    Je ne savais pas ce qui c'était passé par la suite, car j'avais remis le casque sur mes oreilles, et avait décampé sans lui laisser le temps de parler.
    …............

    Celle qui faisait trembler de peur me faisait décidément penser à cette jeune collégienne. Que le hasard pouvait être étonnant parfois. Au moment même où cette conclusion me vint à l'esprit, mes doigts se figèrent dans leur mouvement un instant, laissant par inadvertance voir mon pendentif à ma voisine de table. Une belle croix en argent, toute simple et pourtant magnifique. Puis aussitôt, je recommençai à la faire tourner sous le regard fixe de ma voisine.
    Étrangement, j'étais mal à l'aise. Pourquoi, j'en savais rien. Peut être le fait que depuis bientôt une heure elle ne cessait de me fixer. Je laissai pendre le collier, et sortit mon portable de ma poche.
    Quand on s'ennuie en cours, rien de tel qu'un petit Tétris. Le portable dans une main, le stylo dans l'autre, je ne pouvais m'empêcher de tapoter ce dernier en rythme sur la table. A force de jouer, je connaissais la musique par cœur. Surtout depuis que des gars avaient sorti sur le web un détournement. C'était quelque chose comme... I am the man who arranges the blocks... enfin quelque chose dans le genre.
    Sentant que ma voisine commençait à se pencher pour voir ce que je faisais, je mit le jeu en pause, et me tournai vers elle.


    Tu sais... Si tu as quelque chose à dire ou un truc que tu veux savoir, fais toi plaisir. Ce sera plus simple et rapide pour toi et moi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une rencontre inatendue, et pas forcément agréable.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre inatendue, et pas forcément agréable.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fin du rp: On finira forcément sous le gui {OK}
» Des lunettes classes vont forcément avec un fruit classe ...
» Les Ev's / Les IV's ou DV's
» Quand on cherche , on trouve . Mais pas forcément ce qu'on cherchait . [ avec Nuage d'Espoir ]
» Amoureux ne veut pas forcément dire sages ..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1 :: Corbeille V.3/V.4-