Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1
Bienvenue à Konoha High School !
Depuis les événements dramatiques de 2011, beaucoup de choses ont changées... Une étrange bactérie du fond des océans vint semer la zizanie et les humains ne sont plus vraiment pareils... La ville de konoha, 25 ans plus tard, sous le signe du chaos et d'un régime totalitaire, venez vivre l'aventure !
Oserez-vous vivre dans un monde où la normalité n'existe plus ?



 

Partagez | 
 

 Une rencontre chanceuse [PV: Yoru]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Une rencontre chanceuse [PV: Yoru]   Mar 8 Mar - 17:06

Zakkuma venait d'emménager dans le centre de Konoha, après un long passage en Italie. Son appartement, situé devant de grandes échoppes, était à quelques pas du Lycée. Le jeune homme avait appris que suite à son départ, l’établissement fit quelque changement administratif. Il ne connaissait que de nom le nouveau directeur de Kanako et avait du mal à mettre un visage sur ce personnage, sa curiosité en éveil, il avait comme projet d’aller voir sa face un jour. Habitué à se lever en fin d’après midi, le jeune Karasu fut surpris de se réveiller alors que le soleil avait à peine pointé le bout de son nez. Intrigué par le bruit qui venait de le sortir du sommeil, il accouru à sa fenêtre et constata qu'à Konoha, dans le quartier commercial, la journée commençait très tôt. En effet, l'échoppe voisine était grande ouverte, des objets en tout genre étalait tout du long pour attirer les passants, qui étaient déjà nombreux à se promener dans les rues. Résigné à une nuit courte, Zakkuma se prépara de ce pas pour ne pas perdre davantage de temps, la journée appartient à ceux qui se lèvent tôt, dit-on en sachant que pour lui se « préparer rapidement» signifie « minimum une heure »…Hop il enfila une chemise blanche col ouvert laissant une vue sur son torse imberbe avec une chaîne autour du cou, un pantalon noir très légèrement baissé,sans oublier ses accessoires fétiches ! Montre argenté au poignet gauche, gourmette de la même matière au poignet opposé et enfin…grosse paire de lunettes de soleil sur le nez. Le jeune adulte, plutôt vantard sur les bords ne pu s’empêcher de se contempler dans la glace.

"Tamarro Style !"

dit-il en soulevant ses Rayban et en faisant un clin d’œil avant de prendre sa sacoche et disparaître de l’appartement.
Peu familiarisé avec cette agitation, il ne résista pas à accoster les marchands pour connaître leur vie, les habitudes du quartier…Zakku avait été très étranger aux récents évènements, causée par son absence prolongée, ses parents avaient du préférer ne pas le troubler. Peu sûr de son allure, le jeune homme ayant pris les manières occidentales, tentait de reprendre exemple sur les démarches des Japonais qui passaient. Comme à son habitude, son visage était très souriant, son envie de connaître les alentours l'enchantait. Se rendant compte qu'il n'avait pas eu l'occasion de prendre son petit déjeuner, il fit une halte dans une boulangerie, le choix était rude. Le vendeur réussit à le convaincre de prendre des mochigashi.
Une fois son léger repas terminé il regarda la montre accrochée à son poignet " 9h pile… Hin ! J’ai encore le temps pour visiter encore un peu les environs…et d’acheter des choses ! "

Notre jeune homme fan de shopping mais pas vraiment dépensier. Il parcouru les magasins d’un air excité jusqu'à un magasin de fournitures, où il acheta une lampe de chevet, une lampe de bureau et des rideaux. Les bras déjà bien chargés, il se dirigea vers un centre commercial à la recherche d'un endroit où il pourrait acheter un portable avec un abonnement pas trop cher. Au bout d'une heure de recherche non fructueuse, il se décida enfin à demander des directions à un passant.

- Hum... Yo toi ! Ou Magasins ?


En plus de son fort accent Italien il lui manquait les mots pour finir sa phrase laissant son interlocuteur interloqué. Après quelques tentatives, il réussit à se faire comprendre et le japonais lui indiqua avec grand enthousiasme la direction du magasin électronique.

*Arffff….j’ai un peu oublié la langue on dirait*

Il arriva au magasin et trouva son bonheur, mais il resta choqué par les prix exorbitant

*Pour ce prix, il à intérêt à pouvoir me faire voler dans le ciel ce portable…*

Il pris le plus beau modèle et fonça à la caisse pour le payer, en se repentant *L’amour na pas de prix, l’amour na pas de prix…sniff* ».Une fois le produit en sa possession, il le glissa dans sa sacoche et alla dans un café pas loin de là avec ses achats et commanda un bon irish coffee, en se rendant compte que son Japonais lui revenait peu à peu.
Il n'allait pas pouvoir toujours s'en sortir comme ça. Les seules choses dont il se souvenait étaient quelques règles de grammaire basique et des phrases prédéfinies pour les touristes comme "Je ne parle pas très bien japonais." ou "Où puis-je trouver la gare s'il vous plait ?". N'étant pas là pour faire du tourisme, il allait falloir le retrouver rapidement. N'ayant pas obtenu autant de postes qu'il avait espéré, Zakkuma sentait bien qu'il allait avoir beaucoup trop de temps libre, qu'il fallait occuper, entre deux boite de nuit que ce soit en tant que DJ ou Barman.

Perdu dans ses pensées, il se réveilla surprit par un papier qui vint de coller de l'autre côté de la vitre qui se trouvait à côté de lui. Derrière, une jeune fille trop occupée à faire je ne sais quoi ne le remarqua pas tout de suite. Comme un enfant, il jeta un coup d'œil timide derrière le papier pour mieux voir la jeune fille aux cheveux brun. Cette couleur si basique de celle des nombreux adolescents japonais aux cheveux teints, l'attira particulièrement et il observa la jeune filles quelques instants.


*Quelle classe !*

Fut sa première pensée à la vue de la jeune femme aux yeux foncé, mais gêné à l'idée qu'elle remarque son regard appuyé, il se cacha derrière la publicité en essayant de lire à l'envers ce qu'il y avait marqué dessus. Ayant oublié la demoiselle et essayant sérieusement de déchiffrer l'annonce de derrière, il mit quelques minutes à la comprendre et à réaliser que la jeune femme avait déjà disparue.

Il sortit alors en trombe en laissant ses achats et son café sur la table et chercha la jeune fille des yeux dans la foule. Elle ne fut pas très difficile à retrouver étant donné que notre beau garçon était assez grand, ou en tout cas plus grand que la plupart des japonais, et que la jeune femme avait des cheveux très particuliers. Il essaya de la rejoindre, se faufilant maladroitement à travers la foule mais après quelques chutes, il se mit à crier en effrayant involontairement les personnes autour de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Sora Nohana
@ Kaiki niveau 2 -
Membre des Sleeping Forest

@ Kaiki niveau 2  - Membre des Sleeping Forest
avatar


Féminin Cancer Coq
Messages : 146
Age : 24
Humeur : Joueur ♥~

Fiche d'identité
Pouvoir:
RP en cours:

MessageSujet: Re: Une rencontre chanceuse [PV: Yoru]   Mer 9 Mar - 21:48

La nouvelle année scolaire allait commencer. C’était le temps pour Yoru de faire le pleins de nouveaux matériels, mais, bien sûre, elle en profitera pour faire les magasins. Elle avait mit tout les vêtements que les magasins lui avait offert, dans un caisse, qu’elle rangeait sous son lit, au campus. Bon, il y avait quelques petites choses, comme du maquillages, ou de la lingerie, ou des sac, qu’elle gardait pour les utilisés, par la suite. Mais, Yoru, voulait s’habiller de façon beaucoup moins extravertie qu’avant, mais pas aussi trop banale.

La jeune étudiante commença la journée, sous la douce mélodie d’ Eisblume, un groupe allemand, à l’allure un peu gothique, mais avec un bon style rock/pop.
Elle se leva, et se dirigea vers la salle de bain, tout en chantonnant de sa douce voix, la mélodie de la chanson. Après s’être douché, et sécher les cheveux, elle les brossa et les attacha. Elle se dirigea en serviette jusqu’à son armoire puis choisie ses vêtements : un simple tee-shirt à manche longue, qui laissé a nu ses épaules, ainsi qu’un jeans bleu claire, des bottes blanches avec un talon de 7 centimètre environs.
Yoru se prépara son petit déjeuner : un bol de riz blanc, avec du poulet à la sauce teriyaki. On pourrait penser que cela mettait beaucoup de temps, mais au contraire, c’était très rapide, et en plus c’était bon !

Après un bon petit déjeuner, elle se brossa les dents, fit la vaisselle, prit son sac et son manteau et sortie enfin. Yoru se balada tranquillement dans le campus, puis dans la ville. C’était même étrange ; de se balader « normalement ». Personne, ne la poursuivait, pas de fans, pas de paparazzi, rien. Elle était seule, et cela la rendait de bonne humeur.
La jeune fille allait dans la grande rue commerçante, car c’était là où il y avait tout ce qu’elle voulait. Elle allait dans un premiers magasin, un second, un troisième… Une bonne dizaine. Elle y resta assez longtemps dans chaque pour bien choisir. Même si, prévoyante comme elle est, avait fais une petite liste, qu’elle regardé sur son portable. Deux heures après elle s’était acheter, des feuilles, des stylo, et des compartiment pour rangea ses cours, des vêtements, des chaussures, une housse de couette, et plusieurs affaires de toilettes.

Puis elle marcha un peu et elle regarda autours d’elle. Mhm… Que devait-elle acheter maintenant ? Elle jeta un coup d’œil à sa liste. Yoru devait allé dans un supermarché, pour acheter certain ingrédients. Ah… Elle adorait la cuisine, d’ailleurs elle avait fait tout pour être cuisinière, mais après son derniers parcours artistique, elle voulait devenir actrice. C’était simple, plus simple que les autres métiers d’art. Puis jouer la comédie, n’était pas difficile pour elle. Yoru lié les émotions, les attitudes qu’elle devait avoir à des passages de sa vie qui correspondait.

Elle partit donc en direction d’un magasin, où les fruits et légumes, y était peu chère mais très bon. Mais juste avant, elle tourna la tête d’un côté, où elle sentait quelqu’un la regardé. Effectivement, un garçon, la fixé. Elle se retourna, et pensa qu’il pouvait l’avoir reconnu. Elle se dépêcha donc de se dirigea vers ses fruits et légumes.
Elle marcha même pas, deux minutes, qu’une voix au loin, ou plutôt un cri d’un homme retentit. Plus inquiète que curieuse, elle se retourna. Et là. Là, elle vit un garçon, le garçon qui était dans le café , (qui devait être fou) crié de toutes ses forces. Visiblement, il n’était pas d’ici, vu son physique, plus occidentale.
Yoru commença a stressé. Et si.. Il savait pour elle ? … Elle se dirigea lentement vers lui, au milieu de la foule qui le regardait et lui dit, avec un sourire gêné

« .. Vous avez besoin d’aide ? … Do you want my help ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une rencontre chanceuse [PV: Yoru]   Jeu 10 Mar - 15:46

Après avoir attiré l'attention de tous les passants en criant, Zakkuma vit enfin la jeune femme se retourner, étonnée qu'on s'adresse à elle. Elle sembla questionner la situation mais arrêta sa course un instant permettant au jeune japonais de la rejoindre. Elle sourit au jeune homme qui s'était donné en spectacle pour la rattraper et s'adressa à lui, poliment, dans sa langue natale et en anglais


Quel son doux et mélodieux vint faire vibrer les tympans du jeune homme. En plus de sa langue natale qu'il aimait plus que tout et de l'accent anglais beaucoup moins agressif que l'américain qu'il avait dû endurer ces dernières années, la jeune fille possédait une voix posée et si agréable à écouter. Un peu essoufflé et embarrassé de la situation, il essaya de détendre l'atmosphère et souffla quelques mots en essayant de reprendre son souffle, en souriant à la belle étrangère.

- Je crois que Dieu vous a envoyé pour me sauver !


Il se redressa et vit que le flot des passants avait reprit son cours. De même, la jeune femme sembla quelque peu troubler de ce retrouver au beau milieu de la foule. Le jeune homme regarda pendant un instant autour de lui et sembla remarquer quelque chose d'anormal. Il vit le regard de la foule rivé sur eux. Interloqué par la situation, il s'approcha de la jeune fille pour mieux observer son visage.Quelques instants ses yeux furent ébloui comme si il venait de voir un miracle se dérouler sous ses yeux,ce visage lui était familier...

"Omagad ! tu...tu...a fait tomber ton mouchoir attention."

La facilité avec laquelle la jeune femme usait de la langue du pays l'impressionna. C’est vrai que voir une femme japonaise parler aussi bien leur langue lui aurait paru banal si il n'était pas en admiration devant les lèvres de la japonaise qui semblaient danser avec un partenaire invisible.

Le jeune homme se rendit compte de l'étrangeté de ses actes et secoua la tête pour s'arracher à sa contemplation, espérant que personne n'ait remarqué son comportement et essaya de porter son regard sur autre chose. Cependant, le regard de Zakku dériva inévitablement vers la belle poitrine de la jeune femme. Il se vit obliger de secouer vigoureusement la tête pour cette fois-ci poser un regard vague sur la foule qui passait.

- Hum... Je m'appelle Zakkuma Karasu et je viens de revenir au Japon depuis peu. Je cherchais à suivre des cours de japonais pour m'améliorer mais je n'ai ni téléphone, ni ordinateur portable alors je ne voulais pas vous perdre de peur de ne pas pouvoir vous recontacter...

*Mais je raconte quoi la ? J’ai un portable !* pensa le jeune homme

Il se sentit un peu gêné par son accent légèrement occidental, chose qui n'arrivait jamais, mais il s'obligea à penser que son sentiment croissant de malaise venait de là. Il n'allait bien sûr pas avouer qu'un corps aux formes généreuses comme celui de la belle fille lui avait manqué ou encore qu'il se sentait bizarre depuis son départ d’Italie. Un avantage d'avoir des parents amoureux après toute une vie comme ceux de Zakku, il s'obligeait à garder un semblant de romantisme dans ses relations n'ayant jamais dépassées un mois. Il venait de débarquer dans son pays natal sans bien connaitre la langue, et il avait miraculeusement réussi à trouver quelqu'un qui pourrait l'aider, il n'était pas temps de penser à batifoler.
Une fois de plus il secoua la tête pour essayer de penser à autre chose, sans se rendre compte que la jeune femme pourrait commencer à se poser des questions. Tout en regardant ailleurs, il s'adressa à la jeune femme d'un ton secrètement implorant.

- Voudriez-vous bien devenir mon professeur de japonais ? Je... Je n'ai pas beaucoup de budget pour l'instant mais j'ai un moyen de trouver l’argent. Vous connaissez peut-être ? Enfin tout ça pour dire que j'ai vraiment besoin de vous... VOTRE AIDE et que je pourrais payer régulièrement quand je commencerais à toucher mon salaire...

N'osant pas regarder la jeune femme en face de peur qu'elle ne remarque ses regards impolis, il s'autorisa tout de même un petit coup d'œil en coin pour observer la réponse de son interlocutrice.
Revenir en haut Aller en bas
Sora Nohana
@ Kaiki niveau 2 -
Membre des Sleeping Forest

@ Kaiki niveau 2  - Membre des Sleeping Forest
avatar


Féminin Cancer Coq
Messages : 146
Age : 24
Humeur : Joueur ♥~

Fiche d'identité
Pouvoir:
RP en cours:

MessageSujet: Re: Une rencontre chanceuse [PV: Yoru]   Ven 11 Mar - 0:25

Etrange. Ce garçon l’était. Son comportement et ses phrases était des plus farfelus. Mais pas étrange d’un sens négatif, non, au contraire. Yoru le trouvait assez amusant. Il avait l’air gêné, mais heureux d’un côté, puis il parlé très vite, avec un accent assez marqué. Haaan… Elle reconnais cette accent occidentale. Elle se souvient, quand elle vivait en Allemagne, une fois, elle était partit en vacances avec sa famille voir les splendides ruines de Pompei. Mais oui ! C’était un Italien ! Enfin, sûrement, c’était aussi peut-être un français… Ou un espagnol… Mais pour elle, c’était plus italien.
Yoru l’écouta sans dire un mot. Il disait vraiment des choses étranges. Comme, quand il lui dit qu’elle avait fait tombé son mouchoir, pourtant, elle n’avait pas bougé. C’était peut-être un autre mot qu’il voulais utilisé ? Mais elle ne voyait pas trop lequel. « Mouchoir » était un mot bien précis, qui ne ressemblait à aucun autre. Baah.. Après tout, ce n’était pas si important.
Et pendant qu’elle était ailleurs, le garçon continua à lui parler. Yoru redescendit sur terre et l’écouta attentivement. Elle ne voulais rien dire, juste attendre qu’il est terminé pour pouvoir répondre. Personnellement, elle n’aimait pas être coupé pendant qu’elle parlé, alors elle continua a le sourire tendrement.
Zakkuma Karasu. Karasu ? Cela évoqué un corbeau, ou une corneille, assez glauque comme nom, sachant que ces volatiles était souvent représentations de la mort. Puis Zakkuma… Cela ressemblait un peu à « Akuma », démon, diable.
D’un coup, elle se méfia un peu du garçon en face d’elle, c’est vrai ça… Quel nom étrange ! Mais bon, il s’appelait ainsi, et c’était tout. Pourquoi cherché plus loin ? Ce n’était pas très mature tout cela. En parlant de maturité, il semblait beaucoup plus vieux qu’elle. Enfin, beaucoup… Disons environs 7/8 ans, d’après elle.

Les gens autours d’eux, voyant que la situation se calmer, continuer leurs routes . Elle soupira intérieurement de soulagement. Il ne fallait pas qu’on attire l’attention sur elle, du moins, pas encore, c’était trop tôt.

Visiblement, le garçon, voulais prendre des cours de japonais avec elle. Cela semblait plus à être une technique de drague à la noix, mais, elle mis de côté cette idée si malsaine, et si méchante.
Une fois, qu’il eu terminé, elle se pencha la tête pour le saluer correctement.


« Enchantée Karasu. Je m’appelle Yoru Tsukiyo. »

La jeune étudiante essaya de parlé un normalement, mais pas vite, pour qu’il comprenne. Même si, honnêtement, elle ne trouvait pas qu’il avait besoin de cour particulier, si faisait passer le message facilement, et a part quelques fautes, et cet accent, c’était bien.
Puis elle regarda le jeune homme de la tête au pied, et s’arrêta un moment sur ses mains. Elle pencha la tête sur le côté, avec un air interrogatif.
Il était sortit en courant du café et avait crié de partout. Mais… N’avait-il que ça ? Enfin, c’était connu, que le garçon, mettait leurs porte-monnaie dans leurs poches.
Elle remit sa tête de façon normal, et continua a sourire.

« Vous ne voulez pas… Discuter ailleurs ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une rencontre chanceuse [PV: Yoru]   Ven 11 Mar - 1:15

La jeune japonaise lui sourit, se présenta poliment et Zakku cru l'entendre dire qu'elle acceptait de lui donner des cours. De nature hyperactive, il avait réussi jusqu'ici à se contenir mais il sentit une boule d'énergie remonter dans sa gorge qui le poussa à crier de joie et à attirer une fois de plus l'attention des passants.

- C'est vrai ?! C'est super ! C'est... C'est génial ! Merci, merci, merci !!!

S'il avait été un chien on l'aurait vu tirer la langue et remuer la queue mais étant un humain, il avait plutôt l'air d'un nouveau papa apprenant que son enfant était un garçon ou d'un enfant qui venait de recevoir le dernier jeu vidéo à la mode. Mais il se rendit vite compte de son attitude et sentit son visage s'enflammer à nouveau. Il détourna le regard avec un sourire gêné et passa sa main dans ses cheveux soyeux.

- Hum... Pardon. Euh... Je... Je veux bien votre adresse... Pour le cours bien sûr ! Hehe... Hum... Oui ça sera plus... Plus pratique, hum.

Quel bel idiot il faisait. Il ne fallait pas effrayer sa sauveuse avant même d'avoir eu son premier cours. Ne sachant plus où se mettre il commença à tourner en rond d'un air distrait, essayant d'évacuer son énergie par les pieds plutôt que sa bouche.
Un chat s'agitait dans les bras d’une passante, peut-être sentait-il son attitude trop canine ? Il toucha terre et prit place sur l'épaule de son interlocutrice et paru satisfait. Pouvant à présent le regarder sans observer une partie assez personnelle du corps de la charmante jeune fille, Zakkuma jeta un coup d'œil au chat qui lui sembla le fixer d'un air interrogateur. Il avait peut-être deviné dans les regards fuyant du garçon que ce dernier peinait à ne pas penser au fait qu'ils allaient faire cours à la seule adresse de la japonaise, tout simplement, chez elle. Le jeune homme terriblement enthousiaste voulu anticiper les conditions qu’il pensait que Yoru allait posé

- Oh ! Merci d'être si compréhensive ! Je vous promets de ne rien tenter de malsain... P-Pour l'argent bien sûr !


Au comble de l'embarras, en s’apercevant que la jeune femme n’avait même pas encore accepté la proposition de lui enseigner un peu de japonais,Zakkuma sentit l'envie de s'enfuir en courant lui fourmiller dans les jambes mais il se retint et continua de tourner en rond, un peu plus frénétiquement. Il n'osa pas reposer le regard sur la jeune femme de peur de la voir ennuyée, apeurée ou même énervée. Il se souvint alors qu'il avait tout laissé dans le café lorsqu'il était sortit en courant derrière elle, mais il ne pouvait pas s’en aller sans avoir eu la certitude de revoir la jeune fille.

« Vous ne voulez pas… Discuter ailleurs ? »

*Han ! Ça tombe bien !* pensa le jeune homme et il en profita alors pour l’inviter à s'asseoir au café pour continuer leur discutions. Peut-être arriverait-il à être plus calme s'il s'asseyait devant son irish coffee.

- Hum... Excusez-moi mais j'ai laissé mes affaires au café. Nous pourrions peut-être continuer notre conversation là bas ? Si vous avez le temps bien sûr...
Revenir en haut Aller en bas
Sora Nohana
@ Kaiki niveau 2 -
Membre des Sleeping Forest

@ Kaiki niveau 2  - Membre des Sleeping Forest
avatar


Féminin Cancer Coq
Messages : 146
Age : 24
Humeur : Joueur ♥~

Fiche d'identité
Pouvoir:
RP en cours:

MessageSujet: Re: Une rencontre chanceuse [PV: Yoru]   Dim 13 Mar - 23:51

Le jeune homme en face d’elle semblait… Heureux. On aurait dit un petit garçon qui venait d’ouvrir ses cadeaux de Noël. Ce qui attira de nouveau l’attention sur eux.
Yoru baissa un peu la tête, pour se cacher derrière sa nouvelle franche. Ce n’était pas vraiment de la timidité, mais plus un certain mal être.
Mais ce qui l’étonna en plus, de ce comportement un peu enfantin, et énergique, c’était… Ses paroles. Elle ne savait pas, si c’est parce qu’il ne parlais aps bien, mais d’après ce qu’elle entendait.. Elle aurait dit « oui » ? … Elle réfléchis un moment, mais ne souvenait pas d’avoir accepté de lui donner des cours, d’ailleurs, elle ne sait pas si elle allait le faire. Mais.. Comme elle n’avait plus de job, ca pourrait l’aider.
Oui, car Yoru fait partie de ses personnes qui aiment travaillé. Enfin, elle, elle aime plus le gros chèque à la fin du mois, et c’est pour cela qu’elle aimait bien bosser. Des petits boulots, elle en faisait depuis ses 12 ans, quand elle passer la tondeuse chez le voisin.

Le garçon, Karasu parlait, parlait… Encore plus qu’elle. Mais cela est plutôt une bonne chose, cela seras plus facile pour lui, d’apprendre le japonais. La Nohana se rappel encore de ses premiers cours de japonais. Parler, pas de problèmes, mais c’était plus tout les hiragana, katakana et kanji. Il y en avait beaucoup trop ! Mais une fois tout cela appris.. C’était une langue plutôt simple.
A la fin, il accepta de changer d’endroit, cela la soulagea un peu. De plus il avait oublié ses affaires dans un café. Et c’était de sa faute ? .. Zut ! Pourquoi à chaque fois elle rencontré quelqu’un elle devait faire ou dire quelques choses en truc ? Faire une grosse boulette ?
Ce n’était pas qu’elle était un boulet, mais, parfois ca lui arrivait de faire n’importe quoi. Yoru est de loin la perfection incarné !

La jeune fille aux cheveux châtains, pencha la tête pour dire oui, et lui offrit un petit sourire.


« Bien. Je vous suis alors. »


Elle avait l’habitude de parler peu. Alors, imaginez là aux interview. Elle devait parler, parler, parler, un peu comme le garçon faisait maintenant.
Mais cela ne la gênée pas. Au contraire, cela lui éviter de le faire. Puis… Elle, elle préféré de loin écouter que parler, alors… Elle était plus contente.
Maintenant, elle attendit que le garçon, se retourne, pour le suivre au café, espérant pour lui, que ses affaires soient toujours là.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Une rencontre chanceuse [PV: Yoru]   Ven 8 Avr - 20:28

Zakku prit une sucette de sa poche, et plia soigneusement le plastique l’entourant pour le mettre dans sa poche. Toujours embarrassé, il la remercia mainte fois en se passant la main dans les cheveux. La jeune femme accepta son invitation et retourna avec lui au café. Le jeune homme rigola pour lui même au mot "calme" n'ayant jamais vraiment connu cet état d'esprit. Heureusement pour lui, le Japon était un pays assez sûr, ses affaires étaient encore toutes sur la table ainsi que son irish coffee un peu refroidi. Il lança un petit regard désolé au serveur qui le regarda reprendre sa place. Alors qu'il prit une petite gorgée de son breuvage, il se rendit compte qu'il avait déjà oublié le nom de la jeune femme à ses coté malgré qu’elle s'était déjà présenté à lui,il ne lui demanda pas,ne voulant pas paraître insistant.

- On ne m'a pas encore donné d'emploi du temps mais je ne commence à travailler que dans quelques semaines donc je serais heureux d'entreprendre la méthode intensive le plus tôt possible.

Le japonais eu un petit sourire embarrassé, une fois de plus, il espérait que la jeune fille avait bien compris qu'il était un peu dans le pétrin. Le petit chat était encore la, il les suivez partout ou quoi ? Bref il s'agita sur les genoux de sa maîtresse qui ne lui donna pas ce qu'il souhaitait. Zakkuma eu un petit rire. Il fut un peu étonné de son attitude, habitué à voir les filles fondre devant n'importe quel boule de poils aux yeux globuleux.

- Quand je connaitrais mes horaires de semaine et que j'aurais commencé à travaillé je vous dirais quels horaires m'arrange. J'imagine que vous aurez aussi quelques contraintes à ce moment.

La jeune fille devait sûrement dans le même cas que lui. Il leur fallait juste quelques semaines pour construire leur quotidien dans ce nouveau pays. Ce devait être plus dur pour elle pensa le jeune homme. Lui était nourri et logé à son emploi alors que la jeune fille devait surement payer son loyer, sa nourriture et chercher du travail d'après lui. Mais le Japon était plein d'homme d'affaire cherchant à se perfectionner dans leurs langues étrangère alors il ne serait pas son seul élève pour longtemps pensa t-il.

Le chat avait commencé à miauler, attirant l'attention du serveur qui leur indiqua que le café allait fermer pour quelques heures. Le jeune homme finit sa boisson rapidement et eu l'impression que la japonaise semblait prête à partir.

- Vous rentrez chez vous ? Si oui je peux vous raccompagner ça me permettra de repérer les lieux... Si ça ne vous dérange pas bien sûr.

Zakku se passa une nouvelle fois la main dans les cheveux d'un air agacé. Comment arrivait-il si facilement à être si lourd ? Cela commençait un peu à l'énerver surtout sachant qu'il venait de rencontrer une charmante jeune fille à l'autre bout du monde qui pourrait l'aider dans son intégration. Elle pouvait être d’une si grande aide et pourtant il avait le don d'avoir l'air d'un dragueur du dimanche ne voulant laisser sa proie partir.

- Sinon quand pourrais-je vous revoir pour notre première leçon ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une rencontre chanceuse [PV: Yoru]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une rencontre chanceuse [PV: Yoru]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Galerie de Yoru
» What Else?
» Avec Yoru [Hentaï] !!
» L'arrivée de Yoru...
» Mission Rang B: Forgeron dans la merde ! [Yoru; Karas; Manzo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1 :: Corbeille V.3/V.4-