Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1
Bienvenue à Konoha High School !
Depuis les événements dramatiques de 2011, beaucoup de choses ont changées... Une étrange bactérie du fond des océans vint semer la zizanie et les humains ne sont plus vraiment pareils... La ville de konoha, 25 ans plus tard, sous le signe du chaos et d'un régime totalitaire, venez vivre l'aventure !
Oserez-vous vivre dans un monde où la normalité n'existe plus ?



 

Partagez | 
 

 Sombres plaisirs [Pv Aby M. - xxx]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Sombres plaisirs [Pv Aby M. - xxx]   Lun 31 Jan - 18:58

Spoiler:
 

Après l'arrivée d'un(e) inconnu(e), compromettant quelque peu nos projets futurs, je fus obligé après le départ de la charmante inconnue dont j'étais devenu très proche pour ainsi dire, de partir me préparer également pour l'emmener je ne savais encore où exactement. Une fois aux vestiaires, je me retrouvais quelques secondes dénudé entièrement, mon corps étant aussi poilu que l'était mon visage qu'on se le dise, enfilant sans tarder un boxer bleu marine, celui que j'avais prévu de rechange, suivit du pantalon que je portais en arrivant. Vint ensuite le tour de mon t-shirt, puis pour finir, glissa mes chaussettes noires aux pieds avant de mettre mes chaussures, retrouvant finalement celle que je m'étais permis d'inviter quelques minutes auparavant. Notre destination? Préférant ne pas risquer de croiser ma jumelle ou qui que ce soit d'autre chez moi, j'eus une idée, qui ne m'enchantait pas plus que ca d'ailleurs.

_________

Comment pourrais-je expliquer le fait que je me sois retrouvé ici? Moi qui m'étais mis en début de journée à la recherche d'un endroit reposant et relaxant, que j'avais d'ailleurs trouvé, soit les bains du rotenburô qui se trouvait à quelques centaines de mètres de ce grand et étrange bâtiment. Un Love Hôtel, lieu où de nombreux couples recherchaient à se faire plaisir, sans pour autant se faire remarquer. Oui, la personne que je suis est célibataire, bien qu'après avoir payé une chambre pour quelques heures, maximum jusqu'à demain dix heures, je me surpris à entrer dans la chambre que je venais donc tout juste de louer, après avoir laissé entrer ma rencontre des bains. L'atmosphère angoissante que je ressentais depuis notre entrée dans les lieux venait de se faire un peu plus présente. Ne me demandez pas de quelle couleur étaient les murs, le lit, ou tout ce qui pouvait se trouver dans cette chambre, mon attention étant occupée par une question : Et maintenant?

« Au fait, tu as quel âge toi? » demandais-je, tout en posant mon sac dans lequel étaient mon short et serviette de bain, en profitant pour retirer ma veste, qui laissait découvrir un t-shirt noir qui me collait à la peau. Je posais cette question dans le but de rendre l'ambiance quelque peu plus conviviale, ne me sentant pas pour autant à l'aise. Où étaient passées mes envies? Elles n'avaient pas quittées mes pensées, ne sachant en fait pas trop comment m'y prendre, les autres fois ayant eu lieu dans des situations quelque peu différentes, par exemple comme la dernière, où j'avais trop forcé sur la boisson. Mais là n'était pas le problème, j'avais invité la jeune femme aux cheveux sombres ici-même, tout en prenant le risque de me voir attribuer des préjugés. Puis merde quoi, que je sache, ici ou chez moi, c'était exactement la même chose, cette histoire allait finir dans un lit.

« Viens là... »

Je faisais signe à la jeune femme dont le corps attirait irrémédiablement le mien de prendre place sur mes jambes, afin de lui voler à nouveau quelques baisers tout aussi chauds que les derniers. Je venais de retirer mes chaussures une fois assis, pour ne pas avoir à le faire dans le feu de l'action, lui accordant un regard désireux, bien que ma voix avait été plus que naturelle. Elle-même m'avait fait comprendre qu'il était trop tard pour faire marche arrière, ce qui ne me dérangeait en aucun cas, alors que je la dévorais de mes yeux noirs. Je ne me voilais plus la face, commençant à reprendre confiance en moi. Il le fallait, je ne voulais pas lui faire passer un mauvais moment après ce qui s'était passé dans l'eau chaude il y a encore quelques minutes.


Dernière édition par Sasuke Uchiwa le Dim 6 Fév - 20:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sombres plaisirs [Pv Aby M. - xxx]   Mer 2 Fév - 1:38

Il m'avait rejoint. Je pensais qu'il allait fuir, mais non. Il a du cran. Ou alors il est fou. Peut-être un peu des deux qui sait ? Je me suis laissée entrainer par lui, jusqu'au love hotel. Il n'y a donc plus de doute et d'ailleurs, je crois que tout dans notre comportement précédent pouvait mettre en déroute la moindre petite question sur ce qu'il y avait entre nous en ce moment. Du sexe. Il n'y a pas d'autre mot. De l'amitié charnelle...se serait stupide de le penser. Car même charnelle, l'amitié, je ne connais pas. Et puis de toute manière, je ne le connais que trop peu. Alors. Enfin bon. Je me laisse entrainer dans la chambre, la porte close, je le regarde. Mon sac atterrit sur le sol, mes chaussures posées soigneusement dans un coin. Sa question...tsst. Pourquoi y répondre. Je me contente de retirer ma veste de costard et la posé tout aussi soigneusement que pour le reste, sur le dossier d'une chaise. Je me tourne ensuite vers lui et hausse les épaules.

-Cela changera t'il ta manière de me prendre ?


Ok. C'est franc et probablement choquant. Mais je ne sais pas mentir. Et arrondir les angles ne fait profondément pas partie de mes principes. Lorsqu'il parle à nouveau, que ses lèvres, que les miennes appellent, se mouvent encore une fois, je suis en train de retirer mon pantalon, déboutonnant lentement le vêtement pour le laisser glisser le long de mes maigres jambes blanches. Je suis en chemise et cravate, devant lui. Prête à m'offrir en pâture. Je m'avance, me posant à califourchon, collant mon bassin contre le sien, tandis que ma main dénoue ma cravate. Mes lèvres se collent aux siennes, lentement mais sûrement. Il à un goût sucré, pas désagréable du tout. A nouveau, mes yeux restent ouvert. J'aime voir et observer chaque détail de son visage. Je me recule un peu, cambrée très légèrement, ma poitrine collée contre son torse. Je peux sentir mes tétons durcir rien qu'en sentant sa chaleur corporelle. Je frissonne lentement, tandis que ma langue part à la rencontre de la sienne. J'ai hâte de voir ce qu'il va m'offrir. Sera t'il à la hauteur de mes espérances ? Je l'espère vraiment. Mes doigts, plus fébriles que ce que je pensais, tâtonne entre nos deux corps, à la recherche de l'ouverture de son pantalon. Je ne suis pas pressée. Je veux prendre mon temps. Mais aussi, sentir sa peau, sa virilité contre moi.

Je sens enfin quelque chose de dur. La fermeture éclaire. Je tire, ça s'ouvre dans un bruit distinct entre mille. La chaleur de son sexe m'enveloppe aussitôt les doigts, qui se glissent sur un des côté du pantalon, rejoint par l'autre main qui s'affairent ensuite à faire glisser l'étoffe. J'y vais un peu à l'aveugle, tandis que mes lèvres ont quittés les siennes afin que je puisse le regarder pleinement. Son regard sombre comme la nuit la plus glauque.
Cette chevelure corbeau, semblable à la mienne...ces lèvres...Je me mord la lèvre inférieure, continuant de le fixer en faisant passer tout mon désir dans mes yeux. Je ne cille pas, tandis que je reste à distance de lui, exprès, mes fesses se soulevant un peu afin de faire tomber le pantalon sur le sol. Mon cœur bat aussi vite qu'il est capable de le faire, malgré le fait que je sache restée maîtresse de moi-même. Ma respiration rapide et saccadée laisse sortir un effluve de menthe entre mes lèvres entrouvertes à présent. Mes mains se glissent sous son t-shirt, caressant ses muscles dessinés avec soin par un sport...probablement. Mes ongles griffes légèrement cette peau chaude et douce, tandis que je sens que mon bassin se presse contre le sien, mon intimité allant se plaquer contre sa verge. Ils ne restent que nos deux sous-vêtements pour séparer le moment exaltant de l'union de deux corps...le moment de la jouissance est loin...très loin...mais je sens déjà le plaisir monter, tandis que mon bassin bouge malgré moi contre le sien.
Pendant ce temps, mes yeux restent dans les siens, perdus dans cet océan noir.

-Je n'ai qu'une chose à te demander...Sasuke.

Je le regarde, mes mains sont revenues par dessus le t-shirt, une affairée à caresser sa nuque, l'autre déboutonnant lentement ma chemise.

-Ne soit pas trop doux...

Mes lèvres viennent capturer les siennes. Je les suçote un instant...

-Sinon...


Je mordille sa lèvre inférieure, la gardant entre mes lèvres quelques instants encore avant de souffler finalement.

-Je risque de m'ennuyer...et de partir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Sombres plaisirs [Pv Aby M. - xxx]   Mer 2 Fév - 3:35

Ma question était donc inappropriée à notre situation actuelle? Visiblement oui, la voyant retirer son pantalon avec une certaine délicatesse, que j'admirais, et qui ne faisait qu'accroitre mes envies. Elle se retrouva finalement sur mes cuisses, collée contre le bas de mon corps, posant finalement mes mains en bas de son dos pour l'empêcher de se retrouver au sol accidentellement. Je ne faisais rien de plus, en dehors de savourer les baisers qu'elle m'offrait, tout aussi délicieux que les précédents. Je m'en voulais, n'étant plus aussi brusque qu'il y a encore une quinzaine de minutes, préférant me laisser faire, la sentant chercher un moyen de retirer mon pantalon noir. J'étais redevenu celui qui était dominé, qui n'avait plus aucun contrôle. Les yeux fermés, comme à mon habitude dans ce genre de cas, pour que le sens du toucher se fasse plus précis, je sentis ses doigts s'approcher de mon sexe, avant de la sentir retirer le vêtement avec lequel elle se battait depuis quelques secondes.

La voilà qui retire ses douces lèvres des miennes, m'obligeant à rouvrir les yeux, afin de comprendre ce qui arrivait. Ce regard, sombre tout comme le mien, mais qui dégageait une impression étrange. L'envie? L'impatience? Sa lèvre la trahissait, ainsi que sa respiration, qui à ma grande surprise, était bien plus forte que la mienne. L'heure de m'amuser à mon tour finirait par arriver, sentant ses mains parcourir le haut de mon corps encore couvert de mon t-shirt. En dehors de sa manière bestiale de me toucher, de son regard, et de sa présence, plus rien ne comptait. J'en oubliais tout ce qui existait dans ma vie de lycéen, tout ce qui faisait que j'étais le jeune homme si renfermé et mystérieux. Elle devait le sentir en frottant le bas de son corps contre le mien, que je n'avais pas changé d'avis sur le fait de partager quelques plaisirs ici-même.

L'inconnue, étrange, mais charmante, me demanda une chose : Je ne devais pas être trop doux. Mon regard plongé dans le sien, elle partagea cette demande en réalisant divers mouvements, tout comme glisser sa main dans ma nuque, déboutonnant la chemise qu'elle portait, pour finir en pinçant un court instant ma lèvre inférieure. Devais-je considérer qu'il était temps de se bouger? Je m'exécuta, retirant mes mains de sa taille afin de l'empêcher de se déshabiller un peu plus, optant pour un regard amusé, terminant le travail à peine commencé, avec une certaine douceur, voulant faire durer ce moment, bien qu'elle semblait bien plus impatiente que moi. Mes mains prirent place sur le haut de ses bras, faisant glisser le vêtement le long de ses membres, avant de glisser mes doigts sur sa chaire, allant de la taille de la jeune femme assise sur moi, les faisant monter à ses cotes, avant de se retrouver dans son dos.

« Je saurais me montrer digne de ta requête... » murmurais-je, posant mes lèvres dans son cou, embrassant sa peau, dégrafant le dernier vêtement qu'elle portait encore sur le haut de son corps, le faisant glisser tout aussi calmement que sa chemise, qui avait terminée au sol. Etrangement, j'arrivais encore à contenir mes pulsions masculines face à ce corps presque entièrement dénudé, ma main droite venant prendre place sur un sein de ma rencontre, massant cette partie avec force, alors que l'autre glissait sous le tissus qui cachait son intimité, caressant sensuellement son postérieur, mes lèvres quittant sa gorge afin de suggérer à l'aide d'un regard de prendre une meilleure position, ce qui aiderait pas mal pour la suite des évènements.

Je me retrouvais donc les mains à plat sur les draps, la force des mes bras m'empêchant d'écraser la jeune femme aux cheveux aussi sombres que les miens qui était maintenant allongée. Après un baiser semblable à nos précédents, je m'attaqua à nouveau à son cou, avant de descendre lentement, voir trop lentement à sa poitrine. Je savourais le premier sein à l'aide de ma bouche, pour ensuite plier mon bras droit, rapprochant nos deux corps, pour me retrouver sur le côté, ma langue parcourant finalement le second dans son intégralité, avant de m'attaquer au bout qui pointait, synonyme de la forte envie de celle qui allait m'accompagner le temps de quelques dizaines de minutes. Moi sadique? Pour me défendre, je dirais plus que j'étais dans un état second, glissant ma langue sur le téton qui trônait au milieu de son sein, alors que ma main gauche parcourait le corps de l'étudiante, commençant par son cou, le sein auquel je ne touchait plus, puis son ventre. Ce n'était plus le même parcourt, étant donné que mes doigts finirent par arriver à son shorty. Je voulais m'amuser encore un peu, glissant mon majeur par dessus le vêtement, caressant ensuite le sexe de ma partenaire indirectement, mais d'une manière qui ne laisserait aucune femme indifférente. Une chose était sur, j'acceptais à fond le fait que je sois du sexe masculin, ne pensant pas, même sans pouvoir imaginer, subir un traitement de cette sorte. Je voulais la voir devenir folle, la voir devenir sauvage, glissant à nouveau mes lèvres aux siennes, auxquelles j'avais pris un certain gout, posant une question qui elle méritait une réponse plus claire que la précédente.

« Si je ne me débrouille pas trop mal, et que personne ne t'attends chez toi, resteras-tu avec moi le temps d'une nuit? »

Avais-je usé d'un ton moqueur en la voyant perdre tout contrôle? Un peu, c'était si excitant, mais j'étais résolu à faire reculer le moment le moment de l'union de nos deux corps, me redressant, afin de me mettre à genoux à ses pieds, observant à nouveau ses yeux, mes mains prenant position aux extrémités de son dernier vêtement, que je retirais délicatement, avant de lui lancer un regard pour le moins douteux, posant mes lèvres sur son ventre. Mes avant-bras se posèrent sur le lit, alors que ma langue dans à elle prit place sur le ventre de la jeune femme, la faisant se déplacer avec une certaine lenteur vers l'intimité tant désirée de mon sexe. A quoi s'attendait-elle? Que je passe à l'acte sans prendre le temps de découvrir ce corps qui m'était inconnu? Non, elle devait d'ailleurs s'en rendre compte, ma langue entre ses deux cuisses, qui donnait quelques rapides coups, attendant patiemment qu'elle pose ses mains sur ma chevelure pour nous faire passer à autre chose. Je ne regrettais en aucun cas de l'avoir invitée, quand à elle, vu sa respiration, je pouvais supposer librement qu'elle ne regrettait pas non plus d'avoir accepter ma proposition.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sombres plaisirs [Pv Aby M. - xxx]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sombres plaisirs [Pv Aby M. - xxx]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Caverne aux Milles et un Plaisirs
» Harry J. Potter | «On peut trouver du bonheur même dans les endroits les plus sombres. Il suffit de se souvenir d’allumer la lumière»
» [Rang 2]Plaisirs charnels et joie de la victoire: 2e match d'arène pour Pertti
» Aux sombres héros de l'amer [Rang A versus Kurohime]
» Nous vivons des jours sombres, mais le soleil reviendra ft. Dís

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1 :: Corbeille V.3/V.4-