Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1
Bienvenue à Konoha High School !
Depuis les événements dramatiques de 2011, beaucoup de choses ont changées... Une étrange bactérie du fond des océans vint semer la zizanie et les humains ne sont plus vraiment pareils... La ville de konoha, 25 ans plus tard, sous le signe du chaos et d'un régime totalitaire, venez vivre l'aventure !
Oserez-vous vivre dans un monde où la normalité n'existe plus ?



 

Partagez | 
 

 Retrouvailles et cachoteries ~ [PV : Sasori / Itachi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arata Aya Kitsako
@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves
avatar


Féminin Scorpion Coq
Messages : 825
Age : 23
Métier désiré : Rien pour le moment
Humeur : Cela dépendra de la météo !

Fiche d'identité
Pouvoir: Télékinésie / Aucun
RP en cours:
MessageSujet: Retrouvailles et cachoteries ~ [PV : Sasori / Itachi]   Ven 1 Oct - 1:37

    Désolation et abomination de la découverte. Tristes mots qui pourtant résumaient tout. Il avait réussit à la convaincre de la mener jusqu'à l'hospice, afin qu'elle puisse bénéficier des premiers soins s'il en fallait. La nuit commençait à dominer sur le jour, l'astre royal se déclinant au fil du temps passant et laissant place aux étoiles scintillantes.
    La jeune femme était rentrée dans un assez piteux état. Après avoir découvert les sales histoires de sa famille, absolument tout, trop de questions la tourmentait. A présent, ses sentiments étaient partagés entre la haine envers sa famille, de toutes les horreurs qu'ils ont pu commettre, de la compassion et de la pitié pour son grand-frère, qui, même après avoir subit tout ça et en connaître les raisons, avait réussit à garder tête haute. Finalement, les questions qu'elle se posait lors de sa première rencontre avec Armado s'avéraient vraies. Itachi avait bel et bien commit ce crime atroce, mais il était justifié dans son ensemble... Qu'une envie l'habitait à présent, serrer son frère dans ses bras, être là pour lui, pour apaiser ce poids du destin qui devait peser le poids du monde. Ayant été prise par un excès de rage et de folie, la jeune Uchiwa s'était coupée les cheveux au dessus des épaules, et voulu s'arracher les yeux. Elle ne voulait plus aucune preuve tangible la ramenant à être une Uchiwa, elle était tout simplement dégoutée par les siens, par ce qu'ils avaient fait. Après la découverte, elle s'était également littéralement explosé la main sur le mur se tenant à côté d'elle, se cassant surement plusieurs phalanges. Sachiko était donc rentrée chez elle, la main en sang, la démarche vacillante, cheveux mal coupés et les yeux d'une couleur unie au rouge pupille non-comprise. Comment expliquer cela ? Il ne fallait pas, selon elle, que Sasuke soit au courant de quoi que ce soit, elle voulait le protéger, tout comme Itachi l'avait fait pour la sotte qu'elle était. Tout le long du trajet retour, elle avait songer à divers stratagèmes et mensonges pour avoir à justifier sans autres questions son état. Surtout que son état psychologique était lui aussi gravement atteint, et elle se demandait même si elle allait réussir à pouvoir parler correctement, ou même d'aligner deux mots sans sombrer dans le vague le plus total.
    C'est alors qu'elle eut une idée. Même si ce n'était pas très correcte de raconter un tel mensonge, en l'occurrence là, elle ne s'en préoccupait guère. Tout ce qui lui importait, c'est que les secrets soient brûlés après son passage, qu'elle soit la dernière à en être au courant. C'est pour cela que raconter un tel mensonge était le mieux, du moins, elle le croyait.

    Alors qu'elle faisait son tour habituel de la ville, elle s'était posée quelques minutes dans un coin d'une ruelle pour souffler et repartir pour rentrer. C'est à ce moment là que tout ''arriva''. Un groupe d'hommes semblant sortir du bar l'avait encerclée, et la tenait captive dans un cercle. Après avoir engagé une discussion pas vraiment nette, ils en avaient conclus qu'elle ne voulait pas d'eux et que le jeu pouvait donc commencer. Alors qu'elle tentait une fuite par la ruse et la vitesse -étant son point fort, un des hommes lui attrapa le poignet, la bloquant alors de tout mouvement possible de fuite. Tout d'abord, ils s'amusaient à la maltraiter psychologiquement, la traitant de tous les noms d'oiseaux, disant des choses à double sens et surtout à connotation sexuelle. En tentant de se débattre et en tapant sur son ravisseur, un autre s'était approché pour venir en aide à son camarade, en l'attrapant par les cheveux et lui tirant fort. Ses deux mains étaient captives désormais, et le type la tenant ne faisait que surveiller ses pieds, au cas où un coup bas viendrait à surgir.
    C'est ensuite qu'ils en voulurent plus, et surtout physiquement. Même si elle avait beau s'égosiller, crier à l'aide, personne ne venait ou ne semblait réellement entendre. Étant de corpulence double à la sienne, un des hommes n'eut besoin que d'une seule de ses mains pour faire un bâillon et l'empêcher de crier ne serait-ce qu'un seul mot de plus. La tenant maintenant quasi-totalement, un autre des hommes s'était lui aussi approché, s'amusant de ses mains à palper sa poitrine et lui lançant des regards très suggestifs. Progressivement, il descendit la main, pour tenter d'aller toucher son intimité... Ne pouvant en supporter plus, elle avait donné un violent coup de rein en arrière, faisant lâcher prise de ses mains à l'autre homme, et voulant lui administrer un poing en pleine figure, sa main manquant sa cible, alla s'écraser contre le mur de pleine puissance. C'est alors que celui lui tenant les cheveux la tira jusqu'à lui, n'hésitant pas à ne pas modérer sa force, et l'insulta de plusieurs noms dont elle ne tint pas compte du moindre. Se souvenant comme une illumination divine de la présence d'un canif' dans sa poche, elle l'en extirpa et le sorti, sectionnant ainsi les cheveux qui restèrent dans la main de l'homme, lui donnant une coupe courte. C'est là qu'elle trouva la ruse, usant donc de son atout de vitesse, elle avait réussit à s'enfuir et à regagner son domicile en larme, traumatisée par ce qu'elle venait de subir.
    Croyez-le ou non, elle n'avait en fait, rien inventé du tout. Tout ce qu'elle avait pu raconter à Sasuke sur les faits, étaient bel et bien réels. La seule chose ne concordant pas ? La date. Elle avait déjà vécu ce qu'elle avait prit le temps de narrer entre deux sanglot, mais il y a déjà un an et demi. Jamais elle n'en avait parlé à quiconque (sauf Kitsu, vu qu'il était présent), et elle avait décidé d'user de ça comme excuse.

    Dix minutes à pied plus tard, ils arrivèrent devant l'hôpital, et Sasuke déposa sa sœur au sol, pour qu'elle puisse tenter de marcher un peu. Sa démarche redevenait quasi-stable, et ils se remirent en route. Ils firent toutes les procédures administratives qu'il y avait à faire à l'accueil et une infirmière les guida jusqu'à un box où un médecin devrait normalement les rejoindre.
    Voyant sa sœur dans un état toujours quasi-comateux, le jeune Uchiwa s'avança vers elle et la prit dans ses bras. Elle-même était déjà placée, assise sur le lit d'attente, et lui toujours debout.


    - Sachi...
    -
    - Tu voudra que je lui parle au médecin pour 'l'explication' ? Il faut que tu gardes tes forces pour effectuer les mouvements qu'il te demandera de faire..
    - Hn...

    Il comprit alors qu'elle répondait affirmativement. Utile d'avoir les mêmes tics de paroles, pour plus de compréhension de l'autre. L'air inquiet et légèrement colérique de Sasuke, ruinait la neutralité habituelle qui s'affichait sur son visage pâle. Ces récents évènement ne le laissait pas vraiment insensible, à vrai dire, il le prenait même un peu trop à cœur. Seulement, Sachiko était une grande partie de lui-même, et savoir que d'abjects personnages ont osés la traiter ainsi horripilé au plus haut point. Son attention se détourna alors vers le bruit nouveau provenant du rideau de séparation, le médecin venait d'entrer dans le box, c'était à leur tour. Sasuke dû s'y prendre à deux fois pour bien observer le médecin en question qui lui était plus que familier...

    - Sasori !?


Dernière édition par Sachiko U. Kitsako le Lun 10 Jan - 1:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshiphotograph.tumblr.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retrouvailles et cachoteries ~ [PV : Sasori / Itachi]   Ven 1 Oct - 15:25


Sasori n'avait pas eu la journée la plus calme de la semaine. Il avait dû soigner de nombreuses petites blessures que des gens tentaient de faire croire plus graves. Mais l'oeil d'un médecin ne peut pas être trompé facilement par de simples coupures ou des éraflures. Justement, le matin, il y avait eu un jeune garçonnet et sa mère, déchaînée, qui criait que son fils allait mourir pour une griffure de chat. Lorsqu'on avait annoncé la situation à Sasori, il avait fini par devoir se mordre la langue et se calmer avant de les rencontrer. La situation n'avait aucun sens.

On avait dû apeller deux infirmières pour calmer la dame et pour permettre à Sasori de regarder les coupures un peu profondes que le chat avait faites sur la main du jeune garçon. La dame s'était alors écriée que sa voisine avait jeté un sort sur son chat et que tous ceux qui se faisaient griffer tombaient gravement malades. Mais elle n'avait aucune preuve tangible de ce qu'elle avançait, et cela donnait encore plus de travail aux pauvre collègues de Sasori, qui devaient user de paroles réconfortantes, de mots convaincants et parfois même de force pour empêcher la dame de rejoindre le médecin près de son fils. Car elle était bien déterminée à faire ouvrir la main de son fils pour enlever toute trace de poison magique, comme elle ne cessait de répéter. Et cette mère surprotectrice avait l'intention de le faire elle-même si les deux infirmières n'intervenaient pas.

Sasori avait calmement désinfecté la main du jeune garçon, sans se soucier des cris de la femme. Puis il l'avait couvert d'un bandage peu épais simplement pour que la griffure se referme rapidement. La dame n'était pas satisfaite. Elle voulait encore qu'on ouvre la main de son fils. Finalement, elle était rentrée seule. En effet, l'hôpital avait pris la décision de garder le jeune, car le personnel craignait que la femme prenne quelque chose de coupant et fasse elle-même ce dont elle attendait des médecins. Le garçon dormait dans une chambre qu'on lui avait aménagée.

La patiente suivante, une femme assez âgée, avait avalé accidentellement un peu de produit ménager, et s'était fait apporter à toute vitesse par son mari à l'urgence. On lui avait administré l'antidote et elle se portait à merveille.

Pour l'heure du midi, Sasori avait eu une pause pour manger, remplacé par quelqu'un d'autre jusqu'à quatorze heures. Il en avait profité pour faire quelques courses ici-et-là, pour se débarrasser de ce qu'il avait à faire après son quart, le soir même. Il avait mangé, puis était retourné à l'hôpital. L'après-midi s'amorça avec une femme qui s'était cassé le tibia. Il finit par la transférer à un autre médecin pour pouvoir prendre la charge d'un patient entré de toute urgence pour un accident de travail; le pauvre homme avait perdu une main alors qu'il travaillait avec une machine coupante.

Sasori avait eu en effet une journée très mouvementée et il commençait à rêver de pouvoir se reposer un peu. Mais le devoir et les responsabilités l'en empêchaient, et il n'allait pas déroger à la règle. Être médecin, ce n'est pas le paradis tous les jours. Après s'être assuré que le patient amputé d'une main était bien supervisé, il avait dû changer de sarrau, puisque le sien était taché du sang de l'homme. Il était retourné prendre des nouvelles de la femme au tibia cassé, puis était passé voir le petit garçon griffé.

Immédiatement après, il devait rencontrer de nombreuses personnes dans les différentes chambres de l'hôpital pour mettre à jour leurs diagnostics et s'assurer de leur confort, puis ensuite de laisser la tâches aux infirmiers. L'heure du soir approchait, et il savait que le repas n'allait pas se passer tranquillement. Il devrait certainement manger rapidement pour reprendre le travail jusqu'à la fin de la soirée. Pour le moment, ces petites rencontres ralentissaient son rythme et lui permettaient, d'une certaine manière, de se reposer.

Il était certes debout, mais le seul fait de ne pas se sentir poussé ou stressé le calmait. Enfin, le repas fut annoncé et il put manger quelque chose, laissant sa place à d'autre personnel. On lui annonça qu'il avait une heure complète de pause, et il préféra la prendre pour vérifier ses documents, puis lire un moment dans son petit bureau.

Par la fenêtre, il voyait le soleil se coucher lentement à l'horizon. Le soir approchait à grands pas. Curieusement, Sasori adorait travailler de nuit, et ce jour où il était présent durant toute la journée dans son horaire était l'un de ses préférés. Même si parfois c'était très mouvementé comme aujourd'hui. Le seul fait de souhaiter bonne nuit aux patients et que l'atmosphère de l'hôpital devienne moins grouillante l'apaisait.

Fébrile à l'idée de reprendre le travail, il terminait un chapitre de son roman et surveillait l'heure en même temps. Vint enfin le temps de retourner à ses affaires de médecin. Il posa son livre à l'envers sur son bureau, passa devant le miroir pour vérifier sa tignasse et sortit dans le couloir. Il prit connaissance de ce qu'il avait à faire, puis s'y rendit. Après plusieurs dizaines de minutes, Sasori fut apellé à se rendre aux urgences, sans vraiment avoir de détails. Chose rare. En entrant dans la pièce, il entendit quelques voix derrière le rideau, avant de l'écarter. Une fois en vue, il entendit une voix l'interpeller :

Sasori!?

Levant les yeux de son porte-documents, il se rendit compte que son interlocuteur se trouvait à être Sasuke. Et la demoiselle à ses côtés était nulle autre que Sachiko.

Hm? Ah, c'est vous, ça faisait un bon moment que je ne vous avais pas vus.

Dit-il avec un petit sourire. Puis il reprit :

Je suis désolé, mais on ne m'a étrangement pas indiqué ce qui m'attendait. Qu'est-ce qui vous amène?
Revenir en haut Aller en bas
Arata Aya Kitsako
@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves
avatar


Féminin Scorpion Coq
Messages : 825
Age : 23
Métier désiré : Rien pour le moment
Humeur : Cela dépendra de la météo !

Fiche d'identité
Pouvoir: Télékinésie / Aucun
RP en cours:
MessageSujet: Re: Retrouvailles et cachoteries ~ [PV : Sasori / Itachi]   Mar 12 Oct - 19:28

    Alors, s’ils s’étaient attendus à ça… ! Aucun des deux ne se seraient douté que Sasori avait été embauché comme Médecin à l’hospice de Konoha ! A vrai dire, ils n’allaient jamais à l’hôpital ni même au médecin. Chose normale qui ne l’est encore jamais croisé. Sachiko avait à peine relevé le regard après l’intonation vocale surprise qu’ait employé Sasuke. Savoir qu’il s’agissait d’une connaissance vieille de la famille ne la rassurait guère, elle avait peur de ne plus paraître crédible, elle sentait une sorte de blocage monter en elle. D’un geste lent et quasi-indistinct, sa tête se baissa pour cacher à demi son visage. Etant déjà dans un piteux état, elle se sentait honteuse d’afficher une mine terne et complètement effacée.
    Gardant toujours sa sœur dans ses bras, il observait Sasori. Voilà bien 5-6 ans qu’ils ne l’avaient plus revu et étrangement, il ne semblait pas avoir prit beaucoup de rides. Son visage toujours neutre et semblant impassible, ses gestes minutieux et toujours calculés à l’avance –ou du moins, c’était l’impression qu’il dégageait bien souvent. Les premières questions qui leurs venaient à l’esprit était les plus évidentes : Etait-il au courant pour leur famille ? Avait-il perdu de vu Itachi ? La deuxième était sûrement celle qui turlupinait le plus Sasuke, et il ne s’en gênerait pas de le prendre à part pour lui poser la question après la consultation.


    - Pour une paye, c’est sûr que ça en fait une… 5 ou 6 ans, si mes calculs sont bons.

    Par ailleurs, ils n’avaient plus vu un seul membre du groupe de l’Akatsuki depuis bien longtemps, hormis Madara étant leur tuteur attitré depuis la mort de la famille. Ni même Deidara, Kisame, Hidan, encore moins Konan, Kakuzu, Pein, Zetsu. Qu’étaient-ils tous devenus depuis ? Une seule réponse venait d’être donnée : Sasori avait donc terminé les études et avait atterrit en médecin à l’hôpital de Konoha. Pour les autres, mystère complet. Même s’ils s’étaient fait la promesse de ne plus s’attacher à quiconque pour ne plus ressentir cette déchirure de l’au revoir (ou de l’adieu) ; l’Akatsuki était ceux s’étant occupé d’eux étant petits lorsqu’ils venaient rendre visite à Itachi ou quand celui-ci les invitaient. C’était donc dommage de ne plus avoir aucun contact, mais comme on dit, la vie continue et ils finiraient peut-être, comme pour Sasori actuellement, par tomber sur eux un jour ou l’autre. N’était-ce que le fruit du hasard ?
    Un peu plus professionnellement, le problème était Sachiko et il fallait bien faire quelque chose pour ça. Lorsque le jeune médecin demanda alors ce qui les menait jusqu’ici, étant donné qu’il n’avait reçu aucune indication, Sasuke observa sa sœur qui semblait toujours enfermer dans un monde lointain. Voyant qu’elle ne réagissait pas au bout de quelques secondes, il comprit quel devait être son rôle : être son porte-parole. Il dégagea le bras de cette dernière, prenant délicatement son poignet afin qu’il soit bien visible face à Sasori. Les articulations métacarpo-phalangiennes étaient visiblement en sang et sa main entière tremblait encore du choc. Sa main s’était éclatée contre le mur, de toutes les forces qu’elle possédait. Etant donné qu’elle n’avait rien pour frapper sous la main, elle s’était contentée du mur comme punching-ball. Evidemment, sa main n’avait pas vraiment apprécié et encaissé le coup.


    - C’est ça qui nous amène.

    Le jeune Uchiwa mit sa main à plat et posa celle de sa sœur par-dessus, pour faire comme une sorte de présentoir. Sasori pouvait ainsi mieux observer l’état dans laquelle sa main pouvait être. Derrière ses cheveux mal coupés –car coupés à l’arrache dans l’après-midi, Sachiko se contentait d’écouter sans vraiment regarder se qui pouvait se passer autour d’elle. Sa priorité était de se terrer en elle-même et de s’enfermer dans une bulle, pour éviter que quiconque ait à lui poser des questions.

    - Hn… Pour les explications on va faire simple : Elle s’est faite agressée dans la rue et elle a voulu se défendre en cognant. Sauf que l’adversaire à su esquiver et sa main a atterrit sur le mur d’en face.

    Elle eut un pincement au cœur, se sentant mal d’avoir menti à son frère, et maintenant à Sasori. Ses yeux se sont fermés, tentant au mieux de se convaincre que ce qu’elle faisait était le mieux pour tout le monde. Sa tête effectua une plus grande pression sur le torse de Sasuke, ne voulant que s’enfouir au creux de ses bras, se cachant du reste du monde. C’était son idée de venir ici, pas la sienne. Mais il faisait ça pour son bien et elle n’osait pas réfuter sur ça. Ses yeux s’ouvrirent de nouveau, très faiblement, observant sa main. Malgré son apparence frêle et maigrichonne, elle en avait de la force. Ce n’est que maintenant qu’elle le ressentait, les muscles de son bras se contractant sous la douleur lançante la traversant.


Dernière édition par Sachiko U. Kitsako le Lun 10 Jan - 1:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshiphotograph.tumblr.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retrouvailles et cachoteries ~ [PV : Sasori / Itachi]   Sam 30 Oct - 19:13


Tout en attendant la réponse de l'un de deux jumeaux, Sasori les observait. Cela faisait plusieurs années qu'il ne les avait pas vus, et ils avaient vieilli depuis le temps. Sasuke ressemblait désormais plus à un homme et évidemment, Sachiko à une femme. Ils avaient bien grandi pendant toutes ces années. Sasori ne put regarder longtemps la demoiselle de face, puisqu'elle baissa la tête, ses mèches couvrant son visage. Sasuke tenait sa soeur dans ses bras avec un léger air protecteur.

Pour une paye, c’est sûr que ça en fait une… 5 ou 6 ans, si mes calculs sont bons.


À ces mots, Sasori réfléchit. Oui, il avait raison. Cela faisait déjà autant de temps qu'il ne les avait pas revus. Et voilà, que par pur hasard, il se retrouvait à les rencontrer parce que l'un des deux avait à aller à l'hôpital. Et son petit doigt lui disait que la blessée était Sachiko. Que pouvait-elle bien avoir eu pour se tenir si molle? Peu-être qu'elle avait aussi subi quelque chose de mental.

En effet, tu as raison. Je n'avais jamais vraiment calculé, mais maintenant que tu en parles, j'en prends conscience.

Tout en reposant son regard sur Sachiko, Sasori remarqua qu'elle semblait voler ailleurs, un peu comme dans un autre monde. Sasuke aussi baissa la tête vers sa soeur, montrant du même coup la main tremblottante de sa soeur au médecin. Elle était encore en sang. Alors l'action venait de se produire. Qu'avait-il bien pu se passer? Plusieurs questions trottaient dans la tête de Sasori, mais il devait s'occuper de cette main avant tout.

C’est ça qui nous amène.


Il plaça sa main sous celle de sa soeur pour bien la présenter aux yeux de Sasori. Sachiko n'accordait pas plus d'intérêt pour la situation, visiblement encore traumatisée.

Hn… Pour les explications on va faire simple : Elle s’est faite agresser dans la rue et elle a voulu se défendre en cognant. Sauf que l’adversaire a su esquiver et sa main a atterri sur le mur d’en face.


C'était donc ça qui les amenait. Sachiko n'avait pas eu de chance pour ce coup-là, et tristement, il fallait que ça tombe sur elle. C'était étonnament fréquent, des attaques sur des jeunes femmes... Pourquoi fallait-il donc que des hommes s'amusent à violenter des demoiselles et qu'ensuite ce soient elles qui souffrent autant? D'une certaine manière, cette attaque-là avait eu l'effet de faire rencontrer les deux jumeaux avec le médecin, mais ce n'était pas dans ces circonstances que la rencontre aurait été la meilleure. Sasori mit des gants et toucha délicatement les articulations de la jeune femme. Elle posa sa tête contre son frère, sûrement pour se donner du courage.

Je vois. Alors donc ça s'est passé récemment, d'après ce que je peux constater.

[Désolée pour la longueur, j'ai tenté de faire quelque chose de potable pour ne pas faire trop traîner le rp ><]
Revenir en haut Aller en bas
Arata Aya Kitsako
@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves@ Kaiki niveau 2 - Membre du comité des élèves
avatar


Féminin Scorpion Coq
Messages : 825
Age : 23
Métier désiré : Rien pour le moment
Humeur : Cela dépendra de la météo !

Fiche d'identité
Pouvoir: Télékinésie / Aucun
RP en cours:
MessageSujet: Re: Retrouvailles et cachoteries ~ [PV : Sasori / Itachi]   Lun 10 Jan - 1:19

    Il la sentait se serrer contre lui, comme un enfant ayant besoin de l’affection de sa mère. La voir dans cet état était pour lui une chose nouvelle et rare, à l’accoutume elle le cachait plutôt bien. Il resserra son étreinte, sans pour autant gêné Sasori dans son auscultation. Lui embrassant le dessus du front et se voulant protecteur et rassurant. En fait, au plus il l’observait agir de telle sorte, au plus il n’avait qu’une envie : retrouver ces types et leur faire bouffer leurs cheveux uns à uns et par les orifices du nez s’il le fallait. Mais pour l’instant sa priorité restait sa sœur. Seulement, un nouvel objectif, une nouvelle pensée, vint se loger dans sa tête. Il devait absolument parler à Sasori en privé, sans sa sœur. De toute manière, vu l’état dans lequel elle se trouvait, elle ne comprendrait pas grand-chose au déroulement. Tout de même, il lui fallait rester prudent et ne pas l’embarquer dans ses sales histoires qu’il souhaitait régler par lui-même. Assez d’ennuis pesaient autour d’elle pur qu’il puisse souhaiter lui rajouter une source d’inquiétude supplémentaire.
    La jeune femme semblait planer, être sur une autre planète. C’est exactement comme si une bulle s’était formée autour de sa tête et qu’elle pouvait assister passivement à tout ce qui l’entourait, sans pouvoir se comporter comme active. Comme si ses pensées et ses souvenirs s’étaient soudainement bloqués, et que seul le vide avait prit place dans son cœur, son corps. Tant mieux dans un sens, elle n’y pensait plus.
    Sasori posa alors une question, dont seul Sasuke était capable de répondre, encore une fois. Il observa à son tour la blessure faite, la main avait prit d’étranges couleurs violettes, bleues et rougeâtre. Le corps de sa sœur semblait moins trembler, seules quelques parties n’arrivait pas encore à rester immobile. Sasuke manipulait la main et le corps de sa jumelle avec délicatesse, comme si elle était soudainement devenue de porcelaine.


    -Hn, oui. Dès qu’elle est rentrée à la maison, je l’ai forcé à venir jusqu’ici.

    Un silence s’installa, durant lequel le médecin ami de la famille ne cessait d’observer la main de la jeune femme, tout en prenant soin de regarder discrètement le visage de cette dernière, histoire d’y déceler peut-être quelque chose d’étrange. Il enfila par la suite des gants de latex, afin de s’autoriser à toucher la plaie de ses mains. Son travail de médecin semblait lui aller à merveille. Il était concentré sur son objectif, faisant chaque geste méticuleusement. Finalement, après quelque minute de vide dans la conversation, Sasuke osa prendre la parole, le cœur quelque peu stressé par les éventuelles découvertes qu’il pourrait y faire si Sasori n’avait pas coupé le contact avec Itachi. Un déclic se fit… Si Sasori ne savait rien sur Itachi, il trouverait ça étrange que Sasuke vienne à lui poser de telles questions… Et demanderait sûrement des explications. Tant pis, il était prit à courir le risque s’il pouvait avoir ne serait-ce qu’un grain de sable d’informations sur l’homme qui lui servait autrefois de grand frère.

    -Sasori, dis-moi…

    Il commença sa phrase dans un élan de courage soudain et n’ayant pas spécialement envie de déranger le médecin qui se mettait à l’œuvre pour trouver le meilleur remède pour sa jumelle.

    -Tu décèle quelque chose de particulier ?

    Finalement sa question était portée sur un tout autre sujet, il avait eu la trouille de la poser. Ce n’est pas sa sœur, ni même le médecin qui l’intimidait, mais d’avoir à repenser au passé et à ce tueur qu’il voulait à tout prix haïr du plus profond de son être pour pouvoir être capable de le tuer. Finalement, après cinq ou dix minutes, il prit son courage à deux mains et regarda Sasori avait un sérieux qu’il avait l’habitude d’aborder lorsqu’il réfléchissait ou songeait à quelque chose d’important.

    -Est-ce que… Je pourrai te parler ?

    Ca y est, c’était enfin dit. Plus qu’à espérer une réponse positive de la part de l’ami de la famille. Il renchérit tout de même, en regardant Sachiko, plus bas que ses précédentes paroles :

    -En privé…



HRP : Gomen pour cet énorme retard... Je me remets à RP ! =/ Pour ce qui est de l'entrée d'Itachi, tu réponds, et ce sera ensuite à son tour
Revenir en haut Aller en bas
http://yoshiphotograph.tumblr.com/
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Retrouvailles et cachoteries ~ [PV : Sasori / Itachi]   Dim 30 Jan - 18:14


L'état mental de Sachiko ne semblait pas vouloir se stabiliser. Elle donnait l'impression d'être stressée et timide. Il est vrai que rencontrer comme ça quelqu'un connu de la famille pour une blessure étrange pouvait la rendre quelque peu nerveuse, mais la jeune fille continuait de planer dans le vide, le regard ailleurs. Sasuke demeurait donc le seul à pouvoir répondre aux questions du médecin. Pendant que Sasori continuait de déceler les nombreuses conséquences du coup sur le mur qu'avait donné Sachiko, Sasuke répondit à la dernière question posée par le médecin.

Hn, oui. Dès qu’elle est rentrée à la maison, je l’ai forcée à venir jusqu’ici.


Encore aussi déterminé, le garçon. Sa soeur blessée, il s'était immédiatement assuré de l'emmener à l'hôpital, afin de réduire l'impact de la blessure. Cette dernière n'arborait pas de jolies couleurs, signe évident de l'hémorragie de la plaie. À l'aide de ses doigts, le médecin étendit légèrement la peau, dans le but de vérifier si des particules s'étaient logées dans les éraflures. Concentré dans son travail, Sasori ne se doutait pas que Sasuke profiterait de la situation pour lui poser quelques questions d'un tout autre ordre que celui de la blessure de Sachiko. C'est en entendant son nom qu'il prêta attentivement l'oreille, auscultant toujours la jeune femme.

Sasori, dis-moi…


Sasuke fit une pause. Il devait chercher ses mots... Sasori lui accorda un léger sourire en comprenant que le jeune homme faisait quelques efforts. Il ne savait pas encore pourquoi, mais ça ne saurait tarder.

Tu décèles quelque chose de particulier ?


La question était posée au bon moment, car justement, Sasori s'apprêtait à lui annoncer que des petits fragments de brique s'étaient nichés dans la blessure de Sachiko, n'améliorant pas son cas. Il devrait les lui enlever un à un pour pouvoir ensuite panser correctement.

Quelques grains de pierre se sont logés dans la plaie. Je devrai les retirer de ta main, Sachiko.

Sasuke semblait encore vouloir dire quelque chose, mais il se retenait. Sasori en conclua que l'Uchiha ne voulait pas le déranger dans ses manoeuvres. Malgré tout, le médecin ressentait que cela pressait le jeune homme de parler. Il ne fut guère surpris de l'entendre ses prononcer quelques minutes plus tard, à bout de devoir rester silencieux. Son visage arborait une expression de total sérieux, comme s'il allait lui annoncer une nouvelle importante.

Est-ce que… Je pourrai te parler ?


Parler de quoi? Était-ce à propos de l'état de sa soeur, ou bien de quelque chose en particulier? Il était vrai qu'il ne devait pas être là pour "ça", mais maintenant que Sasori y pensait, est-ce que Sasuke allait lui poser des questions à propos de "ce" sujet en particulier...? L'Uchiha ajouta quelques mots pour préciser sa demande.

En privé…


Sasori pouvait bien prendre quelques courtes minutes pour rassurer Sasuke. Mais la main de Sachiko devait aussi être soignée. Il n'avait pas remarqué de réaction de la part de la jeune femme lorsque son frère avait fait sa demande de s'entretenir en privé avec le médecin. Il lâcha sa main, la posant sur le lit pour qu'elle repose son poignet. Il se tourna vers le frère de la blessée.

Si c'est court, oui je peux bien. Tu comprendras évidemment que ta soeur doit être traitée.

Dit-il en souriant.

Revenir en haut Aller en bas
Amaya & Haiko Uchiwa
@ Kaiki Niveau 2 - Belette et Cornichons.
@ Kaiki Niveau 2 - Belette et Cornichons.
avatar


Féminin Taureau Chien
Messages : 104
Age : 23

Fiche d'identité
Pouvoir:
RP en cours:

MessageSujet: Re: Retrouvailles et cachoteries ~ [PV : Sasori / Itachi]   Lun 21 Mar - 0:38

[J'suis désolée du retard que j'ai pris .___. Et Sasori, je me suis permis de jouer un brin ton perso' pour le faire sortir de la pièce ;__;]


    « Certains secrets ne devraient ne jamais être découverts. »

    Une ombre mouvante dans la lumière naissante. Rapide, évanescente, sans aucune entrave. Une ombre qui suivait une silhouette filiforme. De quel droit avait-elle désobéie ? Et au loin les flammes emmenaient avec elles les derniers petits secrets. Il soupira, jetant à terre sa cigarette à moitié consumée se dirigeant vers l’hôpital, les poings serrés.
    Qu’elle conne. Sérieusement, qu’est-ce qui lui avait pris d’aller remuer tout cela ? Et si elle avait trouvé… L’Uchiwa s’arrêta une seconde. Si elle avait trouvé son dossier ? Ou encore celui de Shisui ? Un rictus contrarié agita et déforma ses lèvres. Tout cela ne faisait pas partit de son plan. Il soupira, Sachiko était décidément trop curieuse. Rapidement, il arrive à l’hôpital se glissant telle une ombre par l’entrée de service, tentant de ne pas se faire remarquer. Des années d’entrainement à se faire discret, cela sert parfois. Lentement il se glissa jusqu’à la chambre où se trouvait Sachiko, se stoppant net sur le palier. Hn… Sasuke était présent, accompagné de Sasori. Tiens, il avait renoncé de jouer à la poupée lui ? Il se tapit contre le mur, dans l’ombre, avant que le médecin et son jeune frère ne sortent de la pièce, ayant visiblement à parler en privé. Que le hasard fait bien les choses. Un sourire satisfait étira les lèvres d’Itachi, alors qu’il entrait dans la chambre, fermant la porte sur son passage, et tirant le rideau. Il posa un regard brûlant sur Sachiko, le visage aussi fermé que d’habitude alors qu’il s’approchait d’elle.

    - Baka.

    La sonorité de sa voix était tout sauf douce et réconfortante, au contraire. Sèche et cassante, tel un coup de fouet, elle était aussi assassine que son regard. Il soupira, jetant un bref coup d’œil par-dessus son épaule, guettant le retour de Sasuke et du médecin.

    - Je t’avais dis de ne pas chercher. Je t’avais prévenu Sachiko… Depuis quand tu n’écoutes plus ce qu’on te dit ? Qu’est-ce qui t’as pris ? Tu croyais arranger les choses ?!

    Il serra les dents, rageur. Ses poings fermés tremblants, tentant en vain de contenir sa rage. Au final, il soupira, s’asseyant sur le lit au chevet de Sachiko.

    - Es-tu heureuse de tes découvertes… ? ~

    Il planta son regard dans le sien. Alors, qu’est-ce que cela faisait de savoir que son frère n’est qu’un monstre ? Une expérience à moitié ratée… ?

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Retrouvailles et cachoteries ~ [PV : Sasori / Itachi]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Retrouvailles et cachoteries ~ [PV : Sasori / Itachi]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La rubrique de Sasori !
» Des retrouvailles tragiques...
» Retrouvailles percutantes...[London]
» Fin du rp: Retrouvailles {OK}
» [TERMINE] Retrouvailles inattendues [Chase]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Konoha Gakuen [Next Gen] 2.1 :: Corbeille V.3/V.4-