Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1
Bienvenue à Konoha High School !
Depuis les événements dramatiques de 2011, beaucoup de choses ont changées... Une étrange bactérie du fond des océans vint semer la zizanie et les humains ne sont plus vraiment pareils... La ville de konoha, 25 ans plus tard, sous le signe du chaos et d'un régime totalitaire, venez vivre l'aventure !
Oserez-vous vivre dans un monde où la normalité n'existe plus ?



 

Partagez | 
 

 =|| Un air de famille.♠

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: =|| Un air de famille.♠   Mar 11 Jan - 18:26


- Un Cheeseburger… pi avec des frites… euuuh…. et du coca !

- Votre commande arrive tout de suite.

Quel boulot de merde ! Que des idiots qui ne savent jamais ce qu’ils veulent et qui ne savent pas le mot magique ; s’il-vous plait. C’est tout con ! Mais pourtant trop dure pour certains idiots qui croient comme nous sommes nés pour les servir. Et en plus on a le droit à un charmant uniforme composé d’une visière complètement ringarde, un pantalon informe et une chemise rouge. Pour tout arranger, un idiot de collègue avait trafiquait mon badge pour me renommer « Barbie ». Je crois que j’aurais encore préféré m’habiller comme Ronald, tout compte fait. Mais enfin bref…comme vous pouvez le constatez, contrairement à certain gosses de riches que je côtoyes dans mon lycée, moi je travaille pour subvenir à mes besoins. Manucure, coiffeur, maquillage, UV… tous ces trucks coutent la peau des fesses. En parlant de lycée, ça fait un baille que j’y suis pas allée. Mais bon, vu que ce n’est pas moins qui me le paie ces cours, j’en ai rien à foutre. Allez… plus que 10 petites minutes, avant la liberté. Mais bon, comme d’habitude on est complet à 8 heures du soir. Donc pas le temps de chômer, mais je peux m’empêcher de jeter des regards furtifs à ma montre. Si seulement mon travail d’idole me suffisait à toutes mes dépenses…

- C’est bon Barbie pour aujourd’hui, tu peux partir.

Je crois bien que cet idiot pensait vraiment que je m'appelais comme cela et le seul moment au je pouvais apprécier mon manager c’était quand il me disait que je pouvais partir. Je me dirigeais donc vers les vestiaires tout en saluant mes collègues et en reniflant l’odeur de ma chemise. Raaa… je puais la frite. Bien décidée à me débarrasser de cette odeur qui me donnait envie de vomir, j’entrepris de prendre une bonne douche dans les vestiaires des femmes. Depuis ce matin, j’avais une putain de gueule de bois en plus, donc le travail avait été deux fois plus pénible. Ça m’apprendra. Mais pourtant j’avais le sentiment que ça ne serrait pas la dernière fois que je le ferrais. Depuis ma séparation avec le gars que je pensais être l’homme de ma vie (je ne citerais pas de nom >> ) j’avais pris un malin plaisir à collectionner de nombreuses addictions. ‘Fin ce n’est pas à causes de mon ex’ que j’ai commencé, mais plutôt que j’ai replongée.

Une fois avoir troqué mon uniforme pour une jolie robe noire, des collants, des bottes en cuire assortis à ma robe et une veste en sorte de fausse fourrure de léopard, je me dirigeais vers la station de métro. Mais décidément, quelqu’un s’acharnait pour que je passe une sale journée. Car dehors il pleuvait à verse et bien sûr j’avais oublié mon parapluie. Abritée contre la vitrine d’un magasin, j’étais complètement bloquée. Mon brushing ne supporterait pas la moindre gouttelette de pluie. Baah quoi ?! Je m’étais crevée le cul à faire des boucles parfaites avant de sortir du boulot, ce n’était pas pour ressembler à rien à cause de cette putain pluie. Je poussais un long soupire, puis je vis un inconnu s’approcher de moi.


- Hey Miss, t’es mignonne. Tu ne voudrais pas venir t’amuser avec moi ? Je connais un endroit sympa.

C’était le genre typique des potes que j’avais eu à Tokyo. Plutôt grand, bien habillé, mignon, cheveux décoloré, plutôt bronzé et un sourire stupide sur le visage. Plutôt mon genre, mais sans plus. J’étais sur le point de l’envoyer chier, quand j’aperçus son parapluie. La solution à mon problème ! Mais en y réfléchissant, je devrais me coltiner l'autre. Mais bon… j’avais rien de prévu de toute façon et il allait sûrement me payer plein de trucks. Donc je lui hochais doucement la tête avec le sourire le moins hypocrite que je pouvais lui faire. Si j’avais bien capté on allait aller au parc d’attraction. Originale par ce temps de merde, mais bon… la pluie aura sûrement cessé d’ici quelques minutes. Le plan c’était de profiter et ensuite me barrer. Ouai je sais… je suis une salope. Mais les sentiments et tout… j’avais tiré un trait dessus. Maintenant c’était moi qui allait faire souffrir et pas le contraire. L’adolescent avait agrippé mon bras et m’arborait comme une médaille aux autres gens dans la rue. Je prêtais tellement peu d’attention à ce qu’il me disait que je ne savais même pas comment il s’appelait… peu importe. Je n’avais pas eu besoin de me présenter, apparemment il me connaissait déjà en tout qu’idole. Lui seul faisait la conversation… un vrai moulin à paroles celui-là !
Revenir en haut Aller en bas
Amaya & Haiko Uchiwa
@ Kaiki Niveau 2 - Belette et Cornichons.
@ Kaiki Niveau 2 - Belette et Cornichons.
avatar


Féminin Taureau Chien
Messages : 104
Age : 23

Fiche d'identité
Pouvoir:
RP en cours:

MessageSujet: Re: =|| Un air de famille.♠   Mer 9 Mar - 21:25

    « Bulletproof heart. »

    Envie d’évasion. Sentiment éphémère qui étreint le cœur des personnes enfermées. Enfermées entre quatre murs, enfermées dans leur passé ; enfermées dans leur si petit monde. Enchainées par leurs craintes, leurs regrets et leurs remords. Nous sommes tous enfermés dans notre passé. Et tel des tigres en cage, nous longeons les murs, faisons les cents pas dans notre si petite cage, a fixer ses visages dehors, en apparence si libres. La vie défile. Et c’est ainsi qu’entre quatre murs, Itachi tournait, ne supportant plus de rester assis derrière son bureau. Une bête maintenant apprivoisée. Il soupira longuement, la tête appuyée sur la grande baie vitrée de son bureau, une cigarette fumante à ses lèvres. Quel ennui.
    Il soupira, avant de jeter négligemment son blouson sur son épaule, et de sortir des locaux si déplaisants dans lesquels il passait la plupart de ses journées. Le temps commençait peu à peu à se couvrir, les derniers nuages clairs laissant place à la noirceur des jours de pluie. Nouveau soupir, alors que l’Uchiwa avançait, sans véritablement savoir où il allait. Les mains dans les poches, et cette habituelle cigarette qui se consumait à ses lèvres, ses deux yeux sanguins scrutant le paysage. Toute cette foule, cette agitation, ces fourmis qui vaquaient à leurs occupations sans savoir ce qui se déroulait réellement dans ce monde. Ces gens sont tous si ignorants, emprisonnés dans leurs réalités, et personne ne voyaient plus long que le bout de leur si petit monde. Il enfila son manteau, son col montant cachant la partie basse de son visage, laissant seulement apparaître ses yeux. Deux globes flamboyants, brûlant d’impatience. Ses plans se déroulaient trop lentement, et bientôt, il risquait d’être à court de temps. Sasuke n’évoluait pas, Sachiko avançait trop vite, et tous les autres pions vivaient au ralentit. Et son magnifique château de carte semblait déjà s’être effondré. Ses plans étaient-ils trop fragiles ? Sûrement… Et il allait devoir consolider cet ensemble. Une bourrasque de vent vint agiter sa chevelure, et les premières gouttes de pluie commencèrent à tomber. Il s’arrêta lentement, fixant le ciel noircit. Au loin, il lui sembla entendre le grondement du tonnerre. Il eut un fin sourire sortant un parapluie noir ; s’abritant de l’eau.
    Il ne savait pas où il allait, où son errance le mènerait trop perdu dans ses pensées pour remarquer où il se rendait. Le plus important était qu’il soit enfin dehors, enfin loin de ses chaînes, loin de ses obligations. Il balaya la foule d’un regard froid et impénétrable, s’asseyant sur le dossier d’un banc. Cet endroit lui était familier… La fête foraine, étrangement, à chaque fois qu’il se laissait aller à ses divagations ses pas le portait ici. Les souvenirs lointains d’un jeune homme blond lui revinrent. Il eut un fin sourire, un simple petit être possédant autant d’innocence… Il se ralluma une cigarette, la première n’étant plus que cendres, fixant un point si éloigné droit devant lui, l’horizon… Nouveau soupir, alors qu’il fixait les jeunes gens sous leurs parapluies, avançant sans se poser aucune question… Tous emprisonnés dans leur quotidien. Sans aucun désir d’évasion. Aucun rêve. Ils n’étaient que des coquilles vides, trop obnubilés par leur petite personne pour penser à ce qui tramait réellement autour d’eux…


Ils n’étaient que des automates aux cœurs blindés.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: =|| Un air de famille.♠   Mer 19 Oct - 17:39


J’en pouvais plus. Il me soulait trop ce type avec toutes ces questions. Genre que ce qu’il me disait m’intéressait, il avait la foi lui. Ça me faisait plutôt chier à mourir. Il me parlait de ces potes, de son lycée… MAIS MOI JE M’EN FOU ! Tout ce que je voulais c’étais marcher dans la rue sous son parapluie pour pas avoir une coupe de caniche. C’est simple, non ? Bon J’avoue que j’avais accepté de l’accompagner à la fête foraine seulement pour qu’il me paie un truck à manger et devinez quoi ? Bah monsieur a perdu son portemonnaie… Vous y croyez vous ? Breff… après avoir payer ma barba papa et la sienne (Bon c'était l'argent que j'avais voler à une meuf de ma classe, donc ça va.), j’avais réussi à semer le gyaruo dans la foule. HOURRA ! Mais bon, fallait mieux pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir bien semé, donc fallait que je me casse vite fait de là, avant de crier victoire. Moi méchante ? Je lui ai quand même payé une barba papa. Nanmého.

Je slalomais dans la foule, me sentant un peu perdue. J’y étais déjà venu avec Sasuke… Je me rappelle de cette journée. Je faisais que de râler parce que je déteste les attractions et ce genre de lieu pleins de gens stupides. J’étais vraiment une idiote de ne pas avoir profité du temps que j’avais passé avec lui. J’avais fait mon enfant capricieuse. QUELLE CONNE ! Putain... je détestais les filles niaises et faibles. C'est pour ça que je m’étais promis d’être forte. Mais pourtant je ne pouvais m’empêcher d’avoir envie pleurer en repensant à tous ces souvenirs. Je suis peut être trop jeune pour le dire, mais j’étais persuader qu’il serrait l’homme de ma vie. Maintenant plus rien. Tout avait disparu si rapidement. Je n’existais désormais plus pour lui.

Mais pourquoi pleurer maintenant ? Même quand il m’avait annoncé qu’il me quittait je lui avais juste donné une droite comme simple réponse. Je n’avais pas versé une seule larme jusqu’à maintenant. J’avais réussis à canaliser mes émotions, mais là j’étais sur le point d’exploser. Il fallait que je me défoule… Je devais me battre. C’était ce que j’avais toujours fait pour soulager ma souffrance. La violence était mon unique remède. mon échappatoire. Je regardai autour de moi des salopes de larmes qui ne voulait pas s'empêcher de couler le long de mes joues. Putain ça craint ! je détestais pleurer devant qui ce soit. Pour conserver le peu de fierté qui me restait, je cachais mon visage derrière mes mains et j’allai me poser sur un banc, pour essayer de me calmer avant de trouver quelqu'un pour me défouler.

( à chier... Q_Q)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: =|| Un air de famille.♠   

Revenir en haut Aller en bas
 

=|| Un air de famille.♠

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DAN X BICHON MALE 2 ANS (SANS FAMILLE 89)
» Dragons et tyranides…Même famille ? (réservé) [Caîn et Koskyo]
» Deux nouveaux amis de la même famille (PV avec nuage de feu)(fini)
» Si le centre est stable, alors la famille est soudée — Ngugi
» Personnalités de Terrassanta (Famille Delacroix)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1 :: Corbeille V.3/V.4-